Salaire minimal : ce qu’ils feront de leurs revenus additionnels

3 years, 2 months ago - February 02, 2018
Pour certains salariés, l’argent additionnel qu’ils recevront avec l’introduction du salaire minimal sera investi dans l’éducation des enfants ou servira à rembourser les dettes. Pour d’autres, il permettra d’améliorer la qualité de vie. Sept employés confient comment ils utiliseront leur argent.

Ceux qui touchent entre Rs 5 000 et Rs 6 000

Mirella Wong : « Je vais investir dans une meilleure alimentation »

Depuis 13 ans, Mirella Wong travaille dans une usine textile de Phoenix. Elle touche un salaire mensuel de Rs 5 200. « Avec l’introduction du salaire minimal, mon salaire augmente de Rs 3 800. Cette hausse représente une somme conséquente », dit-elle. Divorcée, elle vit seule avec son fils. Sa fille est mariée.

« J’ai déjà réalisé tous mes grands projets. Je bosse très dur. Maintenant, je veux mener une vie plus aisée. Avec ces revenus additionnels, je vais investir dans une bonne alimentation, acheter des produits haut de gamme dont je me suis privée pendant des années », avance-t-elle. « Je vais aussi aider mon fils pour l’organisation de son mariage. »

Bhesraj Beeharry : « Épargner pour financer les dépenses de fin d’année »

À 55 ans, Bhesraj Beeharry travaille comme laboureur dans l’industrie sucrière. Auparavant, il touchait Rs 428 par jour, désormais il touchera un salaire de Rs 444 par jour.

« Je percevrai un salaire de Rs 5 328 chaque quinzaine, soit une augmentation de Rs 350 », indique-t-il. Il assure qu’il mettra de côté cet argent qu’il aura en plus.

« À la fin de l’année, j’investirai cette économie pour m’acheter des cadeaux et des produits alimentaires », dit-il.

Ceux qui touchent entre Rs 6 000 et Rs 7500

Kamini Chattun : « Régler les leçons particulières »

La priorité de Kamini Chattun, employée d’une usine agroalimentaire, c’est l’éducation de ses enfants. Autrefois, elle touchait Rs 6 400 par mois, désormais elle aura Rs 9 000, soit une hausse de Rs 2 600. « Cette augmentation me permettra de payer des leçons particulières aux enfants ».

Les deux enfants de Kamini sont en sixième et quatrième, respectivement. Avec les revenus en plus, elle sera en mesure de leur payer quatre leçons. « J’investirai le reste pour payer le loyer de la maison », dit-elle.

Anthony Nicole Claude : « Augmenter le budget de la ‘tente ration’ »

Rs 8 860. C’est le salaire que touchera désormais Anthony Nicole Claude. « Cela représente une hausse de Rs 1 300 par rapport à mon salaire précédent », soutient-il. Cet argent sera utilisé pour l’achat de produits alimentaires.

« Avec la hausse des prix de plusieurs produits, il y a un besoin d’augmenter le budget que j’alloue à la fin du mois pour les provisions. Le montant supplémentaire obtenu grâce au salaire minimal servira à financer une partie de ce budget », explique cet employé.

Ceux qui touchent entre Rs 7 500 et Rs 8 000

Yannick Barry : « Investir dans l’éducation des deux enfants »

Machiniste dans une compagnie de transformation de produits agroalimentaires depuis dix ans, Yannick Barry touchait un salaire mensuel Rs 7 600. « Désormais, je recevrai une hausse de Rs 1 400.

Même si ce montant n’est pas vraiment conséquent, cela aidera dans l’éducation de mes deux enfants qui sont au primaire », dit-il. Toutefois, il ne pourra faire de grands projets avec ce revenu additionnel.

Jean Ludovic Clelie : « Je rembourserai mes dettes »

Rs 800. C’est le montant additionnel que Jean Ludovic Clelie touchera avec l’introduction du salaire minimal. Il est employé dans une usine textile, dans la section maintenance depuis treize ans. « Avec un salaire de base de Rs 8 100, je devais souvent recourir aux achats à crédit.

Avec cet argent additionnel, je compte régler mes dettes petit à petit », indique-t-il. Notre interlocuteur avance qu’il sera en mesure de passer plus de temps avec sa famille. « Autrefois, je devais faire des ‘overtimes’ pour avoir des revenus supplémentaires », dit-il.

Rose Baptiste : « Scolariser mon petit-fils »

Ouf de soulagement. C’est ce qu’a ressenti Rose Baptiste quand elle a appris qu’elle obtiendra une augmentation de Rs 900 avec l’introduction du salaire minimal. Elle travaille dans une pépinière et touchait un salaire mensuel de Rs 8 100.

