Lifestyle | Your Money

March 18, 2015

Dépenses Scolaires - Tests Papers Sont-ils indispensables ?

Après les dépenses liées à la rentrée scolaire, les parents sont nombreux à devoir trouver de l’argent pour acheter des ‘Tests Papers’. Si pour les enseignants, ce sont des outils indispensables, pour les parents dans le besoin, il s’agit d’un poids qui s’ajoute au budget.

Depuis plusieurs années, les ‘Tests Papers’ font partie intégrante du cursus scolaire. Les enseignants les utilisent pour évaluer les connaissances des élèves. D’autres en font usage lors des leçons particulières. Or, ces ‘tests papers’ sont parfois très coûteux et alourdissent le budget consacré à la scolarité. Par ailleurs, plusieurs parents s’interrogent sur le rôle de ces ‘tests papers’. Sont-ils indispensables ?

Mala R., grand-mère et tutrice d’un élève de Std IV confie qu’elle dépense Rs 800, une somme exorbitante pour l’achat des Test Papers, et, ce à chaque trimestre. «Des enseignants exigent des Test Papers à l’école et pendant les leçons particulières. Les Test Papers sont très lourds à travailler pendant toute une année. Ce n’est pas une question d’argent, mais cela ne doit pas être une pratique continue du cursus scolaire », dit-elle

Un vrai business

Nous avons parlé à un groupe d’enseignants qui utilisent les Test Papers à l’école. Arnaud, enseignant dans un établissement primaire se montre catégorique sur ce sujet. Pour lui, il s’agit sans plus ni moins « d’un vrai business pour s’enrichir ». « Il y a quelques années, les Test Papers étaient conçus dans le vrai sens du terme. C'est-à-dire, on ne faisait que compiler les questionnaires d’examens pour que les élèves se préparent davantage pour les examens finaux. Alors qu’aujourd’hui, ce sont les enseignants, eux-mêmes, ou les professionnels retraités qui les préparent. Certains emploient des agents pour la distribution de ces livrets dans les écoles. C’est une pratique qui est interdite par le ministère de l’Education », déplore-t-il.

L’enseignant parle aussi d’un nouveau phénomène : des marchands de livres à la porte des écoles primaires. Il avance que certains enseignants n’ont guère le choix que de se tourner vers des ‘Tests Papers’, car il s’agit d’une pratique presque inévitable.

« Les enseignants qui s’abstiennent d’y suivre sont parfois considérés comme des paresseux qui ne veulent pas encourager leurs élèves à se préparer pour les examens, mais d’autres le font, car ils obtiennent une commission. De leurs côtés, les parents approuvent le fait que leurs enfants fassent toujours plus de devoirs en sus du cursus scolaire et les leçons particulières. Notre système éducatif ne fait que répondre à l’aspiration des parents », lance-t-il.

Pour sa part, A.E, un autre enseignant du primaire depuis quatre ans, affirme qu’il est contre l’utilisation des Test Papers pendant les heures de classe. « Il est temps d’innover en ce qui concerne la pédagogie. Il doit y avoir d’autres moyens pour évaluer les capacités d’un élève. Certains élèves sont encore plus stressés quand on leur demande de travailler des Test Papers. Ils commettent des erreurs qu’ils ne font pas en temps normal », souligne-t-il.

A.R., un ex-enseignant est âgé de 70 ans. Il prépare des Test Papers depuis plus de sept ans. Pour ce dernier, il ne s’agit pas d’un business lucratif, mais plutôt d’un passe-temps. Il précise, toutefois, qu’il prend le cursus scolaire en considération avant de préparer les livres. « Je ne vais pas personnellement dans les écoles pour livrer mes Test Papers, mais ce sont des responsables des bibliothèques et des enseignants qui me contactent s’ils en ont besoin. Pour la plupart des enseignants qui m’appellent, ce sont surtout ceux qui estiment que leurs élèves ont besoin de faire du travail additionnel pour s’améliorer », lance-t-il.

