Education

June 30, 2014

Knowledge Hub : État des Lieux, Défis et Perspectives

Le ‘Knowledge Hub’ a-t-il atteint sa vitesse de croisière ? En effet, malgré les divers scandales ayant éclaboussé l’image du secteur, une étape importante a été franchie récemment avec la pose de la première pierre du campus de Pamplemousses.

Le gouvernement tient toujours à son objectif d’un gradué par famille, mais le plus grand pari est d’attirer jusqu’à 100 000 étudiants étrangers en moins de 10 ans.

Officiellement, il y a environ 64 institutions tertiaires opérationnelles à Maurice, mais il y a à peine 2 200 étudiants étrangers dans nos écoles tertiaires. Toutefois, ce chiffre grossira dans les années qui suivent, avec une vaste campagne de promotion entamée par les autorités concernées. Pour encourager les étudiants étrangers à venir chez nous, on les autorise à travailler à temps partiel pour un maximum de 20 heures par semaine. Un système ‘fast-track’ existe pour les procédures de ‘student visa’. Le ministère de tutelle a aussi mis sur pied un bureau spécial, le Study Mauritius Office, pour mieux orienter les étudiants.

Les institutions tertiaires bénéficient également d’un ‘grant’ de Rs 200 000 pour participer dans des foires éducatives internationales. À noter que le gouvernement mauricien offre une cinquantaine de bourses annuellement aux étudiants africains, et 54 autres aux étudiants du Commonwealth pour étudier à distance à l’Open University of Mauritius. Pour démontrer l’importance qu’il accorde à ce nouveau pilier économique, le gouvernement a créé, en 2010, un ministère dédié uniquement à l’enseignement supérieur.

Le marché africain

Les autorités misent énormément sur le continent africain et les îles de l’Océan indien pour la réussite de notre ‘Knowledge Hub’. Mais les pays comme l’Inde, le Népal, la Malaisie et le Sri Lanka sont également visés. Ainsi, Maurice jouit de ses atouts en tant que membre actif du Commonwealth, de l’Union africaine, de la Commission de l’Océan indien (COI), la SADC et le COMESA et l’IOR-ARC, entre autres.

L’éducation en chiffres

Selon les chiffres officiels de 2013, le pays compte 978 écoles préprimaires comprenant 31 419 enfants. Ensuite il y a 320 écoles primaires (dont 44 écoles privées), avec 108 853 enfants inscrits et 176 écoles secondaires, avec 113 872 élèves. Au niveau tertiaire, nous avons 64 institutions et le nombre d’étudiants avoisine 50 000. Le budget annuel de l’éducation nationale s’élève à environ Rs 13,5 milliards, représentant 13 % des dépenses totales du gouvernement. De ce chiffre, 51 % sont destinés au secondaire, 27 % au primaire, 5 % au tertiaire, 3 % au secteur technique/vocationnel, 2 % au préprimaire et 12 % aux dépenses générales. Environ 10 000 étudiants mauriciens sont actuellement à l’étranger.

Nouveaux campus

Dans le but de démocratiser l’accès à l’éducation tertiaire, et répondre à la demande grandissante d’admissions à l’université, le gouvernement compte construire trois nouveaux campus : à Montagne-Blanche, à Réduit et à Pamplemousses. Le campus de Pamplemousses sera bâti sur une superficie de 50 arpents, nécessitant des investissements de Rs 325 millions. Le projet sera prêt en juillet 2015. Celui de Montagne-Blanche, également sur 50 arpents, coutera Rs 305 millions et sera livré en juin 2015.

Les institutions tertiaires publiques

L’UoM

La plus grande institution tertiaire de l’île Maurice, l’Université de Maurice (UoM), débuta en 1965 avec une seule faculté, celle d’agriculture. Petit à petit, l’institution a connu un développement fulgurant et compte aujourd’hui cinq facultés, notamment l’agriculture, l’ingénierie, le droit, les sciences et les sciences sociaux.

Elle compte aussi plusieurs départements, notamment le ‘Centre of Information Technology and Systems’, le ‘Virtual Centre for Innovative Learning Technologies’, le ‘Centre for Professional Development and Lifelong Learning’, le ‘Consultancy and Contract Research Centre,’ le ‘Centre for Information Technology and Systems’, le ‘Lifelong Learning Cluster’, le ‘Centre for Biomedical and Biomaterials Research’ et le ‘Centre for Professional Legal Studies’.

