Domaine Les Pailles: Plus de Rs 11 Milliards pour une «Smart City»

7 years ago - July 22, 2015
Un nouveau visage pour Le Domaine Les Pailles. Plus de Rs 11 milliards seront investies pour la première phase de la « smart city » qui y sera construite. Les investisseurs chinois accorderont priorité aux employés actuels au moment du recrutement.

Le Domaine Les Pailles se prépare à changer complètement de vocation. Le décor qui offre à la fois une atmosphère paisible et familiale laissera la place à une « smart city » avec plus de 1 000 appartements vendus à une clientèle majoritairement étrangère. Plus de Rs 11 milliards seront injectées rien que pour la première phase qui devrait être mise en chantier au début de l’année prochaine. Les seconde et troisième phases demanderont un peu plus de temps pour se concrétiser. Elles exigeront des investissements excédant Rs 10 milliards. « C’est une nouvelle ville que nous voulons créer. En termes de création d’emploi, nous parlons de milliers d’emplois », explique-t-on à la State Investment Corporation (SIC).

Mais, la SIC, propriétaire du domaine, n’a pas les moyens de ses ambitions. Ainsi, au mois de juin, un accord a été conclu avec des investisseurs chinois : la Yihai International Investment Management Ltd. Le précédent gouvernement avait certes déjà signé un accord en mars 2014 avec la même compagnie. Il concernait la vente pure et simple du Domaine Les Pailles pour Rs 441 millions.

Avance de Rs 268 millions

Le nouveau gouvernement à lui, une autre vision. « Cet accord a été résilié. Ensuite, les mêmes investisseurs sont revenus. Il a alors été question de créer une nouvelle compagnie au sein de laquelle la SIC aurait 30 % des parts et Yihai International Investment Management Ltd le reste », explique la direction de la SIC au Défi Quotidien. La SIC obtient ces 30% du capital en échange des 96 arpents de terre et tous les bâtiments que comprend le Domaine. Les Chinois feront un apport de Rs 1.1 milliard pour les 70 % restants.

« Ainsi, nous pourrons garder un contrôle sur ce qui se fera sur ces terres. Et en plus, nous aurons des revenus provenant de la vente des appartements et des loyers qui seront perçus grâce aux développements qui seront réalisés au Domaine », explique un proche du dossier. Rien que pour la première phase, la SIC s’attend à engranger Rs 500 millions au bas mot. Celle-ci s’étend sur 52 arpents.

Reste les 149 employés actuels du Domaine Les Pailles. Ceux-ci ont été informés par le biais d’une notice la semaine dernière qu’ils recevront un mois de compensation par année de service. Dans cette correspondance, la direction explique « l’urgence pour le management de prendre des mesures correctives pour remédier à la situation ». Elle invoque « une situation financière critique » et souligne que « les revenus actuels sont insuffisants pour couvrir les lourdes dépenses mensuelles composées essentiellement des salaires des employés ».

Jusqu’ici la SIC a avancé Rs 268 millions au Domaine Les Pailles pour qu’il puisse continuer à opérer. De janvier à juin cette année, le Domaine Les Pailles a obtenu des revenus de Rs 12.1 millions contre des dépenses de Rs 26.9 millions. Un déficit de Rs 14.8 millions a donc été enregistré sur les six premiers mois de cette année.

La SIC ne pourra pas rendre profitable le Domaine dans son état actuel. À la direction de la SIC, on refuse de parler de limogeage du personnel. On précise aussi que le Domaine Les Pailles continuera à offrir certains services après le 31 juillet. « Nous allons tout faire pour que les employés puissent conserver leur emploi. D’ailleurs, nous allons remettre la liste de tous les employés aux investisseurs chinois qui vont y puiser du personnel en priorité », insiste-t-on à la SIC. Sauf que s’ils sont repris, ce sera à de nouvelles conditions. Aucune garantie d’emploi n’est toutefois offerte par la SIC.

Plusieurs établissements existants demeureront. Dans Le Domaine Les Pailles « new look » la sucrerie artisanale et la maison coloniale Clos St-Louis seront intégrées. Il est à noter que le casino du Domaine et le centre de conférences Swami Vivekananda ne font pas partie du deal avec les Chinois. Ils continueront à opérer de manière indépendante.

