Mauritius | Finances

May 14, 2015

Transfert d’Argent : Deux Agences de Change dans le Collimateur de la CCM

La décision de la Commission de la concurrence (CCM) d’enquêter sur des pratiques collusives possibles entre deux agences de change sur le marché du transfert transfrontalier d’argent, permet de mettre en exergue, encore une fois, certaines pratiques abusives qui prévalent sur ce marché.

Pour la CCM, il existe de forts soupçons que les deux opérateurs auraient mis en place un système d’exclusion privant les consommateurs de leur droit au choix. Ces pratiques restrictives prendraient la forme d’exclusive dealing. Un simple exercice de « mystery shopping », effectué par la Consumer Advocacy Platform (CAP), au début de la semaine dernière, soit deux jours avant la décision de la CCM, avait confirmé la difficulté pour le consommateur d’obtenir des renseignements en vue de faire un choix avisé.

L’exercice de la CAP a révélé que l’expéditeur n’est jamais informé du montant que le récipiendaire touchera à l’arrivée. Dans une banque, par exemple, le préposé au service d’un des deux agences n’était pas en mesure de confirmer le montant qui sera reçu en fin de compte, se contentant d’expliquer que l’opérateur perçoit, en sus des frais payés à la banque, des commissions à l’arrivée. À la succursale curepipienne de cette banque, uniquement pour obtenir des renseignements, il fallait suivre la file d’une dizaine de personnes qui attendaient déjà, de quoi décourager le consommateur consciencieux.

Autre constat, au comptoir d’une autre agence de change, à Curepipe, il faut s’adresser au préposé qui se trouve derrière le comptoir par l’intermédiaire de l’agent de sécurité. Il n’existe aucun moyen d’avoir une conversation directe avec la personne concernée, celle-ci ne disposant pas d’un bureau dédié pour recevoir des consommateurs en quête d’information. Tout est fait, selon l’enquêteur de la CAP, pour vous pousser à remplir le formulaire prévu à cet effet avant même de disposer des informations nécessaires.

Quelle somme ressortira à l’autre bout dépend des différents frais et taux de change qui sont appliqués – et qui ne sont pas forcément expliqués au client au départ. Car il faut savoir, souligne la CAP, qu’en sus des frais non-déclarés, c’est l’opérateur qui décide du taux de change utilisé lors de la transaction et ceci est souvent inférieure au taux en cours. La norme actuelle du secteur permet l’opacité des prix, ce qui brouille les taux de conversion monétaire, dissimule les coûts réels au consommateur et rend pratiquement impossible toute comparaison entre les différents prestataires.

Car quelle que soit la société ou la banque sélectionnée, celle-ci applique ses propres règles et le consommateur est toujours perdant, puisque les dés sont pipés. Le consommateur doit d’abord s’acquitter d’une commission pour transférer les fonds, puis est en réalité facturé une seconde fois, car le taux de change appliqué permet d’assurer un « bonus » au prestataire, qui n’est pas obligé de communiquer cette information au consommateur. Dans certains pays, les comptoirs de paiement facturent également les destinataires qui souhaitent récupérer les fonds.

À titre d’exemple, une association d’entraide locale qui dispose d’un bureau à Madagascar s’est vue ponctuer, en sus des Rs 540 payées comme frais à Maurice, Rs 1 100 pour le transfert de Rs 15 000, représentant le salaire d’un collaborateur. Du coup, c’est ce dernier qui est dépourvu d’une partie de son dû. Qui plus est, l’association se sent trahie pour n’avoir pas été informée qu’une somme de Rs 1 100 allait être déduite du montant transféré à l’arrivée.

Pourquoi les frais sont élevés ?

Les raisons pour lesquelles des frais excessifs sont perçus des clients varient d’un pays à l’autre, mais trois facteurs se démarquent clairement : un manque de choix réel, de prix transparents et d’informations accessibles pour les consommateurs. Selon Consumers International (CI), l’organisation internationale des consommateurs, trop souvent, les clients sont confrontés à de nombreux obstacles pour bénéficier de conditions équitables. Ils ont besoin des compétences d’investigation dignes d’un spécialiste des scènes de crime pour correctement comparer les prix offerts par les différentes sociétés de transfert de fonds (STF).

En outre, la société choisie doit être bien située, pour le client qui envoie de l’argent et pour le destinataire, qui peut très bien habiter dans une région rurale d’un pays en développement. Un compte bancaire et un accès à l’Internet peuvent également être nécessaires pour accéder aux meilleures offres. Et malgré tous ses efforts, le client peut encore découvrir qu’il n’existe tout simplement pas d’offres équitables sur un marché souvent largement non concurrentiel. C’est donc beaucoup demander à un consommateur, encore plus s’il s’agit d’une personne relativement nouvelle dans un pays.

