Suttyhudeo Tengur sur la Redevance Télé de Rs 150 : MBC ou Chaînes Satellitaires : le Consommateur a le Droit de Choisir

5 years, 11 months ago - July 20, 2015
Les téléspectateurs boudent la redevance télé de Rs 150. Suttyhudeo Tengur, président de l’Association for the Protection of Environment and Consumers (APEC) réclame un amendement à la Mauritius Broadcasting Corportation Act et à la Mauritius Broadcasting Corporation Collection of Licence Fees Act.

Ashok Radhakissoon, l’ancien directeur de l’Independent Broadcasting Authority, propose une consultation publique pour dégager un consensus sur la question.

La redevance télé fixée à Rs 150 revient sur le… petit écran. De nombreux téléspectateurs trouvent « cher payer pour des programmes qu’ils ne suivent plus ». Mario explique que « depuis l’arrivée des chaînes satellitaires dans les années 90, le sport et le cinéma demeurent les programmes les plus prisés par les Mauriciens. Ils sont gâtés par les chaînes satellitaires.

Du coup, ils boudent les programmes de la Mauritius Broadcasting Coporation (MBC). Ils trouvent inconcevable de devoir s’acquitter de cette contribution (obligatoire). Tout possesseur d’un téléviseur doit mettre la main à la poche, même s’il ne dispose ni d’antenne ni de décodeur pour suivre les programmes nationaux ! », peste cet amateur de foot britannique. Le Défi Quotidien a interrogé Suttyhudeo Tengur, président de l’Association pour la protection des consommateurs (Apec) à ce sujet. Il n’y va pas de main morte et réclame un amendement à la MBC Act et à la Mauritius Broadcasting Corporation Collection of Licence Fees Act.

« Cette législation n’a plus sa raison d’être en cette ère du numérique et des télévisions satellitaires, estime le président de l’Apec. Avec la volonté politique de redynamiser le secteur audiovisuel à Maurice, il faut adapter la loi au contexte. À l’ère de la libre concurrence, la MBC doit se trouver d’autres sources de financement. Elle ne peut plus se contenter de mettre la main à la poche du public, indistinctement. Depuis longtemps déjà, elle ne répond plus aux attentes du public. D’où le succès, l’engouement pour les chaînes satellitaires. Les consommateurs ont le droit de choisir librement ce qu’ils veulent voir. Le droit à la libre information est un droit constitutionnel », ajoute-t-il.

Libre concurrence

Suttyhudeo Tengur de préciser que la loi de la libre concurrence doit prévaloir. «Toutes les chaînes diffusées et captées à Maurice doivent proposer des programmes de qualité. La MBC tombe désormais sous la tutelle du ministère des Technologies de l’information et des communications (Tic). Tous les opérateurs doivent être logés à la même enseigne », plaide-t-il. Soulignons que cette question de redevance a, par le passé, été débattue en cour, après que l’Association des consommateurs de l’île Maurice (Acim) eut contesté le fait que cette redevance télé soit incluse dans la facture d’électricité de tout abonné.

Aujourd’hui, les opérateurs de télévision (Parabole Maurice, Canal Sat Maurice, DSTV et London Satellite) proposent un éventail de 300 chaînes aux Mauriciens. Plus besoin donc pour le téléspectateur de ce limiter aux fades divertissements de la MBC. « Le sport, le cinéma, les émissions de divertissement sont mes programmes préférés, indique Sheila. Retraitée, je trouve que payer Rs 150 pour des programmes que je ne regarde pas, cela fait lourd sur mon budget. Nos droits de consommateurs ne sont-ils pas violés? »

À cette question, Ashok Radhakissoon, l’ancien directeur de l’Independent Broadcasting Authority (IBA), explique que la loi en vigueur oblige toute personne possédant un téléviseur à payer Rs 150, à travers sa facture d’électricité. Le consommateur a toujours la possibilité d’échapper à cette redevance en déclarant au Central Electricity Board qu’il ne possède pas de télé. Le choix existe, mais beaucoup de gens l’ignorent, car la Mauritius Broadcasting Corporation of Licence Fees Act nous impose cette redevance. Je pense aussi que la loi doit être revue, adapter aux réalités actuelles », dit-il.

Ashok Radhakissoon de rappeler qu’un tel amendement risque de causer un sérieux manque à gagner pour la MBC, dont les comptes sont déjà dans le rouge. La MBC réinvestit l’argent de la redevance pour financer ses projets audiovisuels et les salaires du personnel. En cas d’amendement à la MBC Collection of Licence Fees Act, la corporation risque de connaître de graves difficultés financières. Il faudrait lancer une consultation publique et trouver un consensus avant de prendre toute décision », estime-t-il.

