Goodlands: Le Nouveau Marché Se Fait Attendre

5 years, 8 months ago - May 10, 2016
Illustration

Illustration

En novembre 2014, les habitants de Goodlands ainsi que les marchands opérant au marché de la localité voyaient poindre une lueur d’espoir à l’horizon.

Lors d’une cérémonie officielle, la première pierre de ce qui aurait dû devenir le nouveau marché était posée sur un terrain proche de l’actuelle structure. Toutefois, 18 mois plus tard, force est de constater qu’aucune pierre n’est venue s’ajouter à la première.

Pourtant, une somme de Rs 100 millions avait été budgétée par le précédent gouvernement pour la construction de ce marché qualifié, à ce moment-là, de «cinq étoiles». De quoi réjouir les villageois étant donné que la structure où se tient le marché jusqu’à l’heure date de quarante ans et suscite un sentiment de honte chez eux tant elle jure avec les autres développements qu’a connus Goodlands au cours de ces quatre dernières décennies.

Suryadeo Ramyeead, l’un des marchands que nous rencontrons au vieux marché, nous confie que Lormus Bundhoo, ancien ministre, avait déclaré que la nouvelle construction verrait le jour là où a été posée la première pierre. «Nous étions très satisfaits car c’était un endroit idéal», poursuit-il avant d’ajouter que «maintenant, nous avons appris que ce même projet a été transféré plus loin, près du VIP Shopping Mall (NdlR, à une distance de quelque 2,5 kilomètres)». Une décision qui suscite la colère de ce marchand de vêtements. Et pour cause, «personne n’est venu nous voir mais si les autorités vont de l’avant avec cette idée, nous manifesterons car cela gâchera nos affaires. Le VIP Shopping Mall se trouve dans un lieu isolé, qui n’est pas fréquenté».

Le marchand attire aussi notre attention sur l’état déplorable de l’ancien marché. À certains endroits, les feuilles de tôle formant la toiture se sont envolées et les occupants des lieux n’ont eu d’autre alternative que de les remplacer par des morceaux de plastique souple. Il n’empêche que quand il pleut, les marchands disent faire face à beaucoup de difficultés. «L’eau pénètre partout, au risque d’abîmer nos articles. Aussi, par mauvais temps, est-il préférable que nous les ramassions».

SOL TRUFFÉ DE TROUS

Nous constatons, par ailleurs, que le sol est truffé de trous. Selon Dayanand Jhingoor, un autre marchand, cet état de choses fait que les gens qui fréquentent le marché ont parfois les pieds coincés ou se blessent. «Partou pé pouri, pé casé», lance-t-il. Et cela, malgré que ces marchands payent Rs 300 par mois pour louer les étals.

Sanjay Soobrun, président de la Northern General Traders Association (NGTA), explique que les membres de l’association, soit les marchands opérant au marché de Goodlands, sont dans le flou. «En tant que représentant des marchands, je devrais savoir ce qui se passe. Il est dommage que je sois mis à l’écart. Je ne sais rien», fait-il ressortir. Sanjay Soobrun soutient que depuis quelque temps, outre l’état lamentable du marché, les occupants de celui-ci sont confrontés à un autre problème de taille, ce qu’il appelle des «fraudeurs». Il s’agit de marchands ambulants qui se sont installés à l’extérieur du marché, obstruant les rues. «Ces marchands viennent de différentes régions, ils vendent des articles similaires aux nôtres mais à un prix inférieur vu qu’ils n’ont pas à s’acquitter de frais de location comme nous. Ils ont même aménagé des tentes et d’autres infrastructures et c’est malheureux qu’il n’y ait pas de contrôle», s’insurge le président de la NGTA.

Interrogé sur la question, le secrétaire parlementaire privé (PPS) Sharvanand Ramkaun a déclaré que le précédent gouvernement projetait effectivement de bâtir un marché flambant neuf sur une superficie de quatre arpents à proximité de l’ancienne structure mais lorsque les appels d’offres ont été lancés en ce sens, les nouveaux députés de la circonscription ont constaté que les coûts proposés étaient trop élevés. En conséquence, décision a été prise de transférer le projet près du VIP Shopping Mall où un terrain de 10 arpents a été mis à la disposition des autorités par la propriété de Saint-Antoine. Toutefois, au vu du mécontentement que provoque cet emplacement, Sharvanand Ramkaun soutient que ce projet aussi a été abandonné et que les autorités sont à la recherche d’un autre terrain faisant l’unanimité.

