Mauritius | Real Estate

May 10, 2016

Entre RS 8000 Et RS 60000 La Toise: Pourquoi Les Terrains Coûtent Si Cher A Maurice

En dix ans, les prix des terrains résidentiels ont augmenté de 50 %, voire de 100 % dans certaines régions. Quels sont les endroits où les prix sont les plus élevés ? Quelles sont les raisons derrière une telle hausse ? Explication des agents immobiliers.

Centre

Prix actuels: Le prix d’un terrain à Quatre-Bornes varie de Rs 15 000 la toise (dans la périphérie de Quatre-Bornes, notamment à Boundary Road, Palma, Bassin) à Rs 30 000 la toise (Sodnac). à ébène, l’acheteur potentiel doit prévoir un budget de Rs 25 000 à Rs 35 000 la toise. à Rose-Hill et Beau-Bassin, ne comptez pas moins de Rs 15 000 la toise. à Moka, il faut débourser un minimum de Rs 25 000 la toise.

Prix pratiqués il y a dix ans: Dans la périphérie de Quatre-Bornes, un terrain coûtait Rs 7 000 la toise. à Sodnac, les prix variaient entre Rs 12 000 et Rs 15 000 la toise. à ébène, il fallait compter Rs 12 000 la toise. Un terrain à Rose-Hill (Stanley à titre d’exemple) valait Rs 7 000 la toise. à Beau-Bassin, il fallait débourser entre Rs 8 000 et Rs 8 500 la toise pour l’achat d’un terrain. à Moka, les prix tournaient autour de Rs 12 000 la toise.

Les raisons derrière la hausse des prix: « Ces dernières années, la demande pour des terrains situés à ébène a grimpé, vu les développements qu’il y a eu dans cette région. Quant à Quatre-Bornes, sa proximité avec ébène et les autres villes ainsi que son climat n’ont fait qu’augmenter son attrait. Tous ces facteurs ont fait grimper les prix », fait ressortir Laval Savreemootoo, président de l’Association des agents immobiliers à Maurice. Mahesh Poligadoo, directeur de Savikam Land Development and Real Estate Co Ltd, y va également de son commentaire. « Il y a aussi l’intérêt de nombreux étrangers pour nos terres. Comme ils ont les moyens financiers pour acheter un terrain, ils y mettent le prix. Ce qui vient influer à la hausse la ‘market value’ des terrains », soutient notre interlocuteur. Pour Mahesh Poligadoo, les prix des terrains se sont également envolés car il y a de moins en moins de terrains à vendre comparé aux années précédentes alors que la demande, elle, reste élevée.

Profil des acheteurs: Ce sont majoritairement des jeunes professionnels.

La tendance du marché: Les agents immobiliers notent un certain ralentissement. « Il n’y a pas beaucoup d’acheteurs, d’autant plus que les prix sont élevés », remarque Laval Savreemootoo.

Faits particuliers: Il y a de moins en moins de terrains disponibles à Rose-Hill et Beau-Bassin. Autre particularité : « Comme les prix des terrains sont très élevés dans le centre de Quatre-Bornes et à Sodnac, les particuliers n’ont d’autres choix que d’opter pour les endroits situés à la périphérie de Quatre-Bornes », fait ressortir Laval Savreemootoo.

Ouest

Prix actuels: À Flic-en-Flac, il faut débourser entre Rs 15 000 et Rs 20 000 la toise (Morcellement Anna). Le prix peut grimper jusqu’à
Rs 25 000 la toise si le terrain est proche de la falaise. Pour un terrain situé à Morcellement Bismic, il faut compter Rs 20 000 à Rs 25 000
la toise alors qu’au Morcellement de Chazal, les prix varient de Rs 25 000 à Rs 30 000 la toise. Ceux qui souhaitent acheter un terrain en bordure de la route côtière devront dépenser Rs 50 000 la toise. Au Morcellement Safeland, un terrain vaut entre Rs 25 000 et Rs 30 000 la toise. Pour un terrain situé dans un nouveau morcellement (Palmyre par exemple), il faut débourser Rs 15 000 à Rs 17 000 la toise. Leurs prix sont plus abordables car ils sont plus éloignés de la plage. à Albion, les prix varient selon le quartier. Il vont de Rs 12 000 à Rs 15 000 la toise au Morcellement Beerjeeraz, de Rs 15 000 à Rs 20 000 la toise au Morcellement Raffray, et de Rs 18 000 à Rs 20 000 la toise pour les nouveaux morcellements. à Rivière-Noire, il faut compter entre Rs 25 000 et Rs 30 000 la toise.

