Avenir incertain pour les Creole Studies à l’université de Maurice

4 years ago - February 22, 2017
Le monde célèbre aujourd’hui la Journée internationale de la langue maternelle. Si le Mauritius Institute of Education (MIE) a choisi cette date pour lancer une formation en kreol destinée aux enseignants du secondaire, à l’université de Maurice (UoM), l’avenir de cette langue pourrait être compromis.

En effet, il n’y aura pas de cours de première année en BA French and Creole Studies pour la rentrée de septembre, a confirmé le Pr Anwar Subratty, vice-chancelier par intérim de l’institution. Information qui a vite fait de susciter l’incompréhension parmi les étudiants, le personnel enseignant et les militants de la promotion du kreol.

Anwar Subratty affirme que le module Creole Studies n’a pas été complètement abandonné, tout en faisant ressortir que beaucoup d’autres cours ne seront pas offerts. «Le BA French and Creole Studies n’a pas été annulé. Nous ne l’offrons pas pour cette année académique. Nous devrions l’offrir l’année prochaine», soutient-il. Pour quoi donc l’annuler cette année ? «Il y a beaucoup de raisons plausibles pour ne pas offrir un cours.» L’une d’entre elles pourrait être la faible demande pour cette matière, dit-il.

Cependant, cette affirmation est contredite par le nombre d’étudiants actuellement inscrits pour les Creole Studies. Selon les chiffres mis à notre disposition, outre les 19 étudiants terminant leur 3e année d’étude pour l’obtention d’un BA French and Creole Studies en juin 2017, une vingtaine ont pris cette matière comme elective subject. Soit un total de plus de 40 étudiants. Et ils sont 50 et 70 en 2e et 1e années respectivement.

De plus, il semblerait que cette décision de l’UoM de ne pas prendre de nouveaux étudiants en 2017 a été prise sans consultation avec le personnel directement concerné. Le Pr Arnaud Carpooran, Personal Chair in French and Creole Studies à l’UoM, donc responsable des études créoles, indique que ses collègues et lui ont été mis devant le fait accompli. «La question de ne plus offrir ce cours n’a jamais été discutée au sein du département», tient-il à préciser.

Cette initiative a aussi suscité des appréhensions tant dans les milieux estudiantins que parmi ceux qui militent pour la promotion de la langue et la culture créoles. Ils craignent que la progression de la langue ne soit ralentie en l’absence de formation des cadres spécialisés. «L’arrêt des cours de Creole Studies au moment où le kreol sera introduit dans le secondaire suscite des questions», avance le Dr Jimmy Harmon, pédagogue et ancien directeur du Centre Nelson Mandela.

Les étudiants qui terminent le BA French and Creole Studies en juin sont, eux, dans le flou. D’autant que l’annulation des cours cette année coïncide avec le début de la formation organisée par le MIE. Ils ont écrit une lettre à la ministre de l’Éducation à cet effet. Or, le Dr Nita Rughoonundun-Chellapermal, Associate Professor et responsable de la Mauritian Creole Unit au MIE, tient à les rassurer. Ces étudiants, une fois diplômés, pourront se joindre au MIE au prochain semestre pour un Post Graduate Certificate dans l’enseignement du kreol. Car «pour travailler dans le secondaire, les enseignants doivent détenir un diplôme de pédagogie en plus de leurs diplômes».

Dev Virasawmy et Carl de Souza de la partie au Mauritius Institute of Education

Les cours de formation pour les enseignants qui assureront les cours de «kreol» dans le secondaire en janvier 2018 débutent au MIE aujourd’hui. Cette date a été choisie pour marquer l’engagement de l’institution dans la lutte pour la reconnaissance des langues maternelles, explique le Dr Nita Rughoonundun-Chellapermal. Par ailleurs, elle se dit satisfaite du «response» obtenu des enseignants, qui ont été nombreux à s’inscrire pour la formation dans la pédagogie du «kreol». Dev Virahsawmy, linguiste, et Carl de Souza, écrivain, sont les deux personnalités du monde littéraire invitées à s’adresser aux enseignants, ce mardi 21 février.