« J’ai la responsabilité de mon petit-fils depuis que son père l’a abandonné. Ma fille ne travaille pas. Il fallait trouver des revenus additionnels pour l’admission de mon petit-fils dans une école maternelle », dit cette habitante de Bambous Médine. Maintenant, elle se dit soulagée. L’argent additionnel sera utilisé pour payer les frais de scolarité.

We also recommend

Tags Cloud
2010accidentsadvertisingAfrAsiaafricaagroAir Franceair mauritiusAirlinesairportairway coffeeAlvaro SobrinhoamazonAmeenah Gurib-FakimAMLandroidApollo Bramwellappleappointmentsappsarrestasiaauditaudit reportaustraliaaviationawardsBABagatelleBAIBangladeshbankbanksbarclaysbeachbeachesBeau Bassin-Rose HillbetamaxBOIboko haramBollywoodBOMbombingbpmlBPOBramer BankbrazilbrexitbudgetBusinessCanadacanecareercareer tipscasinoCCIDCCMCEBcementChagosCHCchinaCIELcigarettesconferenceConfinementCongoconstructioncontestCoronaviruscorruptionCourtCourtscouvre-feuCOVID-19CPBCPEcreativitycrisiscruise shipsCSOCT PowerCultureCurepipecustomerscustomsCWAcyclonedamDawood RawatDBMdeficitdenguedevelopmentdoctorsDomaine les PaillesDPPdrug traffickingdrugsDTAADuty FreeearthquakeebolaecoécoleseconomyEducationEgyptelectionselectoral reformelectricityEmiratesEmtelenergyENLentrepreneurshipEUEuropeeventsexamexamsexpoexportfacebookfairfarmersfeeFIFA World CupfinancefinancesFirefishfishingFlacqFlic-en-FlacFloodsfoodFootballforecastforeign workersFrancefraudfruitsFSCfuelfunnyGAARgamblinggamesgazaGermanygooglegovernmentGRAgreengreen energyhackershajjhawkershealthhealthcareHeritage Cityhistoryholidayshorse racingHospitalhotelhotel businesshotelshow toHRHRDCHSBCHSCIBLICACICTICTAID cardillegal fishingIMFimportindiaIndian OceanIndonesiainflationinfrastructureinnovationsinsuranceinternetInterviewinterview tipsinvestmentinvestmentsiosiPadiphoneiraniraqIRSISISisraelITItalyjapanJin FeijobjobsjournalismKenyalandlawlawslayoffsleadershipLepeploanslocal governmentLockdownlotteryLRTLufthansaMadagascarmalaysiamalaysia airlinesmanagementmanagement tipsmanufacturingmarketmarketingmarketsMauBankMauritiansmauritiusMBCMCBMCCImeccaMedical CouncilmedicamentsmedicineMedPointmeetingMEFMESMetro ExpressMEXAMicrosoftMIDMIEmigrationminimum salaryminimum wagemlMMMmoneymoney launderingmotivationmoviesMozambiqueMPAMPCMPCBMRAMSCMSMMTMTCMTPAMusicMV BenitaNandanee SoornackNarendra ModinatureNavin RamgoolamNavind KistnahNCBNDUnetworkingNew Mauritius HotelsNHDCNigeriaNobel Prizenorth koreaNTCNWCCofficialsoffshoreoilOlympic GamesOmnicaneorangeOUMPakistanpalestineparliamentPaul BérengerPhilippinesPhoenix Beveragespicture of the daypiracyplagePMPMOpmsdPNQpolicepoliticsportPort LouisPort-LouisPravind JugnauthPRBpricepricesproblemprostitutionprotestspsacPSCpsychologyPTRpublic servicequatre-bornesrainsRakesh Gooljauryratingsreal estatereformsrepo rateRESrestaurantsresultresultsReunionriceroadsRoches-Noires caseRodriguesRogersRose-HillRoshi BhadainRussiaSAJsalariessalarysalessamsungsaudi arabiasbmSCscamscandalscholarshipsSchoolschoolssciencesecuritySeychellessharksshootingshoppingshopping mallSICsicomsingaporeSITskillssmart citysmartphonesSMeSMEDASobrinho casesocial mediasocial networks & messengerssolar energysouthsouth africasouth koreasportSportsstartupsstatisticsstatsSTCstrategystreet vendorsstrikestudysuccesssugarSun Tan caseSunkai casesyriaTAtabletsTanzaniataxtax heaventaxesteaTECtechnologytelecomterrorismtextilethailandthefttime managementtipstourismtradingtrainingstransporttrendstunaTurfTurkeyTVtyphoonukukraineunemploymentunionsuniversityuomUSUTMvacanciesVacoas Popular Multipurpose Cooperative SocietyVacoas-Phoenixvarma casevegetablesVideo of the DayvisaVishnu LutchmeenaraidooWaterWaterparkWeatherWhitedot Casewi-fiWMAWorld BankXavier-Luc DuvalYEPzimbabwe