Lifestyle | Places & Spaces

December 10, 2014

Activités Economiques : Ces Secteurs Qui Fonctionnent à Plein Régime le Jour des Elections

Le jour J est arrivé. Ce mercredi, décrété congé public, les Mauriciens accompliront leur devoir civique. Toutefois, dans certains secteurs, le travail sera de mise, même si les employés auront l’occasion d’aller voter. Tour d’horizon de ces activités qui continueront à tourner.

Secteur commercial : Une demi-journée de travail seulement

Les magasins, les boutiques du coin, les grandes surfaces et les centres commerciaux seront ouverts jusqu’à midi trente, voire 15 heures, en ce mercredi. Ce qui ne sera pas sans conséquence sur le chiffre d’affaires de la journée qui, selon certains opérateurs, sera réduit de moitié. « Toutes les enseignes ouvriront ce merccredi matin, mais fermeront plus tôt, soit entre midi trente et 15 heures. Ce sera également le cas jeudi, afin que le ‘staff’ puisse rentrer dans de bonnes conditions et à l’heure qu’il faut chez lui », explique Nicolas Kan Wah, Manager de London Way.

Santosh Ramnauth, président de la Shop Owners’ Association, affirme, pour sa part, que toutes les boutiques n’ouvriront pas leurs portes ce mercredi. « Certaines le feront, mais elles fermeront plus tôt, tandis que d’autres resteront ouvertes jusqu’à 18 heures. Tout dépendra de la clientèle. Pour la journée de jeudi, plusieurs boutiques n’ouvriront pas leurs portes pour des raisons de sécurité », explique-t-il. À Bagatelle, le centre commercial ouvrira ses portes de 9 h 30 à 15 heures, au lieu de 20 h 30 comme d’habitude. « Toutefois, les grandes surfaces resteront opérationnelles jusqu’à 17 heures. Idem pour les restaurants qui resteront ouverts dans la soirée. S’agissant du jour du dépouillement, le centre commercial ouvrira de 9 h 30 à 20 h 30 comme d’habitude », soutient la direction du centre commercial.

Qu’en sera-t-il de la vente ? « La vente de boissons alcoolisées accusera d’une baisse, vu qu’il est interdit d’en vendre depuis mardi et ce, jusqu’à jeudi. D’ailleurs, qui dit demi-journée de travail, dit chiffre d’affaires réduit de moitié », indique Nicolas Kan Wah. Avis partagé par le responsable d’un magasin de prêt-à-porter de la capitale. « Normalement, durant un congé public, il n’y a pas trop d’affluence. Or, ce mercredi est à la fois jour de congé et jour d’élections, la morosité se fera doublement sentir », fait-il ressortir. À noter que les employés des divers commerces voteront avant ou après les heures de travail.

Stations-service : Le plein jusqu’à fort tard dans la nuit

Élections ou pas, les stations-service seront opérationnelles dès 6 heures du matin, ce mercredi, et ce, jusqu’à tard dans la soirée. « Nous serons ouverts jusqu’à 22 heures. Si le besoin se fait sentir, nous ouvrirons jusqu’à plus tard, car les agents politiques rouleront toute la nuit et auront certainement besoin de carburant », explique Sameer Farjan, gérant de la station-service Total, à Beau-Basssin.

D’ailleurs, il prévoit une hausse de 25 % en termes de vente ce mercredi, soit l’équivalent de 1 500 litres de carburant additionnels. À la station-service Indian Oil, à Brisée-Verdière, ce mercredi sera également un « jour normal », car elle ouvre comme d’habitude de 6 à  20 heures. « D’ailleurs, tous les employés travaillent ce jour-là », indique Nalini Bickharry, la gérante de la station-service. Les employés peuvent toutefois accomplir leur devoir civique avant ou après les heures de travail. « Nous avons deux ‘shifts’, un de 6 à 14 heures et l’autre de 14 à 22 heures. Les employés ont amplement le temps de voter avant 14 heures ou après 14 heures selon leur ‘shift’ », avance Sameer Farjan. Du côté de la station-service d’Indian Oil, les employés peuvent voter avant ou après 13 heures.

