Immobilier: Les «Courtiers Marrons» Destabilisent Le Marche

5 years ago - March 02, 2016
Ils sont au nombre de plus de 300 ‘courtiers marrons’ qui opèrent dans l’illégalité dans l’immobilier. Pour les agents accrédités, la situation est alarmante. Ils réclament ainsi une meilleure organisation dans le secteur. Ce problème est évoqué dans l’étude de la Law Reform Commission récemment publiée.

« Nous avons exposé ce problème depuis belle lurette, mais c’est dommage que rien de concret n’ait été fait jusqu’à présent. Les courtiers marrons se multiplient. Nous dénombrons environ 300 agents immobiliers illégaux. Les coûts qu’ils pratiquent nous font perdre une clientèle», affirme le président de l’Estate Agents Association of Mauritius, Laval Savrimootoo. Pouvanee, Sales Executive de DavyLand Properties Ltd, souligne que les « courtiers marrons » perçoivent des commissions de 1 % de la valeur du bien immobilier alors que les agents accrédités travaillent sur 2 % plus VAT. « Les prix pratiqués par des escrocs déstabilisent le marché ». Les acquéreurs préfèrent recourir à ces courtiers car ils pensent qu’ils en profitent. Toutefois, ils ne réalisent pas que c’est un risque majeur à prendre, explique-t-il. Il souligne que les escrocs ont désormais plus de produits immobiliers que les agents certifiés.

Ashvin Buckhory, directeur général de l’agence immobilière Ayaviva Service Innovation, abonde dans le même sens. « C’est pareil comme les marchands qui vendent des CD piratés dans les rues. Le prix peut être inférieur, mais le produit ne garantit pas un service efficace », souligne-t-il. Ceux qui ne sont pas licenciés pénalisent les agents professionnels et aussi l’ État. « Puisque les courtiers marrons ne sont pas accrédités, ils ne payent pas la taxe », appuie-t-il.

Ce qu’ils proposent

Cependant, Laval Savrimootoo dit apprécier la volonté de la Law Reform Commission d’avoir réalisé une étude sur ce secteur. « Mais nous aurions souhaité travailler en collaboration avec la commission car nous sommes déjà sur le terrain. Nous sommes mieux placés pour mieux identifier les problèmes. Ainsi pourrions-nous proposer des mesures appropriées à Maurice », fait-il ressortir. Il estime que mettre en place des lois pratiquées dans d’autres pays ne sera pas efficace. Ashvin Buckhory, lui, recommande d’énoncer des critères définis pour identifier les agents accrédités. « Il est primordial de sensibiliser les Mauriciens. Ils peuvent facilement être pris au piège s’ils ont recours à des ‘courtiers marrons’ », avoue-t-il. Un avis que partage le Sales Executive de DavyLand Properties.

We also recommend

Tags Cloud
2010accidentsadvertisingAfrAsiaafricaagroAir Franceair mauritiusAirlinesairportairway coffeeAlvaro SobrinhoamazonAmeenah Gurib-FakimAMLandroidApollo Bramwellappleappointmentsappsarrestasiaauditaudit reportaustraliaaviationawardsBABagatelleBAIBangladeshbankbanksbarclaysbeachbeachesBeau Bassin-Rose HillbetamaxBOIboko haramBollywoodBOMbombingbpmlBPOBramer BankbrazilbrexitbudgetBusinessCanadacanecareercareer tipscasinoCCIDCCMCEBcementChagosCHCchinaCIELcigarettesconferenceConfinementCongoconstructioncontestCoronaviruscorruptionCourtCourtsCOVID-19CPBCPEcreativitycrisiscruise shipsCSOCT PowerCultureCurepipecustomerscustomsCWAcyclonedamDawood RawatDBMdeficitdenguedevelopmentdoctorsDomaine les PaillesDPPdrug traffickingdrugsDTAADuty FreeearthquakeebolaecoécoleseconomyEducationEgyptelectionselectoral reformelectricityEmiratesEmtelenergyENLentrepreneurshipEUEuropeeventsexamexamsexpoexportfacebookfairfarmersfeeFIFA World CupfinancefinancesFirefishfishingFlacqFlic-en-FlacFloodsfoodFootballforecastforeign workersFrancefraudfruitsFSCfuelfunnyGAARgamblinggamesgazaGermanygooglegovernmentGRAgreengreen energyhackershajjhawkershealthhealthcareHeritage Cityhistoryholidayshorse racingHospitalhotelhotel businesshotelshow toHRHRDCHSBCHSCIBLICACICTICTAID cardillegal fishingIMFimportindiaIndian OceanIndonesiainflationinfrastructureinnovationsinsuranceinternetInterviewinterview tipsinvestmentinvestmentsiosiPadiphoneiraniraqIRSISISisraelITItalyjapanJin FeijobjobsjournalismKenyalandlawlawslayoffsleadershipLepeploanslocal governmentLockdownlotteryLRTLufthansaMadagascarmalaysiamalaysia airlinesmanagementmanagement tipsmanufacturingmarketmarketingmarketsMauBankMauritiansmauritiusMBCMCBMCCImeccaMedical CouncilmedicamentsmedicineMedPointmeetingMEFMESMetro ExpressMEXAMicrosoftMIDMIEmigrationminimum salaryminimum wagemlMMMmoneymoney launderingmotivationmoviesMozambiqueMPAMPCMPCBMRAMSCMSMMTMTCMTPAMusicMV BenitaNandanee SoornackNarendra ModinatureNavin RamgoolamNavind KistnahNCBNDUnetworkingNew Mauritius HotelsNHDCNigeriaNobel Prizenorth koreaNTCNWCCofficialsoffshoreoilOlympic GamesOmnicaneorangeOUMPakistanpalestineparliamentPaul BérengerPhilippinesPhoenix Beveragespicture of the daypiracyplagePMPMOpmsdPNQpolicepoliticsportPort LouisPort-LouisPravind JugnauthPRBpricepricesproblemprostitutionprotestspsacPSCpsychologyPTRpublic servicequatre-bornesrainsRakesh Gooljauryratingsreal estatereformsrepo rateRESrestaurantsresultresultsReunionriceroadsRoches-Noires caseRodriguesRogersRose-HillRoshi BhadainRussiaSAJsalariessalarysalessamsungsaudi arabiasbmSCscamscandalscholarshipsSchoolschoolssciencesecuritySeychellessharksshootingshoppingshopping mallSICsicomsingaporeSITskillssmart citysmartphonesSMeSMEDASobrinho casesocial mediasocial networks & messengerssolar energysouthsouth africasouth koreasportSportsstartupsstatisticsstatsSTCstrategystreet vendorsstrikestudysuccesssugarSun Tan caseSunkai casesyriaTAtabletsTanzaniataxtax heaventaxesteaTECtechnologytelecomterrorismtextilethailandthefttime managementtipstourismtradingtrainingstransporttrendstunaTurfTurkeyTVtyphoonukukraineunemploymentunionsuniversityuomUSUTMvacanciesVacoas Popular Multipurpose Cooperative SocietyVacoas-Phoenixvarma casevegetablesVideo of the DayvisaVishnu LutchmeenaraidooWaterWaterparkWeatherWhitedot Casewi-fiWMAWorld BankXavier-Luc DuvalYEPzimbabwe