L’UTM

L’Université de technologie de Maurice, l’UTM, entra en opération en l’an 2000 et compte cinq départements, la ‘School of Business Management and Law’, la ‘School of Accounting, Finance and Economics’, la ‘School of Innovative Technologies and Engineering’, la ‘School of Sustainable Development and Tourism’ et la ‘School of Health Sciences’.

Parmi les autres institutions publiques offrant des études tertiaires, l’on note le Mahatma Gandhi Institute (MGI), établi en 1970, le Rabindranath Tagore Institute lancé en 2002, l’Open University of Mauritius, lancé en juillet 2012 et qui remplace l’ancien Mauritius College of the Air, lui-même créé en 1971, le Fashion and Design Institute, (FDI), lancé en 2009 et l’Université des Mascareignes, instituée en septembre 2012. Cette dernière est en fait née d’une fusion entre l’Institut Supérieur de Technologie et le Swami Dayanand Institute of Management et opère en collaboration avec l’Université de Limoges, en France. Il y a aussi, toujours dans le domaine tertiaire, le Mauritius Institute of Education (MIE), le Mauritius Institute of Training and Development (MITD) qui offre également l’éducation tertiaire depuis peu et le Mauritius Institute of Health, en opération depuis 1989.

Les objectifs 2025

Le gouvernement veut augmenter les admissions en milieu tertiaire, dans le cadre du projet ‘One Graduate Per Family’. Les prévisions font état de 68 000 étudiants locaux admis au niveau tertiaire en 2025. Pour y arriver, des investissements massifs sont requis dans ce secteur. L’Université de Technologie, par exemple, a été conçue pour accommoder un millier d’étudiants, mais se retrouve aujourd’hui avec 3 500 étudiants. Ce chiffre atteindra 10 000 à l’avenir, d’où la nécessité d’agrandir les locaux. Toutefois, il faut souligner que, selon les prévisions démographiques, il y aura une baisse dans la population des jeunes dans 10 à 25 ans.

Par exemple, aujourd’hui, le pays compte 97 958 personnes dans la tranche d’âge de 10 à 14 ans. Dans 10 ans, le nombre sera réduit à 59 637 personnes. Si aujourd’hui, le pays compte 98 717 personnes âgées entre 15-19 ans, dans 15 ans, le nombre pour cette même tranche d’âge sera de 59 637. En 2012, le nombre d’étudiants prenant part aux examens du School Certificate était de 16 885. Ceux prenant part aux examens du Higher School Certificate étaient au nombre de 10 414.

Les opportunités d’investissement

Le secteur éducatif attire toujours. Outre le secteur tertiaire qui a vu l’implantation de nombreuses enseignes étrangères, et qui intéresse un grand groupe malaisien en ce moment, les niveaux primaires et secondaires présentent des opportunités pour des nouvelles écoles privées. Déjà, les écoles privées existantes ont des listes d’attentes et n’arrivent pas à répondre à la demande. Si, dans le passé, les écoles privées étaient plutôt fréquentées par les enfants venant des familles aisées, tel n’est plus le cas aujourd’hui. La scolarité privée attire de plus en plus les parents de tous les milieux sociaux. Ajouté à cela, les enfants des expatriés, dont le nombre ne cesse de grandir. À noter que le gouvernement prévoit d’augmenter le nombre d’‘occupation permit’ de 4 000 à  5 000 dans le moyen terme, et à 10 000 dans le long terme, ce qui veut dire une hausse de la demande d’admission dans les écoles privées.

Facilités pour étudiants étrangers

Le pays doit impérativement mettre en place un système d’accueil pour les 100 000 étudiants qui seront là en 2020-2025. Cela nécessite d’importants investissements dans le logement, par exemple. Cela a aussi un impact sur le transport.

Par contre, le droit de travailler à temps partiel aura un effet sur le chômage local, si les étudiants étrangers seront en concurrence avec nos jeunes. C’est aussi un fait que bon nombre d’étudiants seront tentés par l’aventure mauricienne, en espérant travailler sur place pour financer leurs études, mais s’ils ont du mal à trouver un boulot, cela impactera sur leurs études. Autant de facteurs à considérer en amont.

