Démission du MSM, Danielle Selvon: «Je Me Sens Libérée»

6 years, 7 months ago - November 09, 2015
Danielle Selvon

Danielle Selvon

Elle se disait « mal à l’aise » au sein du MSM. Et dimanche, Danielle Selvon, députée de la circonscription No. 1 (Grande-Rivière-Nord-Ouest/Port-Louis Ouest), a claqué la porte du parti soleil. Dans une déclaration au Défi Quotidien, elle dit se sentir « libérée ».

Elle compte siéger en indépendant à l’Assemblée nationale jusqu’à ce qu’elle prenne une décision quant à son avenir politique.

Depuis que le Good Governance and Integrity Reporting Bill a été annoncé, Danielle Selvon a été critique envers ce projet de loi. D’ailleurs, samedi dernier, elle n’a pas participé au Bureau politique du Mouvement socialiste militant (MSM). Le leader du MSM l’a invitée à démissionner de l’Assemblée nationale et à briguer une nouvelle fois les suffrages.

La députée n’a pas tardé à réagir. Hier, elle a pris la décision de démissionner de toutes les instances du MSM. « Je me sens maintenant à l’aise. Je me sens libérée », dit-elle. Elle avance avoir plusieurs options : siéger en indépendante, créer son propre parti ou s’allier à un autre. Il se chuchote qu’elle va rejoindre les rangs du Mouvement militant mauricien (MMM). Elle a déclaré qu’elle aime bien Paul Bérenger.

Quelles sont les conséquences de la démission de la députée ? Concernant les rapports des forces, à l’Assemblée nationale et hors de celle-ci, pas de secousses majeures à prévoir. Le MSM demeure encore fortement ancré comme parti majoritaire. Pour l’opposition, que Danielle Selvon intègre un parti ou qu’elle siège en indépendante, cela ne changera rien non plus.

Le poids de l’opr

Toutefois, cette démission a son importance dans la conjoncture, à cause des amendements constitu­tion­nels, qui accompagnent le Good Governance and Integrity Bill. Le gouvernement a besoin de 52 députés pour que ces amendements soient votés. Sans Danielle Selvon, il dispose de 50. Les trois composantes de l’opposition parlementaire ayant déjà fait état de leurs décisions de ne pas voter. Tout se jouera donc sur les deux sièges dont dispose l’OPR.

Le Good Governance and Integrity Bill provoque plusieurs secousses au MSM. Outre Danielle Selvon, les députés Sudesh Rughoobur et Bashir Jahangeer ont souhaité des amendements à ce projet de loi. Ces trois députés estiment qu’il y a des failles dans ce projet de loi et dans l’amendement constitutionnel, indispensable à sa mise à exécution.

Réactions

Mahen Jhugroo (MSM)

Mahen Jhugroo, Government Chief Whip, soutient que Danielle Selvon doit tout simplement démissionner comme députée de GRNO-Port-Louis Ouest dans la mesure où elle avait été élue sous la bannière du parti soleil. « Elle doit rendre ce siège », martèle ce dernier.

Ajay Gunness (MMM)

« La démission de Danielle Selvon est une suite logique. Mais nous saluons son courage et ses principes. Elle a démontré beaucoup de ténacité. Je suis certain qu’elle sait ce qu’elle doit faire maintenant au Parlement », explique le secrétaire general des mauves.

Shakeel Mohamed (Ptr)

« C’est une députée qui a montré beaucoup de courage contre une équipe dictatoriale », explique le chef de file du Ptr au Parlement. Selon Shakeel Mohamed, c’est une nouvelle génération de politiciens qui « fait honneur » aux jeunes.

Jean-Claude Barbier (Mouvement patriotique)

Jean Claude Barbier, député du MP de GRNO-Port-Louis Ouest se dit étonné que Danielle Selvon, avec qui il avait croisé le fer lors des dernières élections, soit « allé si loin et si vite ». « Peut-être aurait-il fallu plus de consultations avec son parti », dixit ce dernier.

Questions à Danielle Selvon

>Pourquoi avez-vous démissionné du MSM ?

Mon droit à une opinion différente m’a été refusé. Le matin de la réunion du bureau politique, le Chief Whip avait annoncé qu’il allait voter la loi telle quelle. Il nous dicte ce qu’on doit voter. Il était clair que les dés étaient pipés.

>Quel est votre avenir politique ?

Je siègerai en indépendante. Je ne démissionnerai pas de l’Assemblée nationale, car je représente, comme chaque député, toute la population, ainsi que ma circonscription. Je sais aussi que la majorité des Mauriciens est avec moi. J’ai reçu des témoignages de soutien de tous les coins du pays, de tous les milieux et de tous les groupes d’âge. Je vous dirai en temps et lieu mes projets politiques.

>On sait que vous étiez mal à l’aise par rapport à ce projet de loi, mais le PM a fait état de la possibilité d’amendements. N’êtes-vous pas allée vite en besogne en démissionnant ?

Non. On m’en veut parce que j’ai exprimé mon désaccord, en mon âme et conscience, en ma qualité de légiste. Je ne pouvais accepter la tentative de me museler pour cela.

>Au sein du MSM, on évoque que vous ne respectez pas la ligne du parti depuis un certain temps, que répondez-vous à cela ?

Ce n’est pas vrai. J’ai toujours respecté la ligne du parti, mais quand j’ai émis une différence d’opinions, j’ai été condamnée. Je les ai vus venir surtout avec la censure de dizaines de questions des « backbenchers » de la majorité, qui sont tout simplement rejetées.

