Mauritius | Politics

October 13, 2014

Enjeu : Kick-off de la Campagne Electorale

Attrait du jour : la guerre des foules avec les meetings de l'alliance PTr-MMM à Quatre-Bornes et de l'Alliance Lepep à Vacoas

Rajesh Bhagwan : « Les militants sont gonflés à bloc pour administrer une correction exemplaire à l'alliance Papa/Piti de l'autre côté »

Patrick Assirvaden : « Quel stratège a pu leur conseiller ce choc frontal avec l'alliance PTr-MMM en ce début de campagne ? Ce sera Game-Over dès aujourd'hui »

Xavier-Luc Duval : « Une forte sympathie se dessine, avec un sentiment général que le pays a besoin d'un changement après dix ans »

Aujourd'hui sera donné le coup d'envoi de la campagne en vue des élections générales anticipées. Deux meetings nationaux, soit l'alliance PTr-MMM réunissant ce matin ses partisans à la place Jules Kœnig à Quatre-Bornes et le challenger, l'Alliance Lepep, les siens à place de la gare à Vacoas. Certes, la guerre des foules sera au rendez-vous, même si du côté de l'alliance PTr-MMM l'on semble extrêmement confiant qu'il ne devrait pas y avoir de comparaison entre les deux blocs. Après la dissolution de l'Assemblée nationale intervenant lundi dernier, soit à la veille de la reprise des travaux, un élément unknown dans l'équation électorale attend d'être révélé, soit la date de la publication des Writs of Elections, fixant le Nomination Day et le Polling Day. Le suspense restera toujours de mise pour quelque temps, à moins que le Premier ministre et leader du Parti Travailliste, Navin Ramgoolam, ne décide de faire une fleur aux partisans de l'alliance PTr-MMM, qui se déplaceront à Quatre-Bornes.

Les observateurs politiques aguerris avancent que le scénario d'annonce pourrait ne pas se matérialiser, le Premier ministre gardant jalousement ses prérogatives constitutionnelles. En cas de la tenue des élections générales au mois de novembre, l'étape des Writs of Elections devra être franchie au cours de la deuxième quinzaine de ce mois. Mais ce ne sera pas pour le début de cette semaine car les nouveaux National Assembly Regulations, intégrant les Temporary and Transitional Provisions à la Constitution au sujet de la déclaration d'appartenance ethnique, ne seront prêtes que dans les prochains jours (voir détails plus loin).

Dans la conjoncture, les rassemblements politiques du jour s'inscrivent dans le cadre de la mobilisation, les deux principaux blocs politiques en présence prenant très au sérieux ce coup d'envoi. À Quatre-Bornes, le meeting sera placé sous une double présidence féminine, soit de Nita Deerpalsing et d'Arianne Navarre-Marie. À Vacoas, l'Alliance Lepep a porté son choix sur Showkutally Soodhun pour haranguer la foule et présenter les orateurs, dont le candidat sans parti Vishnu Lutchmeenaraidoo, colistier de sir Anerood Jugnauth à Piton/Rivière-du-Rempart (N°7).

À Quatre-Bornes, le meeting du PTr-MMM démarrera avec l'intervention du ministre Michael Sik Yuen, le dernier adhérent en date aux instances du PTr après ses démêlées avec le leader du PMSD, Xavier-Luc Duval, depuis l'épisode Robert Desvaux à la Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA). Chacun des orateurs, le nom de Madun Dulloo ajouté à la toute dernière minute, disposera de cinq minutes pour développer ses idées, les deux leaders, Paul Bérenger et Navin Ramgoolam, s'adressant à l'assistance en fin de rassemblement.

Le meeting du PTr-MMM ne devra également donner aucune confirmation quant au choix des candidats pour les élections. La consigne est stricte : seuls seront admis sur le podium des membres du bureau politique des deux partis. Avec un tel cas de figure, il serait difficile d'évaluer les chances d'investiture de l'un ou de l'autre car, par exemple, Rashid Beebeejaun en tant que Deputy Prime Minister et Deputy Leader du Labour trouvera sa place sur l'estrade officielle, même si ses chances d'être candidat sont évaluées comme étant nulles.