La disparité des coûts de transfert soulève la question suivante : les sociétés de transfert de fonds supportent-elles des coûts vraiment plus élevés pour envoyer de l’argent avec la même technologie et la même méthode d’un pays à un autre, ou facturent-elles davantage simplement parce qu’elles le peuvent ?

Quoi qu’il en soit, le prix à payer pour ce service est très élevé, jusqu’à 8 % du montant de la transaction. À titre d’exemple, pour transférer Rs 15 000, les frais, pour Moneygram, peuvent s’élever à Rs 540, soit 3,6 %. Chez Western Union, les frais, pour un montant de Rs 15 000 s’élèvent, à Rs 1 175, soit 7,8 %. Le taux de change utilisé est celui déterminé par Western Union.

 

Tags Cloud

20102011accaaccidentaccidentsADSUadvertisingafghanistanAfrAsiaafricaagalegaagreementagricultureagroAIairair asiaair australAir Franceair madagascarair mauritiusairasiaAirlinesairportairway coffeeAlbionalgeriaalibabaalteoAlvaro SobrinhoamazonAmeenah Gurib-FakimAMLandroidApollo BramwellappappleappointmentsappsaquaculturearrestasiaATOauditaudit reportaustraliaaustriaaviationawardawardsBABagatelleBagatelle DamBAIBangladeshbankBank OnebankingbanksbarclaysbeachesBeau Bassin-Rose HillbeautybeerBelgiumBelle-MareBelle-RivebetamaxbettingBharat Telecombig databitcoinblue economyBlue-BayBOIboko haramBollywoodBOMbombingbookbookmakerbossBotswanabpmlBPOBramer BankbrazilbrexitBritish AirwaysbudgetbuildingbusesBusinessbusiness trendsCabinetcall centresCanadacanecareercareer tipscargocarnivalcasinoCCIDCCMCCTVCEBcelebretiescementChagoscharityCharlie HebdoCHCchilechinachromeCIELcigarettescinemaclashesCMTcomorosconcertconferenceCongoconstitutional amendmentconstructioncontestcontestscontractcooperationcorruptioncounterfeitcoupCourtCourtsCPBCPEcreativitycreditscrisiscruise shipsCSOCT PowerCultureCurepipecustomercustomerscustomsCVCWAcyclingcyclonedamDawood RawatdayDBMdeficitdenguedeportationdevelopmentDiego GarciadivalidoctorsdodoDomaine les PaillesDonald TrumpDPPdrug traffickingdrugsDTAADubaiDuty Freee-commercee-servicesearthquakeebeneebolaecoecologyeconomiceconomicseconomyEducationeducation abroadeducation reformEEZEgyptEIILMelectionselectoral reformelectricityelon muskembassyEmiratesemirates airlinesEmtelenergyENLentrepreneurshipEOCEUEuroEuropeeventeventsexaminationexamsexpoexportfacebookfairFalcqfarmersfarmingfashionfast foodfbiFDIfeefeesferryfestivalFievre AphteuseFIFAFIFA World CupFilm Rebate SchemefilmingfilmsfinancefinancesfinancingFirefishfishingFIUFlacqFlic-en-FlacFloodsflourfoodFootballforecastforeign workersForumFrancefraudfruitfruitsFSCFTAfuelfunnyGAARgabongadgetsgalaxygalaxy notegamblinggame of thronesgamesgasgazaGDPGermanyghanaGlobal BusinessgolfgoogleGorah Issac casegovernmentGRAGrand Baygrand-baiegreecegreengreen energygrippeGTUH1N1hackershajjhamashappinessHawaiihawkershealthhealthcareHeritage Cityhi-techhighlandshistoryHolcimholidaysHong Konghorse racingHospitalhotelhotel businesshotelshowhow toHRHRDCHSBCHSCHSC ProhtchungaryhuntingIBAIBLICACICTICTAID cardiframacillegal fishingillegal migrationillegal workersIMFimportindiaIndian OceanIndian Ocean Island GamesIndonesiainflationinfluenzaInfographicsinfrastructureinnovationinnovationsinsuranceinterest rateinternetinterpolInterviewinterview tipsinvestinginvestmentinvestmentsIOCIORECiosiPadiphoneIPOiraniraqirelandIRSISISislamicisraelITItalyjapanJellyfishJewelleryJin FeijobjobsjournalismJulian AssangeKailash TrilochunKenyakitesurfingKPMGkreollabourLafargelandlandslidelawlawslayoffsLe