Le Contrat de DCL Résilié: Scandale Autour du Projet de Tablettes aux Collégiens

5 years, 1 month ago - February 01, 2016
Illustration

Illustration

Les élèves de Form IV en 2015 ne sont plus éligibles pour les tablettes. Cette semaine, le ministère de l’Éducation a décidé de résilier le contrat de DCL, selon les conseils du State Law Office.

Des collégiens victimes d’un plan mal ficelé. C’est le moins que l’on puisse dire du projet gouvernemental d’accorder une tablette à chaque élève de Form IV. Annoncé en novembre 2012 dans le Budget, le projet n’a été concrétisé qu’en juin 2014. Durant cette période de gestation de 19 mois, le ministère de l’Éducation a dû préparer le plan, rechercher des contenus appropriés, lancer l’exercice d’appel d’offres et signer le contrat. C’est Mauritius Telecom qui avait décroché ce contrat de Rs 134 millions pour 26 100 tablettes. Soit Rs 5 134 par tablette. À cause du délai, les collégiens de 2013 ont été privés de cet outil. Les seuls bénéficiaires sont ceux de 2014.

La suite est plus compliquée. Fin 2014, un nouvel exercice d’appel d’offres est lancé, mais le ministère de l’Éducation vient de décider de résilier le contrat du fournisseur, Data Communications Limited (DCL), pour incapacité à livrer les tablettes. Malheureusement, les élèves de Form IV de 2015 sont les victimes collatérales de cette situation. Ceux de 2016 risquent de connaître le même sort si le ministère ne relance pas l’exercice d’appel d’offres au plus vite pour que la livraison puisse se faire avant la fin de l’année scolaire.

Couac 1: pas de connectivité

En 2012, le gouvernement avait mis la charrue devant les bœufs, annonçant en grande pompe la distribution gratuite de tablettes sans faire provision d’un budget pour la connexion Wifi dans les écoles. L’appel d’offres pour la connexion n’a été lancé qu’à la fin de 2014 et le contrat signé en décembre 2015. Ainsi, les 155 collèges concernés par ce projet seront connectés cette année. À ce jour, la connexion n’est disponible que dans deux collèges sur une base pilote : Gaëtan-Raynal SSS et Mauritius College.

Couac 2: appareils non-utilisés

À ce jour, plus de 2 000 tablettes de la première et unique cargaison de Mauritius Telecom sont répertoriées dans le store du ministère de l’Éducation. Elles sont en surnombre pour deux raisons. Primo, certains élèves n’ont pas affiché leur intérêt, faute de connexion internet. Secundo, le nombre de bénéficiaires a diminué. Le nombre d’élèves ayant été promus en Form V est inférieur à celui des étudiants qui étaient en Form IV l’année précédente. Parmi ceux qui ont échoué, certains ont abandonné les études et d’autres ont opté pour la filière Prevoc.

Couac 3: manque de réactivité du ministère

Si les élèves de Form IV en 2015 n’ont pas eu de tablette, c’est en grande partie par manque de réactivité du minis­tère. En septembre 2014, le Central Procurement Board (CPB) lance l’appel d’offres pour la deuxième cargaison de tablettes destinées aux élèves de Form IV en 2015. Huit mois plus tard, soit le 2 juin 2015, le contrat est alloué à Data Communications Limited (DCL). Initialement, la livraison était prévue pour le 7 août 2015. Malgré une extension d’un mois, DCL ne livre que 24 tablettes sur une commande de 23 400. Au lieu de prendre des mesures urgentes, le ministère a continué à négocier avec DCL, qui a fini par proposer un autre modèle de tablette avec des spécifications différentes de celles du document d’appel d’offres. Le 10 novembre 2015, à l’Assemblée nationale, la ministre Dookun-Luchoomun avait brandi la menace de résiliation du contrat de DCL. « Si le ministère n’obtient pas satisfaction avant le 30 de ce mois (Ndlr : novembre), son contrat pour la livraison de tablettes tactiles aux collégiens pourrait être annulé », avait-elle lancé à une question du député PTr Osman Mahomed. Mais ce n’est que fin janvier 2016 que le couperet est tombé.

Couac 4: recouvrir Rs 21 M

En résiliant le contrat de DCL, le ministère de l’Éducation doit recouvrir Rs 21 millions accordées comme ‘Advanced Payment’ sur un montant total de Rs 108 millions. Selon les avis du State Law Office, DCL est tenue à retourner cette somme à l’État.

Le contrat d’antennes Wifi

Data Communications Limited a également décroché le contrat pour l’installation d’antennes Wifi dans les collèges au coût de Rs 122 millions. Les travaux, qui ont démarré en novembre 2015, devaient prendre 8 à 12 mois. Un collège nécessite entre 5 et 11 antennes Wifi pour une bonne connexion Internet. De plus, DCL doit créer un serveur qui aidera tous les collèges de Maurice et de Rodrigues à se connecter au Government Online Centre (GOC), au MIE et aux bibliothèques publiques. La vitesse de connexion minimale pour ce réseau devra être de 10 Mbps pour Maurice et de 2 Mbps pour Rodrigues.