Fonction publique : Les fonctionnaires mobilisés dans les 21 circonscriptions

Comme à chaque élection générale, nombreux sont les fonctionnaires qui sont à pied d’œuvre. Ils ont été choisis pour travailler ce mercredi, jour du scrutin. Plus de 13 000 agents de la Fonction publique sont mobilisés aux quatre coins du pays. À la Commission électorale, on explique que« les fonctionnaires sont à même d’occuper ces postes », car ils signent notamment « une clause de confidentialité, l’Official Secrets Act », quand ils débutent dans la Fonction publique, qui leur interdit de s’engager dans « la politique active ».

Mardi, nombreux d’entre eux étaient dans les 317 centres de vote, pour un dernier fignolage. Cela afin d’accueillir sans problème les électeurs qui sont au nombre de 936 975, selon le registre électoral. Ils devront donc s’arranger, selon les prescriptions de la loi, pour aller voter, tout en assurant le rôle qui leur est dévolu pour le bon déroulement du scrutin. Pour la force policière également, c’est un jour spécial. Ses agents seront répartis dans les divers centres de vote pour assurer la sécurité. « Contrairement aux fonctionnaires, nous sommes contraints de nous soumettre à cette affectation », expliquent des agents concernés. Au département de la Santé, le personnel des services essentiels (dans les centres de santé et les cinq hôpitaux de l’île), c’est « business as usual ».

Transport : Le travail tournera au ralenti

Compagnies et coopératives d’autobus, chauffeurs de taxi et de van. Tous travaillent en ce jour d’élections générales pour s’assurer que les services de transport soient disponibles au public. Toutefois, on prévoient une décélération dans le rythme du travail. Sunil Jeewoonarain, secrétaire de la Mauritius Bus Owners’ Cooperative Federation, explique que du côté des autobus individuels, le nombre d’autobus qui en circulation diminue de 5 à 10 %, comme c’est le cas durant les jours fériés. « Nous appliquons l’emploi du temps décrété par la National Transport Authority (NTA) pour les jours fériés. Les horraires des premiers et derniers bus restent les mêmes. Ce sont les intervalles entre les trajets qui sont quelque peu modifiés, comme c’est le cas durant les jours fériés », précise notre interlocuteur.

Idem pour Luna Transport qui, en ce jour de scrutin, fournit ses services habituels au grand public. « Notre compagnie compte 23 autobus et tous seront en opération. Cependant, au lieu de démarrer toutes les 15 minutes, les autobus entameront leur trajet après 20 minutes », explique Vishal Autar, Garage Manager chez Luna Transport. Du côté de la Corporation nationale de transport, une source confie que le nombre de bus dépendra de la demande. Chez Luna Transport, des arrangements ont été faits pour que les employés qui n’ont pu voter le matin puissent le faire par ‘batch’ à partir de 11 heures. Quant aux autobus individuels, Sunil Jeewoonarain souligne que les employés pourront accomplir leur devoir civique durant l’heure de repos, entre deux trajets, permission qui pourra varier de 3 à 4 heures.

Le président de la Taxi  Proprietors’ Union, Raffick Bahadoor, affirme que pour les chauffeurs de taxi, ce ne sera pas jour férié. « Si un chauffeur décide de ne pas travailler, c’est un choix personel », explique-t-il, en ajoutant, toutefois, qu’ils ne sont pas vraiment mobilisés pour les élections. Un chauffeur de van interrogé, qui travaille pour une entreprise engagée dans le Business Process Outsourcing (BPO) à Ébène, explique qu’il travaillera de 15 à 23 heures au lieu de midi à 23 heures. « Ainsi, je profiterai de la matinée pour aller voter », confie-t-il.

Restaurants et hôtels : Jour de travail normal…

En cette période de haute saison dans les secteurs de l’hôtellerie et de la restauration, la tenue des élections ne jouera pas les trouble-fête. Ainsi, disent les opérateurs, les employés travaillent selon leur ‘shift’ habituel, ce mercredi. Les restaurants Sen & Ken et Sitar, à Bagatelle, sont ouverts de 10 heures à 23 heures, confirme le manager, Nisha Gajeelee. « Comme prévu, 20 employés sont mobilisés pour travailler au restaurant Sen & Ken et 15 autres sont postés au Sitar», avance-t-elle. Pour ne pas causer des décalages durant les heures de pointe, dit-elle, ceux qui travaillent le matin peuvent voter tôt dans la matinée. En outre, elle s’attend à recevoir de nombreux clients, vu que c’est un congé public. « Toutefois, tout dépendra de la situation sur les routes », indique-t-elle.

