Plage abandonnée : les opérations nettoyage multipliées à Pomponette

4 years, 8 months ago - March 25, 2017
Une partie de l’équipe AKNL et des volontaires qui ont fait le travail des autorités...

Une partie de l’équipe AKNL et des volontaires qui ont fait le travail des autorités...

Image by Defi Media Group

Les déchets s’accumulent sur la plage de Pomponette. Le collectif ‘Aret Kokin Nu Laplaz’ (AKNL) y multiplie les opérations nettoyage et la collecte de poubelles.

Pendant des décennies, la plage de Pomponette a attiré les Mauriciens. Malgré le fait qu’elle ait été enlevée de la liste des plages publiques en août de l’année dernière, le public continue de la fréquenter… et les ordures de s’y accumuler. Les poubelles de la Beach Authority ne sont plus vidées. Le collectif citoyen AKNL s’active donc courageusement pour nettoyer la plage de Pomponette alors que, dans le même temps, les autorités ont démarré, de leur côté, la campagne Clean Up Mauritius.

Cette belle plage du Sud, d’une superficie de 17 arpents, bénéficie de 900 mètres de front de mer. Les membres d’AKNL y sont présents pratiquement tous les dimanches pour y effectuer un ‘beach stand’. Ils veulent sensibiliser les Mauriciens qui viennent, en grand nombre, profiter de ce coin de paradis. La plupart des usagers de cette plage ne savent pas qu’elle n’est plus publique. Mais, en principe, elle le reste tant que le public s’y rend afin de profiter de son cadre enchanteur.

« Nous devons nous mobiliser pour les générations futures », déclare Carina Gounden. Cette habitante du Sud, révoltée de l’état dans lequel est laissée la plage de son enfance, est déterminée à se battre pour que Pomponette redevienne une plage publique.

Depuis le début de l’année, l’on constate que les déchets, laissés dans les poubelles par les pique-niqueurs, ne sont plus ramassés par les services de nettoyage. Ainsi, sous l’effet du vent et avec la présence de chiens errants, les ordures ont été répandues partout. La plage et le petit bois de filaos attenant sont pollués par l’absence d’entretien. Marie Giblot-Ducray, membre d’AKNL, explique que, chaque semaine ou presque, les volontaires viennent nettoyer la plage. « Cela fait plus d’une vingtaine d’années que les gens se rendent à cette plage et il est impératif de la garder propre. Même les pelouses ne sont pas tondues. Cette plage a été abandonnée », déplore-t-elle.

We also recommend

Tags Cloud
2010accidentsadvertisingAfrAsiaafricaagroAir Franceair mauritiusAirlinesairportairway coffeeAlvaro SobrinhoamazonAmeenah Gurib-FakimAMLandroidApollo Bramwellappleappointmentsappsarrestasiaauditaudit reportaustraliaaviationawardsBABagatelleBAIBangladeshbankbanksbarclaysbeachbeachesBeau Bassin-Rose HillbetamaxBOIboko haramBollywoodBOMbombingbpmlBPOBramer BankbrazilbrexitbudgetBusinessCanadacanecareercareer tipscasinoCCIDCCMCEBcementChagosCHCchinaCIELcigarettesconferenceConfinementCongoconstructioncontestCoronaviruscorruptionCourtCourtscouvre-feuCOVID-19CPBCPEcreativitycrisiscruise shipsCSOCT PowerCultureCurepipecustomerscustomsCWAcyclonedamDawood RawatDBMdeficitdenguedevelopmentdoctorsDomaine les PaillesDPPdrug traffickingdrugsDTAADuty FreeearthquakeebolaecoécoleseconomyEducationEgyptelectionselectoral reformelectricityEmiratesEmtelenergyENLentrepreneurshipEUEuropeeventsexamexamsexpoexportfacebookfairfarmersfeeFIFA World CupfinancefinancesFirefishfishingFlacqFlic-en-FlacFloodsfoodFootballforecastforeign workersFrancefraudfruitsFSCfuelfunnyGAARgamblinggamesgazaGermanygooglegovernmentGRAgreengreen energyhackershajjhawkershealthhealthcareHeritage Cityhistoryholidayshorse racingHospitalhotelhotel businesshotelshow toHRHRDCHSBCHSCIBLICACICTICTAID cardillegal fishingIMFimportindiaIndian OceanIndonesiainflationinfrastructureinnovationsinsuranceinternetInterviewinterview tipsinvestmentinvestmentsiosiPadiphoneiraniraqIRSISISisraelITItalyjapanJin FeijobjobsjournalismKenyalandlawlawslayoffsleadershipLepeploanslocal governmentLockdownlotteryLRTLufthansaMadagascarmalaysiamalaysia airlinesmanagementmanagement tipsmanufacturingmarketmarketingmarketsMauBankMauritiansmauritiusMBCMCBMCCImeccaMedical CouncilmedicamentsmedicineMedPointmeetingMEFMESMetro ExpressMEXAMicrosoftMIDMIEmigrationminimum salaryminimum wagemlMMMmoneymoney launderingmotivationmoviesMozambiqueMPAMPCMPCBMRAMSCMSMMTMTCMTPAMusicMV BenitaNandanee SoornackNarendra ModinatureNavin RamgoolamNavind KistnahNCBNDUnetworkingNew Mauritius HotelsNHDCNigeriaNobel Prizenorth koreaNTCNWCCofficialsoffshoreoilOlympic GamesOmnicaneorangeOUMPakistanpalestineparliamentPaul BérengerPhilippinesPhoenix Beveragespicture of the daypiracyplagePMPMOpmsdPNQpolicepoliticsportPort LouisPort-LouisPravind JugnauthPRBpricepricesproblemprostitutionprotestspsacPSCpsychologyPTRpublic servicequatre-bornesrainsRakesh Gooljauryratingsreal estatereformsrepo rateRESrestaurantsresultresultsReunionriceroadsRoches-Noires caseRodriguesRogersRose-HillRoshi BhadainRussiaSAJsalariessalarysalessamsungsaudi arabiasbmSCscamscandalscholarshipsSchoolschoolssciencesecuritySeychellessharksshootingshoppingshopping mallSICsicomsingaporeSITskillssmart citysmartphonesSMeSMEDASobrinho casesocial mediasocial networks & messengerssolar energysouthsouth africasouth koreasportSportsstartupsstatisticsstatsSTCstrategystreet vendorsstrikestudysuccesssugarSun Tan caseSunkai casesyriaTAtabletsTanzaniataxtax heaventaxesteaTECtechnologytelecomterrorismtextilethailandthefttime managementtipstourismtradingtrainingstransporttrendstunaTurfTurkeyTVtyphoonukukraineunemploymentunionsuniversityuomUSUTMvacanciesVacoas Popular Multipurpose Cooperative SocietyVacoas-Phoenixvarma casevegetablesVideo of the DayvisaVishnu LutchmeenaraidooWaterWaterparkWeatherWhitedot Casewi-fiWMAWorld BankXavier-Luc DuvalYEPzimbabwe