Notre interlocuteur confie qu’il ne peut guère préparer des Tests Papers en grande quantité. Pour des raisons de santé, il le fait pour aider ceux qui frappent à sa porte. « C’est vrai que les avis divergent en ce qui concerne la vente des Test-Papers, mais il est à préciser que certains élèves les utilisent pour rehausser leur niveau », dit-il.

Feizal Jeerooburkhan, pédagogue : « Certains enseignants choisissent la facilité »

Les ‘tests papers’ utilisés par les enseignants sont certes des ressources nécessaires, voire importantes pour évaluer la performance des élèves, soutient le pédagogue Feizal Jeeroobur­khan. Toutefois, il précise que les enseignants ont tendance à en faire une utilisation abusive. De plus, il déplore le fait qu’il existe un véritable business autour de la vente des ‘tests papers’. « Il existe d’autres moyens bien plus modernes et avancés pour évaluer les connaissances des élèves. Je suis d’avis qu’il faut vivre avec son temps et en profiter de tous les avantages que l’ère de la technologie s’offre à nous. Que ce soit dans les écoles primaires ou les collèges, certains enseignants choisissent la voie de la facilité », soutient ce dernier.

Par ailleurs, le pédagogue soutient que les ‘Tests Papers’ représentent un fardeau « inutile » sur les parents. Alors qu’à son avis, la tâche de trouver des moyens ludiques et modernes pour évaluer les connaissan­ces des enfants revient avant tout aux enseignants. « Les Tests Papers sont dépassés. À mon avis, on a tendance à trop se focaliser sur les examens. Les élèves apprennent d’une façon machinale et parfois ennuyeuse. Alors que l’internet est un véritable trésor. Une source d’informations inépuisable que les enseignants n’utilisent pas à bon escient », dit-il.

Et de préciser que les tablettes ont été offertes aux élèves dans le but de diminuer l’apport du papier et de favoriser l’utilisation de nouvelles méthodologies d’enseignement. Alors, pourquoi se tourner exclusivement vers les ‘Tests Papers’, se demande Feizal Jeerooburkhan. Pour le pédagogue, le ministère de l’Éducation doit trouver des mesures pour promouvoir l’utilisation de nouvelles méthodologies. « Il faut produire des ressources pour faciliter la tâche des enseignants. Mettre à profit l’internet. Cela dit, les enseignants doivent être formés pour pouvoir réduire la dépendance des méthodes traditionnelles », souligne-t-il.

Nawshad Fatehmamode, ancien président d’une association parents-enseignants : « Les manuels scolaires sont souvent en déphasage… »

Nawshad Fatehmamode, ancien président d’une association parents-enseignants-élèves, précise, pour sa part, qu’il est vrai que les ‘Tests Papers’ sont un excellent moyen de mettre à l’épreuve les connaissances des élèves. Toutefois, du côté des parents, c’est le coût qui interpelle. « Certains parents sont dans le besoin et ne parviennent pas à trouver un budget pour l’achat des ‘Tests Papers’. Un parent a un jour attiré mon attention sur le poids que représente l’achat de ces outils scolaires sur son budget mensuel.

En fait, il devait débourser plus de Rs 1000 mensuellement par enfant », dit-il. L’ancien président de la PTA précise que les autorités concernées doivent revoir tout le système éducatif surtout en ce qui concerne les livres utilisés dans les établissements scolaires publics. « Les manuels scolaires sont souvent en déphasage avec les questions données pour les examens. Les explications sont simples alors que les questionnaires tendent à être d’un niveau bien plus supérieur. Les élèves doivent faire preuve de maturité alors qu’ils n’ont pas été exposés à ce genre d’exercice », affirme-t-il. Ce dernier se fait le porte-parole des parents en soulignant la nécessité de mettre à jour les manuels utilisés dans les écoles.

