Investissement: le BoI se Rapproche des Zones Economiques Internationales

5 years, 11 months ago - October 30, 2015
Après l’ouverture de l’antenne parisienne, c’est à New Delhi que le Board of Investment (BoI) aménage son nouveau bureau.

L’ouverture est prévue demain, vendredi 30 octobre, par le Premier ministre mauricien. Le bureau sera installé au siège du haut-commissariat de Maurice en Inde. L’annonce a été faite mardi par la délégation mauricienne lors des travaux du sommet Inde-Afrique, qui a débuté le même jour dans la capitale indienne.

Une quarantaine de chefs d’État africains (sur 52) ont fait le déplacement pour resserrer le partenariat économique entre les deux continents. Parmi eux, le Premier ministre sir Anerood Jugnauth qui est arrivé hier pour participer au sommet des chefs d’État prévu ce matin.

Coopération triangulaire

En annonçant l’ouverture du bureau du BoI à New Delhi, Maurice souhaite se donner les moyens pour attirer des investissements indiens au pays. Et cela dans le cadre d’une coopération triangulaire privilégiant l’axe Inde-Maurice-Afrique.

«Maurice a tout intérêt à se positionner pour capter une partie des capitaux colossaux que l’Inde a déjà placés et projette d’investir en Afrique», affirme Rajiv Servansingh, qui était le directeur régional de l’ancien bureau du BoI à Mumbai. Et d’ajouter qu’avec un bureau à New Delhi, «le pays sera en mesure de mieux orienter sa politique d’investissements en étant plus agressif auprès des industriels souhaitant prendre le pari régional».

L’ouverture des bureaux de représentation commerciale s’inscrit, par ailleurs, dans la nouvelle stratégie d’ouverture de Maurice visant à se rapprocher des pays ou des zones économiques qui peuvent potentiellement aider le pays à passer à un autre palier de son développement. Notamment en attirant des investissements étrangers nécessaires pour lui permettre de devenir ce vaste chantier de développement avec la réalisation de son projet phare, soit la réalisation des smart cities.

De ce fait, le BoI se propose d’ouvrir des bureaux dans des cités stratégiques où des Trade & Investment Managers seront postés. Après Paris et New Delhi, des bureaux seront éventuellement ouverts à Beijing, Genève, Pretoria, Londres, Moscou et New York.

Face aux investisseurs nichés en Asie ou en Europe, Maurice compte mettre le paquet pour leur faire comprendre que le pays est aujourd’hui une destination dépassant «les clichés traditionnels d’île tropicale paradisiaque, avec des plages de sable blanc et un lagon couleur turquoise». Car en se positionnant comme le carrefour de l’Asie, de l’Afrique et de l’Europe, le pays est considéré comme une véritable plateforme d’affaires et d’investissements qui présente de multiples opportunités dans divers secteurs d’activité.

Qui pilotera le bureau ?

D’ailleurs, le ministre des Finances Vishnu Lutchmeenaraidoo a, lors de sa récente visite en France, présenté la vision économique de Maurice et cherché l’appui d’investisseurs français dans plusieurs secteurs d’activités, en particulier dans les filières prioritaires : les smart cities, le développement du port, les TIC, l’économie océanique, entre autres.

En 2014, l’Inde a investi Rs 145 millions alors que pour le premier semestre de 2015, le flux d’investissements transitant par Maurice n’a été que de Rs 9 millions. «Or, l’Inde recèle un énorme potentiel d’investissements, plus particulièrement dans le secteur des services. Quelques années de cela, la Grande péninsule était en tête de liste comme pourvoyeur du FDI à Maurice», explique Couldip Lala, directeur d’International Financial Services et spécialiste du marché financier indien.

En attendant de trouver quelqu’un pour piloter le bureau,- un appel à candidature est prévu -, le BoI compte solliciter un ressortissant indien pour assurer la transition. Quant à l’antenne parisienne de l’organisme qui est déjà opérationnelle, c’est Heerun Ghurburrun, ex-haut cadre du BoI, qui occupe le poste de directeur. Poste auquel il a déjà servi dans le passé, avant que le bureau ne soit fermé.

Parallèlement, Maurice s’engagera à établir des partenariats économiques avec l’Afrique. Du coup, le Mauritius Africa Fund, lancé lors du précédent Budget pour accompagner financièrement les entreprises mauriciennes souhaitant investir en Afrique, a été revu. Ce fonds, dont l’administration a été confiée au cabinet d’experts-comptables Deloitte, orientera sa stratégie d’investissement dans le développement des zones économiques exclusives. Trois pays ont été identifiés dans le Budget 2015-2016, à savoir Madagascar, le Ghana et le Sénégal.

