Projet du CEB aux Grandes Salines: «On n’a pas d’alternative», dit Hébrard

6 years, 2 months ago - November 10, 2015
En matière de production énergétique, le pays est sur «la corde raide», avait admis le ministre de l’Énergie Ivan Collendavelloo.

Encore plus maintenant que le projet de centrale aux Grandes Salines est en butte aux considérations écologiques, depuis que le ministère de l’Agro-industrie a admis l’existence de marécages sur le site identifié.

Si le pays n’est pas encore dans une situation critique en matière de production énergétique, il risque d’être confronté à des éventualités de black-out en 2018 si rien n’est fait d’ici 2016. Or, le projet de centrale à charbon de 100 MW CT Power à Pointe-aux-Caves a été mis aux oubliettes. Sans compter que le remplacement de quatre moteurs à la centrale thermique de St-Louis est en suspens à cause d’un litige opposant la firme danoise Burmeister & Wain Scandinavian Contractor au Central Electricity Board (CEB). Les autorités s’étaient donc rabattues sur la centrale à gaz naturel liquéfié des Grandes Salines, considérée comme un plan B.

CEB dans l'impasse

Mais maintenant que ce projet est lui aussi contesté, le CEB est dans l’impasse. Les autorités n’ont pas d’alternative, admet le directeur de l’organisme Gérard Hébrard, interrogé par l’express. «La centrale thermique de CT Power était une option sur laquelle comptait le CEB. Depuis que le projet a été abandonné, il a fallu trouver une alternative. Si la centrale des Grandes Salines tombe à l’eau, nous n’avons pas d’alternative pour le moment.»

Pour ce projet, le CEB n’a pas encore fait de requête pour un permis Environment Impact Assessment (EIA) au ministère de l’Environnement. D’où la récente démarche du directeur du CEB d’envoyer une lettre au ministère de l’Énergie pour demander que les restrictions imposées dans le permis EIA obtenu pour les cuves de stockage soient révoquées. Dans sa missive, Gérard Hébrard insiste sur la nécessité pour le CEB de respecter les délais pour la réalisation du projet comprenant la construction de la centrale et l’installation des trois cuves.

Quid des marécages se trouvant sur le site ? Gérard Hébrard explique que le terrain délimité est de six hectares. Les marécages occupent un hectare, tout comme la zone tampon. Selon lui, l’espace restant est suffisant pour la centrale des Salines. Celleci, d’une capacité de 135 à 150 MW, devrait coûter environ Rs 7 milliards, incluant l’installation des cuves, au coût de Rs 540 millions.

Selon Ivan Collendavelloo, le CEB recherche toujours un consultant. Le ministre estime qu’il est urgent de démarrer la construction de la centrale des Grandes Salines car «nous avons les capacités pour faire face à la demande jusqu’en 2018. Après, le risque de black-out sera bel et bien là».

De son côté, le leader de l’opposition n’a pas changé de posture. Pour Paul Bérenger, les autorités devraient lancer un appel d’offres international sans préciser la technologie à être utilisée. Elles feraient ensuite leur choix une fois que tous les soumissionnaires auraient fait leur proposition.

Propositions préconisées par la Banque Mondiale

La Banque mondiale (BM) avait émis un rapport faisant état de la situation énergétique du pays. Elle y préconisait aussi des solutions à court et long terme. La première était d’établir un calendrier pour la maintenance afin que la production ne soit pas pénalisée. L’extension du «Power Purchase Agreement» avec le groupe CEL Beau Champ serait aussi souhaitable, selon la BM. Ont aussi été évoquées la baisse de tension aux heures de pointe ainsi que, à long terme, la construction de nouvelles unités de production.

Les unités de production

Outre les Independent Power Producers, le CEB possède 13 unités de production : quatre stations à énergie fossile et neuf stations hydroélectriques. L’usine de Fort Georges, qui fonctionne à l’huile lourde, fournit 25 % de la demande électrique. Autre unité : la centrale de Saint-Louis, où trois moteurs avaient été remplacés en 2006. Quant aux moteurs de Fort Victoria, ils ont été remplacés en 2011 et ont une durée de vie de 25 à 30 ans. La Nicolay Power Station est la seule qui fonctionne au kérosène.

