Mauritius | Finances

January 05, 2015

Prévisions : Comment se Portera l’Economie en 2015 ?

2015 sera-t-elle l’année de la reprise ? La croissance sera-t-elle supérieure par rapport à 2014 ? Quels sont les défis que devra relever le nouveau gouvernement sur le plan économique ? Éléments de réponses avec quatre économistes.
Georges Chung, Chandan Jankee, Vishal Ragoobur and Pramode Jaddoo

Georges Chung, Chandan Jankee, Vishal Ragoobur and Pramode Jaddoo

Georges Chung : « Un gouvernement concentré sur l’économie »

L’économiste Georges Chung est optimiste par rapport à la performance économique de 2015. Il estime que le nouveau gouvernement et la conjoncture mondiale en sont les principales raisons. Pour Georges Chung, la performance économique de Maurice dépendra principalement de deux facteurs majeurs. Il fait référence à la conjoncture économique mondiale et à la nomination récente du nouveau gouvernement de l’Alliance Lepep. Par rapport à la conjoncture économique mondiale, Georges Chung précise que si les pays vers lesquels les entreprises mauriciennes exportent leurs produits et services se portent mieux, on peut s’attendre à une meilleure croissance du Produit Intérieur Brut (PIB) qu’en 2014.

Améliorer la productivité

L’économiste cite, notamment, les secteurs du tourisme, du textile et des services financiers dans ce contexte. « En 2015, s’il n’y a pas de crise économique dans le monde, tout ira pour le mieux à Maurice », lance-t-il. Quant au second facteur évoqué plus haut, Georges Chung affirme qu’avec un nouveau gouvernement à la tête du pays, « on peut s’attendre à ce qu’il se concentre davantages sur l’économie ce qui est bon pour Maurice ».

Néanmoins, malgré ces deux facteurs plutôt positifs, Georges Chung reconnaît que le pays aura à faire face à différents défis en 2015, pour assurer son développement économique. Il évoque, en premier lieu, la productivité nationale. L’économiste explique qu’il est nécessaire de se demander comment améliorer la production. Il fait, ainsi, référence à la productivité dans tous les secteurs économiques du pays mais particulièrement dans le tourisme, les services financiers et dans les nouveaux piliers que les autorités veulent développer telle que l’économie océanique. « Les défis à relever en 2015 sont la productivité des entreprises déjà existantes, ainsi que l’innovation dans le paysage économique national ».

Meilleure croissance

Quand on l’interroge sur ses prévisions quant aux indicateurs économiques du pays en 2015, Georges Chung se montre plutôt optimiste. « Selon moi, la croissance du PIB sera plus importante en 2015, qu’elle n’a été en 2014. Je pense également que le chômage va se résorber. On peut s’attendre à ces évolutions quand on voit la détermination du gouvernement à se pencher sur ces deux dossiers et quand on regarde la tendance à l’international. Cependant, l’inflation reste pour moi le principal point d’interrogation. Les cours des produits pétroliers baissent, c’est une bonne chose pour lutter contre la hausse des prix, mais le nouveau gouvernement a donné des hausses salariales et il faut voir comment cela va se répercuter sur la consommation. Si la demande est en hausse et les prix des carburants baissent, on peut s’attendre à une stabilité de l’inflation », indique-t-il.

Chandan Jankee : « La croissance sera certainement au-delà de 4 % »

Avec le nouveau gouvernement récemment élu, tout le monde s’attend à une meilleure performance économique en 2015, estime Chandan Jankee. « Il y a déjà un 'feel-good factor' dans le pays. Depuis que le gouvernement a mis en place la nouvelle équipe économique et a défini sa stratégie, on constate un tournant vers une croissance économique », fait-il ressortir.

Durant ces dernières années, avance notre interlocuteur, la crise financière, la récession en Europe et une « mauvaise gestion économique » ont contribué à une décélération de notre économie. Cette morosité, dit-il, a apporté une accumulation de dettes publiques ; un taux de chômage en hausse ; une baisse de la productivité et la compétitivité de nos exportations.