À Vacoas, l'Alliance Lepep mise sur les quatre locomotives : le leader historique du MSM, sir Anerood Jugauth, le leader du PMSD, Xavier-Luc Duval, le leader du MSM, Pravind Jugnauth, et le leader du Muvman Liberater, Ivan Collendavelloo. Le dernier invité sur l'estrade de Vacoas devrait être Vishnu Lutchmeenaraidoo, qui a démissionné du MMM pour une hibernation politique de courte durée avant de répondre à l'appel de sir Anerood pour se joindre à l'Alliance Lepep.

La confirmation sans surprise de Vishnu Lutchmeenaraidoo est accompagnée d'une condition, notamment qu'il soit le colistier de SAJ au N°7, délaissant celle de Rivière-des-Anguilles/Souillac (N°13) où il s'était élire jusqu'en 1987 sous la bannière du MSM mais essuyant des défaites successives avec une investiture des rouges subséquemment. Cela fera bientôt 25 ans que Vishnu Lutchmeenaraidoo n'a pas connu les travées de l'Assemblée nationale ou encore les couloirs du ministère des Finances.

Que ce soit dans le camp de l'Alliance PTr-MMM ou de l'Alliance Lepep, l'on se dit conscient de l'enjeu des rassemblements du jour, même si la date du scrutin n'est pas encore connue. Dès hier après-midi, des défilés ont été organisés dans les principales artères des Plaines-Wilhems alors que les derniers préparatifs étaient en cours pour les derniers arrangements en termes de plateforme et décorations pour le podium et de points de sonorisation à Quatre-Bornes et à Vacoas. Des veillées étaient également à prévoir sur ces sites en vue d'éviter toute déconfiture ce matin.

Commentant le déroulement de la campagne de l'alliance gouvernementale, Rajesh Bhagwan, secrétaire général du MMM, qui assure la coordination avec Patrick Assirvaden, se dit satisfait de l'évolution de la situation sur le terrain à travers l'île depuis la signature de l'accord PTr-MMM le 20 septembre dernier. Il prévoit que le rassemblement du jour sera déterminant pour le reste de la campagne.

« Les militants sont gonflés à bloc pour administrer une correction exemplaire à l'alliance Papa/Piti entre le MSM et le PMSD. Ils sont également déterminés à sanctionner électoralement deux vendus du MMM, à savoir Ivan Collendavelloo et Vishnu Lutchmeenaraidoo, qui ne représentent que l'ombre d'eux-mêmes. Ivan Collendavelloo est à la tête d'un parti qui est sans supporters. Il n'a aucune crédibilité politique et croit pouvoir vendre des rêves. Vishnu Lutchmeenaraidoo reste et restera un has been en politique », martèle le secrétaire général du MMM.

« Enn de l'Estrac ou bien enn Valayden pa finn kapav pran sa sitadel de Rozil. Zordi enn Collendavelloo pe révé. Dan sa sirkonskripsyon-la, li pou gagn enn lot sok dan so karyer politik, après so défaite La Caverne/Phoenix. Kosyon li pa pou tiré sa fwa-la. Vandredi dan N°19, finn pass enn réklam film ki pou zwé biento », poursuit-il.

Rajesh Bhagwan avance que le rassemblement de Quatre-Bornes, qu'il croit savoir être un tsunami, est le fruit du travail engagé sur le terrain depuis le 20 septembre dernier. « Un aspect éminemment positif est que, malgré que ces 17 dernières années le MMM et le Ptr ont été des adversaires politiques lors de deux élections générales et également des municipales, une fusion de manière automatique et spontanée s'opère entre nos partisans. La preuve se trouve dans les différentes réunions conjointes à travers l'île, avec pour point de départ le N°7, qui a donné un signal fort. Nous avons été présents dans les circonscriptions de Xavier-Luc Duval, de Pravind Jugnauth et d'Ivan Collendavelloo, aussi bien que dans d'autres régions pour apporter un cinglant démenti à la campagne mensongère de l'alliance Papa/Piti », fait-il ressortir en indiquant que cette intégration ira s'accentuant au fil des prochaines étapes de la campagne électorale.