MBC Sat

La redevance télé payée à la MBC est passée de Rs 100 à Rs 150 en juin 2013. La mesure a pris effet à compter du 1er juillet 2013. Depuis le 13 novembre 2014, les programmes de la MBC sont diffusés via satellite sur le bouquet Canal Sat, sur le canal 26. La chaîne MBC Sat diffuse ses productions locales les plus prisées, des programmes sportifs, les courses du Mauritius Turf Club et le journal télévisé de 19 h 30.

We also recommend

Tags Cloud
2010accidentsadvertisingAfrAsiaafricaagroAir Franceair mauritiusAirlinesairportairway coffeeAlvaro SobrinhoamazonAmeenah Gurib-FakimAMLandroidApollo Bramwellappleappointmentsappsarrestasiaauditaudit reportaustraliaaviationawardsBABagatelleBAIBangladeshbankbanksbarclaysbeachbeachesBeau Bassin-Rose HillbetamaxBOIboko haramBollywoodBOMbombingbpmlBPOBramer BankbrazilbrexitbudgetBusinessCanadacanecareercareer tipscasinoCCIDCCMCEBcementChagosCHCchinaCIELcigarettesconferenceConfinementCongoconstructioncontestCoronaviruscorruptionCourtCourtscouvre-feuCOVID-19CPBCPEcreativitycrisiscruise shipsCSOCT PowerCultureCurepipecustomerscustomsCWAcyclonedamDawood RawatDBMdeficitdenguedevelopmentdoctorsDomaine les PaillesDPPdrug traffickingdrugsDTAADuty FreeearthquakeebolaecoécoleseconomyEducationEgyptelectionselectoral reformelectricityEmiratesEmtelenergyENLentrepreneurshipEUEuropeeventsexamexamsexpoexportfacebookfairfarmersfeeFIFA World CupfinancefinancesFirefishfishingFlacqFlic-en-FlacFloodsfoodFootballforecastforeign workersFrancefraudfruitsFSCfuelfunnyGAARgamblinggamesgazaGermanygooglegovernmentGRAgreengreen energyhackershajjhawkershealthhealthcareHeritage Cityhistoryholidayshorse racingHospitalhotelhotel businesshotelshow toHRHRDCHSBCHSCIBLICACICTICTAID cardillegal fishingIMFimportindiaIndian OceanIndonesiainflationinfrastructureinnovationsinsuranceinternetInterviewinterview tipsinvestmentinvestmentsiosiPadiphoneiraniraqIRSISISisraelITItalyjapanJin FeijobjobsjournalismKenyalandlawlawslayoffsleadershipLepeploanslocal governmentLockdownlotteryLRTLufthansaMadagascarmalaysiamalaysia airlinesmanagementmanagement tipsmanufacturingmarketmarketingmarketsMauBankMauritiansmauritiusMBCMCBMCCImeccaMedical CouncilmedicamentsmedicineMedPointmeetingMEFMESMetro ExpressMEXAMicrosoftMIDMIEmigrationminimum salaryminimum wagemlMMMmoneymoney launderingmotivationmoviesMozambiqueMPAMPCMPCBMRAMSCMSMMTMTCMTPAMusicMV BenitaNandanee SoornackNarendra ModinatureNavin RamgoolamNavind KistnahNCBNDUnetworkingNew Mauritius HotelsNHDCNigeriaNobel Prizenorth koreaNTCNWCCofficialsoffshoreoilOlympic GamesOmnicaneorangeOUMPakistanpalestineparliamentPaul BérengerPhilippinesPhoenix Beveragespicture of the daypiracyplagePMPMOpmsdPNQpolicepoliticsportPort LouisPort-LouisPravind JugnauthPRBpricepricesproblemprostitutionprotestspsacPSCpsychologyPTRpublic servicequatre-bornesrainsRakesh Gooljauryratingsreal estatereformsrepo rateRESrestaurantsresultresultsReunionriceroadsRoches-Noires caseRodriguesRogersRose-HillRoshi BhadainRussiaSAJsalariessalarysalessamsungsaudi arabiasbmSCscamscandalscholarshipsSchoolschoolssciencesecuritySeychellessharksshootingshoppingshopping mallSICsicomsingaporeSITskillssmart citysmartphonesSMeSMEDASobrinho casesocial mediasocial networks & messengerssolar energysouthsouth africasouth koreasportSportsstartupsstatisticsstatsSTCstrategystreet vendorsstrikestudysuccesssugarSun Tan caseSunkai casesyriaTAtabletsTanzaniataxtax heaventaxesteaTECtechnologytelecomterrorismtextilethailandthefttime managementtipstourismtradingtrainingstransporttrendstunaTurfTurkeyTVtyphoonukukraineunemploymentunionsuniversityuomUSUTMvacanciesVacoas Popular Multipurpose Cooperative SocietyVacoas-Phoenixvarma casevegetablesVideo of the DayvisaVishnu LutchmeenaraidooWaterWaterparkWeatherWhitedot Casewi-fiWMAWorld BankXavier-Luc DuvalYEPzimbabwe