Prix pratiqués il y a dix ans: La toise coûtait Rs 4 000 au Morcellement Anna, Rs 12 000 au Morcellement Safeland, Rs 8 000 la toise à Rs 10 000 au Morcellement Bismic, et jusqu’à Rs 25 000 au Morcellement de Chazal. à Albion, il fallait débourser entre Rs 4 000 et Rs 15 000 la toise alors qu’à Rivière-Noire, un terrain valait Rs 10 000 la toise.

Les raisons derrière la hausse des prix: « Il y a toujours eu un intérêt pour les terrains à Flic-en-Flac. La demande venait surtout des Mauriciens établis à l’étranger ou des Mauriciens qui ont épousé des étrangers. Comme ils ont un pouvoir d’achat élevé, les propriétaires ont fait grimper les prix », souligne Laval Savreemootoo. Pour ce qui est des terrains situés à Rivière-Noire ou la Preneuse, ce sont les Sud-Africains et les Français qui sont les plus grands acheteurs.

Profil des acheteurs: À Flic-en-Flac, la demande vient surtout des Mauriciens établis à l’étranger et ceux qui veulent y construire des appartements ou des campements en vue de les louer pour avoir des revenus additionnels. à Albion, ce sont surtout de jeunes professionnels qui veulent s’installer dans cette région. à Rivière-Noire, les étrangers se montrent les plus intéressés pour l’achat d’un terrain.

La tendance du marché: « Il y a un ralentissement qui touche l’ensemble du pays et l’Ouest n’est pas épargné », affirme Laval Savreemootoo.
Faits particuliers: Plusieurs nouveaux morcellements ont été créés, ce qui a davantage fait grimper les prix des terrains dans cette région de l’île.

Nord

Prix actuels: À Péreybère, il faut débourser entre Rs 20 000 et Rs 25 000 la toise pour l’achat d’un terrain. Si le terrain est situé à 50 mètres de la mer, le prix peut grimper jusqu’à Rs 30 000 la toise. Pour un terrain à Triolet ou Cap-Malheureux, comptez entre Rs 10 000 à Rs 15 000 la toise. La moyenne des prix pour un terrain à Petit-Raffray, à Goodlands ou à The Vale est de Rs 9 000 à monter.

Prix pratiqués il y a dix ans: Il faut réduire de moitié les prix qui sont pratiqués actuellement. Ainsi, en 2006, un terrain valait entre Rs 10 000 et Rs 12 500 la toise à Péreybère alors qu’à Goodlands, il fallait compter Rs 4 500 à monter.

Les raisons derrière la hausse des prix: « Le prix d’un terrain s’apprécie toujours avec le temps. Les terrains dans cette partie de l’île ont également pris de la valeur car pas mal d’investisseurs ont montré un intérêt pour cette région », indique Ageeanandsing Lodeechand, directeur de l’Agence du Nord.

Profil des acheteurs: Ce sont majoritairement des gens qui veulent avoir une résidence secondaire ou construire une maison en vue de la louer par la suite.

La tendance du marché: « Il n’y a pas beaucoup de ventes actuellement. On note une certaine morosité. Les particuliers et les investisseurs attendent le Budget pour voir s’il y aura des mesures intéressantes. Ils ne se pressent donc pas pour conclure des achats », constate Ageeanandsing Lodeechand.

Faits particuliers: Selon Ageeanandsing Lodeechand, on trouve de moins en moins de terrains à vendre dans les régions côtières. « La majorité des terrains dans ces régions ont déjà été vendus. Ceux qui ont des terrains dans ces endroits les conservent pour des projets futurs », explique notre interlocuteur. S’il y a toujours plusieurs terrains à vendre à Péreybère et Cap-Malheureux, les acheteurs potentiels manifestent peu d’intérêt car ce sont des terres marécageuses.