 

Tags Cloud

20102011accaaccidentaccidentsADSUadvertisingafghanistanAfrAsiaafricaagalegaagreementagricultureagroAIairair asiaair australAir Franceair madagascarair mauritiusairasiaAirlinesairportairway coffeeAlbionalgeriaalibabaalteoAlvaro SobrinhoamazonAmeenah Gurib-FakimAMLandroidApollo BramwellappappleappointmentsappsaquaculturearrestasiaATOauditaudit reportaustraliaaustriaaviationawardawardsBABagatelleBagatelle DamBAIBangladeshbankBank OnebankingbanksbarclaysbeachesBeau Bassin-Rose HillbeautybeerBelgiumBelle-MareBelle-RivebetamaxbettingBharat Telecombig databitcoinblue economyBlue-BayBOIboko haramBollywoodBOMbombingbookbookmakerbossBotswanabpmlBPOBramer BankbrazilbrexitBritish AirwaysbudgetbuildingbusesBusinessbusiness trendsCabinetcall centresCanadacanecareercareer tipscargocarnivalcasinoCCIDCCMCCTVCEBcelebretiescementChagoscharityCharlie HebdoCHCchilechinachromeCIELcigarettescinemaclashesCMTcomorosconcertconferenceCongoconstitutional amendmentconstructioncontestcontestscontractcooperationcorruptioncounterfeitcoupCourtCourtsCPBCPEcreativitycreditscrisiscruise shipsCSOCT PowerCultureCurepipecustomercustomerscustomsCVCWAcyclingcyclonedamDawood RawatdayDBMdeficitdenguedeportationdevelopmentDiego GarciadivalidoctorsdodoDomaine les PaillesDonald TrumpDPPdrug traffickingdrugsDTAADubaiDuty Freee-commercee-servicesearthquakeebeneebolaecoecologyeconomiceconomicseconomyEducationeducation abroadeducation reformEEZEgyptEIILMelectionselectoral reformelectricityelon muskembassyEmiratesemirates airlinesEmtelenergyENLentrepreneurshipEOCEUEuroEuropeeventeventsexaminationexamsexpoexportfacebookfairFalcqfarmersfarmingfashionfast foodfbiFDIfeefeesferryfestivalFievre AphteuseFIFAFIFA World CupFilm Rebate SchemefilmingfilmsfinancefinancesfinancingFirefishfishingFIUFlacqFlic-en-FlacFloodsflourfoodFootballforecastforeign workersForumFrancefraudfruitfruitsFSCFTAfuelfunnyGAARgabongadgetsgalaxygalaxy notegamblinggame of thronesgamesgasgazaGDPGermanyghanaGlobal BusinessgolfgoogleGorah Issac casegovernmentGRAGrand Baygrand-baiegreecegreengreen energygrippeGTUH1N1hackershajjhamashappinessHawaiihawkershealthhealthcareHeritage Cityhi-techhighlandshistoryHolcimholidaysHong Konghorse racingHospitalhotelhotel businesshotelshowhow toHRHRDCHSBCHSCHSC ProhtchungaryhuntingIBAIBLICACICTICTAID cardiframacillegal fishingillegal migrationillegal workersIMFimportindiaIndian OceanIndian Ocean Island GamesIndonesiainflationinfluenzaInfographicsinfrastructureinnovationinnovationsinsuranceinterest rateinternetinterpolInterviewinterview tipsinvestinginvestmentinvestmentsIOCIORECiosiPadiphoneIPOiraniraqirelandIRSISISislamicisraelITItalyjapanJellyfishJewelleryJin FeijobjobsjournalismJulian AssangeKailash TrilochunKenyakitesurfingKPMGkreollabourLafargelandlandslidelawlawslayoffsLe MorneleadershipleakLepepliberiaLibyalifeloanloanslocal governmentlogisticslotteryLottotechLRTLufthansaMadagascarmalariamalaysiamalaysia airlinesMaldivesMalimallmanagementmanagement tipsmanufacturingmarketmarketingmarketsMauBankMauritiansmauritiusMBCMCBMCCIMDFPMeatmeccamediaMedical CouncilMedical tourismmedicamentsmedicineMedineMedPointmeetingMEFMegh PillayMESMetro