Patrick Assirvaden, président du PTr, abonde dans le même sens que Rajesh Bhagwan au sujet de la mobilisation rouge-mauve. « Nous constatons de véritables signes d'enthousiasme et de débordement que ce soit dans les rangs du PTr ou du MMM. Les deux partis ont gardé intactes leurs bases respectives et, très logiquement, le rouleau compresseur rouge-mauve se mettra en marche à Quatre-Bornes pour rallier la majorité aux prochaines élections aux quatre coins du pays indistinctement », dit-il.

Le président du Labour n'a pu s'empêcher de s'interroger sur la tactique de l'Alliance Lepep de vouloir chercher un choc frontal avec l'Alliance PTr-MMM, pour ne pas dire de corps à corps politique, dès le coup d'envoi de la campagne. « Je me demande quel est ce stratège qui a pu les conseiller de tenir un meeting en même que l'Alliance PTr-MMM. Si ce n'est pas un suicide électoral, cela y ressemble étrangement. Tout indique que ce sera game over dès aujourd'hui », conclut-il.

Pour sa part, le leader du PMSD soutient que, « de par mes différents déplacements, je sens qu'il y a un sentiment général que le pays a besoin d'un changement. La population semble dire que dix ans, cela suffit, et les gens ne sont pas trop happy. Avec le retour de Vishnu Lutchmeenaraidoo, il y a une nostalgie du bleu-blanc-rouge des années 1980, du miracle économique et du feel-good factor et, honnêtement, it's very, very, very good ».

Xavier-Luc Duval confie qu'il y a « une forte sympathie qui se dessine en faveur de l'Alliance Lepep et tout dépendra de l'évolution de la campagne ». Il dénonce une « campagne de répression contre ceux qui viennent assister à nos réunions avec des licenciements que ce soit à la Tourism Authority et à la National Empowerment Foundation ». « Aujourd'hui, l'électorat voit que l'Alliance Lepep dit vrai quand elle parle de répression, d'arrogance et de mépris de la part des dirigeants du gouvernement en marge de la campagne électorale aussi bien que des dangers avec l'avènement de la IIe République sont bien réels », s'est-il appesanti.

De son côté, le leader du MSM a préféré lancer un appel dans la conjoncture électorale. « Notre premier meeting sera un rassemblement où, en tenant compte du danger que représente l'alliance PTr-MMM, nous demanderons à la population de se rallier à l'Alliance Lepep. D'ailleurs, nous recevons beaucoup d'encouragements et en considérant la grande mobilisation qu'il y a sur le terrain, je dois dire que la majorité des personnes rencontrées est avec nous », dit Pravind Jugnauth

Le leader du Muvman Liberater privilégie la thèse de l'impopularité du trio infernal du PTr-MMM. « Nous constatons une impopularité grandissante du trio infernal que forment Rama Sithanen, Paul Bérenger et Navin Ramgoolam. L'Alliance Lepep a effectué un décollage fulgurant malgré tout l'argent que nos adversaires ont dépensé pour le meeting d'aujourd'hui. Notre mobilisation est extrêmement satisfaisante », indique Ivan Collendavelloo.

Les institutions à l'ICU politique et électorale

La semaine sera décisive pour des parlementaires sortants ou encore des aspirants candidats, que ce soit au sein de l'alliance PTr-MMM ou de l'Alliance Lepep. Les listes des candidats, même si elles ne seront pas rendues publiques avant la publication des Writs of Elections et les dates du Nomination Day et du Polling Day, devront être prêtes à 99%, avec de la place pour seulement des changements sans gravité de dernière minute.

Il n'est un secret pour personne que des ministres sortants et députés, et non des moindres, dont le Deputy Prime Minister et ministre des Utilités publiques, Rashid Beebeejaun, les ministres Vasant Bunware, Shakeel Mohamed, Hervé Aimée, Rajesh Jeetah et autres Jozique Radegonde et Kee Cheong Li Kwong Wing, sont en ballottage défavorable pour les investitures. Le forcing est à l'ordre du jour en vue de tenter de renverser la vapeur.