MorneleadershipleakLepepliberiaLibyalifeloanslocal governmentlogisticslotteryLottotechLRTLufthansaMadagascarmalariamalaysiamalaysia airlinesMaldivesMalimallmanagementmanagement tipsmanufacturingmarketmarketingmarketsMauBankMauritiansmauritiusMBCMCBMCCIMDFPMeatmeccamediaMedical CouncilMedical tourismmedicamentsmedicineMedineMedPointmeetingMEFMegh PillayMESMetro ExpressMEXAMFAMGIMHCmichaela harte caseMicrosoftMIDMidlandsMIEmigrationmigration crisisminimum salaryminimum wagemiss mauritiusmistakesMITDmlMMMmobilemobile phonesMokamoneymoney launderingmonkeyMont-ChoisyMoody’sMoroccomotivationmoviesMozambiqueMPAMPCMPCBMPLMQAMRAMSBMSCMSMMTMTCMTPAMusicMV BenitaNaïadeNamibiaNandanee SoornackNarendra ModinasanatureNavin RamgoolamNavind KistnahNCBNCGNDUNECnefNelson MandelaNeotownNepalnetherlandsnetworkingNew Mauritius Hotelsnew zealandNGONHDCNICNICHLNigerianight clubsNitin Chinien caseNobel Prizenokianorth koreaNRBNTANTCNWCCoceanocean economyofofficialsoffshoreoilOlympic GamesOmega ArkOmnicaneoniononlineopinionOppositionorangeoscaroscar pistoriusOUMoutsourcingPakistanpalestinePamplemoussesPanama Paperspandit sungkurparliamentPaul BérengerpensionpensionspeoplePhilippinesPhoenix Beveragesphonespicture of the daypillspiracyplanPlanet Earth InstitutePMPMOpmsdPNQpokerpolicepoliticspollutionPonzi SchemeportPort LouisPort-LouispostPovertyPRPravind JugnauthPRBpresentationpresentation tipspresidentpricepricesprisonproblemprofitprojectprojectsprostitutionprotestspsacPSCpsychologyPTRpublic servicepwcquatre-bornesquotesrainsRajindraparsad SeechurnRakesh Gooljauryransomwareratesratingratingsreal estaterecallsreformreformsrefugeesreligionrepo ratereportRESrestaurantrestaurantsresultresultsresumeresume tipsretailReunionrevenuericeRiche-TerreriseRiviere-du-RempartRiviere-Noireroadsroche-boisRoches-Noires caseRodriguesRogersRose-HillrosewoodRoshi BhadainRum and SugarRundheersing BheenickrupeeRussiaRwandasafetySAJsalariessalarysalesalessales tipssamsungsanctionssaudi arabiaSBIsbmSCscamscandalSCBGscholarshipscholarshipsSchoolschoolsscienceseasecuritySEMSEMDEXSenegalSeychellesShakeel MohamedShanghaisharksshootingshoppingshopping fiestashopping mallshopping mallsshowSICsicomSierra LeonesingaporeSITskillssmall businesssmart citysmartphonesSMeSMEDAsmmsnapchatSobrinho casesocialsocial mediasocial networks & messengerssoftwaresolar energySomaliasonysouthsouth africaSouth China Seasouth koreasouth sudanspainsponsorshipsportSportsSquatterssri lankaSSRStar KnitwearstartupsstatisticsstatsSTCstockstock marketstocksstrategystreet vendorsStressstrikestudystudy abroadstylesuccesssuccess storysugarsugar canesummitSun ResortsSun Tan caseSunkai caseSunnystarssurveySwanSwedenSwitzerlandsyriaTAtabletsTaiwanTanzaniataxtax fraudtax heaventaxesTbillsteaTeachersteamTECtechnologytelecomtendersterrorismtertiarytextilethailandthethefttimetime managementtipstotourismtoystradetrade feetradingtrainingstransporttraveltrendsTrioletTripAdvisorTrou-aux-BichestsunamitunaTunisiaTurfTurkeyturkish airlinesTVtwittertyphoonUdMUgandaukukraineununemploymentunionsuniverseuniversityuomUSUTMvacanciesVacoasVacoas Popular Multipurpose Cooperative SocietyVacoas-PhoenixVanilla Islandsvarma caseVATVeekram BhunjunvegetablesVerizonvideoVideo of the Dayvirtual realityvisaVishnu Lutchmeenaraidoovisitvivo energyvolcanowasteWaterWaterparkWeatherwest africawhatsappWhitedot Casewi-fiwikileakswindowsWMAwomenworkworkersWorkshopWorldWorld Bankwriting tipsWTOXavier-Luc DuvalyahooyemenYEPyoutubeZambiazimbabwe
Mauritius
© 2010-2017 mega.mu