« Nous sommes dans une situation économique plus difficile que celle des années 80. Nous devons, désormais, adapter notre modèle à des paramètres qui reflètent la réalité économique », recommande-t-il. Notre interlocuteur préconise un bon audit et un diagnostic des problèmes par des techniciens et économistes. « Les défis seraient d’abord une relance économique avec les secteurs existants, la création de nouveaux pôles de développement avec une stratégie de diversification et l’intégration régionale et internationale », soutient-il.

Par ailleurs, la balance commerciale déficitaire, la population vieillissante, la baisse constante dans le taux d’épargne et l’investissement privé, poursuit-il, devraient être au cœur des mesures prioritaires. « Une refonte dans certaines institutions afin de garantir la méritocratie est aussi impérative. Une bonne harmonisation entre les mesures fiscales et monétaires, afin de maintenir la stabilité financière et la croissance est un autre défi à relever, surtout avec la volatilité dans notre taux de change », souligne-t-il. En outre, l’économiste estime que l’innovation, l’adaptation à la nouvelle technologie ainsi que la protection de notre environne­ment sont importantes.

En ce qui concerne les principaux indica­teurs, Chandan Jankee est certain que la croissance en 2015 sera au-delà de 4 %. « Tenant en compte le 'feel-good factor' et la bonne gouvernance instaurés par le nouveau gouvernement ; l’effet multi­plicateur de l’augmentation des pensions et salaires ; le redressement de nos institutions et la baisse dans les prix du fuel, cette estimation est inévitable », affirme-t-il. Selon l’économiste, il est encore trop tôt pour voir un changement dras­tique dans nos indica­teurs. Toutefois, dit-il, généralement, ils vont bouger dans la bonne direction et créeront une plateforme pour pouvoir réaliser le deuxième miracle économique à long terme.

Vishal Ragoobur : « Une meilleure année sur le plan économique »

L’économiste de la Mauritius Employers Federation (MEF), Vishal Ragoobur, estime que 2015 devrait être meilleure que 2014 sur le plan économique : « Tout dépendra de l’évolution économique au niveau mondial, mais il me semble que, cette année, on verra une amélioration économique sur le plan local. » Il explique que maintenant que les élections sont derrière nous, l’économie devrait redevenir une priorité.

« Si le nouveau gouvernement va de l’avant avec son programme, je crois que ça va apporter plus de confiance au sein des opérateurs économiques, des investisseurs ou des entreprises, et donc des indicateurs économiques mauriciens », dit-il. Si on en croit le dernier baromètre des affaires de la Chambre de Commerce de l’île Maurice, le moral des entrepreneurs est déjà bas. Il a atteint son niveau le plus bas depuis 2010. Il est ainsi passé de 79,6 points au deuxième trimestre de l’année 2014 à 77,5 points au troisième trimestre. Mais la situation devrait s’améliorer, selon l’économiste.

Un retour de la confiance devrait permettre au taux d’investissement de reprendre du poil de bête, dit notre interlocuteur. Pour rappel, l'investissement total a connu une baisse continue ces dernières années, notamment de 4,9 % en 2014, après celle de 3,3 % en 2013. Les investissements du secteur privé ont plongé de 7,4 % en 2014, après une décroissance de 2,8 % en 2013. Alors que les investissements du secteur public ont rebondi de 3,1 % en 2014, après une contraction de -4,9 % en 2013. Le taux d'investissements, par rapport au PIB, était estimé à 19,4 % en 2014, inférieur au chiffre de 21,2 % en 2013.

