Consommation: Les Prix Alimentaires Repartent à la Hausse

9 years, 3 months ago - February 29, 2012
Les consommateurs devront faire face à une augmentation des prix alimentaires d’ici les prochains mois. L’envolée des cours du pétrole et une éventuelle appréciation du dollar ne feront qu’empirer la situation.

Les nouvelles sont loin d’être bonnes. L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a annoncé ce mois-ci que les prix alimentaires mondiaux sont repartis à la hausse pour la première fois depuis six mois en raison des conditions météorologiques. Tous les produits alimentaires sont concernés par cette augmentation, huiles en tête, suivies de près par le sucre, les céréales, les produits laitiers et la viande.

 « L’annonce de la FAO vient confirmer ses prédictions pour 2012 à l’effet que les prix des produits alimentaires vont continuer à augmenter. À titre d’exemple, la Chine a connu, rien que pour le mois de janvier, une augmentation moyenne de 5 % du prix des produits alimentaires.

Dans certains pays d’Afrique, les prix ont augmenté de 15 % depuis le début de l’année », indique Jean-Cyril Monty, consultant en agro-business. La situation est très inquiétante, insiste-t-il, car malgré le fait que l’on prédit une augmentation de la production mondiale des denrées de base, les prix continuent à grimper. « Ce constat est dû au fait que la consommation augmente plus vite que la production. Ce qui a un effet négatif sur les stocks mondiaux qui demeurent à un seuil vulnérable », soutient-il.

7 Md de bouches à nourrir

Par ailleurs, poursuit Jean-Cyril Monty, les données ne sont aujourd’hui plus les mêmes. « Jusqu’au milieu des années 2000, l’on pouvait prévoir, avec une marge d’erreur relativement faible, la production mondiale de blé, de maïs, de riz, etc. Aujourd’hui, les estimations faites plusieurs mois à l’avance ne sont plus fiables en raison des changements climatiques. Ainsi, les effets néfastes d’un brusque changement climatique peuvent avoir des répercussions désastreuses sur les prix des aliments de base », explique-t-il.

Pour Jean-Cyril Monty, il y a une corrélation directe entre ce manque de visibilité et l’instabilité des cours mondiaux. « De ce fait, il suffit d’un rien pour créer une envolée des prix. En sus de cela, il y a la crise économique qui affecte l’Union européenne et les États-Unis, l’envolée du cours du pétrole, l’augmentation de la consom­mation dans certains pays comme la Chine. Et puis n’oublions pas que la population de la planète a atteint le seuil des 7 milliards de bouches, qu’il faut nourrir », avance le consultant.

Autant de facteurs qui font que 2012 sera une année « très difficile » pour toutes les catégories de consommateurs. « Les économiquement faibles vont bien évidemment subir de plein fouet cette situation qui n’est pas prête de s’améliorer », soutient Jean-Cyril Monty. En effet, les prix de plusieurs produits sont appelés à grimper dans les mois à venir. « À la fin de l’année dernière, on avait annoncé une baisse de l’ordre de 30 % du prix des grains secs et du riz à partir de janvier 2012.

Or, à ce jour, il n’en est rien. Les prix sont demeurés inchangés », explique notre interlo­cuteur. Toutefois, les importateurs ne tarderont pas à augmenter les prix car le fret a subi une hausse de même que d’autres facteurs influant actuellement sur le prix de vente. « Ainsi, la quasi-totalité des produits de consommation continueront à augmenter au cours des prochains mois. C’est un fait indéniable ! », souligne Jean-Cyril Monty.

Suttyhudeo Tengur, président de l’Association for the Protection of the Environment and Consumers (APEC), estime, cependant, que le pays pourra faire face à la hausse des prix à condition d’intervenir au niveau de la structure des prix.  « Nous avons un gros problème de structure des prix à Maurice. Certains produits ont des « mark up » allant jusqu’à 70 %. Si nous insistions pour qu’il y ait des « mark up » plus raisonnables, nous pourrions faire face à l’augmentation des prix qui se profilent à l’horizon », recommande Suttyhudeo Tengur.

L’incidence du pétrole

Les observateurs suivent de très près l’envolée des cours du pétrole qui peut affecter les prix des produits alimentaires. « Avec le baril ayant aujourd’hui atteint plus de 125 dollars et des risques que ce prix continue à augmenter, il est clair que cela aura une grosse incidence sur notre alimentation. Le prix des produits alimentaires et celui du pétrole étant intimement liés, cela n’augure rien de bon pour nous », appréhende Jean-Cyril Monty.

Crainte d’une dévaluation de la roupie

Du côté des importateurs, on confirme une certaine stabilité des prix actuellement en raison de la roupie forte. «À notre niveau, il n’y a pas eu de changement des prix. D’une part, le dollar est relativement stable. De l’autre, nous avons passé des commandes à long terme », soutient Lawrence Wong, directeur de la Trobe Ltd.

Salim Sulliman, ‘General Manager’ de Margarine Industries et de Central Distributors Co. Ltd, offre, quant à lui, la garantie qu’il ne va pas augmenter ses prix d’ici mars. Une hausse des prix n’est, toutefois, pas à écarter après le mois de mars. « Le fait que la roupie est forte vis-à-vis de l’euro et du dollar nous permet d’amortir certaines augmentations. Toutefois, au-delà de mars, nous n’avons pas vraiment de visibilité.

