Denrée alimentaire : le riz basmati coûtera Rs 6 plus cher

3 years, 5 months ago - December 07, 2017
Le prix du riz basmati a été révisé à la hausse sur le marché mondial. Le coût sera répercuté sur les consommateurs. Le demi-kilo sera vendu Rs 6 plus cher.

Coup dur pour les consommateurs en cette fin d’année. Le riz basmati de la Grande péninsule coûtera plus cher. La raison avancée par les différents importateurs : l’Iran achète en grande quantité le riz indien. De ce fait, le prix flambe. Il se négocie d’un jour à l’autre, comme le précise Pritam Dabydoyal, directeur de P&P International. Ce dernier avance qu’il y a un mois, le riz se vendait à USD 1 100 la tonne et que maintenant la tonne est de USD 1 350.

« Cela concerne principalement les riz basmati 1121 et Pusa. Un sachet de 5 kg coûtera désormais Rs 285 au lieu de Rs 225. Ainsi, le demi-kilo augmentera de Rs 6 », précise Pritam Dabydoyal. Et d’affirmer que Maurice a la possibilité d’importer le riz basmati du Pakistan, mais que le prix y est plus élevé. Le riz basmati de l’Inde est de meilleure qualité que celui des autres pays.

Altaaf Damree, directeur général d’Ashfaaq and Co. Ltd, indique qu’avec le rapprochement de l’Iran et de l’Inde, ce sont tous les types de riz basmati qui sont concernés par la majoration. « La hausse sera répercutée sur les consommateurs au cours des prochaines semaines, vers la fin de l’année ou début janvier 2018. » Et de souligner que le prix pratiqué actuellement est en fonction des stocks déjà importés. L’autre raison de cette flambée, c’est qu’il y a eu 25 % de plantations en moins dans la Grande péninsule.

Anand Ajodha, directeur de Funny Traders, est catégorique : les importateurs n’ont d’autre choix que d’appliquer la hausse. « En ce moment, certains types de riz sont en promotion car ce sont d’anciens stocks. Une fois les nouvelles commandes arrivées au pays, le prix va augmenter. La majoration est inévitable sur les variétés Pusa, 1121, 1401 et 1509, concernés par cette flambée. La plupart des Mauriciens consomment le riz 1121, qui vient de New Delhi. Ce riz est connu pour sa finesse. 95 % du riz basmati vendu à Maurice est produit en Inde. »

Maurice a le choix d’importer le riz basmati de Thaïlande et du Vietnam, mais l’Inde est la plus grosse productrice de riz basmati. Ce riz, reconnu pour sa finesse et son arôme, convient à la cuisine mauricienne. Ce riz haut de gamme arrive essentiellement de l’Inde et du Pakistan, seuls pays producteurs au monde. Destiné exclusivement à l’exportation, il est cultivé dans le riche État agricole du Pendjab.

We also recommend

Tags Cloud
2010accidentsadvertisingAfrAsiaafricaagroAir Franceair mauritiusAirlinesairportairway coffeeAlvaro SobrinhoamazonAmeenah Gurib-FakimAMLandroidApollo Bramwellappleappointmentsappsarrestasiaauditaudit reportaustraliaaviationawardsBABagatelleBAIBangladeshbankbanksbarclaysbeachbeachesBeau Bassin-Rose HillbetamaxBOIboko haramBollywoodBOMbombingbpmlBPOBramer BankbrazilbrexitbudgetBusinessCanadacanecareercareer tipscasinoCCIDCCMCEBcementChagosCHCchinaCIELcigarettesconferenceConfinementCongoconstructioncontestCoronaviruscorruptionCourtCourtscouvre-feuCOVID-19CPBCPEcreativitycrisiscruise shipsCSOCT PowerCultureCurepipecustomerscustomsCWAcyclonedamDawood RawatDBMdeficitdenguedevelopmentdoctorsDomaine les PaillesDPPdrug traffickingdrugsDTAADuty FreeearthquakeebolaecoécoleseconomyEducationEgyptelectionselectoral reformelectricityEmiratesEmtelenergyENLentrepreneurshipEUEuropeeventsexamexamsexpoexportfacebookfairfarmersfeeFIFA World CupfinancefinancesFirefishfishingFlacqFlic-en-FlacFloodsfoodFootballforecastforeign workersFrancefraudfruitsFSCfuelfunnyGAARgamblinggamesgazaGermanygooglegovernmentGRAgreengreen energyhackershajjhawkershealthhealthcareHeritage Cityhistoryholidayshorse racingHospitalhotelhotel businesshotelshow toHRHRDCHSBCHSCIBLICACICTICTAID cardillegal fishingIMFimportindiaIndian OceanIndonesiainflationinfrastructureinnovationsinsuranceinternetInterviewinterview tipsinvestmentinvestmentsiosiPadiphoneiraniraqIRSISISisraelITItalyjapanJin FeijobjobsjournalismKenyalandlawlawslayoffsleadershipLepeploanslocal governmentLockdownlotteryLRTLufthansaMadagascarmalaysiamalaysia airlinesmanagementmanagement tipsmanufacturingmarketmarketingmarketsMauBankMauritiansmauritiusMBCMCBMCCImeccaMedical CouncilmedicamentsmedicineMedPointmeetingMEFMESMetro ExpressMEXAMicrosoftMIDMIEmigrationminimum salaryminimum wagemlMMMmoneymoney launderingmotivationmoviesMozambiqueMPAMPCMPCBMRAMSCMSMMTMTCMTPAMusicMV BenitaNandanee SoornackNarendra ModinatureNavin RamgoolamNavind KistnahNCBNDUnetworkingNew Mauritius HotelsNHDCNigeriaNobel Prizenorth koreaNTCNWCCofficialsoffshoreoilOlympic GamesOmnicaneorangeOUMPakistanpalestineparliamentPaul BérengerPhilippinesPhoenix Beveragespicture of the daypiracyplagePMPMOpmsdPNQpolicepoliticsportPort LouisPort-LouisPravind JugnauthPRBpricepricesproblemprostitutionprotestspsacPSCpsychologyPTRpublic servicequatre-bornesrainsRakesh Gooljauryratingsreal estatereformsrepo rateRESrestaurantsresultresultsReunionriceroadsRoches-Noires caseRodriguesRogersRose-HillRoshi BhadainRussiaSAJsalariessalarysalessamsungsaudi arabiasbmSCscamscandalscholarshipsSchoolschoolssciencesecuritySeychellessharksshootingshoppingshopping mallSICsicomsingaporeSITskillssmart citysmartphonesSMeSMEDASobrinho casesocial mediasocial networks & messengerssolar energysouthsouth africasouth koreasportSportsstartupsstatisticsstatsSTCstrategystreet vendorsstrikestudysuccesssugarSun Tan caseSunkai casesyriaTAtabletsTanzaniataxtax heaventaxesteaTECtechnologytelecomterrorismtextilethailandthefttime managementtipstourismtradingtrainingstransporttrendstunaTurfTurkeyTVtyphoonukukraineunemploymentunionsuniversityuomUSUTMvacanciesVacoas Popular Multipurpose Cooperative SocietyVacoas-Phoenixvarma casevegetablesVideo of the DayvisaVishnu LutchmeenaraidooWaterWaterparkWeatherWhitedot Casewi-fiWMAWorld BankXavier-Luc DuvalYEPzimbabwe