200 Tonnes De Thé En Moins Sur Le Marché

3 years, 7 months ago - September 19, 2017
600 Arpents Alloués Aux Planteurs De Thé

200 Tonnes De Thé En Moins Sur Le Marché

Difficile d’avoir un sachet de thé en ce moment. Surtout les grands logements qui se font rares dans les rayons des supermarchés. Raison évoquée : le pays est confronté à un manque de 200 tonnes de thé actuellement.

C’est ce qui explique pourquoi le producteur choisit de commercialiser des petits logements. Ce que confirme Asvin Bokhoree, directeur général de La Chartreuse Group. Il affirme toutefois que la saison qui suit sera très bonne et les Mauriciens auront normalement leur thé au début de novembre.

Ce manque sur le marché local sera pallié par l’importation. « C’est uniquement dans des cas extrêmes que Maurice se tourne vers d’autres pays pour s’approvisionner en thé. Il faut faire avec ce qu’on a », indique-t-il.

Les planteurs de thé sont confrontés à de nombreuses difficultés en ce moment dans le secteur. Il y a le changement climatique, les ajustements saisonniers, ainsi que les fluctuations des prix du thé et des engrais. C’est une des préoccupations des usiniers : « De nos jours, on constate qu’il y a un vieillissement de la communauté des planteurs. Auparavant, la cueillette se faisait à la main, mais maintenant cela se fait avec des cisailles. Avec ce vieillissement des planteurs, on n’a d’autre choix que d’augmenter la superficie des plantations », précise-t-il. Il fait référence à l’intention de l’État d’allouer 600 arpents de terre aux planteurs pour augmenter la production du thé local.

600 Arpents Alloués Aux Planteurs De Thé

Un atelier axé sur l’avenir du thé s’est déroulé le jeudi 14 septembre à La Chartreuse Hall, Nouvelle-France. H. Ramahotar, Officer-in-Charge au National Agricultural Products Regulatory Office, en a profité pour faire une annonce : afin de booster la culture du thé, le gouvernement mettra à la disposition des planteurs environ 600 arpents de terre dans les environs de Dubreuil et de La Grande Chartreuse.

« D’ici la fin de l’année, les terrains seront prêts à la nouvelle plantation », a-t-il souligné. L’Officer-in-Charge a ajouté qu’il y avait plus de 6 000 arpents de terre pour la culture du thé dans les années’ 90 alors que de nos jours, on n’en compte que 1 500 arpents. « Pendant les deux dernières années, on a perdu plus de 100 arpents de terre sous culture de thé », a-t-il relaté.

Une des conséquences : une baisse importante et généralisée de la production de feuilles de thé. Ce que confirme Asvin Bokhoree, Managing Director de La Chartreuse Team Manufacturing Company Ltd. « On note une baisse de production assez conséquente ces dernières années. En parallèle, on constate aussi une augmentation de la demande du thé mauricien », précise-t-il.

Plusieurs facteurs ont contribué à la baisse de la production de feuilles de thé. Parmi : la population vieillissante des planteurs, l’engouement des jeunes à aller vers d’autres secteurs d’activité, le vieillissement des plantes de thé variant entre 70 et 100 ans, la cueillette faite avec des cisailles et non à la main et le changement climatique.

200 tonnes importées

« On note un manque de thé sur le marché. Cette année, on en a importé plus de 200 tonnes pour fournir le marché local », indique-t-il. On prévoit que d’ici quatre ans, il y aura un manque variant entre 350 et 400 tonnes de thé à Maurice.

Le secteur traverse des moments difficiles. « Le thé mauricien est en grande demande tant sur le marché local qu’international. Afin d’avoir une bonne récolte, il faut adopter les bonnes pratiques agricoles, bien nettoyer les plantations et les drains autour de la culture, utiliser les fertilisants organiques et promouvoir les campagnes d’information à l’intention des planteurs. Il faut savoir que le thé planté aujourd’hui n’est récolté que cinq ans après. Pour cela, il faut suivre scrupuleusement les méthodes durant ces cinq ans », dit-il.

En Chiffres

  • 135 tonnes de thé sont consommées par mois à Maurice.
  • 1 200 à 1 300 planteurs de thé sont regroupés dans des coopératives.
  • La superficie des plantations de thé a connu une hausse de 8,4 % en 2016. Il y a maintenant 622 hectares sous culture de thé, contre 574 en 2015. La production de feuilles de thé a elle aussi subi une hausse de 8,5 % l’année dernière. 7 301 tonnes étaient produites en 2016, contre 6 732 tonnes en 2015. La production de thé a aussi augmenté de 4,5 %. Le pays a produit 1 353 tonnes en 2016 et 1 295 tonnes en 2015.