Les touristes ne connaissent pas les élections. Les hôtels ont déjà pris toutes les dispositions pour que les services soient offerts comme d’habitude. À l’hôtel Le Touessrok, outre l’administration, les serveurs, les cuisiniers, les valets, les hôtesses sont fidèles à leurs postes le jour des élections. « L’établissement est rempli à 88 %. Donc, il faut s’assurer que le nombre nécessaire d’employés est en poste », indique la coordinatrice des ressources humaines, Varuna Callichurn. « Un hôtel ne ferme jamais. C’est comme les autres jours fériés », affirme le Chief HR Officer de LUX* Resorts and Hotels, Nicholas Autrey.

En outre, dit-il, seuls ceux qui travaillent le matin sont concernés par ce décalage. Concernant les dispositions prises pour que les employés puissent voter, explique Varuna Callichurn, des arrangements ont déjà  été faits. « Chaque employé a deux heures de permission durant ses heures de travail pour accomplir son devoir civique », dit-elle. « Normalement, le premier ‘shift’ commence à 7 h 30 et se termine à 16 h 15. Ce mercredi, les employés finissent à 14 heures pour qu’ils puissent voter », ajoute Nicholas Autrey. Par conséquent, ceux qui doivent pointer à 14 heures le feront à 16 heures et travailleront jusqu’à 23 heures », fait-il ressortir.

BPO : Jour férié au bureau...

Le secteur de l’externalisation (BPO) a l’habitude d’opérer tout à fait normalement durant les jours fériés. C’est ce qu’expliquent Charles Cartier, directeur de TNT Business Solutions et président de l’Outsourcing and Telecommunication Association of Mauritius (OTAM), ainsi que Roshan Seetohul, directeur d’Euro CRM. La raison est toute simple : la clientèle est étrangère et ne respecte pas le calendrier de jours fériés mauriciens. Les clients du secteur BPO s’attendent à ce que les jours ouvrables de leurs pays soient respectés par les entreprises locales. « Quand on cumule les jours fériés des pays de nos clients et les nôtres, cela fait trop de jours chômés. Si nous ne sommes pas capables d’assurer le service ne serait-ce qu’un seul jour, nos clients iront voir ailleurs. Ils se tourneront vers nos concurrents », affirme Charles Cartier.

C’est pourquoi les employés du secteur du BPO mauricien sont appelés à travailler quasi normalement ce mercredi. Ils bénéficieront des rémunérations habituelles applicables les jours fériés et d’un aménagement de leurs horaires de travail pour aller voter durant la journée. « Des dispositions ont été prises pour ceux qui travaillent durant la journée. Ils bénéficient des trois heures légales pour aller voter comme le stipule la loi. Pour ceux qui travaillent l’après-midi ou le soir, il n’y aura pas de problème, car ils ont le temps de voter le matin ou dans la journée », indique Roshan Seetohul. Du côté de TNT Business Solutions, les employés affectés dans la journée quitteront l’entreprise trois heures plus tôt, alors que ceux qui travaillent l’après-midi ou le soir viendront au bureau trois heures plus tard.

 

 

