Vente d’actions de NMH : Swan, ENL et Rogers n’auraient pas «pleinement» collaboré à l’enquête

3 years, 11 months ago - May 28, 2017
Jeudi, Kriti Taukoordass s’est expliqué devant le Board de la Financial Services Commission, sur les conclusions de l’enquête qu’il a menée sur l’acquisition d’actions de New Mauritius Hotels. L’investigateur a indiqué qu’il n’a pas bénéficié de la collaboration qu’il souhaitait de la Swan, d’ENL et de Rogers.

Le conseil d’administration de la Financial Services Commission (FSC) a rencontré Kriti Taukoordass, Partner de la firme Mazars, dans la matinée du jeudi 25 mai. Ce dernier a été mandaté par la FSC pour faire la lumière sur l’acquisition, en février 2016, des actions du groupe New Mauritius Hotel (NMH). Le but de la rencontre était de passer en revue les conclusions de l’investigation menée sur les transactions boursières du groupe en février 2016.

Kriti Taukoordass aurait indiqué aux membres du board qu’il y aurait eu une violation de la Securities Act (Takeover Rules). Mais alors qu’il s’expliquait sur les conclusions auxquelles il est parvenu au cours de son investigation, il aurait indiqué qu’il n’aurait pas bénéficié de la collaboration qu’il souhaitait de la Swan, d’ENL et de Rogers lors de son enquête.

Le trio du secteur privé auraient, en fait, soulevé des points légaux concernant le champ d’action du comité d’enquête. Kriti Taukoordass aurait ainsi bouclé son enquête sur les possibles violations du Securities (Takeover) Rules de 2010, sans le concours des trois protagonistes, à en croire ses conclusions.

La FSC serait confrontée à une situation sans précédent avec ce comité d’enquête, qui est d’ailleurs le premier de ce type. Il existerait, selon nos sources, deux courants de pensées du côté de la FSC sur les conclusions de Kriti Taukoordass. On laisse entendre qu’on envisage de solliciter des avis légaux sur la marche à suivre. Le nom d’un homme de loi reconnu pour sa contribution dans le secteur judiciaire est cité. Il serait chargé d’éplucher les implications légales des conclusions de Kriti Taukoordass et de conseiller la FSC sur la position à adopter.

Contestation

Dans un communiqué émis le 20 février dernier, la FSC avait affirmé que toutes les règles de la transaction boursière avaient été respectées. Mais l’actionnaire minoritaire Sunnystars Resorts Holdings Ltd, compagnie de l’avoué Robin Mardemootoo, avait alors contesté cette transaction boursière auprès de la FSC et du Registrar of Companies.

En fait, Sunnystars Resorts Holdings Ltd voulait racheter 9,4 % d’actions de NMH. La transaction devait se faire entre elle et Property and Development Ltd (PAD) ainsi que Taylor Smith Group. Mais Sunnystars Resorts Holdings Ltd avait, par voie de documents déposés, accusé Hector Espitalier-Noël, Chief Executive Officer d’ENL, d’avoir bloqué cette vente. La firme avait allégué que le trio du secteur privé aurait agi de concert pour s’approprier les actions de NMH.

Rezistans ek Alternativ était également monté au créneau. Ce mouvement de gauche et Sunnystars Resorts Holdings Ltd ont vivement réclamé qu’un comité d’enquête soit institué pour faire la lumière sur la transaction boursière.

Après les allégations formulées par ces deux camps, la FSC avait décidé d’ouvrir une enquête. Et le 31 mars dernier, elle a nommé Kriti Taukoordass pour enquêter sur ce contentieux boursier.

Depuis, le Partner de la firme Mazars a rencontré plusieurs personnes. À l’instar de Kugan Parapen et Jean-Yves Chavrimootoo, deux militants de Rezistans ek Alternativ. Le duo a déposé under protest, avançant que « ENL Land Ltd, Rogers et Swan Life sont liées économiquement, surtout avec l’actionnariat dont dispose ENL Land au sein des deux autres compagnies ».

La parole à la Swan et à ENL

Sollicitée, la Swan a laissé entendre qu’elle a répondu à la convocation du comité d’enquête. Elle a affirmé qu’elle s’est présentée, comme convenu, et qu’elle a fourni des documents liés aux transactions boursières effectuées par le groupe en février 2016. Le groupe ENL a, quant à lui, déclaré qu’il n’avait pas de commentaires à faire sur cette affaire.