Text by lexpress.mu

We also recommend

Tags Cloud
2010accidentsadvertisingAfrAsiaafricaagroAir Franceair mauritiusAirlinesairportairway coffeeAlvaro SobrinhoamazonAmeenah Gurib-FakimAMLandroidApollo Bramwellappleappointmentsappsarrestasiaauditaudit reportaustraliaaviationawardsBABagatelleBAIBangladeshbankbanksbarclaysbeachbeachesBeau Bassin-Rose HillbetamaxBOIboko haramBollywoodBOMbombingbpmlBPOBramer BankbrazilbrexitbudgetBusinessCanadacanecareercareer tipscasinoCCIDCCMCEBcementChagosCHCchinaCIELcigarettesconferenceConfinementCongoconstructioncontestCoronaviruscorruptionCourtCourtsCOVID-19CPBCPEcreativitycrisiscruise shipsCSOCT PowerCultureCurepipecustomerscustomsCWAcyclonedamDawood RawatDBMdeficitdenguedevelopmentdoctorsDomaine les PaillesDPPdrug traffickingdrugsDTAADuty FreeearthquakeebolaecoécoleseconomyEducationEgyptelectionselectoral reformelectricityEmiratesEmtelenergyENLentrepreneurshipEUEuropeeventsexamexamsexpoexportfacebookfairfarmersfeeFIFA World CupfinancefinancesFirefishfishingFlacqFlic-en-FlacFloodsfoodFootballforecastforeign workersFrancefraudfruitsFSCfuelfunnyGAARgamblinggamesgazaGermanygooglegovernmentGRAgreengreen energyhackershajjhawkershealthhealthcareHeritage Cityhistoryholidayshorse racingHospitalhotelhotel businesshotelshow toHRHRDCHSBCHSCIBLICACICTICTAID cardillegal fishingIMFimportindiaIndian OceanIndonesiainflationinfrastructureinnovationsinsuranceinternetInterviewinterview tipsinvestmentinvestmentsiosiPadiphoneiraniraqIRSISISisraelITItalyjapanJin FeijobjobsjournalismKenyalandlawlawslayoffsleadershipLepeploanslocal governmentLockdownlotteryLRTLufthansaMadagascarmalaysiamalaysia airlinesmanagementmanagement tipsmanufacturingmarketmarketingmarketsMauBankMauritiansmauritiusMBCMCBMCCImeccaMedical CouncilmedicamentsmedicineMedPointmeetingMEFMESMetro ExpressMEXAMicrosoftMIDMIEmigrationminimum salaryminimum wagemlMMMmoneymoney launderingmotivationmoviesMozambiqueMPAMPCMPCBMRAMSCMSMMTMTCMTPAMusicMV BenitaNandanee SoornackNarendra ModinatureNavin RamgoolamNavind KistnahNCBNDUnetworkingNew Mauritius HotelsNHDCNigeriaNobel Prizenorth koreaNTCNWCCofficialsoffshoreoilOlympic GamesOmnicaneorangeOUMPakistanpalestineparliamentPaul BérengerPhilippinesPhoenix Beveragespicture of the daypiracyplagePMPMOpmsdPNQpolicepoliticsportPort LouisPort-LouisPravind JugnauthPRBpricepricesproblemprostitutionprotestspsacPSCpsychologyPTRpublic servicequatre-bornesrainsRakesh Gooljauryratingsreal estatereformsrepo rateRESrestaurantsresultresultsReunionriceroadsRoches-Noires caseRodriguesRogersRose-HillRoshi BhadainRussiaSAJsalariessalarysalessamsungsaudi arabiasbmSCscamscandalscholarshipsSchoolschoolssciencesecuritySeychellessharksshootingshoppingshopping mallSICsicomsingaporeSITskillssmart citysmartphonesSMeSMEDASobrinho casesocial mediasocial networks & messengerssolar energysouthsouth africasouth koreasportSportsstartupsstatisticsstatsSTCstrategystreet vendorsstrikestudysuccesssugarSun Tan caseSunkai casesyriaTAtabletsTanzaniataxtax heaventaxesteaTECtechnologytelecomterrorismtextilethailandthefttime managementtipstourismtradingtrainingstransporttrendstunaTurfTurkeyTVtyphoonukukraineunemploymentunionsuniversityuomUSUTMvacanciesVacoas Popular Multipurpose Cooperative SocietyVacoas-Phoenixvarma casevegetablesVideo of the DayvisaVishnu LutchmeenaraidooWaterWaterparkWeatherWhitedot Casewi-fiWMAWorld BankXavier-Luc DuvalYEPzimbabwe