Énergie : Le Sspectre du Black-Out d’Ici 2018

6 years, 9 months ago - September 04, 2015
Doit-on craindre le black-out en 2016 ou pas ? Le rapport de la Banque mondiale sur la situation énergétique indique que la marge de réserve dans la production sera réduite à une peau de chagrin dès l’année prochaine. C’est en 2018 que la différence entre la demande et la production sera vraiment importante.

À partir de quand le Central Electricity Board (CEB) risque-t-il de se voir complètement dépassé par la demande ? Le rapport de la Banque mondiale (BM), déposé à l’Assemblée nationale, mardi, fait des projections sur cette question. D’ici 2016, la demande devrait dépasser la production de 50 à 60 MW, voire plus pendant les ‘peak times’. Cette projection fait toutefois provision pour la marge de réserve de 5 %, qui est déjà quasi-inexistante. La situation dépendra du taux de croissance du PIB durant les prochaines années. Toutefois, c’est en 2018 que les choses pourraient réellement se corser en termes de demande.

Le tableau ci-dessus (ES 1.2) fait des prévisions pour deux scenarios : d’abord, pour un taux de croissance faible (Base), ensuite pour un taux de croissance plus élevé (high). Dès 2016, le ‘capacity gap’ (différence entre la demande et la production) atteindra 50,7 MW en cas de faible croissance et 63,7 MW pour le scénario de forte croissance. «The results of simulations of the energy supply to peak demand in the island of Mauritius carried out by the WB team1 revealed significant capacity gaps for the period 2015–2017 », stipule clairement le rapport. Et un peu plus loin : « […] it is clear that the island of Mauritius may face capacity shortages in the short term if the demand grows as indicated in the high growth scenario, even if all of the above-mentioned measures are implemented ».

Nouveaux projets de production

Selon la Banque mondiale, s’ici 2018, le pays aura besoin de nouveaux projets de production d’électricité, en sus de ceux qui ont déjà été mis en branle actuellement. L’annulation du projet CT Power est particulièrement responsable de cette situation périlleuse selon la BM. « Installation of new generation capacity is needed to prevent these capacity gaps from materializing », souligne le rapport. Si des recommandations sont faites sur la production additionnelle de 2019 à 2022, le rapport ne donne aucune indication sur les technologies à utiliser (Tableau ES 1.1). Ainsi, d’ici 2019, la BM recommande une capacité de production accrue de 90 MW, pour 2021 45 MW additionnels et en 2022, 45 MW de plus. Au total, le pays aurait donc besoin de 180 MW additionnels en l’espace de sept ans.

Dans la même veine, le rapport fait des projections sur la ‘peak demand’ jusqu’à 2022 (tableau 1.7). Dans le scénario d’un développement minime, de 457,74 MW cette année, le ‘peau’ atteindrait 554,73 MW en 2022. Pour le scénario de base, ces chiffres sont de 463,52 MW et 616,40 MW. En cas de hausse considérable du PIB, d’ici 2022, le ‘peak’ aura atteint les 684,05 MW.

En ce qui concerne les mesures préconisées par les experts de la Banque mondiale, le rapport se penche d’abord sur des solutions à court terme, c’est-à-dire pour la période 2015-2017 et finalement pour la période 2018-2022. Cependant, la solution de se tourner davantage vers les énergies renouvelables peut être appliquée aussi bien sur le court terme que sur le long terme. « For both the short and the long terms, it is recommended that Mauritian institutions improve the methodologies and procedures used for planning an expansion of the generation system. In particular the penetration of renewable generators, such as wind and solar power plants », peut-on lire. Ainsi, selon le rapport s’adapter aux énergies renouvelables pourront permettre de répondre à la demande aux heures de pointe.

Autres recommandations

De plus, en tenant en ligne de compte le fait de la grande demande d’énergie par les Independent Power Producers (IPP) pendant les périodes de coupes, la Banque mondiale propose de rationaliser le calendrier d’entretien des turbines du CEB. «This can strongly contribute to the adequacy of generation supply in the island of Mauritius. The WB team recommends that particular emphasis be put into achieving an optimized maintenance schedule ».

Toujours au chapitre des recommandations à court terme, le rapport propose d’étendre les opérations des moteurs de St-Louis jusqu’à 2016 et le premier semestre de 2017.
Le rapport se penche également sur les Power Purchase Agreement (PPA) qui lient le CEB aux IPP, comme Beau-Champ. Cela afin de s’assurer que cette centrale puisse contribuer pleinement à la fourniture d’énergie pendant les heures de pointe. « Negotiating a new PPA with IPP CEL Beau-Champ, to ensure that this plant contributes to the supply of peak power demand until 2018». Cependant, les institutions impliquées dans le secteur énergétique ont déjà expliqué aux experts de la Banque mondiale que les négociations autour du PPA sont déjà en cours.

