Transactions Bancaires : Comment Les Devises Sont Contrôlées

3 years, 9 months ago - July 24, 2017
Dimanche 9 juillet. Des officiers de la brigade antidrogue et des douaniers interpellent à l’aéroport de Plaisance une personne avec 20 000 dollars et 380 euros, soit Rs 721 000. Or, l’achat ou la vente de fortes sommes de devises à Maurice n’est pas une tâche aisée.

« Lors de l’achat ou de la vente de devises, il sera demandé au client de fournir une pièce d’identité, telle que la carte d’identité nationale ou un passeport », explique Anne Marie Koo Ton Fah, Head of Retail Banking à la Bank One. « Le montant doit être en corrélation avec le profil du client. Il peut lui être exigé de fournir une pièce justificative par rapport à la provenance des fonds. »

Du côté de la SBM, on abonde dans le même sens, avec des précisions : « Les caissiers sont autorisés à acheter et à vendre les devises au comptoir pour un montant ne dépassant pas Rs 350 000 sur présentation d’une pièce d’identification appropriée, après vérification des sources de fonds et d’une justification du client. Les clients ne détiennent pas obligatoirement un compte avec la banque. »

La principale source de devises en liquide (billets) provient des touristes en visite au pays. Ils les échangent auprès des bureaux de change à travers le pays, dont ceux des banques ou des opérateurs individuels. Selon les données de la Banque centrale, à fin avril 2017, les banques commerciales détenaient des devises qui s’élevaient à Rs 347,2 millions. Le montant, en général, fluctue par rapport au nombre et au profil des touristes dans le pays.

Les cambistes hors du circuit bancaire tombent tout aussi sous la juridiction de la Banque de Maurice. Dans son dernier bulletin mensuel, le régulateur fait ressortir qu’à fin mai 2017, il y avait huit bureaux de change et cinq Foreign Exchange Dealers. Les normes à respecter sont rigoureuses. Qui plus est, le régulateur exerce un contrôle strict.

« En majeure partie, ce sont des touristes. On retrouve également des Mauriciens travaillant sur des bateaux de croisière. La source de ces devises doit être prouvée. On peut accepter jusqu’à Rs 500 000 sous forme de devises à échanger. Pour les particuliers voulant acheter des devises pour tout montant au-delà de Rs 350 000, il faudra un chèque bancaire », explique un opérateur sous le couvert de l’anonymat.

Top 5 des devises

  • Euro
  • Dollar américain
  • Livre sterling
  • Franc suisse
  • Yuan, dollar australien, dollar canadien

We also recommend

Tags Cloud
2010accidentsadvertisingAfrAsiaafricaagroAir Franceair mauritiusAirlinesairportairway coffeeAlvaro SobrinhoamazonAmeenah Gurib-FakimAMLandroidApollo Bramwellappleappointmentsappsarrestasiaauditaudit reportaustraliaaviationawardsBABagatelleBAIBangladeshbankbanksbarclaysbeachbeachesBeau Bassin-Rose HillbetamaxBOIboko haramBollywoodBOMbombingbpmlBPOBramer BankbrazilbrexitbudgetBusinessCanadacanecareercareer tipscasinoCCIDCCMCEBcementChagosCHCchinaCIELcigarettesconferenceConfinementCongoconstructioncontestCoronaviruscorruptionCourtCourtscouvre-feuCOVID-19CPBCPEcreativitycrisiscruise shipsCSOCT PowerCultureCurepipecustomerscustomsCWAcyclonedamDawood RawatDBMdeficitdenguedevelopmentdoctorsDomaine les PaillesDPPdrug traffickingdrugsDTAADuty FreeearthquakeebolaecoécoleseconomyEducationEgyptelectionselectoral reformelectricityEmiratesEmtelenergyENLentrepreneurshipEUEuropeeventsexamexamsexpoexportfacebookfairfarmersfeeFIFA World CupfinancefinancesFirefishfishingFlacqFlic-en-FlacFloodsfoodFootballforecastforeign workersFrancefraudfruitsFSCfuelfunnyGAARgamblinggamesgazaGermanygooglegovernmentGRAgreengreen energyhackershajjhawkershealthhealthcareHeritage Cityhistoryholidayshorse racingHospitalhotelhotel businesshotelshow toHRHRDCHSBCHSCIBLICACICTICTAID cardillegal fishingIMFimportindiaIndian OceanIndonesiainflationinfrastructureinnovationsinsuranceinternetInterviewinterview tipsinvestmentinvestmentsiosiPadiphoneiraniraqIRSISISisraelITItalyjapanJin FeijobjobsjournalismKenyalandlawlawslayoffsleadershipLepeploanslocal governmentLockdownlotteryLRTLufthansaMadagascarmalaysiamalaysia airlinesmanagementmanagement tipsmanufacturingmarketmarketingmarketsMauBankMauritiansmauritiusMBCMCBMCCImeccaMedical CouncilmedicamentsmedicineMedPointmeetingMEFMESMetro ExpressMEXAMicrosoftMIDMIEmigrationminimum salaryminimum wagemlMMMmoneymoney launderingmotivationmoviesMozambiqueMPAMPCMPCBMRAMSCMSMMTMTCMTPAMusicMV BenitaNandanee SoornackNarendra ModinatureNavin RamgoolamNavind KistnahNCBNDUnetworkingNew Mauritius HotelsNHDCNigeriaNobel Prizenorth koreaNTCNWCCofficialsoffshoreoilOlympic GamesOmnicaneorangeOUMPakistanpalestineparliamentPaul BérengerPhilippinesPhoenix Beveragespicture of the daypiracyplagePMPMOpmsdPNQpolicepoliticsportPort LouisPort-LouisPravind JugnauthPRBpricepricesproblemprostitutionprotestspsacPSCpsychologyPTRpublic servicequatre-bornesrainsRakesh Gooljauryratingsreal estatereformsrepo rateRESrestaurantsresultresultsReunionriceroadsRoches-Noires caseRodriguesRogersRose-HillRoshi BhadainRussiaSAJsalariessalarysalessamsungsaudi arabiasbmSCscamscandalscholarshipsSchoolschoolssciencesecuritySeychellessharksshootingshoppingshopping mallSICsicomsingaporeSITskillssmart citysmartphonesSMeSMEDASobrinho casesocial mediasocial networks & messengerssolar energysouthsouth africasouth koreasportSportsstartupsstatisticsstatsSTCstrategystreet vendorsstrikestudysuccesssugarSun Tan caseSunkai casesyriaTAtabletsTanzaniataxtax heaventaxesteaTECtechnologytelecomterrorismtextilethailandthefttime managementtipstourismtradingtrainingstransporttrendstunaTurfTurkeyTVtyphoonukukraineunemploymentunionsuniversityuomUSUTMvacanciesVacoas Popular Multipurpose Cooperative SocietyVacoas-Phoenixvarma casevegetablesVideo of the DayvisaVishnu LutchmeenaraidooWaterWaterparkWeatherWhitedot Casewi-fiWMAWorld BankXavier-Luc DuvalYEPzimbabwe