Est

Prix actuels: À Trou-d’Eau-Douce, les terrains se vendent entre Rs 8 000 et Rs 12 000 la toise et jusqu’à Rs 15 000 la toise si c’est en région côtière. Dans certains endroits à Trou-d’Eau-Douce, on retrouve encore des terrains à Rs 6 000 la toise. à Bel-Air, les prix varient de Rs 7 000 à Rs 12 000 la toise. À Flacq, les prix varient de Rs 13 000 à Rs 17 000 la toise dans certains endroits, et de Rs 7 000 à Rs 10 000 la toise dans d’autres régions. À Belle-Mare, un terrain coûte entre Rs 14 000 et Rs 16 000 la toise, et entre Rs 19 000 et Rs 22 000 la toise si c’est sur la côte. à Roche-Noires et Poste Lafayette, les prix varient de Rs 25 000 à Rs 30 000 la toise alors que pour un terrain pieds dans l’eau, il faut compter Rs 60 000 à monter pour u10ne toise.

Prix pratiqués il y a dix ans: Les terrains valaient jusqu’à moitié moins cher selon les régions. à Bel-Air, il fallait compter Rs 5 000 à Rs 10 000 la toise. à Trou-d’Eau-Douce, l’acheteur devait débourser au minimum Rs 5 000 la toise.

Les raisons derrière la hausse des prix: « Vu qu’il y a une saturation dans le Nord et l’Ouest du pays, les gens bougent dorénavant vers l’Est, où il y a eu quand même plusieurs développement ces dernières années. De plus, c’est une des régions les plus touristiques du pays avec ses nombreux hôtels », explique Mevin Veerabadren, de Davyland Properties.

Profil des acheteurs: Les Mauriciens qui ont vécu à l’étranger ainsi que des jeunes professionnels et des businessmen.

La tendance du marché: « Le marché tourne au ralenti. Les gens réfléchissent à deux fois avant d’investir dans l’immobilier », souligne Mevin Veerabadren.

Sud

Prix actuels: À Blue-Bay, les prix varient de Rs 18 000 à Rs 20 000 la toise en moyenne. à Mahébourg, la moyenne des prix est de Rs 10 000 la toise. à Riambel, les terrains coûtent entre Rs 14 000 et Rs 15 000 la toise. Pour un terrain pieds dans l’eau à Pomponette et Riambel, il faut compter Rs 50 000 à Rs 60 000 la toise.

Prix pratiqués il y a huit/dix ans: Il fallait débourser entre Rs 10 000 et Rs 12 000 la toise pour un terrain à Blue-Bay. à Mahébourg, les prix variaient entre Rs 5 000 et Rs 6 000 la toise alors qu’à Riambel, il fallait compter Rs 8 000 à Rs 10 000 la toise. Pour un terrain pieds dans l’eau à Pomponette et Riambel, la moyenne des prix tournait autour de Rs 40 000 la toise.

Les raisons derrière la hausse des prix: « La demande pour des terrains situés à Blue-Bay ou encore Pointe d’Esny, réputés pour leur bon voisinage et leur proximité avec la plage, est à l’origine de la hausse des prix », affirme Pascal Rochecouste, directeur de Habitat Immobilier.
Profil des acheteurs: Les Mauriciens de la classe moyenne à monter.

La tendance du marché: « Le marché est relativement calme en ce moment. Il faut dire que ces cinq/six dernières années, beaucoup de gens ont acheté des terrains pour les revendre plus tard. Du coup, on se retrouve aujourd’hui avec un surplus d’offres sur le marché comparativement à la demande. C’est le cas dans le Sud, mais également dans d’autres régions du pays », fait ressortir Pascal Rochecouste.
Faits particuliers: À Pointe d’Esny, région connue pour sa plage de sable fin, il y a de moins en moins de terrains qui sont proposés à la vente. « Toutefois, il y a pas mal de terrains pieds dans l’eau qui sont à vendre à Pomponette et Riambel », indique Pascal Rochecouste.

