Fortes Pluies: Fond-du-Sac et Grand-Baie Condamnés aux Inondations

5 years ago - February 12, 2016
Illustration

Illustration

Deux images fortes qui ont fait le buzz : à Fond-du- Sac, une maison ayant de l’eau jusque sous son auvent et à Grand-Baie, des enfants se déplaçant dans un kayak dans une rue sous la flotte.

Dans ces deux localités, plusieurs maisons ont été inondées. Depuis quelque temps déjà, ces villages sont noyés à chaque pluie torrentielle.

Un technicien qualifié du gouvernement explique que ces deux localités sont sur le passage naturel d’eau en provenance de La Nicolière, Butte-aux-Papayes et Mont- Piton, qui sont situés en hauteur. Pour des raisons évidentes, ce fonctionnaire ne peut parler ouvertement. Un rapport en possession du gouvernement depuis plusieurs années en fait état, mais il n’a jamais été rendu public.

Epierrage

Une partie de l’eau provenant de ces collines est déviée vers Cottage, mais cette région est dotée de grands drains construits récemment, alors que l’autre partie dévale sur la pente de Belle-Vue et de Plaine-des-Papayes pour passer à Fond-du-Sac. «Ce village est dans un bas-fond. D’où son nom. Les villages avoisinants sont en hauteur», explique le technicien. L’eau est ensuite censée partir dans les marécages de Grand-Baie avant de s’écouler dans la mer. Or, ces plans d’eau ont pratiquement disparu dans ce village côtier. «L’eau de toute une région envahit donc les rues de Grand-Baie.»

Pourquoi est-ce maintenant que Fond-du-Sac est sous l’eau alors que ces collines ont toujours été présentes ? Le technicien a plusieurs explications, mentionnées dans le rapport. L’une d’elles, c’est le vaste programme d’épierrage dans les champs de canne. «Autrefois, il y avait des roches dans les champs installés en ligne. Ces rangées de pierres ralentissaient le débit d’eau et la terre avait le temps de l’absorber. Comme il n’y a plus de pierres dans cette vaste plaine, il n’y a donc plus d’absorption et l’eau circule beaucoup plus vite pour atteindre les zones habitées.»

Par ailleurs, la construction d’un drain dans les années 80, déclare le technicien, est paradoxalement une source de problèmes, car le niveau de la chaussée n’est plus le même. Si, effectivement, il empêche l’eau de s’accumuler sur la route principale, en revanche, l’eau n’arrive plus à traverser la route, mais inonde les propriétés au bas, de chaque côté.

Le technicien tire la sonnette d’alarme. Si rien n’est fait maintenant, la situation empirera avec la réalisation de plusieurs projets immobiliers à Vale, à Mont-Choisy et en face de la Croisette. D’ailleurs, le rond-point de ce centre commercial est impraticable à chaque averse. «La présence de béton empêchera l’eau d’être absorbée.»

Un projet de drain de Rs 40 millions sabordé ?

De différentes sources, l’express a appris que l’ancien gouvernement avait un projet de Rs 40 millions pour la construction d’un «storm drain», de Fond-du-Sac à Grand-Baie. Cependant, dit-on, quelques propriétaires terriens n’ont pas voulu céder un lopin de terre au gouvernement. L’un d’eux, proche des politiciens, aurait fait pression pour qu’il n’y ait pas de «compulsory acquisition ».Sollicité, l’ancien ministre des Infrastructures publiques, AnilBachoo, affirme qu’il n’y avait pas de pressions politiques. L’ancien gouvernement était en train de finaliser les procédures pour l’acquisition obligatoire du terrain, mais il a perdu les élections. «C’est l’actuel gouvernement qui aurait dû poursuivre le projet.»

Fond-du-Sac est une cuvette avec un fond imperméable

Le géomorphologue Prem Saddul explique que Fond-du-Sac est situé dans une cuvette. «Solférino, une partie de Grand-Baie et Fond-du-Sac, notamment, sont des régions se trouvant dans une cuvette avec de l’argile au sol qui est imperméable. D’ailleurs, plusieurs témoignages confirment qu’autrefois, l’eau s’accumulait à Fond-du-Sac.»

Cet expert confirme que ce village est entouré par des volcans. Le Mont-Piton déverse l’eau vers le stade Anjalay. La Butte-aux-Papayes la canalise vers Plaine-des-Papayes alors que Mont-Virer est situé à Fond-du-Sac.