Text by lexpress.mu

We also recommend

Tags Cloud
2010accidentsadvertisingAfrAsiaafricaagroAir Franceair mauritiusAirlinesairportairway coffeeAlvaro SobrinhoamazonAmeenah Gurib-FakimAMLandroidApollo Bramwellappleappointmentsappsarrestasiaauditaudit reportaustraliaaviationawardsBABagatelleBAIBangladeshbankbanksbarclaysbeachbeachesBeau Bassin-Rose HillbetamaxBOIboko haramBollywoodBOMbombingbpmlBPOBramer BankbrazilbrexitbudgetBusinessCanadacanecareercareer tipscasinoCCIDCCMCEBcementChagosCHCchinaCIELcigarettesconferenceConfinementCongoconstructioncontestCoronaviruscorruptionCourtCourtscouvre-feuCOVID-19CPBCPEcreativitycrisiscruise shipsCSOCT PowerCultureCurepipecustomerscustomsCWAcyclonedamDawood RawatDBMdeficitdenguedevelopmentdoctorsDomaine les PaillesDPPdrug traffickingdrugsDTAADuty FreeearthquakeebolaecoécoleseconomyEducationEgyptelectionselectoral reformelectricityEmiratesEmtelenergyENLentrepreneurshipEUEuropeeventsexamexamsexpoexportfacebookfairfarmersfeeFIFA World CupfinancefinancesFirefishfishingFlacqFlic-en-FlacFloodsfoodFootballforecastforeign workersFrancefraudfruitsFSCfuelfunnyGAARgamblinggamesgazaGermanygooglegovernmentGRAgreengreen energyhackershajjhawkershealthhealthcareHeritage Cityhistoryholidayshorse racingHospitalhotelhotel businesshotelshow toHRHRDCHSBCHSCIBLICACICTICTAID cardillegal fishingIMFimportindiaIndian OceanIndonesiainflationinfrastructureinnovationsinsuranceinternetInterviewinterview tipsinvestmentinvestmentsiosiPadiphoneiraniraqIRSISISisraelITItalyjapanJin FeijobjobsjournalismKenyalandlawlawslayoffsleadershipLepeploanslocal governmentLockdownlotteryLRTLufthansaMadagascarmalaysiamalaysia airlinesmanagementmanagement tipsmanufacturingmarketmarketingmarketsMauBankMauritiansmauritiusMBCMCBMCCImeccaMedical CouncilmedicamentsmedicineMedPointmeetingMEFMESMetro ExpressMEXAMicrosoftMIDMIEmigrationminimum salaryminimum wagemlMMMmoneymoney launderingmotivationmoviesMozambiqueMPAMPCMPCBMRAMSCMSMMTMTCMTPAMusicMV BenitaNandanee SoornackNarendra ModinatureNavin RamgoolamNavind KistnahNCBNDUnetworkingNew Mauritius HotelsNHDCNigeriaNobel Prizenorth koreaNTCNWCCofficialsoffshoreoilOlympic GamesOmnicaneorangeOUMPakistanpalestineparliamentPaul BérengerPhilippinesPhoenix Beveragespicture of the daypiracyplagePMPMOpmsdPNQpolicepoliticsportPort LouisPort-LouisPravind JugnauthPRBpricepricesproblemprostitutionprotestspsacPSCpsychologyPTRpublic servicequatre-bornesrainsRakesh Gooljauryratingsreal estatereformsrepo rateRESrestaurantsresultresultsReunionriceroadsRoches-Noires caseRodriguesRogersRose-HillRoshi BhadainRussiaSAJsalariessalarysalessamsungsaudi arabiasbmSCscamscandalscholarshipsSchoolschoolssciencesecuritySeychellessharksshootingshoppingshopping mallSICsicomsingaporeSITskillssmart citysmartphonesSMeSMEDASobrinho casesocial mediasocial networks & messengerssolar energysouthsouth africasouth koreasportSportsstartupsstatisticsstatsSTCstrategystreet vendorsstrikestudysuccesssugarSun Tan caseSunkai casesyriaTAtabletsTanzaniataxtax heaventaxesteaTECtechnologytelecomterrorismtextilethailandthefttime managementtipstourismtradingtrainingstransporttrendstunaTurfTurkeyTVtyphoonukukraineunemploymentunionsuniversityuomUSUTMvacanciesVacoas Popular Multipurpose Cooperative SocietyVacoas-Phoenixvarma casevegetablesVideo of the DayvisaVishnu LutchmeenaraidooWaterWaterparkWeatherWhitedot Casewi-fiWMAWorld BankXavier-Luc DuvalYEPzimbabwe