ExpressMEXAMFAMGIMHCmichaela harte caseMicrosoftMIDMidlandsMIEmigrationmigration crisisminimum salaryminimum wagemiss mauritiusmistakesMITDmlMMMmobilemobile phonesMokamoneymoney launderingmonkeyMont-ChoisyMoody’sMoroccomotivationmoviesMozambiqueMPAMPCMPCBMPLMQAMRAMSBMSCMSMMTMTCMTPAMusicMV BenitaNaïadeNamibiaNandanee SoornackNarendra ModinasanatureNavin RamgoolamNavind KistnahNCBNCGNDUNECnefNelson MandelaNeotownNepalnetherlandsnetworkingNew Mauritius Hotelsnew zealandNGONHDCNICNICHLNigerianight clubsNitin Chinien caseNobel Prizenokianorth koreaNRBNTANTCNWCCoceanocean economyofofficialsoffshoreoilOlympic GamesOmega ArkOmnicaneoniononlineopinionOppositionorangeoscaroscar pistoriusOUMoutsourcingPakistanpalestinePamplemoussesPanama Paperspandit sungkurparliamentPaul BérengerpensionpensionspeoplePhilippinesPhoenix Beveragesphonespicture of the daypillspiracyplanPlanet Earth InstitutePMPMOpmsdPNQpokerpolicepoliticspollutionPonzi SchemeportPort LouisPort-LouispostPovertyPRPravind JugnauthPRBpresentationpresentation tipspresidentpricepricesprisonproblemprofitprojectprojectsprostitutionprotestspsacPSCpsychologyPTRpublic servicepwcQatarquatre-bornesquotesrainsRajindraparsad SeechurnRakesh Gooljauryransomwareratesratingratingsreal estaterecallsreformreformsrefugeesreligionrepo ratereportRESrestaurantrestaurantsresultresultsresumeresume tipsretailReunionrevenuericeRiche-TerreriseRiviere-du-RempartRiviere-Noireroadsroche-boisRoches-Noires caseRodriguesRogersRose-HillrosewoodRoshi BhadainRum and SugarRundheersing BheenickrupeeRussiaRwandasafetySAJsalariessalarysalesalessales tipssamsungsanctionssaudi arabiaSBIsbmSCscamscandalSCBGscholarshipscholarshipsSchoolschoolsscienceseasecuritySEMSEMDEXSenegalSeychellesShakeel MohamedShanghaisharksshootingshoppingshopping fiestashopping mallshopping mallsshowSICsicomSierra LeonesingaporeSITskillssmall businesssmart citysmartphonesSMeSMEDAsmmsnapchatSobrinho casesocialsocial mediasocial networks & messengerssoftwaresolar energySomaliasonysouthsouth africaSouth China Seasouth koreasouth sudanspainsponsorshipsportSportsSquatterssri lankaSSRStar KnitwearstartupsstatisticsstatsSTCstockstock marketstocksstrategystreet vendorsStressstrikestudystudy abroadstylesuccesssuccess storysugarsugar canesummitSun ResortsSun Tan caseSunkai caseSunnystarssurveySwanSwedenSwitzerlandsyriaTAtabletsTaiwanTanzaniataxtax fraudtax heaventaxesTbillsteaTeachersteamTECtechnologytelecomtendersterrorismtertiarytextilethailandthethefttimetime managementtipstotourismtoystradetrade feetradingtrainingstransporttraveltrendsTrioletTripAdvisorTrou-aux-BichestsunamitunaTunisiaTurfTurkeyturkish airlinesTVtwittertyphoonUdMUgandaukukraineununemploymentunionsuniverseuniversityuomUSUTMvacanciesVacoasVacoas Popular Multipurpose Cooperative SocietyVacoas-PhoenixVanilla Islandsvarma caseVATVeekram BhunjunvegetablesVerizonvideoVideo of the Dayvirtual realityvisaVishnu Lutchmeenaraidoovisitvivo energyvolcanowasteWaterWaterparkWeatherwest africawhatsappWhitedot Casewi-fiwikileakswindowsWMAwomenworkworkersWorkshopWorldWorld Bankwriting tipsWTOXavier-Luc DuvalyahooyemenYEPyoutubeZambiazimbabwe
Mauritius
© 2010-2017 mega.mu