Si les prix alimentaires poursuivent leur hausse, nous n’aurons d’autres choix que de les répercuter aux consommateurs », indique Salim Sulliman. Jean-Cyril Monty appréhende également une dévaluation de la roupie. « Toute dévaluation de notre monnaie vis-à-vis du dollar ou de l’euro aura une incidence catastrophique sur le panier de la ménagère car nous importons 75 % de nos besoins alimentaires », souligne-t-il.

We also recommend

Tags Cloud
2010accidentsadvertisingAfrAsiaafricaagroAir Franceair mauritiusAirlinesairportairway coffeeAlvaro SobrinhoamazonAmeenah Gurib-FakimAMLandroidApollo Bramwellappleappointmentsappsarrestasiaauditaudit reportaustraliaaviationawardsBABagatelleBAIBangladeshbankbanksbarclaysbeachbeachesBeau Bassin-Rose HillbetamaxBOIboko haramBollywoodBOMbombingbpmlBPOBramer BankbrazilbrexitbudgetBusinessCanadacanecareercareer tipscasinoCCIDCCMCEBcementChagosCHCchinaCIELcigarettesconferenceConfinementCongoconstructioncontestCoronaviruscorruptionCourtCourtscouvre-feuCOVID-19CPBCPEcreativitycrisiscruise shipsCSOCT PowerCultureCurepipecustomerscustomsCWAcyclonedamDawood RawatDBMdeficitdenguedevelopmentdoctorsDomaine les PaillesDPPdrug traffickingdrugsDTAADuty FreeearthquakeebolaecoécoleseconomyEducationEgyptelectionselectoral reformelectricityEmiratesEmtelenergyENLentrepreneurshipEUEuropeeventsexamexamsexpoexportfacebookfairfarmersfeeFIFA World CupfinancefinancesFirefishfishingFlacqFlic-en-FlacFloodsfoodFootballforecastforeign workersFrancefraudfruitsFSCfuelfunnyGAARgamblinggamesgazaGermanygooglegovernmentGRAgreengreen energyhackershajjhawkershealthhealthcareHeritage Cityhistoryholidayshorse racingHospitalhotelhotel businesshotelshow toHRHRDCHSBCHSCIBLICACICTICTAID cardillegal fishingIMFimportindiaIndian OceanIndonesiainflationinfrastructureinnovationsinsuranceinternetInterviewinterview tipsinvestmentinvestmentsiosiPadiphoneiraniraqIRSISISisraelITItalyjapanJin FeijobjobsjournalismKenyalandlawlawslayoffsleadershipLepeploanslocal governmentLockdownlotteryLRTLufthansaMadagascarmalaysiamalaysia airlinesmanagementmanagement tipsmanufacturingmarketmarketingmarketsMauBankMauritiansmauritiusMBCMCBMCCImeccaMedical CouncilmedicamentsmedicineMedPointmeetingMEFMESMetro ExpressMEXAMicrosoftMIDMIEmigrationminimum salaryminimum wagemlMMMmoneymoney launderingmotivationmoviesMozambiqueMPAMPCMPCBMRAMSCMSMMTMTCMTPAMusicMV BenitaNandanee SoornackNarendra ModinatureNavin RamgoolamNavind KistnahNCBNDUnetworkingNew Mauritius HotelsNHDCNigeriaNobel Prizenorth koreaNTCNWCCofficialsoffshoreoilOlympic GamesOmnicaneorangeOUMPakistanpalestineparliamentPaul BérengerPhilippinesPhoenix Beveragespicture of the daypiracyplagePMPMOpmsdPNQpolicepoliticsportPort LouisPort-LouisPravind JugnauthPRBpricepricesproblemprostitutionprotestspsacPSCpsychologyPTRpublic servicequatre-bornesrainsRakesh Gooljauryratingsreal estatereformsrepo rateRESrestaurantsresultresultsReunionriceroadsRoches-Noires caseRodriguesRogersRose-HillRoshi BhadainRussiaSAJsalariessalarysalessamsungsaudi arabiasbmSCscamscandalscholarshipsSchoolschoolssciencesecuritySeychellessharksshootingshoppingshopping mallSICsicomsingaporeSITskillssmart citysmartphonesSMeSMEDASobrinho casesocial mediasocial networks & messengerssolar energysouthsouth africasouth koreasportSportsstartupsstatisticsstatsSTCstrategystreet vendorsstrikestudysuccesssugarSun Tan caseSunkai casesyriaTAtabletsTanzaniataxtax heaventaxesteaTECtechnologytelecomterrorismtextilethailandthefttime managementtipstourismtradingtrainingstransporttrendstunaTurfTurkeyTVtyphoonukukraineunemploymentunionsuniversityuomUSUTMvacanciesVacoas Popular Multipurpose Cooperative SocietyVacoas-Phoenixvarma casevegetablesVideo of the DayvisaVishnu LutchmeenaraidooWaterWaterparkWeatherWhitedot Casewi-fiWMAWorld BankXavier-Luc DuvalYEPzimbabwe