Utilisation optimale des infrastructures ?

Le manque d’espace et d’infrastructures se fait sentir dans nos institutions de tertiaire. D’autre part, on investit beaucoup dans de nouveaux bâtiments. Mais la question qui se pose est : Y a-t-il une utilisation optimale de nos infrastructures ? Par exemple, le pays compte un vaste réseau d’écoles primaires et secondaires toutes équipées des facilitées modernes, mais dont les portes sont fermées après 15 heures en jour de semaine et pendant le week-end! Une meilleure organisation aurait pu permettre à ces infrastructures d’être utilisées au maximum, par exemple pour des cours du soir.

Emplois

Il est estimé que le secteur éducatif tertiaire emploie environ 2,700 personnes, dont 30 % sont au niveau académique, 35 % dans l’administration, 15 % au niveau technique et 20 % dans les services de support et d’entretien. Au niveau secondaire, on recense 8,092 enseignants. Au niveau préprimaire, l’on compte 3,447 emplois, dont 2,425 enseignants et 1,022 non-enseignants. En ce qui concerne les écoles primaires, il y a 5,512 enseignants, 302 maîtres d’école, 964 assistants maîtres d’écoles et 1,348 autres employés.

L’informatique à l’école

À noter que toutes les écoles primaires et secondaires sont dotées d’équipements informatiques, mais seulement 56 % des écoles primaires et 96 % des écoles secondaires sont connectées à l’Internet. Au niveau du préprimaire, seulement 44 % ont un ordinateur.

L’employabilité des gradués

Nous voulons plus de gradués, mais pas des gradués chômeurs. Jusqu’ici, il y a eu plusieurs polémiques au sujet de l’employabilité des gradués. Beaucoup de ceux qui ont terminé leurs études tertiaires se sont retrouvés au chômage, faute de pouvoir décrocher un emploi convenable. Certains ont été poussés à accepter un emploi en dessous de leurs qualifications, question de survie. Conscientes de cette éventualité, les autorités s’attèlent pour mieux encadrer les gradués. Récemment, des séminaires ont été organisés à l’intention de jeunes gradués pour les guider dans leurs carrières. Mais quelles sont les opportunités qui s’offrent à eux ?

C’est un fait que les secteurs émergents tardent à absorber les gradués. Mais le pays aura certes besoins de nouvelles compétences à l’ avenir pour faire tourner les secteurs comme l’Etat-océan, la biotechnologie, les énergies renouvelables et la recherche, entre autres. Le ‘Knowledge Hub’ lui-même créera de l’emploi pour les universitaires, enseignants, chercheurs, chargés de cours, etc. Par contre, nous sommes en retard dans un domaine particulier : l’exportation de gradués formés.

Plusieurs pays, que ce soit en Afrique ou ailleurs, ont besoin de ressources humaines qualifiées. La demande d’enseignants en langue française est en hausse dans les pays comme Singapour, la Malaisie, la Thaïlande ou la Chine, alors que les enseignants d’anglais sont très demandés dans les pays comme le Kazakhstan et l’Afrique du Nord. Jusqu’ici, Maurice a signé des accords de migration circulaire avec des pays comme le Canada, mais les opportunités d’emplois sont plus ou moins limitées aux métiers et au travail manuel.

 

 