Mais pour une autre catégorie de nominés politiques ou de hauts responsables dans des corps parapublics et proches de la politique, la situation est quasi similaire à celle de ces politiciens luttant pour leur survie en politique. La seule différence est que ces présidents ou Chief Executives de ces institutions ciblées disposent d'infirmes marges de manœuvre pour faire entendre leurs voix ou encore faire pression en vue de sauver leurs acquis sous un éventuel gouvernement de l'alliance PTr-MMM. Parmi les corps parapublics identifiés pour un toilettage et concernés par cette opération mett prop sous la IIe République à venir, relevons :

Independent Commisison Against Corruption (ICAC) : la position de l'alliance PTr-MMM est sans ambiguïté. Le Serious Fraud Office, calqué sur le modèle britannique avec probablement des commissaires venus également de Grande-Bretagne, est annoncé pour prendre la relève de l'ICAC, dont les initiatives sont de plus en plus reléguées au second plan, au point où dans la dernière édition de sa newsletter, elle adopte la même posture que les politiciens pour mettre la faute sur le dos de la presse par rapport aux échecs des poursuites au pénal.

Cette institution a tenté un baroud d'honneur en croyant remettre en perspective le bilan de ces dernières années en dressant le parallèle avec les résultats des enquêtes policières. La question qui se pose est ce qu'il adviendra des responsables de l'ICAC ou encore de leurs attributions dans la nouvelle configuration de la lutte contre la fraude et la corruption sous le Serious Fraud Office.

Tertiary Education Commission : jamais une institution publique dans un secteur aussi respectable comme l'enseignement supérieur, dont l'ambition est de se transformer en hub, n'a été emmêlée dans des scandales en série. Au cours de ces derniers douze mois, la TEC, dont le président du conseil d'administration est Éric Ng Ping Cheung, a été ébranlée avec également son Executive Director, Ashok Kumar Bhakshi, mis en cause dans une enquête instituée par son ancien employeur, l'Université de Delhi.

Il ne se passe pas un jour que des lettres de dénonciations contre des maldonnes et passe-droits à la TEC ne soient portées à la connaissance des autorités tout en réclamant des sanctions contre les responsables au sein de la direction. L'opération post-élections générales visant à redonner à la TEC ses lettres de noblesse passera définitivement par le départ de l'Executuive Director à l'expiration de son contrat à être renouvelé dans trois mois et le overhauling du board car, à ce jour, cette instance n'a pas été en mesure de régler les graves problèmes en suspens dans le domaine de l'enseignement supérieur, notamment au niveau de la reconnaissance des diplômes émis par des institutions enregistrées par la TEC.

Mauritius Broadcasting Corporation : plat de résistance par excellence pour les dirigeants de l'alliance PTr-MMM. Les récents commentaires du leader du MMM, Paul Bérenger, sur les ondes de RFI confirment que le dossier de la station de radio et de télévision, dont on dit qu'elle fait face à de graves difficultés financières, constitue une des priorités au chapitre de l'élargissement de l'espace démocratique. Mais la prime d'assurance dont a bénéficié le directeur général, Dan Callikan, suite au récent renouvellement de son contrat pour une période de trois ans, est-elle suffisante pour assurer son immunité au sein de la MBC après les prochaines élections générales ? Certes, il pourra compter sur le soutien de Navin Ramgoolam qui, en tant qu'éventuel président de la République, s'est octroyé le contrôle du dossier de la MBC, mais à quel prix ?

Air Mauritius : le choix de l'ancien patron de la South African Airways Andre Viljoën en tant que Chief Executive Officer n'a jamais été au goût du leader du MMM, Paul Bérenger. Son opposition à la présence de cet homme à la tête de la compagnie aérienne nationale se sait. Il y a encore la récente décision relative à la commande de six Airbus A 350-900 pour un montant de Rs 40 milliards. Démarche également pas appréciée sur le plan politique d'autant qu'elle intervient à la veille des élections générales. Toutefois, la présidence du conseil d'administration d'Air Mauritius est assurée par un des principaux lieutenants de Navin Ramgoolam, Dass Appalsamy. André Viljoën, qui bénéficie du soutien du board et du président, pourra-t-il traverser scot-free l'après-élections avec un éventuel gouvernement PTr-MMM, d'autant que la possibilité d'un come-back de Megh Pillay à Air Mauritius se fait de plus en plus persistante ?

