Affaire Bet365 : L’Autre Version De L’Histoire

4 years, 2 months ago - September 17, 2017
Qui dit vrai dans cette affaire impliquant l’Attorney General, Ravi Yerrigadoo ? D’une part, dans un affidavit juré mardi, Husein Abdool Rahim dénonce une présumée affaire de blanchiment d’argent, et de l’autre, des protagonistes soutiennent qu’il y a « escroquerie ».

Cette affaire implique quatre protagonistes : Husein Abdool Rahim, Ravi Yerrigadoo, Dick Kwan Tat, avocat, et Sylvio Sundanum, directeur général de Dry Cleaning Company Ltd.

Sylvio Sundanum est celui qui, selon Husein Abdool Rahim, aurait été le lien entre Ravi Yerrigadoo et lui. Contacté par Le Défi Quotidien, mardi soir, le directeur de compagnie donne une autre version des faits que celle présentée par Husein Abdool Rahim.

S’il confirme être un proche de Husein Abdool Rahim, que tous deux ont voyagé ensemble et qu’il y avait bien des millions en jeu, Sylvio Sundanum soutient être le dindon de la farce dans cette l’affaire.

« Husein Abdool Rahim a bien monté son coup. Il n’y a ni argent sale ni blanchiment de fonds. J’ai tous les documents nécessaires qui le prouvent. Je me rendrai à la police pour faire éclater la vérité », dit Sylvio Sundanum. Il allègue que Husein Abdool Rahim lui aurait soutiré de fortes sommes.

Sylvio Sundanum confirme que les deux hommes ont fait connaissance dans le club de gym de l’hôtel Le Suffren, au Caudan.

2 millions d’euros de gains

« Nous sommes vite devenus partenaires de gym. Au fur et à mesure, une véritable amitié s’est installée », explique-t-il. Ce directeur d’une blanchisserie de Port-Louis ajoute que Husein Abdool Rahim l’aurait convaincu qu’il était un gros parieur. « En début d’année, il vient avec un document de Bet365 et affirme qu’il avait plus de 2 millions d’euros de gains sur son compte auprès de ce site », ajoute-t-il. Bet365 est une compagnie britannique et l’un des géants mondiaux des paris en ligne.

« Document de Bet365 à l’appui, il a dit qu’il fallait assurer ces gains pour pouvoir continuer. Une fois, c’était 1 000 euros et une autre 2 800 euros. Comme il n’avait pas d’argent, je l’ai aidé », relate Sylvio Sundanum.

Selon lui, l’homme affirmait avoir des difficultés pour rapatrier ses gains à Maurice. « Je l’ai présenté à mon ami, l’avocat Dick Kwan Tat, pour des conseils », poursuit-il. Les deux hommes l’emmènent voir un banquier à Maurice, et le mettent en contact avec l’Attorney General. Sur ce dernier point, Sylvio Sundanum ne souhaite pas s’attarder. « Je laisse à Ravi Yerrigadoo le soin de s’expliquer », indique-t-il.

Le banquier explique qu’en Suisse, il existe beaucoup de gestionnaires de comptes et que ce serait l’endroit idéal pour ouvrir un compte pour toucher l’argent des gains. Husein Abdool Rahim y sera donc conduit.

Au fil des semaines, la cagnotte du parieur augmente et atteint approximativement Rs 280 millions (7 050 650 d’euros), le 23 mars dernier. Du moins, selon les documents qu’il présente à ses interlocuteurs.

« Quand je suis rentré de l’étranger, il m’a montré un courriel de Bet365 affirmant que des Russes ont commencé à pirater son compte et que Bet365 l’informe qu’un pari de 2 millions d’euros aurait été tenté depuis la Russie, mais que la tentative a échoué, car Bet365 n’autorise pas les paris depuis la Russie », raconte-t-il.

Flairant quelque chose de louche, fin avril, Sylvio Sundanum contacte Bet365 qui révèle qu’elle n’envoie jamais de mails à des adresses gmail. Il comprend alors que les « documents de Bet365 » sont des faux.

« Là, on découvre la supercherie. J’appelle Husein Abdool Rahim et je le traite d’escroc. Il s’excuse. J’ai des messages le prouvant. Je lui demande de signer une reconnaissance de dettes et lui propose de me rembourser en plusieurs tranches. Je lui mets la pression. Jeudi dernier, je lui réclame ma première tranche pour lundi. Il promet de me faire parvenir Rs 100 000.» Mais il ne le fera pas.