L’accélération de la construction des turbines à huile lourde de la centrale de St-Louis est également recommandée comme solution à court terme. « Fast tracking the addition of new HFO units of the Saint-Louis power station, to enable the commissioning of four new generating units, each with 15 MW of injectable capacity, until the second semester of 2017 ». La mise en œuvre de la politique de ‘voltage reduction’ pour la période 2016-2017 est aussi proposée. Cela pourra, selon les experts, soulager le CEB lors des demandes des heures de pointe. Ils suggèrent, dans la même lignée, des études détaillées afin de déterminer la réduction maximale que l’on pourrait atteindre.

We also recommend

Tags Cloud
2010accidentsadvertisingAfrAsiaafricaagalegaagroAir Franceair mauritiusAirlinesairportairway coffeeAlvaro SobrinhoamazonAmeenah Gurib-FakimAMLandroidApollo Bramwellappleappointmentsappsarrestasiaauditaudit reportaustraliaaviationawardsBABagatelleBAIBangladeshbankbanksbarclaysbeachbeachesBeau Bassin-Rose HillbetamaxBOIboko haramBollywoodBOMbombingbpmlBPOBramer BankbrazilbrexitbudgetBusinessCanadacanecareercareer tipscasinoCCIDCCMCEBcementChagosCHCchinaCIELcigarettesconferenceConfinementCongoconstructioncontestCoronaviruscorruptionCourtCourtscouvre-feuCOVID-19CPBCPEcreativitycrisiscruise shipsCSOCT PowerCultureCurepipecustomerscustomsCWAcyclonedamDawood RawatDBMdeficitdenguedevelopmentdoctorsDomaine les PaillesDPPdrug traffickingdrugsDTAADuty FreeearthquakeebolaecoécoleseconomyEducationEgyptelectionselectoral reformelectricityEmiratesEmtelenergyENLentrepreneurshipEUEuropeeventsexamexamsexpoexportfacebookfairfarmersfeeFIFA World CupfinancefinancesFirefishfishingFlacqFlic-en-FlacFloodsfoodFootballforecastforeign workersFrancefraudfruitsFSCfuelfunnyGAARgamblinggamesgasgazaGermanygooglegovernmentGRAgreengreen energyhackershajjhawkershealthhealthcareHeritage Cityhistoryholidayshorse racingHospitalhotelhotel businesshotelshow toHRHRDCHSBCHSCIBLICACICTICTAID cardillegal fishingIMFimportindiaIndian OceanIndonesiainflationinfrastructureinnovationsinsuranceinternetInterviewinterview tipsinvestmentinvestmentsiosiPadiphoneiraniraqIRSISISisraelITItalyjapanJin FeijobjobsjournalismKenyalandlawlawslayoffsleadershipLepeploanslocal governmentLockdownlotteryLRTLufthansaMadagascarmalaysiamalaysia airlinesmanagementmanagement tipsmanufacturingmarketmarketingmarketsMauBankMauritiansmauritiusMBCMCBMCCImeccaMedical CouncilmedicamentsmedicineMedPointmeetingMEFMESMetro ExpressMEXAMicrosoftMIDMIEmigrationminimum salaryminimum wageMITDmlMMMmoneymoney launderingmotivationmoviesMozambiqueMPAMPCMPCBMRAMSCMSMMTMTCMTPAMusicMV BenitaNandanee SoornackNarendra ModinatureNavin RamgoolamNavind KistnahNCBNDUnetworkingNew Mauritius HotelsNHDCNigeriaNobel Prizenorth koreaNTCNWCCofficialsoffshoreoilOlympic GamesOmnicaneorangeOUMPakistanpalestineparliamentPaul BérengerPhilippinesPhoenix Beveragespicture of the daypiracyplagePMPMOpmsdPNQpolicepoliticsportPort LouisPort-LouisPravind JugnauthPRBpricepricesproblemprostitutionprotestspsacPSCpsychologyPTRpublic servicequatre-bornesrainsRakesh Gooljauryratingsreal estatereformsrepo rateRESrestaurantsresultresultsReunionriceroadsRoches-Noires caseRodriguesRogersRose-HillRoshi BhadainRussiaSAJsalariessalarysalessamsungsaudi arabiasbmSCscamscandalscholarshipsSchoolschoolssciencesecuritySeychellessharksshootingshoppingshopping mallSICsicomsingaporeSITskillssmart citysmartphonesSMeSMEDASobrinho casesocial mediasocial networks & messengerssolar energysouthsouth africasouth koreasportSportsstartupsstatisticsstatsSTCstrategystreet vendorsstrikestudysuccesssugarSun Tan caseSunkai casesyriaTAtabletsTanzaniataxtax heaventaxesteaTECtechnologytelecomterrorismtextilethailandthefttime managementtipstourismtradingtrainingstransporttrendstunaTurfTurkeyTVtyphoonukukraineunemploymentunionsuniversityuomUSUTMvacanciesVacoas Popular Multipurpose Cooperative SocietyVacoas-Phoenixvarma casevegetablesVideo of the DayvisaVishnu LutchmeenaraidooWaterWaterparkWeatherWhitedot Casewi-fiWMAWorld BankXavier-Luc DuvalYEPzimbabwe