Tags Cloud

20102011accaaccidentaccidentsADSUadvertisingafghanistanAfrAsiaafricaagalegaagreementagricultureagroAHRIMAIairair asiaair australAir Franceair madagascarair mauritiusairasiaAirlinesairportairway coffeeAlbionalgeriaalibabaalteoAlvaro SobrinhoamazonAmeenah Gurib-FakimAMLandroidApollo Bramwellappappleappointmentsappsaquaculturearab townarrestasiaATOauditaudit reportaustraliaaustriaaviationawardawardsAxcel ChenneyBABagatelleBagatelle DamBAIBangladeshbankBank OnebankingbanksbarclaysbeachbeachesBeau Bassin-Rose HillbeautybeerBelgiumBelle-MareBelle-RiveBet365betamaxbettingBharat Telecombig databitcoinblue economyBlue-BayBOIboko haramBollywoodBOMbombingbookbookmakerbossBotswanabpmlBPOBramer BankbrazilbrexitBritish AirwaysbudgetbuildingbusesBusinessbusiness trendsCabinetcall centresCanadacanecareercareer tipscargocarnivalcasinoCCIDCCMCCTVCEBcelebretiescelebritiescementChagoscharityCharlie HebdoCHCchilechinachromeCIELcigarettesCim FinancecinemaclashesCMTcomoroscompetitionconcertconferenceCongoconstitutional amendmentconstructioncontestcontestscontractcooperationcorruptioncounterfeitcoupCourtCourtsCPBCPEcreativitycreditscrisiscruise shipsCSOCT PowerCultureCurepipecustomercustomerscustomsCVCWAcyclingcyclonedamDawood RawatdayDBMdeficitdenguedeportationdevelopmentDiego GarciadivalidoctorsdodoDomaine les PaillesDonald TrumpDPPdrug traffickingdrugsDTAADubaiDuty Freee-commercee-servicesearthquakeebeneebolaecoecologyeconomiceconomicseconomyEducationeducation abroadeducation reformEEZEgyptEIILMelectionelectionselectoral reformelectricityelon muskembassyEmiratesemirates airlinesEmtelenergyENLentrepreneurshipEOCEUEuroEuropeeventeventsexamexaminationexamsexpoexportfacebookfairFalcqfarmersfarmingfashionfast foodfbiFDIfeefeesferryfestivalFievre AphteuseFIFAFIFA World CupFilm Rebate SchemefilmingfilmsfinancefinancesfinancingFirefishfishingFIUFlacqFlic-en-FlacFloodsflourfoodFootballforecastforeign workersForumFrancefraudfruitfruitsFSCFTAfuelfunnyGAARgabongadgetsgalaxygalaxy notegamblinggame of thronesgamesgasgazaGDPGermanyghanaGlobal BusinessgolfGoodlandsgoogleGorah Issac casegovernmentGRAGrand Baygrand-baiegreecegreengreen energygrippeGTUH1N1hackershajjhamashappinessHawaiihawkershealthhealthcareHeritage Cityhi-techhighlandshistoryHolcimholidaysHong Konghorse racingHospitalhotelhotel businesshotelshowhow toHRHRDCHSBCHSCHSC ProhtchungaryhuntingHusein Abdool RahimIBAIBLICACICTICTAID cardiframacillegal fishingillegal migrationillegal workersIMFimportindiaIndian OceanIndian Ocean Island GamesIndonesiainflationinfluenzaInfographicsinfrastructureinnovationinnovationsinsuranceinterest rateinternetinterpolInterviewinterview tipsinvestinginvestmentinvestmentsIOCIORECiosiPadiphoneIPOiraniraqirelandIRSISISislamicisraelITItalyjapanJellyfishJewelleryJin FeijobjobsjockeyjournalismJulian AssangeKailash TrilochunKenyakitesurfingKPMGkreolla buttelabourLafargelandlandslideLarsen & ToubrolawlawslayoffsLe MorneleadershipleakLepeplexpressliberiaLibyalifeloanloanslocal governmentlogisticslotteryLottotechLRTLufthansalycheeMadagascarmade in morismalariamalaysiamalaysia airlinesMaldivesMalimallmanagementmanagement tipsmanufacturingmarketmarketingmarketsMauBankMauritiansmauritiusMBCMCBMCCIMDFPMeatmeccamediaMedical CouncilMedical tourismmedicamentsmedicineMedineMedPointmeetingMEFMegh PillayMESMetro