We also recommend

Tags Cloud
2010accidentsadvertisingAfrAsiaafricaagroAir Franceair mauritiusAirlinesairportairway coffeeAlvaro SobrinhoamazonAmeenah Gurib-FakimAMLandroidApollo Bramwellappleappointmentsappsarrestasiaauditaudit reportaustraliaaviationawardsBABagatelleBAIBangladeshbankbanksbarclaysbeachbeachesBeau Bassin-Rose HillbetamaxBOIboko haramBollywoodBOMbombingbpmlBPOBramer BankbrazilbrexitbudgetBusinessCanadacanecareercareer tipscasinoCCIDCCMCEBcementChagosCHCchinaCIELcigarettesconferenceConfinementCongoconstructioncontestCoronaviruscorruptionCourtCourtscouvre-feuCOVID-19CPBCPEcreativitycrisiscruise shipsCSOCT PowerCultureCurepipecustomerscustomsCWAcyclonedamDawood RawatDBMdeficitdenguedevelopmentdoctorsDomaine les PaillesDPPdrug traffickingdrugsDTAADuty FreeearthquakeebolaecoécoleseconomyEducationEgyptelectionselectoral reformelectricityEmiratesEmtelenergyENLentrepreneurshipEUEuropeeventsexamexamsexpoexportfacebookfairfarmersfeeFIFA World CupfinancefinancesFirefishfishingFlacqFlic-en-FlacFloodsfoodFootballforecastforeign workersFrancefraudfruitsFSCfuelfunnyGAARgamblinggamesgazaGermanygooglegovernmentGRAgreengreen energyhackershajjhawkershealthhealthcareHeritage Cityhistoryholidayshorse racingHospitalhotelhotel businesshotelshow toHRHRDCHSBCHSCIBLICACICTICTAID cardillegal fishingIMFimportindiaIndian OceanIndonesiainflationinfrastructureinnovationsinsuranceinternetInterviewinterview tipsinvestmentinvestmentsiosiPadiphoneiraniraqIRSISISisraelITItalyjapanJin FeijobjobsjournalismKenyalandlawlawslayoffsleadershipLepeploanslocal governmentLockdownlotteryLRTLufthansaMadagascarmalaysiamalaysia airlinesmanagementmanagement tipsmanufacturingmarketmarketingmarketsMauBankMauritiansmauritiusMBCMCBMCCImeccaMedical CouncilmedicamentsmedicineMedPointmeetingMEFMESMetro ExpressMEXAMicrosoftMIDMIEmigrationminimum salaryminimum wagemlMMMmoneymoney launderingmotivationmoviesMozambiqueMPAMPCMPCBMRAMSCMSMMTMTCMTPAMusicMV BenitaNandanee SoornackNarendra ModinatureNavin RamgoolamNavind KistnahNCBNDUnetworkingNew Mauritius HotelsNHDCNigeriaNobel Prizenorth koreaNTCNWCCofficialsoffshoreoilOlympic GamesOmnicaneorangeOUMPakistanpalestineparliamentPaul BérengerPhilippinesPhoenix Beveragespicture of the daypiracyplagePMPMOpmsdPNQpolicepoliticsportPort LouisPort-LouisPravind JugnauthPRBpricepricesproblemprostitutionprotestspsacPSCpsychologyPTRpublic servicequatre-bornesrainsRakesh Gooljauryratingsreal estatereformsrepo rateRESrestaurantsresultresultsReunionriceroadsRoches-Noires caseRodriguesRogersRose-HillRoshi BhadainRussiaSAJsalariessalarysalessamsungsaudi arabiasbmSCscamscandalscholarshipsSchoolschoolssciencesecuritySeychellessharksshootingshoppingshopping mallSICsicomsingaporeSITskillssmart citysmartphonesSMeSMEDASobrinho casesocial mediasocial networks & messengerssolar energysouthsouth africasouth koreasportSportsstartupsstatisticsstatsSTCstrategystreet vendorsstrikestudysuccesssugarSun Tan caseSunkai casesyriaTAtabletsTanzaniataxtax heaventaxesteaTECtechnologytelecomterrorismtextilethailandthefttime managementtipstourismtradingtrainingstransporttrendstunaTurfTurkeyTVtyphoonukukraineunemploymentunionsuniversityuomUSUTMvacanciesVacoas Popular Multipurpose Cooperative SocietyVacoas-Phoenixvarma casevegetablesVideo of the DayvisaVishnu LutchmeenaraidooWaterWaterparkWeatherWhitedot Casewi-fiWMAWorld BankXavier-Luc DuvalYEPzimbabwe