Tags Cloud

20102011accaaccidentaccidentsADSUadvertisingafghanistanAfrAsiaafricaagalegaagreementagricultureagroAHRIMAIairair asiaair australAir Franceair madagascarair mauritiusairasiaAirlinesairportairway coffeeAlbionalgeriaalibabaalteoAlvaro SobrinhoamazonAmeenah Gurib-FakimAMLandroidangolaAnil BachooApollo Bramwellappappleappointmentsappsaquaculturearab townarrestArtArvin BoolellasiaATMATOauditaudit reportaustraliaaustriaaviationawardawardsAxcel ChenneyBABagatelleBagatelle DamBAIBangladeshbankBank OnebankingbanksBar CouncilbarclaysBDObeachbeachesBeau Bassin-Rose HillbeautybeerBelgiumBelle-MareBelle-RiveBet365betamaxbettingBharat Telecombig databitcoinblue economyBlue-BayBOIboko haramBollywoodBOMbombingbookbookmakerbooksbossBotswanabpmlBPOBramer BankbrazilbrexitBritish AirwaysbudgetbuildingbusesBusinessbusiness trendsCabinetcall centresCanadacanecareercareer tipscargocarnivalcasinoCaudanCCIDCCMCCTVCEBcelebretiescelebritiescementChagoscharityCharlie HebdoCHCchilechinachromeCIELcigarettesCim FinancecinemaclashesCMTcomoroscompetitionconcertconferenceConfinementCongoconstitutional amendmentconstructioncontestcontestscontractcooperationCoronaviruscorruptioncounterfeitcoupCourtCourtscouvre-feuCOVID-19CPBCPEcreativitycreditscrisiscruise shipcruise shipsCSOCT PowerCultureCurepipecustomercustomerscustomsCVCWAcyclingcyclonedamDawood RawatdayDBMdeficitdenguedeportationdevelopmentDiego GarciadivalidoctorsdodoDomaine les PaillesDonald TrumpDPPdrug traffickingdrugsDTAADubaiDuty Freee-commercee-servicesearthquakeebeneebolaecoécolesecologyeconomicEconomic Development BoardeconomicseconomyEducationeducation abroadeducation reformEEZEgyptEIILMelectionelectionselectoral reformelectricityelon muskembassyEmiratesemirates airlinesEmtelenergyENLentrepreneurshipEnvironmentEOCEUEuroEuropeeventeventsexamexaminationexamsexpoexportfacebookfairFalcqfarmersfarmingfashionfast foodfbiFDIfeefeesferryfestivalFievre AphteuseFIFAFIFA World CupFilm Rebate SchemefilmingfilmsfinancefinancesfinancingFirefishfishingFIUFlacqFlic-en-FlacfloodFloodsflourfonction publiquefoodFootballforecastforeign workersForumFrancefraudfruitfruitsFSCFTAfuelfunnyGAARgabongadgetsgalaxygalaxy notegamblinggame of thronesgamesgasgazaGDPGermanyghanaGlobal BusinessgolfGoodlandsgoogleGorah Issac casegovernmentGRAGrand Baygrand-baieGrand-BassinGrand-Gaubegreecegreengreen energygrippeGTUH1N1hackershajjhamashappinessHawaiihawkershealthhealthcareHeritage Cityhi-techhigher educationhighlandshistoryHolcimholidaysHong Konghorse raceshorse racingHospitalhotelhotel businesshotelshowhow toHRHRDCHSBCHSCHSC ProhtchungaryhuntingHusein Abdool RahimIBAIBLICACICTICTAID cardiframacillegal fishingillegal migrationillegal workersIMFimportindiaIndian OceanIndian Ocean Island GamesIndonesiainflationinfluenzaInfographicsinfrastructureinnovationinnovationsinsuranceinterest rateinternetinterpolInterviewinterview tipsinvestinginvestmentinvestmentsIOCIORECiosiPadiphoneIPOiraniraqirelandIRSISISislamicisraelITItalyjapanJean-Claude Bastos de MoraisJellyfishJewelleryJin FeiJIOIjobjobsjockeyjournalismJulian AssangeKailash TrilochunKenyakitesurfingKPMGkreolla buttelabourLafargelandlandslideLarsen & ToubrolawlawslayoffsLe MorneleadershipleakLepeplexpressliberiaLibyalifeloanloanslocal governmentLockdownlogisticslondonlotteryLottotechLRTLufthansalycheeMadagascarmade in morisMahebourgmalariamalaysiamalaysia airlinesMaldivesMalimallmanagementmanagement tipsmanufacturingmarketmarketingmarketsMauBankMauritiansmauritiusMBCMCBMCCIMDFPMeatmeccamediaMedical CouncilMedical