CWA - Dessalement : le coût de l’eau sera multiplié par huit

4 years, 1 month ago - February 23, 2017
Une des solutions envisagées par la Central Water Authority pour améliorer la distribution d’eau est le dessalement. Mais sommes-nous prêts pour un projet d’une telle envergure ? En effet, la somme à investir est conséquente. De plus, le prix de vente final au consommateur sera plus onéreux.

Le dessalement de l’eau de mer est une des possibilités qu’explore la Central Water Authority (CWA) pour régler le problème de la distribution d’eau, affirme une source proche du dossier. Cette solution pourrait combler le manque d’eau dans le pays car Maurice est entouré d’eau de mer, ce qui constitue une ressource infinie. Toutefois, ce n’est pas un projet aisé à mettre sur pied.

Le coût de production d’un mètre cube d’eau (1 000 litres) à travers le dessalement varie entre Rs 35 et Rs 40. Si la CWA a recours au dessalement, elle devra aussi répercuter d’autres coûts, comme les frais des installations, sur le consommateur.

Le prix de l’eau passera alors à environ Rs 50 le mètre cube, contre Rs 6 actuellement. Une famille utilisant en moyenne 30 mètres cubes par mois verra donc sa facture mensuelle passer à Rs 1 500, contre Rs 180 actuellement.

Pour l’instant, le remplacement des tuyaux semble être la meilleure solution, explique notre source. Cependant, le dessalement n’est pas abandonné. Il y aura, dans le futur, un projet de dessalement pour alléger le pays en période de sécheresse. Toutefois, au sein de la CWA, on explique que dans un premier temps, les firmes du secteur privé devront pouvoir dépendre de leurs propres unités de dessalement.

D’autre part, pour améliorer l’efficacité de ses opérations, la CWA a pris de nombreuses mesures. Selon le directeur de l’organisme, Yousouf Ismaël, 140 pompes et huit stations de traitement passeront bientôt par une révision. Un audit des stations de La Marie, Belle-Rose, Clémencia, Hollyrood et Cluny a aussi été commandité.

Manque à gagner de Rs 30 millions par an

Certains abonnés n’hésitent pas à voler l’eau de la CWA. Une enquête est en cours car l’organisme subit un manque à gagner d’environ Rs 30 millions par an à cause des branchements illégaux.

Certains détournent même l’eau avant qu’elle soit traitée. Selon nos sources à la CWA, des brèches ont été détectées sur des feeder canals. Ces ouvertures semblent avoir été faites délibérément pour alimenter des champs.

Enfin, la nouvelle méthode de vol d’eau, c’est le branchement de pompes sur les tuyaux de la CWA pour alimenter des piscines. Les fraudeurs seraient sous surveillance.

We also recommend

Tags Cloud
2010accidentsadvertisingAfrAsiaafricaagroAir Franceair mauritiusAirlinesairportairway coffeeAlvaro SobrinhoamazonAmeenah Gurib-FakimAMLandroidApollo Bramwellappleappointmentsappsarrestasiaauditaudit reportaustraliaaviationawardsBABagatelleBAIBangladeshbankbanksbarclaysbeachbeachesBeau Bassin-Rose HillbetamaxBOIboko haramBollywoodBOMbombingbpmlBPOBramer BankbrazilbrexitbudgetBusinessCanadacanecareercareer tipscasinoCCIDCCMCEBcementChagosCHCchinaCIELcigarettesconferenceConfinementCongoconstructioncontestCoronaviruscorruptionCourtCourtscouvre-feuCOVID-19CPBCPEcreativitycrisiscruise shipsCSOCT PowerCultureCurepipecustomerscustomsCWAcyclonedamDawood RawatDBMdeficitdenguedevelopmentdoctorsDomaine les PaillesDPPdrug traffickingdrugsDTAADuty FreeearthquakeebolaecoécoleseconomyEducationEgyptelectionselectoral reformelectricityEmiratesEmtelenergyENLentrepreneurshipEUEuropeeventsexamexamsexpoexportfacebookfairfarmersfeeFIFA World CupfinancefinancesFirefishfishingFlacqFlic-en-FlacFloodsfoodFootballforecastforeign workersFrancefraudfruitsFSCfuelfunnyGAARgamblinggamesgazaGermanygooglegovernmentGRAgreengreen energyhackershajjhawkershealthhealthcareHeritage Cityhistoryholidayshorse racingHospitalhotelhotel businesshotelshow toHRHRDCHSBCHSCIBLICACICTICTAID cardillegal fishingIMFimportindiaIndian OceanIndonesiainflationinfrastructureinnovationsinsuranceinternetInterviewinterview tipsinvestmentinvestmentsiosiPadiphoneiraniraqIRSISISisraelITItalyjapanJin FeijobjobsjournalismKenyalandlawlawslayoffsleadershipLepeploanslocal governmentLockdownlotteryLRTLufthansaMadagascarmalaysiamalaysia airlinesmanagementmanagement tipsmanufacturingmarketmarketingmarketsMauBankMauritiansmauritiusMBCMCBMCCImeccaMedical CouncilmedicamentsmedicineMedPointmeetingMEFMESMetro ExpressMEXAMicrosoftMIDMIEmigrationminimum salaryminimum wagemlMMMmoneymoney launderingmotivationmoviesMozambiqueMPAMPCMPCBMRAMSCMSMMTMTCMTPAMusicMV BenitaNandanee SoornackNarendra ModinatureNavin RamgoolamNavind KistnahNCBNDUnetworkingNew Mauritius HotelsNHDCNigeriaNobel Prizenorth koreaNTCNWCCofficialsoffshoreoilOlympic GamesOmnicaneorangeOUMPakistanpalestineparliamentPaul BérengerPhilippinesPhoenix Beveragespicture of the daypiracyplagePMPMOpmsdPNQpolicepoliticsportPort LouisPort-LouisPravind JugnauthPRBpricepricesproblemprostitutionprotestspsacPSCpsychologyPTRpublic servicequatre-bornesrainsRakesh Gooljauryratingsreal estatereformsrepo rateRESrestaurantsresultresultsReunionriceroadsRoches-Noires caseRodriguesRogersRose-HillRoshi BhadainRussiaSAJsalariessalarysalessamsungsaudi arabiasbmSCscamscandalscholarshipsSchoolschoolssciencesecuritySeychellessharksshootingshoppingshopping mallSICsicomsingaporeSITskillssmart citysmartphonesSMeSMEDASobrinho casesocial mediasocial networks & messengerssolar energysouthsouth africasouth koreasportSportsstartupsstatisticsstatsSTCstrategystreet vendorsstrikestudysuccesssugarSun Tan caseSunkai casesyriaTAtabletsTanzaniataxtax heaventaxesteaTECtechnologytelecomterrorismtextilethailandthefttime managementtipstourismtradingtrainingstransporttrendstunaTurfTurkeyTVtyphoonukukraineunemploymentunionsuniversityuomUSUTMvacanciesVacoas Popular Multipurpose Cooperative SocietyVacoas-Phoenixvarma casevegetablesVideo of the DayvisaVishnu LutchmeenaraidooWaterWaterparkWeatherWhitedot Casewi-fiWMAWorld BankXavier-Luc DuvalYEPzimbabwe