Pourquoi ne pas avoir alerté la police ? « Il était en liberté conditionnelle pour une affaire d’escroquerie. Si j’avisais la police, il irait en prison et je ne reverrais plus mon argent », fait-il remarquer.

Pourquoi avoir autant cautionné Husein Abdool Rahim jusqu’à lui payer ses déplacements à l’étranger ? « Je suis aussi dans l’immobilier. D’ailleurs, j’ai monté une société avec lui, il affirmait qu’il investirait plusieurs millions dans un projet immobilier. Puis, il sait convaincre. Tout le monde voulait l’aider. » La compagnie se nomme H. A. S. Trade & Investment Ltd et a été incorporée le 30 mars dernier.

Contacté par Le Défi Quotidien, mardi soir, Dick Kwan Tat affirme qu’il consultera ses avocats pour décider de la voie à suivre. « Je ferai une déclaration après avoir pris connaissance de l’affidavit. Ce que je peux déjà vous dire, c’est que les choses sont très différentes de la manière dont elles ont été présentées par Husein Abdool Rahim. »

Affidavit de Husein Abdool Rahim : Sylvio Sundanum, Dick Kwan Tat et Ravi Yerrigadoo au banc des accusés

Mohamad Husein Abdool Rahim a juré un affidavit en Cour suprême, le mardi 12 septembre. Il donne les détails de l’opération impliquant BET365, auquel il dit avoir participé, avec l’aide de l’Attorney General, de l’avocat Dick Kwan Tat et du directeur de Dry Cleaning, Sylvio Sundanum. S’il reconnaît être un escroc, plaidant coupable dans une autre affaire, il compte utiliser l’affidavit pour obtenir le statut de témoin protégé de l’Icac.

Dès le deuxième paragraphe, l’affidavit décrit de manière succincte l’accusation portée contre les trois individus. Lors d’une rencontre entre les quatre protagonistes, Sylvio Sundanum aurait déclaré qu’il a des fonds non déclarés qu’il veut rendre légitimes à travers des reçus de gains de BET365. Husein Abdool Rahim, qui se décrit comme agent immobilier, allègue aussi avoir rencontré l’Attorney General dans son bureau à plusieurs reprises lors des différentes étapes.

Il est également question d’un Variation Order que Ravi Yerrigadoo aurait obtenu pour lui permettre de voyager, mais en oubliant d’inclure la Suisse parmi les pays où il serait autorisé à mettre les pieds. Ce serait Sylvio Sundanum qui aurait réglé la garantie de Rs 300 000 devant la Cour pour l’obtention du Variation Order le 10 mars dernier. Il indique avoir obtenu son passeport le même jour du Passport and Immigration Office et a pris immédiatement l’avion pour Dubayy avec Sylvio Sundanum et Dick Kwan Tat.

Blanchiment allégué

Le rôle de l’agent immobilier était de se charger des mises et de faire fructifier deux comptes ouverts chez BET365. Le stratagème consiste à miser sur des équipes favorites pour s’assurer d’être gagnant et ensuite d’encaisser les gains en toute légalité.

Parallèlement, le quatuor aurait compté sur de faux reçus de BET365 pour blanchir l’argent non déclaré. L’affidavit fait notamment mention d’un faux ticket de 2,4 millions d’euros. Ces faux tickets, mêlés aux vrais devaient alors donner un cachet authentique à l’ensemble. La fameuse lettre de l’Attorney General aurait servi à convaincre les banques qu’elles peuvent accepter ces dépôts.

L’affidavit narre alors le périple du trio Sundanum, Kwan Tat et Abdool Rahim à Dubayy et à travers plusieurs pays européens pour les besoins de l’affaire. Un compte en banque aurait notamment été ouvert en Suisse lors de ce périple. À leur retour au pays, la paire Sundanum et Abdool Rahim crée la compagnie H. A. S. Trade and Investment Ltd. Selon Husein Abdool Rahim, cette compagnie aurait été utilisée pour transférer l’argent encaissé dans les comptes en banque à Dubaï et en Suisse. Il y aurait alors eu une nouvelle rencontre des quatre protagonistes à la résidence de Sundanum.

Qu’est-ce qui aurait fait capoter l’affaire et convaincu Husein Abdool Rahim de dénoncer ses présumés complices ? Des pertes considérables sur les comptes de BET365, dont les crédits retombent à zéro, ce qui aurait mis Sylvio Sundanum hors de lui.