Text by lexpress.mu

We also recommend

Tags Cloud
2010accidentsadvertisingAfrAsiaafricaagroAir Franceair mauritiusAirlinesairportairway coffeeAlvaro SobrinhoamazonAmeenah Gurib-FakimAMLandroidApollo Bramwellappleappointmentsappsarrestasiaauditaudit reportaustraliaaviationawardsBABagatelleBAIBangladeshbankbanksbarclaysbeachbeachesBeau Bassin-Rose HillbetamaxBOIboko haramBollywoodBOMbombingbpmlBPOBramer BankbrazilbrexitbudgetBusinessCanadacanecareercareer tipscasinoCCIDCCMCEBcementChagosCHCchinaCIELcigarettesconferenceConfinementCongoconstructioncontestCoronaviruscorruptionCourtCourtsCOVID-19CPBCPEcreativitycrisiscruise shipsCSOCT PowerCultureCurepipecustomerscustomsCWAcyclonedamDawood RawatDBMdeficitdenguedevelopmentdoctorsDomaine les PaillesDPPdrug traffickingdrugsDTAADuty FreeearthquakeebolaecoécoleseconomyEducationEgyptelectionselectoral reformelectricityEmiratesEmtelenergyENLentrepreneurshipEUEuropeeventsexamexamsexpoexportfacebookfairfarmersfeeFIFA World CupfinancefinancesFirefishfishingFlacqFlic-en-FlacFloodsfoodFootballforecastforeign workersFrancefraudfruitsFSCfuelfunnyGAARgamblinggamesgazaGermanygooglegovernmentGRAgreengreen energyhackershajjhawkershealthhealthcareHeritage Cityhistoryholidayshorse racingHospitalhotelhotel businesshotelshow toHRHRDCHSBCHSCIBLICACICTICTAID cardillegal fishingIMFimportindiaIndian OceanIndonesiainflationinfrastructureinnovationsinsuranceinternetInterviewinterview tipsinvestmentinvestmentsiosiPadiphoneiraniraqIRSISISisraelITItalyjapanJin FeijobjobsjournalismKenyalandlawlawslayoffsleadershipLepeploanslocal governmentLockdownlotteryLRTLufthansaMadagascarmalaysiamalaysia airlinesmanagementmanagement tipsmanufacturingmarketmarketingmarketsMauBankMauritiansmauritiusMBCMCBMCCImeccaMedical CouncilmedicamentsmedicineMedPointmeetingMEFMESMetro ExpressMEXAMicrosoftMIDMIEmigrationminimum salaryminimum wagemlMMMmoneymoney launderingmotivationmoviesMozambiqueMPAMPCMPCBMRAMSCMSMMTMTCMTPAMusicMV BenitaNandanee SoornackNarendra ModinatureNavin RamgoolamNavind KistnahNCBNDUnetworkingNew Mauritius HotelsNHDCNigeriaNobel Prizenorth koreaNTCNWCCofficialsoffshoreoilOlympic GamesOmnicaneorangeOUMPakistanpalestineparliamentPaul BérengerPhilippinesPhoenix Beveragespicture of the daypiracyplagePMPMOpmsdPNQpolicepoliticsportPort LouisPort-LouisPravind JugnauthPRBpricepricesproblemprostitutionprotestspsacPSCpsychologyPTRpublic servicequatre-bornesrainsRakesh Gooljauryratingsreal estatereformsrepo rateRESrestaurantsresultresultsReunionriceroadsRoches-Noires caseRodriguesRogersRose-HillRoshi BhadainRussiaSAJsalariessalarysalessamsungsaudi arabiasbmSCscamscandalscholarshipsSchoolschoolssciencesecuritySeychellessharksshootingshoppingshopping mallSICsicomsingaporeSITskillssmart citysmartphonesSMeSMEDASobrinho casesocial mediasocial networks & messengerssolar energysouthsouth africasouth koreasportSportsstartupsstatisticsstatsSTCstrategystreet vendorsstrikestudysuccesssugarSun Tan caseSunkai casesyriaTAtabletsTanzaniataxtax heaventaxesteaTECtechnologytelecomterrorismtextilethailandthefttime managementtipstourismtradingtrainingstransporttrendstunaTurfTurkeyTVtyphoonukukraineunemploymentunionsuniversityuomUSUTMvacanciesVacoas Popular Multipurpose Cooperative SocietyVacoas-Phoenixvarma casevegetablesVideo of the DayvisaVishnu LutchmeenaraidooWaterWaterparkWeatherWhitedot Casewi-fiWMAWorld BankXavier-Luc DuvalYEPzimbabwe