 

Tags Cloud

20102011accaaccidentaccidentsADSUadvertisingafghanistanAfrAsiaafricaagalegaagreementagricultureagroAIairair asiaair australAir Franceair madagascarair mauritiusairasiaAirlinesairportairway coffeeAlbionalgeriaalibabaalteoAlvaro SobrinhoamazonAmeenah Gurib-FakimAMLandroidApollo BramwellappappleappointmentsappsaquaculturearrestasiaATOauditaudit reportaustraliaaustriaaviationawardawardsAxcel ChenneyBABagatelleBagatelle DamBAIBangladeshbankBank OnebankingbanksbarclaysbeachbeachesBeau Bassin-Rose HillbeautybeerBelgiumBelle-MareBelle-RiveBet365betamaxbettingBharat Telecombig databitcoinblue economyBlue-BayBOIboko haramBollywoodBOMbombingbookbookmakerbossBotswanabpmlBPOBramer BankbrazilbrexitBritish AirwaysbudgetbuildingbusesBusinessbusiness trendsCabinetcall centresCanadacanecareercareer tipscargocarnivalcasinoCCIDCCMCCTVCEBcelebretiescelebritiescementChagoscharityCharlie HebdoCHCchilechinachromeCIELcigarettescinemaclashesCMTcomorosconcertconferenceCongoconstitutional amendmentconstructioncontestcontestscontractcooperationcorruptioncounterfeitcoupCourtCourtsCPBCPEcreativitycreditscrisiscruise shipsCSOCT PowerCultureCurepipecustomercustomerscustomsCVCWAcyclingcyclonedamDawood RawatdayDBMdeficitdenguedeportationdevelopmentDiego GarciadivalidoctorsdodoDomaine les PaillesDonald TrumpDPPdrug traffickingdrugsDTAADubaiDuty Freee-commercee-servicesearthquakeebeneebolaecoecologyeconomiceconomicseconomyEducationeducation abroadeducation reformEEZEgyptEIILMelectionselectoral reformelectricityelon muskembassyEmiratesemirates airlinesEmtelenergyENLentrepreneurshipEOCEUEuroEuropeeventeventsexamexaminationexamsexpoexportfacebookfairFalcqfarmersfarmingfashionfast foodfbiFDIfeefeesferryfestivalFievre AphteuseFIFAFIFA World CupFilm Rebate SchemefilmingfilmsfinancefinancesfinancingFirefishfishingFIUFlacqFlic-en-FlacFloodsflourfoodFootballforecastforeign workersForumFrancefraudfruitfruitsFSCFTAfuelfunnyGAARgabongadgetsgalaxygalaxy notegamblinggame of thronesgamesgasgazaGDPGermanyghanaGlobal BusinessgolfGoodlandsgoogleGorah Issac casegovernmentGRAGrand Baygrand-baiegreecegreengreen energygrippeGTUH1N1hackershajjhamashappinessHawaiihawkershealthhealthcareHeritage Cityhi-techhighlandshistoryHolcimholidaysHong Konghorse racingHospitalhotelhotel businesshotelshowhow toHRHRDCHSBCHSCHSC ProhtchungaryhuntingHusein Abdool RahimIBAIBLICACICTICTAID cardiframacillegal fishingillegal migrationillegal workersIMFimportindiaIndian OceanIndian Ocean Island GamesIndonesiainflationinfluenzaInfographicsinfrastructureinnovationinnovationsinsuranceinterest rateinternetinterpolInterviewinterview tipsinvestinginvestmentinvestmentsIOCIORECiosiPadiphoneIPOiraniraqirelandIRSISISislamicisraelITItalyjapanJellyfishJewelleryJin FeijobjobsjockeyjournalismJulian AssangeKailash TrilochunKenyakitesurfingKPMGkreolla buttelabourLafargelandlandslidelawlawslayoffsLe MorneleadershipleakLepeplexpressliberiaLibyalifeloanloanslocal governmentlogisticslotteryLottotechLRTLufthansalycheeMadagascarmalariamalaysiamalaysia airlinesMaldivesMalimallmanagementmanagement tipsmanufacturingmarketmarketingmarketsMauBankMauritiansmauritiusMBCMCBMCCIMDFPMeatmeccamediaMedical CouncilMedical tourismmedicamentsmedicineMedineMedPointmeetingMEFMegh PillayMESMetro