We also recommend

Tags Cloud
2010accidentsadvertisingAfrAsiaafricaagroAir Franceair mauritiusAirlinesairportairway coffeeAlvaro SobrinhoamazonAmeenah Gurib-FakimAMLandroidApollo Bramwellappleappointmentsappsarrestasiaauditaudit reportaustraliaaviationawardsBABagatelleBAIBangladeshbankbanksbarclaysbeachbeachesBeau Bassin-Rose HillbetamaxBOIboko haramBollywoodBOMbombingbpmlBPOBramer BankbrazilbrexitbudgetBusinessCanadacanecareercareer tipscasinoCCIDCCMCEBcementChagosCHCchinaCIELcigarettesconferenceConfinementCongoconstructioncontestCoronaviruscorruptionCourtCourtscouvre-feuCOVID-19CPBCPEcreativitycrisiscruise shipsCSOCT PowerCultureCurepipecustomerscustomsCWAcyclonedamDawood RawatDBMdeficitdenguedevelopmentdoctorsDomaine les PaillesDPPdrug traffickingdrugsDTAADuty FreeearthquakeebolaecoécoleseconomyEducationEgyptelectionselectoral reformelectricityEmiratesEmtelenergyENLentrepreneurshipEUEuropeeventsexamexamsexpoexportfacebookfairfarmersfeeFIFA World CupfinancefinancesFirefishfishingFlacqFlic-en-FlacFloodsfoodFootballforecastforeign workersFrancefraudfruitsFSCfuelfunnyGAARgamblinggamesgazaGermanygooglegovernmentGRAgreengreen energyhackershajjhawkershealthhealthcareHeritage Cityhistoryholidayshorse racingHospitalhotelhotel businesshotelshow toHRHRDCHSBCHSCIBLICACICTICTAID cardillegal fishingIMFimportindiaIndian OceanIndonesiainflationinfrastructureinnovationsinsuranceinternetInterviewinterview tipsinvestmentinvestmentsiosiPadiphoneiraniraqIRSISISisraelITItalyjapanJin FeijobjobsjournalismKenyalandlawlawslayoffsleadershipLepeploanslocal governmentLockdownlotteryLRTLufthansaMadagascarmalaysiamalaysia airlinesmanagementmanagement tipsmanufacturingmarketmarketingmarketsMauBankMauritiansmauritiusMBCMCBMCCImeccaMedical CouncilmedicamentsmedicineMedPointmeetingMEFMESMetro ExpressMEXAMicrosoftMIDMIEmigrationminimum salaryminimum wagemlMMMmoneymoney launderingmotivationmoviesMozambiqueMPAMPCMPCBMRAMSCMSMMTMTCMTPAMusicMV BenitaNandanee SoornackNarendra ModinatureNavin RamgoolamNavind KistnahNCBNDUnetworkingNew Mauritius HotelsNHDCNigeriaNobel Prizenorth koreaNTCNWCCofficialsoffshoreoilOlympic GamesOmnicaneorangeOUMPakistanpalestineparliamentPaul BérengerPhilippinesPhoenix Beveragespicture of the daypiracyplagePMPMOpmsdPNQpolicepoliticsportPort LouisPort-LouisPravind JugnauthPRBpricepricesproblemprostitutionprotestspsacPSCpsychologyPTRpublic servicequatre-bornesrainsRakesh Gooljauryratingsreal estatereformsrepo rateRESrestaurantsresultresultsReunionriceroadsRoches-Noires caseRodriguesRogersRose-HillRoshi BhadainRussiaSAJsalariessalarysalessamsungsaudi arabiasbmSCscamscandalscholarshipsSchoolschoolssciencesecuritySeychellessharksshootingshoppingshopping mallSICsicomsingaporeSITskillssmart citysmartphonesSMeSMEDASobrinho casesocial mediasocial networks & messengerssolar energysouthsouth africasouth koreasportSportsstartupsstatisticsstatsSTCstrategystreet vendorsstrikestudysuccesssugarSun Tan caseSunkai casesyriaTAtabletsTanzaniataxtax heaventaxesteaTECtechnologytelecomterrorismtextilethailandthefttime managementtipstourismtradingtrainingstransporttrendstunaTurfTurkeyTVtyphoonukukraineunemploymentunionsuniversityuomUSUTMvacanciesVacoas Popular Multipurpose Cooperative SocietyVacoas-Phoenixvarma casevegetablesVideo of the DayvisaVishnu LutchmeenaraidooWaterWaterparkWeatherWhitedot Casewi-fiWMAWorld BankXavier-Luc DuvalYEPzimbabwe