 

We also recommend

Tags Cloud
2010accidentsadvertisingAfrAsiaafricaagroAir Franceair mauritiusAirlinesairportairway coffeeAlvaro SobrinhoamazonAmeenah Gurib-FakimAMLandroidApollo Bramwellappleappointmentsappsarrestasiaauditaudit reportaustraliaaviationawardsBABagatelleBAIBangladeshbankbanksbarclaysbeachbeachesBeau Bassin-Rose HillbetamaxBOIboko haramBollywoodBOMbombingbpmlBPOBramer BankbrazilbrexitbudgetBusinessCanadacanecareercareer tipscasinoCCIDCCMCEBcementChagosCHCchinaCIELcigarettesconferenceConfinementCongoconstructioncontestCoronaviruscorruptionCourtCourtsCOVID-19CPBCPEcreativitycrisiscruise shipsCSOCT PowerCultureCurepipecustomerscustomsCWAcyclonedamDawood RawatDBMdeficitdenguedevelopmentdoctorsDomaine les PaillesDPPdrug traffickingdrugsDTAADuty FreeearthquakeebolaecoécoleseconomyEducationEgyptelectionselectoral reformelectricityEmiratesEmtelenergyENLentrepreneurshipEUEuropeeventsexamexamsexpoexportfacebookfairfarmersfeeFIFA World CupfinancefinancesFirefishfishingFlacqFlic-en-FlacFloodsfoodFootballforecastforeign workersFrancefraudfruitsFSCfuelfunnyGAARgamblinggamesgazaGermanygooglegovernmentGRAgreengreen energyhackershajjhawkershealthhealthcareHeritage Cityhistoryholidayshorse racingHospitalhotelhotel businesshotelshow toHRHRDCHSBCHSCIBLICACICTICTAID cardillegal fishingIMFimportindiaIndian OceanIndonesiainflationinfrastructureinnovationsinsuranceinternetInterviewinterview tipsinvestmentinvestmentsiosiPadiphoneiraniraqIRSISISisraelITItalyjapanJin FeijobjobsjournalismKenyalandlawlawslayoffsleadershipLepeploanslocal governmentLockdownlotteryLRTLufthansaMadagascarmalaysiamalaysia airlinesmanagementmanagement tipsmanufacturingmarketmarketingmarketsMauBankMauritiansmauritiusMBCMCBMCCImeccaMedical CouncilmedicamentsmedicineMedPointmeetingMEFMESMetro ExpressMEXAMicrosoftMIDMIEmigrationminimum salaryminimum wagemlMMMmoneymoney launderingmotivationmoviesMozambiqueMPAMPCMPCBMRAMSCMSMMTMTCMTPAMusicMV BenitaNandanee SoornackNarendra ModinatureNavin RamgoolamNavind KistnahNCBNDUnetworkingNew Mauritius HotelsNHDCNigeriaNobel Prizenorth koreaNTCNWCCofficialsoffshoreoilOlympic GamesOmnicaneorangeOUMPakistanpalestineparliamentPaul BérengerPhilippinesPhoenix Beveragespicture of the daypiracyplagePMPMOpmsdPNQpolicepoliticsportPort LouisPort-LouisPravind JugnauthPRBpricepricesproblemprostitutionprotestspsacPSCpsychologyPTRpublic servicequatre-bornesrainsRakesh Gooljauryratingsreal estatereformsrepo rateRESrestaurantsresultresultsReunionriceroadsRoches-Noires caseRodriguesRogersRose-HillRoshi BhadainRussiaSAJsalariessalarysalessamsungsaudi arabiasbmSCscamscandalscholarshipsSchoolschoolssciencesecuritySeychellessharksshootingshoppingshopping mallSICsicomsingaporeSITskillssmart citysmartphonesSMeSMEDASobrinho casesocial mediasocial networks & messengerssolar energysouthsouth africasouth koreasportSportsstartupsstatisticsstatsSTCstrategystreet vendorsstrikestudysuccesssugarSun Tan caseSunkai casesyriaTAtabletsTanzaniataxtax heaventaxesteaTECtechnologytelecomterrorismtextilethailandthefttime managementtipstourismtradingtrainingstransporttrendstunaTurfTurkeyTVtyphoonukukraineunemploymentunionsuniversityuomUSUTMvacanciesVacoas Popular Multipurpose Cooperative SocietyVacoas-Phoenixvarma casevegetablesVideo of the DayvisaVishnu LutchmeenaraidooWaterWaterparkWeatherWhitedot Casewi-fiWMAWorld BankXavier-Luc DuvalYEPzimbabwe