Education

July 10, 2015

Knowledge Hub : Peut Mieux Faire...

Le gouvernement veut faire de Maurice une référence régionale pour les études supérieures. Toutefois, ce projet peine à décoller.

Lors d’une conférence nationale, la semaine dernière, plusieurs acteurs du secteur ont décortiqué les facteurs qui décourageraient les universités étrangères à s’implanter chez nous. Nous serions, selon eux, encore loin du ‘Knowledge Hub’…

Accueillir plus de 100 000 étudiants étrangers d’ici 2020, tel est l’objectif du gouvernement. En effet, il s’agit de faire de Maurice un ‘Knowledge Hub’, soit une destination prisée pour les études supérieures de qualité. Pourtant, selon les institutions tertiaires privées et publiques, qui opèrent actuellement dans l’île, plusieurs barrières ralentissent la réalisation de ce projet. Elles se sont réunies la semaine dernière pour réfléchir aux moyens de les surmonter. Malgré les bonnes intentions du gouvernement, les actions concrètes se font toujours attendre et certaines failles dans le système ne sont pas prises en considération. C’est ce qu’explique Professeur Harrish Bheemul, président-directeur général du Train to Gain Group. Il souligne que c’est, avant tout, la lenteur administrative et le manque de professionnalisme des institutions régulatrices qui posent problème.

Trop de compétition entre universités

« Il est triste que les institutions régulatrices ne jouent pas toujours le jeu. Nous sommes nombreux à déplorer le fait que la relation entre les principaux acteurs et elles ne soit pas toujours au beau fixe. Il s’agit là de l’un des principaux obstacles que nous rencontrons », affirme-t-il. L’investissement des universités étrangères sur le sol mauricien est l’épine dorsale du projet ‘Knowledge Hub’. Cependant, ces dernières doivent passer par des procédures parfois contraignantes. « Il s’agit là d’un facteur très décourageant », souligne le professeur Harrish Bheemul.

Outre la lenteur administrative, le manque de cohésion parmi les opérateurs a été décrié. Jacky Day, la directrice académique de la branche mauricienne de l’université de Central Lancashire (Uclan), soutient que les universités publiques et privées opérant à Maurice, doivent travailler de concert vers un seul but au lieu d’être en compétition. « Le ‘Knowledge Hub’ est un projet national qui requiert la coopération de tous les acteurs. Cependant, ces derniers sont des compétiteurs au lieu d’être des alliés.

Cette compétition n’est pas saine pour l’avancement du projet », déplore l’intervenante. Et ce n’est pas tout, avance-t-elle. « Nous notons, aussi, certaines failles dans le domaine des infrastructures et des facilités. Pour accueillir des étudiants étrangers, il est élémentaire de leur proposer un cadre propice à leurs études. Or, à Maurice, il y a très peu d’endroits pour les loger. De plus, la connexion Internet laisse parfois à désirer. C’est élémentaire pour les études », souligne Jacky Day.

Selon la directrice académique d’Uclan, ce projet implique un changement drastique dans nos habitudes et notre façon de vivre. « À Maurice, toutes les activités commerciales et autres s’arrêtent à 18 heures. Or, les étudiants commencent leurs activités après les heures de classe. Actuellement, il n’y a pas de transport public au-delà d’une certaine heure, et c’est un vrai choc culturel pour un étranger qui étudie à Maurice. Il faut revoir tout le système », préconise-t-elle. Jacky Day ajoute que certains étudiants étrangers sont dans l’incapacité de trouver un emploi à temps partiel, afin d’avoir de l’argent de poche.

Cependant, tout n’est pas sombre. Il existe des moyens de mener à bien le projet de ‘Knowledge Hub’. C’est ce qu’avance le Dr Nittin Essoo, directeur de la Rushmore Business School. « Les autorités doivent introduire des mesures incitatives, telles que des réductions fiscales ainsi que faciliter les démarches pour l’immigration. Par ailleurs, il faut que les institutions régulatrices soient sur la même longueur d’onde que les établissements supérieurs. En ce moment, elles ont tendance à s’attarder sur des détails futiles et c’est ce qui retarde les procédures », affirme-t-il. Le Dr Nittin Essoo ajoute qu’il est important d’avoir un plan stratégique sur le long terme et de se donner les moyens de le concrétiser. Il pense aussi que pour que le projet de ‘Knowledge Hub’ prenne forme, le gouvernement doit travailler en commun accord avec les institutions publiques.