>Allez-vous démissionner comme député, vu que vous avez été élue sous la bannière du MSM ?

Le MSM n’a jamais eu d’emprise dans la circonscription au point de pouvoir y faire élire un député sous sa bannière. Je n’ai pas été financée par le parti, le soutien a été négligeable en ce qui concerne ma candidature. J’ai été élue d’abord et avant tout parce que le peuple l’a voulu. Je ne dois donc absolument rien au MSM. Pas un seul dirigeant du parti ne m’a félicité après ma victoire. Ce fut le silence de leur part. Je reste donc comme indépendante à l’Assemblée nationale.

Sydney Selvon démissionne comme conseiller de Raj Dayal

Soutenant son épouse dans sa démarche, Sydney Selvon, démissionne également ce lundi comme conseiller du ministre de l’Environnement, Raj Dayal. « Je lui ai parlé. Il dit regretter que je m’en aille. Ce n’est pas la politique qui va gâcher notre amitié de plus de 40 ans », déclare Sydney Selvon.

We also recommend

Tags Cloud
2010accidentsadvertisingAfrAsiaafricaagalegaagroAir Franceair mauritiusAirlinesairportairway coffeeAlvaro SobrinhoamazonAmeenah Gurib-FakimAMLandroidApollo Bramwellappleappointmentsappsarrestasiaauditaudit reportaustraliaaviationawardsBABagatelleBAIBangladeshbankbanksbarclaysbeachbeachesBeau Bassin-Rose HillbetamaxBOIboko haramBollywoodBOMbombingbpmlBPOBramer BankbrazilbrexitbudgetBusinessCanadacanecareercareer tipscasinoCCIDCCMCEBcementChagosCHCchinaCIELcigarettesconferenceConfinementCongoconstructioncontestCoronaviruscorruptionCourtCourtscouvre-feuCOVID-19CPBCPEcreativitycrisiscruise shipsCSOCT PowerCultureCurepipecustomerscustomsCWAcyclonedamDawood RawatDBMdeficitdenguedevelopmentdoctorsDomaine les PaillesDPPdrug traffickingdrugsDTAADuty FreeearthquakeebolaecoécoleseconomyEducationEgyptelectionselectoral reformelectricityEmiratesEmtelenergyENLentrepreneurshipEUEuropeeventsexamexamsexpoexportfacebookfairfarmersfeeFIFA World CupfinancefinancesFirefishfishingFlacqFlic-en-FlacFloodsfoodFootballforecastforeign workersFrancefraudfruitsFSCfuelfunnyGAARgamblinggamesgasgazaGermanygooglegovernmentGRAgreengreen energyhackershajjhawkershealthhealthcareHeritage Cityhistoryholidayshorse racingHospitalhotelhotel businesshotelshow toHRHRDCHSBCHSCIBLICACICTICTAID cardillegal fishingIMFimportindiaIndian OceanIndonesiainflationinfrastructureinnovationsinsuranceinternetInterviewinterview tipsinvestmentinvestmentsiosiPadiphoneiraniraqIRSISISisraelITItalyjapanJin FeijobjobsjournalismKenyalandlawlawslayoffsleadershipLepeploanslocal governmentLockdownlotteryLRTLufthansaMadagascarmalaysiamalaysia airlinesmanagementmanagement tipsmanufacturingmarketmarketingmarketsMauBankMauritiansmauritiusMBCMCBMCCImeccaMedical CouncilmedicamentsmedicineMedPointmeetingMEFMESMetro ExpressMEXAMicrosoftMIDMIEmigrationminimum salaryminimum wageMITDmlMMMmoneymoney launderingmotivationmoviesMozambiqueMPAMPCMPCBMRAMSCMSMMTMTCMTPAMusicMV BenitaNandanee SoornackNarendra ModinatureNavin RamgoolamNavind KistnahNCBNDUnetworkingNew Mauritius HotelsNHDCNigeriaNobel Prizenorth koreaNTCNWCCofficialsoffshoreoilOlympic GamesOmnicaneorangeOUMPakistanpalestineparliamentPaul BérengerPhilippinesPhoenix Beveragespicture of the daypiracyplagePMPMOpmsdPNQpolicepoliticsportPort LouisPort-LouisPravind JugnauthPRBpricepricesproblemprostitutionprotestspsacPSCpsychologyPTRpublic servicequatre-bornesrainsRakesh Gooljauryratingsreal estatereformsrepo rateRESrestaurantsresultresultsReunionriceroadsRoches-Noires caseRodriguesRogersRose-HillRoshi BhadainRussiaSAJsalariessalarysalessamsungsaudi arabiasbmSCscamscandalscholarshipsSchoolschoolssciencesecuritySeychellessharksshootingshoppingshopping mallSICsicomsingaporeSITskillssmart citysmartphonesSMeSMEDASobrinho casesocial mediasocial networks & messengerssolar energysouthsouth africasouth koreasportSportsstartupsstatisticsstatsSTCstrategystreet vendorsstrikestudysuccesssugarSun Tan caseSunkai casesyriaTAtabletsTanzaniataxtax heaventaxesteaTECtechnologytelecomterrorismtextilethailandthefttime managementtipstourismtradingtrainingstransporttrendstunaTurfTurkeyTVtyphoonukukraineunemploymentunionsuniversityuomUSUTMvacanciesVacoas Popular Multipurpose Cooperative SocietyVacoas-Phoenixvarma casevegetablesVideo of the DayvisaVishnu LutchmeenaraidooWaterWaterparkWeatherWhitedot Casewi-fiWMAWorld BankXavier-Luc DuvalYEPzimbabwe