We also recommend

Tags Cloud
2010accidentsadvertisingAfrAsiaafricaagroAir Franceair mauritiusAirlinesairportairway coffeeAlvaro SobrinhoamazonAmeenah Gurib-FakimAMLandroidApollo Bramwellappleappointmentsappsarrestasiaauditaudit reportaustraliaaviationawardsBABagatelleBAIBangladeshbankbanksbarclaysbeachbeachesBeau Bassin-Rose HillbetamaxBOIboko haramBollywoodBOMbombingbpmlBPOBramer BankbrazilbrexitbudgetBusinessCanadacanecareercareer tipscasinoCCIDCCMCEBcementChagosCHCchinaCIELcigarettesconferenceConfinementCongoconstructioncontestCoronaviruscorruptionCourtCourtscouvre-feuCOVID-19CPBCPEcreativitycrisiscruise shipsCSOCT PowerCultureCurepipecustomerscustomsCWAcyclonedamDawood RawatDBMdeficitdenguedevelopmentdoctorsDomaine les PaillesDPPdrug traffickingdrugsDTAADuty FreeearthquakeebolaecoécoleseconomyEducationEgyptelectionselectoral reformelectricityEmiratesEmtelenergyENLentrepreneurshipEUEuropeeventsexamexamsexpoexportfacebookfairfarmersfeeFIFA World CupfinancefinancesFirefishfishingFlacqFlic-en-FlacFloodsfoodFootballforecastforeign workersFrancefraudfruitsFSCfuelfunnyGAARgamblinggamesgazaGermanygooglegovernmentGRAgreengreen energyhackershajjhawkershealthhealthcareHeritage Cityhistoryholidayshorse racingHospitalhotelhotel businesshotelshow toHRHRDCHSBCHSCIBLICACICTICTAID cardillegal fishingIMFimportindiaIndian OceanIndonesiainflationinfrastructureinnovationsinsuranceinternetInterviewinterview tipsinvestmentinvestmentsiosiPadiphoneiraniraqIRSISISisraelITItalyjapanJin FeijobjobsjournalismKenyalandlawlawslayoffsleadershipLepeploanslocal governmentLockdownlotteryLRTLufthansaMadagascarmalaysiamalaysia airlinesmanagementmanagement tipsmanufacturingmarketmarketingmarketsMauBankMauritiansmauritiusMBCMCBMCCImeccaMedical CouncilmedicamentsmedicineMedPointmeetingMEFMESMetro ExpressMEXAMicrosoftMIDMIEmigrationminimum salaryminimum wagemlMMMmoneymoney launderingmotivationmoviesMozambiqueMPAMPCMPCBMRAMSCMSMMTMTCMTPAMusicMV BenitaNandanee SoornackNarendra ModinatureNavin RamgoolamNavind KistnahNCBNDUnetworkingNew Mauritius HotelsNHDCNigeriaNobel Prizenorth koreaNTCNWCCofficialsoffshoreoilOlympic GamesOmnicaneorangeOUMPakistanpalestineparliamentPaul BérengerPhilippinesPhoenix Beveragespicture of the daypiracyplagePMPMOpmsdPNQpolicepoliticsportPort LouisPort-LouisPravind JugnauthPRBpricepricesproblemprostitutionprotestspsacPSCpsychologyPTRpublic servicequatre-bornesrainsRakesh Gooljauryratingsreal estatereformsrepo rateRESrestaurantsresultresultsReunionriceroadsRoches-Noires caseRodriguesRogersRose-HillRoshi BhadainRussiaSAJsalariessalarysalessamsungsaudi arabiasbmSCscamscandalscholarshipsSchoolschoolssciencesecuritySeychellessharksshootingshoppingshopping mallSICsicomsingaporeSITskillssmart citysmartphonesSMeSMEDASobrinho casesocial mediasocial networks & messengerssolar energysouthsouth africasouth koreasportSportsstartupsstatisticsstatsSTCstrategystreet vendorsstrikestudysuccesssugarSun Tan caseSunkai casesyriaTAtabletsTanzaniataxtax heaventaxesteaTECtechnologytelecomterrorismtextilethailandthefttime managementtipstourismtradingtrainingstransporttrendstunaTurfTurkeyTVtyphoonukukraineunemploymentunionsuniversityuomUSUTMvacanciesVacoas Popular Multipurpose Cooperative SocietyVacoas-Phoenixvarma casevegetablesVideo of the DayvisaVishnu LutchmeenaraidooWaterWaterparkWeatherWhitedot Casewi-fiWMAWorld BankXavier-Luc DuvalYEPzimbabwe