Vishal Ragoobur reconnaît, néanmoins, que les défis sont nombreux pour atteindre un meilleur taux de croissance du Produit Intérieur Brut. Des challenges qui incombent au gouvernement de relever, précise-t-il. Des défis à l’instar de la dette publique, du déficit budgétaire, ou du chômage auprès des jeunes, entre autres, qui risquent de ralentir la progression économique du pays, affirme-t-il, mais restent « du domaine du possible », dit-il. Des défis qui devraient, selon lui, perdurer dans le temps, car cela prendra un « bon bout de temps » pour les résoudre de par leurs complexités.

Pramode Jaddoo : « La confiance est de retour »

«Après avoir traversé le désert pendant ces quatre dernières années, nous percevons un démarrage assez rapide et fort de l'économie », déclare d’emblée Pramode Jaddoo. L’économiste préconise aussi que pour booster l’économie en 2015, « il faudrait une relance de l'investissement, qui avait considérablement baissé. Des stratégies et des mesures concrètes pour les nouveaux secteurs productifs, tels que le Seafood Hub et l'économie bleue, doivent être revues et une attention particulière doit être portée à la création d'emplois productifs ». Donner un nouveau souffle à notre économie est une grande initiative. « Pour cela, la participation active du secteur privé est primordiale. Nous avons constaté, toutefois, qu'un climat de confiance vient de s'y installer », souligne notre interlocuteur.

Défis à relever

La liste des défis à relever pour l'année 2015 est longue. Toutefois, la priorité des priorités sera d'augmenter la productivité qui mène au progrès. « De ce fait, il faudrait mettre en place une stratégie bien définie pour encourager la productivité. Aussi, il faudra chercher des secteurs où l'emploi est productif et massif », soutient-il.

Pramode Jaddoo fait aussi ressortir que parmi les défis phares à relever, revoir la cherté de la vie par des stratégies monétaires et combler l'écart entre les riches et les pauvres devraient être considérés. « L'inégalité sociale n'est pas une bonne chose », dit-il. L’économiste ajoute qu'il faut que notre roupie mauricienne garde un bon équilibre sur le marché international, celle-ci ne devant être ni trop forte ni trop faible. « De plus, il faudra renforcer les secteurs traditionnels, tels que l'agriculture, la zone franche, le secteur financier et celui des technologies de l'information et de la communication (TIC) et ainsi redynamiser ces piliers traditionnels de notre économie », martèle notre interlocuteur.

En ce qui concerne l'évolution des principaux indicateurs économiques, Pramode Jaddoo explique que notre économie dépend beaucoup de la situation internationale sur laquelle on n'a pas de contrôle. « De ce fait, pour bien gérer notre économie, il faudrait un budget bien encadré et la mise en place de stratégies fiscales et monétaires », soutient-il. En effet, l'année 2015 regorge de défis à relever. « Pour parvenir à faire face à ces défis, la volonté de tout un chacun est requise », conclut notre interlocuteur.

 

 