ExpressMEXAmexicoMFAMGIMHCmichaela harte caseMicrosoftMIDMidlandsMIEmigrationmigration crisisminimum salaryminimum wagemiss mauritiusmistakesMITDmlMMMmobilemobile phonesMokamoneymoney launderingmonkeyMont-ChoisyMoody’sMoroccomotivationmoviesMozambiqueMPAMPCMPCBMPLMQAMRAMSBMSCMSMMTMTCMTPAMusicMV BenitaNad SivaramenNaïadeNamibiaNandanee SoornackNarendra ModinasanatureNavin RamgoolamNavind KistnahNCBNCGNDUNECnefNegative Income TaxNelson MandelaNeotownNepalnetherlandsnetworkingNew Mauritius Hotelsnew zealandNGONHDCNICNICHLNigerianight clubsNitin Chinien caseNobel Prizenokianorth koreaNRBNTANTCNWCCoceanocean economyofofficialsoffshoreoilOlympic GamesOmega ArkOmnicaneoniononlineopinionOppositionorangeoscaroscar pistoriusOUMoutsourcingPakistanpalestinePamplemoussesPanama Paperspandit sungkurParadise PapersparliamentPaul BérengerpensionpensionspeoplePhilippinesPhoenix Beveragesphonespicture of the daypillspiracyplagueplanPlanet Earth InstitutePMPMOpmsdPNQpokerpolicepoliticspollutionPonzi SchemeportPort LouisPort-LouispostPovertyPRPravind JugnauthPRBpresentationpresentation tipspresidentpricepricesprisonproblemprofitprojectprojectsprostitutionprotestspsacPSCpsychologyPTRpublic functionpublic servicepwcQatarquatre-bornesquotesrainsRajindraparsad SeechurnRakesh GooljauryransomwareratesratingratingsRavi Yerrigadooreal estaterecallsreformreformsrefugeesreligionrentrepo ratereportRESRésidence Barklyrestaurantrestaurantsresultresultsresumeresume tipsretailReunionrevenuericeRiche-TerreriseRiviere-du-RempartRiviere-Noireroadsroche-boisRoches-Noires caseRodriguesRogersRose-HillrosewoodRoshi BhadainRum and SugarRundheersing BheenickrupeeRussiaRwandasafetySAJsalariessalarysalesalessales tipssamsungsanctionssaudi arabiaSBIsbmSCscamscandalSCBGscholarshipscholarshipsSchoolschoolsscienceseasecuritySEMSEMDEXSenegalSeychellesShakeel MohamedShanghaisharksshootingshoppingshopping fiestashopping mallshopping mallsshowShowkutally SoodhunSICsicomSierra LeonesingaporeSITskillssmall businesssmart citysmartphonesSMeSMEDAsmmsnapchatSobrinho casesocialsocial mediasocial networks & messengersSofitelsoftwaresolar energySomaliasonysouthsouth africaSouth China Seasouth koreasouth sudanspainsponsorshipsportSportsSquatterssri lankaSSRStar KnitwearstartupsstatisticsstatsSTCstockstock marketstocksstrategystreet vendorsStressstrikestudystudy abroadstylesuccesssuccess storysugarsugar canesummitSun ResortsSun Tan caseSunkai caseSunnystarssurveySwanSwedenSwitzerlandsyriaTAtabletsTaiwanTanzaniataxtax fraudtax heaventaxesTbillsteaTeachersteamTECtechnologytelecomtendertendersterrorismtertiarytextilethailandthethefttimetime managementtipstototaltourismtoystradetrade feetradingtrainingstransporttraveltrendsTrioletTripAdvisorTrou-aux-BichestsunamitunaTunisiaTurfTurkeyturkish airlinesTVtwittertyphoonUdMUgandaukukraineununemploymentunionsuniverseuniversityuomUSUTMvacanciesVacoasVacoas Popular Multipurpose Cooperative SocietyVacoas-PhoenixVanilla Islandsvarma caseVATVeekram BhunjunvegetablesVerizonvideoVideo of the Dayvirtual realityvisaVishnu Lutchmeenaraidoovisitvivo energyvolcanowasteWaterWaterparkWeatherwest africawhatsappWhitedot Casewi-fiwikileakswindowsWMAwomenworkworkersWorkshopWorldWorld Bankwriting tipsWTOXavier-Luc DuvalyahooYasin DenmamodeyemenYEPYerrigadoogateyoutubeZambiazimbabwe
Mauritius
© 2010-2017 mega.mu