Airports of Mauritius Ltd : Si l'actuel Chief Executive Officer d'AML, Serge Petit, parvient à décrocher son ticket sous la bannière PTr-MMM, il n'aura pas de souci à se faire pour tout audit de la gestion des affaires d'Airports of Mauritius Ltd. Le récent document officiel soumis au ministère des Finances confirmant un trou de Rs 600 millions annuellement, soit Rs 1,8 milliard pour les trois prochaines années, n'a, semble-t-il, pas convaincu les milieux politiques. Une remise à jour des projets et des comptes d'Airports of Mauritius Ltd n'est pas à écarter au lendemain des élections générales, avec des changements dans des positions et postes stratégiques pour faire oublier les scandales à la base de graves turbulences au Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport et le grand coup de balai sur les étagères de Mauritius Duty Free Paradise Ltd à venir.

Central Electricity Board : l'équipe de responsables à la tête du CEB attend avec fébrilité les nouvelles directives, d'autant plus que la direction du MMM s'est montrée jusqu'ici extrêmement critique face aux prévisions établies par le CEB en matière de capacité de production pour éviter tout black-out à partir de la fin de l'année prochaine. Le président du board, Balraj Narroo, n'est également pas en odeur de sainteté auprès du MMM jusqu'ici, alors que d'autres au sein du CEB affirment que la présence de Swaley Kasenally devrait leur servir de garantie pour leur survie. Le dossier du CEB mérite une attention particulière non seulement sur le plan opérationnel mais également financier vu les investissements massifs financés à partir des emprunts contractés auprès de la Banque africaine de développement avec la garantie de l'État.

Bouchées doubles pour la Commission électorale

La dissolution de l'Assemblée nationale étant effective depuis lundi dernier, la Commission électorale a donné un coup d'accélérateur aux procédures pour les élections générales anticipées. Les prochains jours devront voir la publication officielle des nouveaux National Assembly Election Regulations pour intégrer l'option de non-déclaration de l'appartenance communale des candidats aux élections générales comme le prévoient les Temporary and Transitionanl Provisions à la Constitution.

Ces règlements, publiés avec l'assentiment du président de la République, Kailash Purryag, comprennent également une quinzaine de formulaires pour le Nomination Day, le Polling Day ou encore pour le dépouillement des bulletins de vote. Toutefois, le formulaire le plus important demeure le numéro VI, qui définit et établi les caractéristiques physiques du bulletin de vote avec une unique colonne pour les noms des candidats dans chaque circonscription et peu importe la longueur du bulletin dépendant du nombre de candidats. Le bulletin de vote pour les élections générales est différent de celui pour les élections municipales et villageoises.

Un autre détail qui devrait intéresser candidats et électeurs est que les centres de vote seront ouverts le jour du scrutin de 7h à 18h, et sans aucune interruption pour le déjeuner. Pour la première fois, des Special Needs Voting Rooms seront aménagées dans chaque centre de vote en vue de faciliter les électeurs handicapés. Des fauteuils roulants seront aussi disponibles dans tous les centres de vote.

La mise au point de la liste des Returning Officers pour les 21 circonscriptions de Maurice et de Rodrigues constituera une indication de l'imminence de la publication des Writs of Elections car le nom du Returning Officer désigné doit impérativement figurer sur le Writ pour chaque circonscription. À vendredi après-midi, le commissaire électoral, Irfan Rahman, était encore en consultations à ce sujet avec le président de l'Electoral Supervisory Commission, Me Yousouf Aboobaker, Senior Counsel.

 