tourismmedicamentsmedicineMedineMedPointmeetingMEFMegh PillayMESMeteoMetro ExpressMEXAmexicoMFAMGIMHCmichaela harte caseMicrosoftMIDMidlandsMIEmigrationmigration crisisminimum salaryminimum wagemiss mauritiusmistakesMITDmlMMMmobilemobile phonesMokamoneymoney launderingmonkeyMont-ChoisyMoody’sMoroccomotivationmoviesMozambiqueMPAMPCMPCBMPLMQAMRAMSBMSCMSMMTMTCMTPAMusicMV BenitaNad SivaramenNaïadeNamibiaNandanee SoornackNarendra ModinasanatureNavin RamgoolamNavind KistnahNCBNCGNDUNECnefNegative Income TaxNelson MandelaNeotownNepalnetherlandsnetworkingNew Mauritius Hotelsnew zealandNGONHDCNICNICHLNigerianight clubsNitin Chinien caseNobel Prizenokianorth koreaNRBNTANTCNWCCNWECOCDEoceanocean economyofofficialsoffshoreoilOlympic GamesOmega ArkOmnicaneoniononlineopinionOppositionorangeoscaroscar pistoriusOUMoutsourcingPakistanpalestinePamplemoussesPanama Paperspandit sungkurParadise PapersparliamentPaul BérengerpensionpensionspeoplePereyberepermis de travailPhilippinesPhoenix Beveragesphonespicture of the daypillspiracyplageplagueplanPlanet Earth InstitutePMPMEPMOpmsdPNQpokerpolicepoliticspollutionPonzi SchemeportPort LouisPort-LouispostPovertyPPPPRPravind JugnauthPRBpresentationpresentation tipspresidentpricepricesprisonproblemprofitprojectprojectsprostitutionprotestspsacPSCpsychologyPTRpublic functionpublic servicepwcQatarQuantum Globalquatre-bornesquotesrainsRajindraparsad SeechurnRakesh GooljauryransomwareratesratingratingsRavi YerrigadooRDAreal estaterecallsreformreformsrefugeesreligionrentrepo ratereportRESRésidence Barklyrestaurantrestaurantsresultresultsresumeresume tipsretailReunionrevenuericeRiche-TerreriseRiviere-du-RempartRiviere-Noireroadsroche-boisRoches-Noires caseRodriguesRogersrose-belleRose-HillrosewoodRoshi BhadainRum and SugarRundheersing BheenickrupeeRussiaRwandasafetySAJsalariessalarysalesalessales tipssamsungsanctionssaudi arabiaSBIsbmSCscamscandalSCBGscholarshipscholarshipsSchoolschoolsscienceseasecuritySEMSEMDEXSenegalSeychellesShakeel MohamedShanghaisharksshootingshoppingshopping fiestashopping mallshopping mallsshowShowkutally SoodhunSICsicomSierra LeonesingaporeSITskillssmall businessSmall Planters Associationsmart citysmartphonesSMeSME MauritiusSMEDASMFsmmsnapchatSobrinho casesocialsocial mediasocial networks & messengersSofitelsoftwaresolar energySomaliasonysouthsouth africaSouth China Seasouth koreasouth sudanspainsponsorshipsportSportsSquatterssri lankaSSRStar KnitwearstartupsstatisticsstatsSTCstockstock marketstocksstrategystreet vendorsStressstrikestudystudy abroadstylesubventionsuccesssuccess storysugarsugar canesummitSun ResortsSun Tan caseSunkai caseSunnystarssupermarketssurveySwanSwedenSwitzerlandsyriaTAtabletsTaiwanTanzaniataxtax fraudtax heaventaxesTbillsteateacherTeachersteamTECtechnologytelecomtendertendersterrorismtertiarytextilethailandthethefttimetime managementtipstototaltourismtoystradetrade feetradingtrainingtrainingstransporttraveltrendsTrioletTripAdvisorTrou-aux-BichestsunamitunaTunisiaTurfTurkeyturkish airlinesTVtwittertyphoonUdMUgandaukukraineununemploymentUNESCOunionsuniverseuniversityuomUSUTMvacanciesvacancyVacoasVacoas Popular Multipurpose Cooperative SocietyVacoas-PhoenixVanilla Islandsvarma caseVATVeekram BhunjunvegetablesVerizonvideoVideo of the Dayvirtual realityvisaVishnu Lutchmeenaraidoovisitvivo energyvolcanowasteWaterWaterparkWeatherwest africawhatsappWhitedot Casewi-fiwikileakswindowsWMAwomenworkwork abroadworkersWorkshopWorldWorld Bankwriting tipsWTOXavier-Luc DuvalyahooYasin DenmamodeyemenYEPYerrigadoogateyoutubeZambiazimbabwe
Mauritius
© 2010-2020 mega.mu