Tags Cloud

20102011accaaccidentaccidentsADSUadvertisingafghanistanAfrAsiaafricaagalegaagreementagricultureagroAHRIMAIairair asiaair australAir Franceair madagascarair mauritiusairasiaAirlinesairportairway coffeeAlbionalgeriaalibabaalteoAlvaro SobrinhoamazonAmeenah Gurib-FakimAMLandroidApollo Bramwellappappleappointmentsappsaquaculturearab townarrestasiaATOauditaudit reportaustraliaaustriaaviationawardawardsAxcel ChenneyBABagatelleBagatelle DamBAIBangladeshbankBank OnebankingbanksbarclaysbeachbeachesBeau Bassin-Rose HillbeautybeerBelgiumBelle-MareBelle-RiveBet365betamaxbettingBharat Telecombig databitcoinblue economyBlue-BayBOIboko haramBollywoodBOMbombingbookbookmakerbossBotswanabpmlBPOBramer BankbrazilbrexitBritish AirwaysbudgetbuildingbusesBusinessbusiness trendsCabinetcall centresCanadacanecareercareer tipscargocarnivalcasinoCCIDCCMCCTVCEBcelebretiescelebritiescementChagoscharityCharlie HebdoCHCchilechinachromeCIELcigarettesCim FinancecinemaclashesCMTcomoroscompetitionconcertconferenceCongoconstitutional amendmentconstructioncontestcontestscontractcooperationcorruptioncounterfeitcoupCourtCourtsCPBCPEcreativitycreditscrisiscruise shipsCSOCT PowerCultureCurepipecustomercustomerscustomsCVCWAcyclingcyclonedamDawood RawatdayDBMdeficitdenguedeportationdevelopmentDiego GarciadivalidoctorsdodoDomaine les PaillesDonald TrumpDPPdrug traffickingdrugsDTAADubaiDuty Freee-commercee-servicesearthquakeebeneebolaecoecologyeconomiceconomicseconomyEducationeducation abroadeducation reformEEZEgyptEIILMelectionelectionselectoral reformelectricityelon muskembassyEmiratesemirates airlinesEmtelenergyENLentrepreneurshipEOCEUEuroEuropeeventeventsexamexaminationexamsexpoexportfacebookfairFalcqfarmersfarmingfashionfast foodfbiFDIfeefeesferryfestivalFievre AphteuseFIFAFIFA World CupFilm Rebate SchemefilmingfilmsfinancefinancesfinancingFirefishfishingFIUFlacqFlic-en-FlacFloodsflourfoodFootballforecastforeign workersForumFrancefraudfruitfruitsFSCFTAfuelfunnyGAARgabongadgetsgalaxygalaxy notegamblinggame of thronesgamesgasgazaGDPGermanyghanaGlobal BusinessgolfGoodlandsgoogleGorah Issac casegovernmentGRAGrand Baygrand-baiegreecegreengreen energygrippeGTUH1N1hackershajjhamashappinessHawaiihawkershealthhealthcareHeritage Cityhi-techhighlandshistoryHolcimholidaysHong Konghorse racingHospitalhotelhotel businesshotelshowhow toHRHRDCHSBCHSCHSC ProhtchungaryhuntingHusein Abdool RahimIBAIBLICACICTICTAID cardiframacillegal fishingillegal migrationillegal workersIMFimportindiaIndian OceanIndian Ocean Island GamesIndonesiainflationinfluenzaInfographicsinfrastructureinnovationinnovationsinsuranceinterest rateinternetinterpolInterviewinterview tipsinvestinginvestmentinvestmentsIOCIORECiosiPadiphoneIPOiraniraqirelandIRSISISislamicisraelITItalyjapanJellyfishJewelleryJin FeijobjobsjockeyjournalismJulian AssangeKailash TrilochunKenyakitesurfingKPMGkreolla buttelabourLafargelandlandslideLarsen & ToubrolawlawslayoffsLe MorneleadershipleakLepeplexpressliberiaLibyalifeloanloanslocal governmentlogisticslotteryLottotechLRTLufthansalycheeMadagascarmade in morismalariamalaysiamalaysia airlinesMaldivesMalimallmanagementmanagement tipsmanufacturingmarketmarketingmarketsMauBankMauritiansmauritiusMBCMCBMCCIMDFPMeatmeccamediaMedical CouncilMedical tourismmedicamentsmedicineMedineMedPointmeetingMEFMegh PillayMESMetro