Décryptage: efficacité et effet observé de Sinopharm

1 month ago - April 14, 2021
None
L’annonce a fait l’effet d’une bombe, même si l’information est connue depuis longtemps. Le Chinese Centre for Disease Control (CDC) and Prevention déclare que les vaccins chinois ont un faible taux d’efficacité par rapport à ceux utilisant la technologie ARN et, dans la foulée, vante leurs mérites.

Qu’en est-il ? Comment se calcule l’efficacité d’un vaccin ? Sinopharm, dont une cargaison est arrivée hier, mardi 13 avril, protégera-t-il la population ?

En décembre, Sinopharm avait annoncé que son vaccin est efficace à 79 %. Lorsqu’il a été par la suite approuvé aux Émirats arabes unis, une efficacité de 86 % a été rapportée. Lorsque cette annonce avait été faite, Sinopharm a déclaré que les deux chiffres étaient valides. Presque en même temps, après une étude, le Brésil avait annoncé qu’un autre vaccin chinois, Sinovac, avait une efficacité de 50 % alors que le fabricant avait indiqué un taux de 72 %. Mais l’institut qui a mené l’étude au Brésil a précisé que «le vaccin est efficace à 78 % pour prévenir les cas légers nécessitant un traitement et à 100 % pour éviter les cas modérés à graves».

Est-ce que les chiffres sont contradictoires ? Non. Houriiyah Tegally, chercheuse et doctorante en bio-informatique, explique qu’il faut faire la différence entre l’efficacité et l’effet observé. L’efficacité dépend du résultat pendant les études cliniques. Par contre, l’effet est la manière dont le vaccin réagit dans le fonctionnement réel. «Lors de l’étude, deux groupes, l’un vacciné et l’autre avec un placébo, sont observés pendant un timeframe établi», dit-elle. Ensuite, il est déterminé quel pourcentage des personnes vaccinées attraperait la maladie par rapport à l’autre groupe.

Mais l’effet observé, c’est comment, individuellement, chaque personne vaccinée réagit par rapport à la maladie. Pour en revenir aux chiffres du Brésil, 50 % des vaccinés ont contracté la maladie par la suite, mais 100 % des vaccinés n’ont pas eu la forme grave. Dans tous les cas, le vaccin protège.

L’autre facteur à prendre en compte lorsqu’on parle d’effet de vaccination est : «où et comment» les études ont été menées. Angela Rasmussen, une virologue canadienne spécialiste des virus émergents et qui a beaucoup travaillé sur les coronavirus, explique que les études ont souvent été faites sur différentes populations qui ont un risque différent d’infection.

Houriiyah Tegally avance que c’est précisément pour cette raison que les vaccins ne peuvent pas être comparés «head to head». «Il faut aussi voir quand les vaccins ont été testés. Par exemple, les études de Pfizer et Moderna n’ont pas été réalisées pendant le «peak» de la pandémie. Quant à l’efficacité de Sinovac au Brésil, il faut prendre en compte la population et le variant brésilien qui circulait.» Donc, l’efficacité d’un vaccin par rapport à un autre n’a pas encore été établie.

Et Sinopharm dans tout ça ? L’information n’est pas réellement nouvelle. Depuis le début, les vaccins utilisant l’ARN ont annoncé des taux d’efficacité supérieure à 90 % (Pfizer 91,3 %, Moderna 94,5 %) alors que les vaccins à virus inactivé ont annoncé environ 80 % (Sinopharm 79,34 %, Covaxin 80,6 %). Cependant, il faut aussi noter que le CDC chinois a reconnu que les chercheurs considèrent l’administration d’une troisième dose ou encore un mélange de vaccins pour rendre les vaccins chinois plus efficaces, sans pour autant annoncer si un nouveau taux d’efficacité a été défini et si les données concernant l’effet sur l’individu ont aussi été remises en cause.

Toujours est-il que fin mars, les Émirats arabes unis ont annoncé qu’une petite partie des personnes vaccinées au Sinopharm nécessitent une troisième dose pour booster leur système immunitaire.

En chiffres

  • 60 % du personnel hospitalier déjà vaccinés
  • Plus de 50 % des dialysés vaccinés
  • Environ 10 % de la population en générale vaccinée, à ce jour

L’ambassade de Chine à Maurice : «L’efficacité des vaccins chinois est reconnue à travers le monde»

«La vaccination est un moyen efficace pour lutter contre le Covid-19. Jusqu’à présent, plus de 70 pays ont autorisé l’utilisation des vaccins chinois. La Chine a aidé plus de 80 pays et trois organisations internationales. L’efficacité et la sûreté des vaccins chinois sont reconnues à travers le monde», a réagi l’ambassade de Chine à Maurice. Elle a aussi précisé que la Chine suit la situation de la pandémie à Maurice de près et que malgré la pénurie, le pays a décidé d’aider Maurice. «Cela reflète la coopération anti-pandémie entre la Chine et Maurice.» Nous avons également tenté d’avoir la réaction d’Alain Wong, ambassadeur de Maurice à Beijing, mais sans succès.