Text by lexpress.mu

We also recommend

Tags Cloud
2010accidentsadvertisingAfrAsiaafricaagroAir Franceair mauritiusAirlinesairportairway coffeeAlvaro SobrinhoamazonAmeenah Gurib-FakimAMLandroidApollo Bramwellappleappointmentsappsarrestasiaauditaudit reportaustraliaaviationawardsBABagatelleBAIBangladeshbankbanksbarclaysbeachbeachesBeau Bassin-Rose HillbetamaxBOIboko haramBollywoodBOMbombingbpmlBPOBramer BankbrazilbrexitbudgetBusinessCanadacanecareercareer tipscasinoCCIDCCMCEBcementChagosCHCchinaCIELcigarettesconferenceConfinementCongoconstructioncontestCoronaviruscorruptionCourtCourtscouvre-feuCOVID-19CPBCPEcreativitycrisiscruise shipsCSOCT PowerCultureCurepipecustomerscustomsCWAcyclonedamDawood RawatDBMdeficitdenguedevelopmentdoctorsDomaine les PaillesDPPdrug traffickingdrugsDTAADuty FreeearthquakeebolaecoécoleseconomyEducationEgyptelectionselectoral reformelectricityEmiratesEmtelenergyENLentrepreneurshipEUEuropeeventsexamexamsexpoexportfacebookfairfarmersfeeFIFA World CupfinancefinancesFirefishfishingFlacqFlic-en-FlacFloodsfoodFootballforecastforeign workersFrancefraudfruitsFSCfuelfunnyGAARgamblinggamesgazaGermanygooglegovernmentGRAgreengreen energyhackershajjhawkershealthhealthcareHeritage Cityhistoryholidayshorse racingHospitalhotelhotel businesshotelshow toHRHRDCHSBCHSCIBLICACICTICTAID cardillegal fishingIMFimportindiaIndian OceanIndonesiainflationinfrastructureinnovationsinsuranceinternetInterviewinterview tipsinvestmentinvestmentsiosiPadiphoneiraniraqIRSISISisraelITItalyjapanJin FeijobjobsjournalismKenyalandlawlawslayoffsleadershipLepeploanslocal governmentLockdownlotteryLRTLufthansaMadagascarmalaysiamalaysia airlinesmanagementmanagement tipsmanufacturingmarketmarketingmarketsMauBankMauritiansmauritiusMBCMCBMCCImeccaMedical CouncilmedicamentsmedicineMedPointmeetingMEFMESMetro ExpressMEXAMicrosoftMIDMIEmigrationminimum salaryminimum wagemlMMMmoneymoney launderingmotivationmoviesMozambiqueMPAMPCMPCBMRAMSCMSMMTMTCMTPAMusicMV BenitaNandanee SoornackNarendra ModinatureNavin RamgoolamNavind KistnahNCBNDUnetworkingNew Mauritius HotelsNHDCNigeriaNobel Prizenorth koreaNTCNWCCofficialsoffshoreoilOlympic GamesOmnicaneorangeOUMPakistanpalestineparliamentPaul BérengerPhilippinesPhoenix Beveragespicture of the daypiracyplagePMPMOpmsdPNQpolicepoliticsportPort LouisPort-LouisPravind JugnauthPRBpricepricesproblemprostitutionprotestspsacPSCpsychologyPTRpublic servicequatre-bornesrainsRakesh Gooljauryratingsreal estatereformsrepo rateRESrestaurantsresultresultsReunionriceroadsRoches-Noires caseRodriguesRogersRose-HillRoshi BhadainRussiaSAJsalariessalarysalessamsungsaudi arabiasbmSCscamscandalscholarshipsSchoolschoolssciencesecuritySeychellessharksshootingshoppingshopping mallSICsicomsingaporeSITskillssmart citysmartphonesSMeSMEDASobrinho casesocial mediasocial networks & messengerssolar energysouthsouth africasouth koreasportSportsstartupsstatisticsstatsSTCstrategystreet vendorsstrikestudysuccesssugarSun Tan caseSunkai casesyriaTAtabletsTanzaniataxtax heaventaxesteaTECtechnologytelecomterrorismtextilethailandthefttime managementtipstourismtradingtrainingstransporttrendstunaTurfTurkeyTVtyphoonukukraineunemploymentunionsuniversityuomUSUTMvacanciesVacoas Popular Multipurpose Cooperative SocietyVacoas-Phoenixvarma casevegetablesVideo of the DayvisaVishnu LutchmeenaraidooWaterWaterparkWeatherWhitedot Casewi-fiWMAWorld BankXavier-Luc DuvalYEPzimbabwe