ExpressMEXAmexicoMFAMGIMHCmichaela harte caseMicrosoftMIDMidlandsMIEmigrationmigration crisisminimum salaryminimum wagemiss mauritiusmistakesMITDmlMMMmobilemobile phonesMokamoneymoney launderingmonkeyMont-ChoisyMoody’sMoroccomotivationmoviesMozambiqueMPAMPCMPCBMPLMQAMRAMSBMSCMSMMTMTCMTPAMusicMV BenitaNad SivaramenNaïadeNamibiaNandanee SoornackNarendra ModinasanatureNavin RamgoolamNavind KistnahNCBNCGNDUNECnefNegative Income TaxNelson MandelaNeotownNepalnetherlandsnetworkingNew Mauritius Hotelsnew zealandNGONHDCNICNICHLNigerianight clubsNitin Chinien caseNobel Prizenokianorth koreaNRBNTANTCNWCCoceanocean economyofofficialsoffshoreoilOlympic GamesOmega ArkOmnicaneoniononlineopinionOppositionorangeoscaroscar pistoriusOUMoutsourcingPakistanpalestinePamplemoussesPanama Paperspandit sungkurParadise PapersparliamentPaul BérengerpensionpensionspeoplePhilippinesPhoenix Beveragesphonespicture of the daypillspiracyplagueplanPlanet Earth InstitutePMPMOpmsdPNQpokerpolicepoliticspollutionPonzi SchemeportPort LouisPort-LouispostPovertyPRPravind JugnauthPRBpresentationpresentation tipspresidentpricepricesprisonproblemprofitprojectprojectsprostitutionprotestspsacPSCpsychologyPTRpublic functionpublic servicepwcQatarquatre-bornesquotesrainsRajindraparsad SeechurnRakesh GooljauryransomwareratesratingratingsRavi Yerrigadooreal estaterecallsreformreformsrefugeesreligionrentrepo ratereportRESRésidence Barklyrestaurantrestaurantsresultresultsresumeresume tipsretailReunionrevenuericeRiche-TerreriseRiviere-du-RempartRiviere-Noireroadsroche-boisRoches-Noires caseRodriguesRogersRose-HillrosewoodRoshi BhadainRum and SugarRundheersing BheenickrupeeRussiaRwandasafetySAJsalariessalarysalesalessales tipssamsungsanctionssaudi arabiaSBIsbmSCscamscandalSCBGscholarshipscholarshipsSchoolschoolsscienceseasecuritySEMSEMDEXSenegalSeychellesShakeel MohamedShanghaisharksshootingshoppingshopping fiestashopping mallshopping mallsshowShowkutally SoodhunSICsicomSierra LeonesingaporeSITskillssmall businesssmart citysmartphonesSMeSMEDAsmmsnapchatSobrinho casesocialsocial mediasocial networks & messengersSofitelsoftwaresolar energySomaliasonysouthsouth africaSouth China Seasouth koreasouth sudanspainsponsorshipsportSportsSquatterssri lankaSSRStar KnitwearstartupsstatisticsstatsSTCstockstock marketstocksstrategystreet vendorsStressstrikestudystudy abroadstylesuccesssuccess storysugarsugar canesummitSun ResortsSun Tan caseSunkai caseSunnystarssurveySwanSwedenSwitzerlandsyriaTAtabletsTaiwanTanzaniataxtax fraudtax heaventaxesTbillsteaTeachersteamTECtechnologytelecomtendertendersterrorismtertiarytextilethailandthethefttimetime managementtipstototaltourismtoystradetrade feetradingtrainingstransporttraveltrendsTrioletTripAdvisorTrou-aux-BichestsunamitunaTunisiaTurfTurkeyturkish airlinesTVtwittertyphoonUdMUgandaukukraineununemploymentunionsuniverseuniversityuomUSUTMvacanciesVacoasVacoas Popular Multipurpose Cooperative SocietyVacoas-PhoenixVanilla Islandsvarma caseVATVeekram BhunjunvegetablesVerizonvideoVideo of the Dayvirtual realityvisaVishnu Lutchmeenaraidoovisitvivo energyvolcanowasteWaterWaterparkWeatherwest africawhatsappWhitedot Casewi-fiwikileakswindowsWMAwomenworkworkersWorkshopWorldWorld Bankwriting tipsWTOXavier-Luc DuvalyahooYasin DenmamodeyemenYEPYerrigadoogateyoutubeZambiazimbabwe
Mauritius
© 2010-2017 mega.mu