ExpressMEXAmexicoMFAMGIMHCmichaela harte caseMicrosoftMIDMidlandsMIEmigrationmigration crisisminimum salaryminimum wagemiss mauritiusmistakesMITDmlMMMmobilemobile phonesMokamoneymoney launderingmonkeyMont-ChoisyMoody’sMoroccomotivationmoviesMozambiqueMPAMPCMPCBMPLMQAMRAMSBMSCMSMMTMTCMTPAMusicMV BenitaNad SivaramenNaïadeNamibiaNandanee SoornackNarendra ModinasanatureNavin RamgoolamNavind KistnahNCBNCGNDUNECnefNegative Income TaxNelson MandelaNeotownNepalnetherlandsnetworkingNew Mauritius Hotelsnew zealandNGONHDCNICNICHLNigerianight clubsNitin Chinien caseNobel Prizenokianorth koreaNRBNTANTCNWCCoceanocean economyofofficialsoffshoreoilOlympic GamesOmega ArkOmnicaneoniononlineopinionOppositionorangeoscaroscar pistoriusOUMoutsourcingPakistanpalestinePamplemoussesPanama Paperspandit sungkurparliamentPaul BérengerpensionpensionspeoplePhilippinesPhoenix Beveragesphonespicture of the daypillspiracyplagueplanPlanet Earth InstitutePMPMOpmsdPNQpokerpolicepoliticspollutionPonzi SchemeportPort LouisPort-LouispostPovertyPRPravind JugnauthPRBpresentationpresentation tipspresidentpricepricesprisonproblemprofitprojectprojectsprostitutionprotestspsacPSCpsychologyPTRpublic servicepwcQatarquatre-bornesquotesrainsRajindraparsad SeechurnRakesh GooljauryransomwareratesratingratingsRavi Yerrigadooreal estaterecallsreformreformsrefugeesreligionrepo ratereportRESRésidence Barklyrestaurantrestaurantsresultresultsresumeresume tipsretailReunionrevenuericeRiche-TerreriseRiviere-du-RempartRiviere-Noireroadsroche-boisRoches-Noires caseRodriguesRogersRose-HillrosewoodRoshi BhadainRum and SugarRundheersing BheenickrupeeRussiaRwandasafetySAJsalariessalarysalesalessales tipssamsungsanctionssaudi arabiaSBIsbmSCscamscandalSCBGscholarshipscholarshipsSchoolschoolsscienceseasecuritySEMSEMDEXSenegalSeychellesShakeel MohamedShanghaisharksshootingshoppingshopping fiestashopping mallshopping mallsshowShowkutally SoodhunSICsicomSierra LeonesingaporeSITskillssmall businesssmart citysmartphonesSMeSMEDAsmmsnapchatSobrinho casesocialsocial mediasocial networks & messengerssoftwaresolar energySomaliasonysouthsouth africaSouth China Seasouth koreasouth sudanspainsponsorshipsportSportsSquatterssri lankaSSRStar KnitwearstartupsstatisticsstatsSTCstockstock marketstocksstrategystreet vendorsStressstrikestudystudy abroadstylesuccesssuccess storysugarsugar canesummitSun ResortsSun Tan caseSunkai caseSunnystarssurveySwanSwedenSwitzerlandsyriaTAtabletsTaiwanTanzaniataxtax fraudtax heaventaxesTbillsteaTeachersteamTECtechnologytelecomtendersterrorismtertiarytextilethailandthethefttimetime managementtipstototaltourismtoystradetrade feetradingtrainingstransporttraveltrendsTrioletTripAdvisorTrou-aux-BichestsunamitunaTunisiaTurfTurkeyturkish airlinesTVtwittertyphoonUdMUgandaukukraineununemploymentunionsuniverseuniversityuomUSUTMvacanciesVacoasVacoas Popular Multipurpose Cooperative SocietyVacoas-PhoenixVanilla Islandsvarma caseVATVeekram BhunjunvegetablesVerizonvideoVideo of the Dayvirtual realityvisaVishnu Lutchmeenaraidoovisitvivo energyvolcanowasteWaterWaterparkWeatherwest africawhatsappWhitedot Casewi-fiwikileakswindowsWMAwomenworkworkersWorkshopWorldWorld Bankwriting tipsWTOXavier-Luc DuvalyahooYasin DenmamodeyemenYEPYerrigadoogateyoutubeZambiazimbabwe
Mauritius
© 2010-2017 mega.mu