Text by lexpress.mu

We also recommend

Tags Cloud
2010accidentsadvertisingAfrAsiaafricaagroAir Franceair mauritiusAirlinesairportairway coffeeAlvaro SobrinhoamazonAmeenah Gurib-FakimAMLandroidApollo Bramwellappleappointmentsappsarrestasiaauditaudit reportaustraliaaviationawardsBABagatelleBAIBangladeshbankbanksbarclaysbeachbeachesBeau Bassin-Rose HillbetamaxBOIboko haramBollywoodBOMbombingbpmlBPOBramer BankbrazilbrexitbudgetBusinessCanadacanecareercareer tipscasinoCCIDCCMCEBcementChagosCHCchinaCIELcigarettesconferenceConfinementCongoconstructioncontestCoronaviruscorruptionCourtCourtscouvre-feuCOVID-19CPBCPEcreativitycrisiscruise shipsCSOCT PowerCultureCurepipecustomerscustomsCWAcyclonedamDawood RawatDBMdeficitdenguedevelopmentdoctorsDomaine les PaillesDPPdrug traffickingdrugsDTAADuty FreeearthquakeebolaecoécoleseconomyEducationEgyptelectionselectoral reformelectricityEmiratesEmtelenergyENLentrepreneurshipEUEuropeeventsexamexamsexpoexportfacebookfairfarmersfeeFIFA World CupfinancefinancesFirefishfishingFlacqFlic-en-FlacFloodsfoodFootballforecastforeign workersFrancefraudfruitsFSCfuelfunnyGAARgamblinggamesgazaGermanygooglegovernmentGRAgreengreen energyhackershajjhawkershealthhealthcareHeritage Cityhistoryholidayshorse racingHospitalhotelhotel businesshotelshow toHRHRDCHSBCHSCIBLICACICTICTAID cardillegal fishingIMFimportindiaIndian OceanIndonesiainflationinfrastructureinnovationsinsuranceinternetInterviewinterview tipsinvestmentinvestmentsiosiPadiphoneiraniraqIRSISISisraelITItalyjapanJin FeijobjobsjournalismKenyalandlawlawslayoffsleadershipLepeploanslocal governmentLockdownlotteryLRTLufthansaMadagascarmalaysiamalaysia airlinesmanagementmanagement tipsmanufacturingmarketmarketingmarketsMauBankMauritiansmauritiusMBCMCBMCCImeccaMedical CouncilmedicamentsmedicineMedPointmeetingMEFMESMetro ExpressMEXAMicrosoftMIDMIEmigrationminimum salaryminimum wagemlMMMmoneymoney launderingmotivationmoviesMozambiqueMPAMPCMPCBMRAMSCMSMMTMTCMTPAMusicMV BenitaNandanee SoornackNarendra ModinatureNavin RamgoolamNavind KistnahNCBNDUnetworkingNew Mauritius HotelsNHDCNigeriaNobel Prizenorth koreaNTCNWCCofficialsoffshoreoilOlympic GamesOmnicaneorangeOUMPakistanpalestineparliamentPaul BérengerPhilippinesPhoenix Beveragespicture of the daypiracyplagePMPMOpmsdPNQpolicepoliticsportPort LouisPort-LouisPravind JugnauthPRBpricepricesproblemprostitutionprotestspsacPSCpsychologyPTRpublic servicequatre-bornesrainsRakesh Gooljauryratingsreal estatereformsrepo rateRESrestaurantsresultresultsReunionriceroadsRoches-Noires caseRodriguesRogersRose-HillRoshi BhadainRussiaSAJsalariessalarysalessamsungsaudi arabiasbmSCscamscandalscholarshipsSchoolschoolssciencesecuritySeychellessharksshootingshoppingshopping mallSICsicomsingaporeSITskillssmart citysmartphonesSMeSMEDASobrinho casesocial mediasocial networks & messengerssolar energysouthsouth africasouth koreasportSportsstartupsstatisticsstatsSTCstrategystreet vendorsstrikestudysuccesssugarSun Tan caseSunkai casesyriaTAtabletsTanzaniataxtax heaventaxesteaTECtechnologytelecomterrorismtextilethailandthefttime managementtipstourismtradingtrainingstransporttrendstunaTurfTurkeyTVtyphoonukukraineunemploymentunionsuniversityuomUSUTMvacanciesVacoas Popular Multipurpose Cooperative SocietyVacoas-Phoenixvarma casevegetablesVideo of the DayvisaVishnu LutchmeenaraidooWaterWaterparkWeatherWhitedot Casewi-fiWMAWorld BankXavier-Luc DuvalYEPzimbabwe