Text by Le Mauricien
 

Tags Cloud

20102011Absa Bankaccaaccidentaccidentsadministration volontaireADSUadvertisingafghanistanAfrAsiaafricaagalegaagreementagricultureagroAHRIMAIairair asiaair australAir Franceair madagascarair mauritiusairasiaAirlinesairportairway coffeeAlbionalgeriaalibabaalteoAlvaro SobrinhoamazonAmeenah Gurib-FakimAMLandroidangolaAnil BachooApollo Bramwellappappleappointmentsappsaquaculturearab townarrestArtArvin BoolellasiaATMATOauditaudit reportaustraliaaustriaaviationawardawardsAxcel ChenneyBABagatelleBagatelle DamBAIBalaclavaBangladeshbankBank OnebankingbanksBar CouncilbarclaysBDObeachbeachesBeau Bassin-Rose HillbeautybeerBelgiumBelle-MareBelle-RiveBet365betamaxbettingBharat Telecombig databitcoinblue economyBlue-BayBOIboko haramBollywoodBOMbombingbookbookmakerbooksbossBotswanabpmlBPOBramer BankbrazilbrexitBritish AirwaysbudgetbuildingbusesBusinessbusiness trendsCabinetcall centresCanadacanecareercareer tipscargocarnivalcasinoCaudanCCIDCCMCCTVCEBcelebretiescelebritiescementChagoscharityCharlie HebdoCHCchilechinachromeCIELcigarettesCim FinancecinemaclashesCMTcomoroscompetitionconcertconferenceConfinementCongoconstitutional amendmentconstructioncontestcontestscontractcooperationCoronaviruscorruptioncounterfeitcoupCourtCourtscouvre-feuCOVID-19CPBCPEcreativitycreditscreolecrisiscruise shipcruise shipsCSOCT PowerCultureCurepipecustomercustomerscustomsCVCWAcyclingcyclonedamDawood RawatdayDBMdeficitdenguedeportationdevelopmentDiego GarciadivalidoctorsdodoDomaine les PaillesDonald TrumpDPPdrug traffickingdrugsDTAADubaiDuty Freee-commercee-servicesearthquakeebeneebolaecoécolesecologyeconomicEconomic Development BoardeconomicseconomyEducationeducation abroadeducation reformEEZEgyptEIILMelectionelectionselectoral reformelectricityelon muskembassyEmiratesemirates airlinesEmtelenergyENLentrepreneurshipEnvironmentEOCEUEuroEuropeeventeventsexamexaminationexamsexpoexportfacebookfairFalcqfarmersfarmingfashionfast foodfbiFDIfeefeesferryfestivalFievre AphteuseFIFAFIFA World CupFilm Rebate SchemefilmingfilmsfinancefinancesfinancingFirefishfishingFIUFlacqFlic-en-FlacfloodFloodsflourfonction publiquefoodFootballforecastforeign workersForumFrancefraudfruitfruitsFSCFTAfuelfunnyGAARgabongadgetsgalaxygalaxy notegamblinggame of thronesgamesgasgazaGDPGermanyghanaGlobal BusinessgolfGoodlandsgoogleGorah Issac casegovernmentGRAGrand Baygrand-baieGrand-BassinGrand-Gaubegreecegreengreen energygrippeGTUH1N1hackershajjhamashappinessHawaiihawkershealthhealthcareHeritage Cityhi-techhigher educationhighlandshistoryHolcimholidaysHong Konghorse raceshorse racingHospitalhotelhotel businesshotelshowhow toHRHRDCHSBCHSCHSC ProhtchungaryhuntingHusein Abdool RahimIBAIBLICACICTICTAID cardiframacillegal fishingillegal migrationillegal workersIMFimportindiaIndian OceanIndian Ocean Island GamesIndonesiainflationinfluenzaInfographicsinfrastructureinnovationinnovationsinsuranceinterest rateinternetinterpolInterviewinterview tipsinvestinginvestmentinvestmentsIOCIORECiosiPadiphoneIPOiraniraqirelandIRSISISislamicisraelITItalyjapanJean-Claude Bastos de MoraisJellyfishJewelleryJin FeiJIOIjobjobsjockeyjournalismJulian AssangeKailash TrilochunKenyakitesurfingKPMGkreolla buttelabourLafargelandlandslideLarsen & ToubrolawlawslayoffsLe MorneleadershipleakLepeplexpressliberiaLibyalifeloanloanslocal governmentLockdownlogisticslondonlotteryLottotechLRTLufthansalycheeMadagascarmade in morisMahebourgmalariamalaysiamalaysia airlinesMaldivesMalimallmanagementmanagement tipsmanufacturingmarketmarketingmarketsMauBankMauritiansmauritiusMBCMCBMCCIMDFPMeatmeccamediaMedical