We also recommend

Tags Cloud
2010accidentsadvertisingAfrAsiaafricaagalegaagroAir Franceair mauritiusAirlinesairportairway coffeeAlvaro SobrinhoamazonAmeenah Gurib-FakimAMLandroidApollo Bramwellappleappointmentsappsarrestasiaauditaudit reportaustraliaaviationawardsBABagatelleBAIBangladeshbankbanksbarclaysbeachbeachesBeau Bassin-Rose HillbetamaxBOIboko haramBollywoodBOMbombingbpmlBPOBramer BankbrazilbrexitbudgetBusinessCanadacanecareercareer tipscasinoCCIDCCMCEBcementChagosCHCchinaCIELcigarettesconferenceConfinementCongoconstructioncontestCoronaviruscorruptionCourtCourtscouvre-feuCOVID-19CPBCPEcreativitycrisiscruise shipsCSOCT PowerCultureCurepipecustomerscustomsCWAcyclonedamDawood RawatDBMdeficitdenguedevelopmentdoctorsDomaine les PaillesDPPdrug traffickingdrugsDTAADuty FreeearthquakeebolaecoécoleseconomyEducationEgyptelectionselectoral reformelectricityEmiratesEmtelenergyENLentrepreneurshipEUEuropeeventsexamexamsexpoexportfacebookfairfarmersfeeFIFA World CupfinancefinancesFirefishfishingFlacqFlic-en-FlacFloodsfoodFootballforecastforeign workersFrancefraudfruitsFSCfuelfunnyGAARgamblinggamesgasgazaGermanygooglegovernmentGRAgreengreen energyhackershajjhawkershealthhealthcareHeritage Cityhistoryholidayshorse racingHospitalhotelhotel businesshotelshow toHRHRDCHSBCHSCIBLICACICTICTAID cardillegal fishingIMFimportindiaIndian OceanIndonesiainflationinfrastructureinnovationsinsuranceinternetInterviewinterview tipsinvestmentinvestmentsiosiPadiphoneiraniraqIRSISISisraelITItalyjapanJin FeijobjobsjournalismKenyalandlawlawslayoffsleadershipLepeploanslocal governmentLockdownlotteryLRTLufthansaMadagascarmalaysiamalaysia airlinesmanagementmanagement tipsmanufacturingmarketmarketingmarketsMauBankMauritiansmauritiusMBCMCBMCCImeccaMedical CouncilmedicamentsmedicineMedPointmeetingMEFMESMetro ExpressMEXAMicrosoftMIDMIEmigrationminimum salaryminimum wageMITDmlMMMmoneymoney launderingmotivationmoviesMozambiqueMPAMPCMPCBMRAMSCMSMMTMTCMTPAMusicMV BenitaNandanee SoornackNarendra ModinatureNavin RamgoolamNavind KistnahNCBNDUnetworkingNew Mauritius HotelsNHDCNigeriaNobel Prizenorth koreaNTCNWCCofficialsoffshoreoilOlympic GamesOmnicaneorangeOUMPakistanpalestineparliamentPaul BérengerPhilippinesPhoenix Beveragespicture of the daypiracyplagePMPMOpmsdPNQpolicepoliticsportPort LouisPort-LouisPravind JugnauthPRBpricepricesproblemprostitutionprotestspsacPSCpsychologyPTRpublic servicequatre-bornesrainsRakesh Gooljauryratingsreal estatereformsrepo rateRESrestaurantsresultresultsReunionriceroadsRoches-Noires caseRodriguesRogersRose-HillRoshi BhadainRussiaSAJsalariessalarysalessamsungsaudi arabiasbmSCscamscandalscholarshipsSchoolschoolssciencesecuritySeychellessharksshootingshoppingshopping mallSICsicomsingaporeSITskillssmart citysmartphonesSMeSMEDASobrinho casesocial mediasocial networks & messengerssolar energysouthsouth africasouth koreasportSportsstartupsstatisticsstatsSTCstrategystreet vendorsstrikestudysuccesssugarSun Tan caseSunkai casesyriaTAtabletsTanzaniataxtax heaventaxesteaTECtechnologytelecomterrorismtextilethailandthefttime managementtipstourismtradingtrainingstransporttrendstunaTurfTurkeyTVtyphoonukukraineunemploymentunionsuniversityuomUSUTMvacanciesVacoas Popular Multipurpose Cooperative SocietyVacoas-Phoenixvarma casevegetablesVideo of the DayvisaVishnu LutchmeenaraidooWaterWaterparkWeatherWhitedot Casewi-fiWMAWorld BankXavier-Luc DuvalYEPzimbabwe