Text by lexpress.mu

We also recommend

Tags Cloud
2010accidentsadvertisingAfrAsiaafricaagroAir Franceair mauritiusAirlinesairportairway coffeeAlvaro SobrinhoamazonAmeenah Gurib-FakimAMLandroidApollo Bramwellappleappointmentsappsarrestasiaauditaudit reportaustraliaaviationawardsBABagatelleBAIBangladeshbankbanksbarclaysbeachbeachesBeau Bassin-Rose HillbetamaxBOIboko haramBollywoodBOMbombingbpmlBPOBramer BankbrazilbrexitbudgetBusinessCanadacanecareercareer tipscasinoCCIDCCMCEBcementChagosCHCchinaCIELcigarettesconferenceConfinementCongoconstructioncontestCoronaviruscorruptionCourtCourtscouvre-feuCOVID-19CPBCPEcreativitycrisiscruise shipsCSOCT PowerCultureCurepipecustomerscustomsCWAcyclonedamDawood RawatDBMdeficitdenguedevelopmentdoctorsDomaine les PaillesDPPdrug traffickingdrugsDTAADuty FreeearthquakeebolaecoécoleseconomyEducationEgyptelectionselectoral reformelectricityEmiratesEmtelenergyENLentrepreneurshipEUEuropeeventsexamexamsexpoexportfacebookfairfarmersfeeFIFA World CupfinancefinancesFirefishfishingFlacqFlic-en-FlacFloodsfoodFootballforecastforeign workersFrancefraudfruitsFSCfuelfunnyGAARgamblinggamesgazaGermanygooglegovernmentGRAgreengreen energyhackershajjhawkershealthhealthcareHeritage Cityhistoryholidayshorse racingHospitalhotelhotel businesshotelshow toHRHRDCHSBCHSCIBLICACICTICTAID cardillegal fishingIMFimportindiaIndian OceanIndonesiainflationinfrastructureinnovationsinsuranceinternetInterviewinterview tipsinvestmentinvestmentsiosiPadiphoneiraniraqIRSISISisraelITItalyjapanJin FeijobjobsjournalismKenyalandlawlawslayoffsleadershipLepeploanslocal governmentLockdownlotteryLRTLufthansaMadagascarmalaysiamalaysia airlinesmanagementmanagement tipsmanufacturingmarketmarketingmarketsMauBankMauritiansmauritiusMBCMCBMCCImeccaMedical CouncilmedicamentsmedicineMedPointmeetingMEFMESMetro ExpressMEXAMicrosoftMIDMIEmigrationminimum salaryminimum wagemlMMMmoneymoney launderingmotivationmoviesMozambiqueMPAMPCMPCBMRAMSCMSMMTMTCMTPAMusicMV BenitaNandanee SoornackNarendra ModinatureNavin RamgoolamNavind KistnahNCBNDUnetworkingNew Mauritius HotelsNHDCNigeriaNobel Prizenorth koreaNTCNWCCofficialsoffshoreoilOlympic GamesOmnicaneorangeOUMPakistanpalestineparliamentPaul BérengerPhilippinesPhoenix Beveragespicture of the daypiracyplagePMPMOpmsdPNQpolicepoliticsportPort LouisPort-LouisPravind JugnauthPRBpricepricesproblemprostitutionprotestspsacPSCpsychologyPTRpublic servicequatre-bornesrainsRakesh Gooljauryratingsreal estatereformsrepo rateRESrestaurantsresultresultsReunionriceroadsRoches-Noires caseRodriguesRogersRose-HillRoshi BhadainRussiaSAJsalariessalarysalessamsungsaudi arabiasbmSCscamscandalscholarshipsSchoolschoolssciencesecuritySeychellessharksshootingshoppingshopping mallSICsicomsingaporeSITskillssmart citysmartphonesSMeSMEDASobrinho casesocial mediasocial networks & messengerssolar energysouthsouth africasouth koreasportSportsstartupsstatisticsstatsSTCstrategystreet vendorsstrikestudysuccesssugarSun Tan caseSunkai casesyriaTAtabletsTanzaniataxtax heaventaxesteaTECtechnologytelecomterrorismtextilethailandthefttime managementtipstourismtradingtrainingstransporttrendstunaTurfTurkeyTVtyphoonukukraineunemploymentunionsuniversityuomUSUTMvacanciesVacoas Popular Multipurpose Cooperative SocietyVacoas-Phoenixvarma casevegetablesVideo of the DayvisaVishnu LutchmeenaraidooWaterWaterparkWeatherWhitedot Casewi-fiWMAWorld BankXavier-Luc DuvalYEPzimbabwe