Les universités publiques veulent s’agrandir

Les universités publiques sont partie prenante dans le projet de faire de Maurice un ‘Knowledge Hub’. Et elles se joignent aux institutions privées pour dire qu’il y a encore un long chemin à parcourir afin de faire de ce projet, une réalité. Le professeur Romeela Mohee, vice-chancelier de l’Université de Maurice (UOM), avance qu’il faudrait une structure qui s’occuperait de promouvoir le nombre d’étudiants étrangers et à les installer.

« Actuellement, l’UOM n’accueille que très peu d’étudiants étrangers, mais la situation peut changer si les autorités améliorent le système. La première chose à faire est de poser un cadre et de partager les rôles. En ce moment, on ne sait pas vers qui se tourner en cas de problème et qui assument telles ou telles responsabilités. L’heure n’est pas aux critiques. On ne peut pas se contenter de se renvoyer la balle, il faut venir de l’avant avec des solutions », avance-t-elle. Elle ajoute que, pour l’heure, il est difficile pour l’UOM d’accueillir des étudiants étrangers, car la demande est déjà élevée auprès des Mauriciens et l’université ne peut pourvoir qu’un nombre limité de sièges, compte tenu du coût des cours. « Les allocations que nous percevons de l’État ne couvrent que la moitié de nos frais. Nous donnons alors priorité aux étudiants mauriciens », explique Romeela Mohee.

Le professeur Hemant Chittoo, de l’Université de Technologie de Maurice (UTM), ajoute qu’il faut un changement de mentalité à plusieurs niveaux afin de pouvoir rendre possible le ‘Knowledge Hub’. Selon lui, il est important de maintenir un contrôle vigoureux sur les institutions tertiaires qui opèrent ou qui souhaitent opérer à Maurice. « Il faut mettre un terme au ‘mushrooming’, empêcher que les universités ne poussent comme des champignons aux quatre coins du pays. Les autorités doivent proscrire la mentalité de laisser-aller, afin de pouvoir maintenir la qualité de l’enseignement supérieure dispensée dans l’ile. De plus, pour que le projet de ‘Knowledge Hub’ soit profitable pour le pays, il est important de réduire le ‘mismatch’ entre les diplômés et les offres d’emploi disponibles sur le marché. Les jeunes doivent, à leur tour, changer leur attitude vis-à-vis des emplois. Certains sont trop focalisés sur l’argent », dit-il.

Surendra Bissoondoyal (TEC) : « On ne peut pas brader la qualité de l’enseignement »

Pointée du doigt par les institutions tertiaires privées, la Tertiary Education Commission (TEC) se défend. Selon Surendra Bissoondoyal, président de l’instance régulatrice, il est impossible de « brader la qualité de l’enseignement » dans le seul but de rendre possible le Knowledge Hub. « On dit souvent que les démarches administratives pour obtenir les accréditations sont longues, mais cela n’est pas sans raison. Au niveau de la TEC, c’est notre responsabilité d’assurer la qualité de l’enseignement supérieur dispensé dans le pays. Pour ainsi faire, il est élémentaire que nous nous attardons sur des détails que certains peuvent juger ‘sans intérêt’. C’est notre rôle de flairer les arnaques et de mettre les intérêts des étudiants avant toute chose », explique-t-il.

Il existe, selon notre interlocuteur, plusieurs facteurs à prendre en considération avant l’accréditation d’une institution tertiaire. « Le curriculum et le mode d’enseignement doivent être analysés dans les moindres détails, afin de s’assurer que les étudiants puissent, à la fin de leurs études, obtenir un diplôme valide et reconnu. Par ailleurs, il existe des critères très rigides pour chaque filière d’études. Par exemple, les institutions médicales doivent avoir une structure spécifique pour les cours pratiques et c’est le devoir de la TEC de vérifier que cette structure soit disponible », souligne Surendra Bissoondoyal.

Moins de 2000 étudiants étrangers en 2013

Selon un rapport de la Tertiary Education Commission (TEC), qui s’intitule « Participation in Tertiary Education 2013 » rendu public en juillet 2014, on compte 1 194 étudiants étrangers en 2013, contre 924 en 2012. La majorité de ces étudiants ont été admis dans des institutions postsecondaires. Ils viennent de 67 pays, notamment d’Inde (319), d’Afrique du Sud (177), de Madagascar (102), du Nigéria (101), de France (92) et de Malawi (77). Les chiffres démontrent que la demande pour des études supérieures à Maurice est importante sur le continent africain.