CouncilMedical tourismmedicamentsmedicineMedineMedPointmeetingMEFMegh PillayMESMeteoMetro ExpressMEXAmexicoMFAMGIMHCmichaela harte caseMicrosoftMIDMidlandsMIEmigrationmigration crisisminimum salaryminimum wagemiss mauritiusmistakesMITDmlMMMmobilemobile phonesMokamoneymoney launderingmonkeyMont-ChoisyMoody’sMoroccomotivationmoviesMozambiqueMPAMPCMPCBMPLMQAMRAMSBMSCMSMMTMTCMTPAMusicMV BenitaNad SivaramenNaïadeNamibiaNandanee SoornackNarendra ModinasanatureNavin RamgoolamNavind KistnahNCBNCGNDUNECnefNegative Income TaxNelson MandelaNeotownNepalnetherlandsnetworkingNew Mauritius Hotelsnew zealandNGONHDCNICNICHLNigerianight clubsNitin Chinien caseNobel Prizenokianorth koreaNRBNTANTCNWCCNWECOCDEoceanocean economyofofficialsoffshoreoilOlympic GamesOmega ArkOmnicaneoniononlineopinionOppositionorangeoscaroscar pistoriusOUMoutsourcingPakistanpalestinePamplemoussesPanama Paperspandit sungkurParadise PapersparliamentPaul BérengerpensionpensionspeoplePereyberepermis de travailPhilippinesPhoenix Beveragesphonespicture of the daypillspiracyplageplagueplanPlanet Earth InstitutePMPMEPMOpmsdPNQpokerpolicepoliticspollutionPonzi SchemeportPort LouisPort-LouispostPovertyPPPPRPravind JugnauthPRBpresentationpresentation tipspresidentpricepricesprisonproblemprofitprojectprojectsprostitutionprotestspsacPSCpsychologyPTRpublic functionpublic servicepwcQatarQuantum Globalquatre-bornesquotesrainsRajindraparsad SeechurnRakesh GooljauryransomwareratesratingratingsRavi YerrigadooRDAreal estaterecallsreformreformsrefugeesreligionrentrepo ratereportRESRésidence Barklyrestaurantrestaurantsresultresultsresumeresume tipsretailReunionrevenuericeRiche-TerreriseRiviere-du-RempartRiviere-Noireroadsroche-boisRoches-Noires caseRodriguesRogersrose-belleRose-HillrosewoodRoshi BhadainRum and SugarRundheersing BheenickrupeeRussiaRwandasafetySAJsalariessalarysalesalessales tipssamsungsanctionssaudi arabiaSBIsbmSCscamscandalSCBGscholarshipscholarshipsSchoolschoolsscienceseasecuritySEMSEMDEXSenegalSeychellesShakeel MohamedShanghaisharksshootingshoppingshopping fiestashopping mallshopping mallsshowShowkutally SoodhunSICsicomSierra LeonesingaporeSITskillssmall businessSmall Planters Associationsmart citysmartphonesSMeSME MauritiusSMEDASMFsmmsnapchatSobrinho casesocialsocial mediasocial networks & messengersSofitelsoftwaresolar energySomaliasonysouthsouth africaSouth China Seasouth koreasouth sudanspainsponsorshipsportSportsSquatterssri lankaSSRStar KnitwearstartupsstatisticsstatsSTCstockstock marketstocksstrategystreet vendorsStressstrikestudystudy abroadstylesubventionsuccesssuccess storysugarsugar canesummitSun ResortsSun Tan caseSunkai caseSunnystarssupermarketssurveySwanSwedenSwitzerlandsyriaTAtabletsTaiwanTanzaniataxtax fraudtax heaventaxesTbillsteateacherTeachersteamTECtechnologytelecomtendertendersterrorismtertiarytextilethailandthethefttimetime managementtipstototaltourismtoystradetrade feetradingtrainingtrainingstransporttraveltrendsTrioletTripAdvisorTrou-aux-BichestsunamitunaTunisiaTurfTurkeyturkish airlinesTVtwittertyphoonUdMUgandaukukraineununemploymentUNESCOunionsuniverseuniversityuomUSUTMvacanciesvacancyVacoasVacoas Popular Multipurpose Cooperative SocietyVacoas-PhoenixVanilla Islandsvarma caseVATVeekram BhunjunvegetablesVerizonvideoVideo of the Dayvirtual realityvisaVishnu Lutchmeenaraidoovisitvivo energyvolcanowasteWaterWaterparkWeatherwest africawhatsappWhitedot Casewi-fiwikileakswindowsWMAwomenworkwork abroadworkersWorkshopWorldWorld Bankwriting tipsWTOXavier-Luc DuvalyahooYasin DenmamodeyemenYEPYerrigadoogateyoutubeZambiazimbabwe
Mauritius
© 2010-2020 mega.mu