Les statistiques indiquent encore que l’État a déboursé Rs 15,371 millions pour le secteur de l’Éducation pour l’année 2014, contre Rs 13,584 millions en 2013. 6% de ce budget ont été consacrés à l’enseignement supérieur. De décembre 2013 à septembre 2014, 50 579 étudiants ont été admis pour des cours à temps plein, à temps partiel ou à distance dans les diverses institutions opérant à Maurice, contre 49 625 en 2012, ce qui démontre une hausse de 1,9%. 42% de ces étudiants se sont inscrits dans des universités publiques et 35% dans le privé. Les 18% restants ont, quant à eux, opté pour des études à l’étranger.

 

Tags Cloud

20102011accaaccidentaccidentsADSUadvertisingafghanistanAfrAsiaafricaagalegaagreementagricultureagroAHRIMAIairair asiaair australAir Franceair madagascarair mauritiusairasiaAirlinesairportairway coffeeAlbionalgeriaalibabaalteoAlvaro SobrinhoamazonAmeenah Gurib-FakimAMLandroidApollo Bramwellappappleappointmentsappsaquaculturearab townarrestasiaATOauditaudit reportaustraliaaustriaaviationawardawardsAxcel ChenneyBABagatelleBagatelle DamBAIBangladeshbankBank OnebankingbanksbarclaysbeachbeachesBeau Bassin-Rose HillbeautybeerBelgiumBelle-MareBelle-RiveBet365betamaxbettingBharat Telecombig databitcoinblue economyBlue-BayBOIboko haramBollywoodBOMbombingbookbookmakerbossBotswanabpmlBPOBramer BankbrazilbrexitBritish AirwaysbudgetbuildingbusesBusinessbusiness trendsCabinetcall centresCanadacanecareercareer tipscargocarnivalcasinoCCIDCCMCCTVCEBcelebretiescelebritiescementChagoscharityCharlie HebdoCHCchilechinachromeCIELcigarettesCim FinancecinemaclashesCMTcomoroscompetitionconcertconferenceCongoconstitutional amendmentconstructioncontestcontestscontractcooperationcorruptioncounterfeitcoupCourtCourtsCPBCPEcreativitycreditscrisiscruise shipsCSOCT PowerCultureCurepipecustomercustomerscustomsCVCWAcyclingcyclonedamDawood RawatdayDBMdeficitdenguedeportationdevelopmentDiego GarciadivalidoctorsdodoDomaine les PaillesDonald TrumpDPPdrug traffickingdrugsDTAADubaiDuty Freee-commercee-servicesearthquakeebeneebolaecoecologyeconomiceconomicseconomyEducationeducation abroadeducation reformEEZEgyptEIILMelectionelectionselectoral reformelectricityelon muskembassyEmiratesemirates airlinesEmtelenergyENLentrepreneurshipEOCEUEuroEuropeeventeventsexamexaminationexamsexpoexportfacebookfairFalcqfarmersfarmingfashionfast foodfbiFDIfeefeesferryfestivalFievre AphteuseFIFAFIFA World CupFilm Rebate SchemefilmingfilmsfinancefinancesfinancingFirefishfishingFIUFlacqFlic-en-FlacFloodsflourfoodFootballforecastforeign workersForumFrancefraudfruitfruitsFSCFTAfuelfunnyGAARgabongadgetsgalaxygalaxy notegamblinggame of thronesgamesgasgazaGDPGermanyghanaGlobal BusinessgolfGoodlandsgoogleGorah Issac casegovernmentGRAGrand Baygrand-baiegreecegreengreen energygrippeGTUH1N1hackershajjhamashappinessHawaiihawkershealthhealthcareHeritage Cityhi-techhighlandshistoryHolcimholidaysHong Konghorse racingHospitalhotelhotel businesshotelshowhow toHRHRDCHSBCHSCHSC ProhtchungaryhuntingHusein Abdool RahimIBAIBLICACICTICTAID cardiframacillegal fishingillegal migrationillegal workersIMFimportindiaIndian OceanIndian Ocean Island GamesIndonesiainflationinfluenzaInfographicsinfrastructureinnovationinnovationsinsuranceinterest rateinternetinterpolInterviewinterview tipsinvestinginvestmentinvestmentsIOCIORECiosiPadiphoneIPOiraniraqirelandIRSISISislamicisraelITItalyjapanJellyfishJewelleryJin FeijobjobsjockeyjournalismJulian AssangeKailash TrilochunKenyakitesurfingKPMGkreolla buttelabourLafargelandlandslideLarsen & ToubrolawlawslayoffsLe MorneleadershipleakLepeplexpressliberiaLibyalifeloanloanslocal governmentlogisticslotteryLottotechLRTLufthansalycheeMadagascarmade in morismalariamalaysiamalaysia airlinesMaldivesMalimallmanagementmanagement tipsmanufacturingmarketmarketingmarketsMauBankMauritiansmauritiusMBCMCBMCCIMDFPMeatmeccamediaMedical CouncilMedical tourismmedicamentsmedicineMedineMedPointmeetingMEFMegh PillayMESMetro ExpressMEXAmexicoMFAMGIMHCmichaela harte caseMicrosoftMIDMidlandsMIEmigrationmigration crisisminimum salaryminimum wagemiss mauritiusmistakesMITDmlMMMmobilemobile phonesMokamoneymoney launderingmonkeyMont-ChoisyMoody’sMoroccomotivationmoviesMozambiqueMPAMPCMPCBMPLMQAMRAMSBMSCMSMMTMTCMTPAMusicMV BenitaNad SivaramenNaïadeNamibiaNandanee SoornackNarendra ModinasanatureNavin RamgoolamNavind KistnahNCBNCGNDUNECnefNegative Income TaxNelson MandelaNeotownNepalnetherlandsnetworkingNew Mauritius Hotelsnew zealandNGONHDCNICNICHLNigerianight clubsNitin Chinien caseNobel Prizenokianorth koreaNRBNTANTCNWCCoceanocean economyofofficialsoffshoreoilOlympic GamesOmega ArkOmnicaneoniononlineopinionOppositionorangeoscaroscar pistoriusOUMoutsourcingPakistanpalestinePamplemoussesPanama Paperspandit sungkurParadise PapersparliamentPaul BérengerpensionpensionspeoplePhilippinesPhoenix Beveragesphonespicture of the daypillspiracyplagueplanPlanet Earth InstitutePMPMOpmsdPNQpokerpolicepoliticspollutionPonzi SchemeportPort LouisPort-LouispostPovertyPRPravind JugnauthPRBpresentationpresentation tipspresidentpricepricesprisonproblemprofitprojectprojectsprostitutionprotestspsacPSCpsychologyPTRpublic servicepwcQatarquatre-bornesquotesrainsRajindraparsad SeechurnRakesh GooljauryransomwareratesratingratingsRavi Yerrigadooreal estaterecallsreformreformsrefugeesreligionrentrepo ratereportRESRésidence Barklyrestaurantrestaurantsresultresultsresumeresume tipsretailReunionrevenuericeRiche-TerreriseRiviere-du-RempartRiviere-Noireroadsroche-boisRoches-Noires caseRodriguesRogersRose-HillrosewoodRoshi BhadainRum and SugarRundheersing BheenickrupeeRussiaRwandasafetySAJsalariessalarysalesalessales tipssamsungsanctionssaudi arabiaSBIsbmSCscamscandalSCBGscholarshipscholarshipsSchoolschoolsscienceseasecuritySEMSEMDEXSenegalSeychellesShakeel MohamedShanghaisharksshootingshoppingshopping fiestashopping mallshopping mallsshowShowkutally SoodhunSICsicomSierra LeonesingaporeSITskillssmall businesssmart citysmartphonesSMeSMEDAsmmsnapchatSobrinho casesocialsocial mediasocial networks & messengersSofitelsoftwaresolar energySomaliasonysouthsouth africaSouth China Seasouth koreasouth sudanspainsponsorshipsportSportsSquatterssri lankaSSRStar KnitwearstartupsstatisticsstatsSTCstockstock marketstocksstrategystreet vendorsStressstrikestudystudy abroadstylesuccesssuccess storysugarsugar canesummitSun ResortsSun Tan caseSunkai caseSunnystarssurveySwanSwedenSwitzerlandsyriaTAtabletsTaiwanTanzaniataxtax fraudtax heaventaxesTbillsteaTeachersteamTECtechnologytelecomtendertendersterrorismtertiarytextilethailandthethefttimetime managementtipstototaltourismtoystradetrade feetradingtrainingstransporttraveltrendsTrioletTripAdvisorTrou-aux-BichestsunamitunaTunisiaTurfTurkeyturkish airlinesTVtwittertyphoonUdMUgandaukukraineununemploymentunionsuniverseuniversityuomUSUTMvacanciesVacoasVacoas Popular Multipurpose Cooperative SocietyVacoas-PhoenixVanilla Islandsvarma caseVATVeekram BhunjunvegetablesVerizonvideoVideo of the Dayvirtual realityvisaVishnu Lutchmeenaraidoovisitvivo energyvolcanowasteWaterWaterparkWeatherwest africawhatsappWhitedot Casewi-fiwikileakswindowsWMAwomenworkworkersWorkshopWorldWorld Bankwriting tipsWTOXavier-Luc DuvalyahooYasin DenmamodeyemenYEPYerrigadoogateyoutubeZambiazimbabwe
Mauritius
© 2010-2017 mega.mu