Fièvre aphteuse: l’importation des animaux gelée jusqu’à nouvel ordre

5 years, 9 months ago - September 17, 2016
Fièvre aphteuse: l’importation des animaux gelée

Fièvre aphteuse: l’importation des animaux gelée

Comment pallier le manque de bœufs sur le marché ? Alors que le ministre de l’Agro-industrie, Mahen Seeruttun avait songé à l’importation du bétail par voie aérienne, le Conseil des ministres a gelé cette option jusqu’à nouvel ordre, vendredi 16 septembre. Une mesure qui vise à combattre la propagation de la fièvre aphteuse dans l’île.

De son côté, la firme Socovia indique que tous ses bœufs sont désormais vaccinés et qu’aucun animal mort n’est à déplorer. «La vaccination est terminée et nos animaux vont bien. Les autorités sont obligées de nous laisser mettre nos animaux sur le marché», martèle Husain Pirbacosse, responsable de cette ferme de St-Martin.

1 700 porcs vaccinés à Bassin-Requin

La campagne de vaccination des porcs à St-Martin, après que deux fermes ont été infectées, est déjà complétée. De plus, 1 700 porcs ont été vaccinés mercredi à Bassin-Requin, Flacq. Au total, 8 775 animaux, excluant les porcs, ont été vaccinés.

Deux bœufs abattus à Solférino

Deux bœufs qui avaient été achetés pour la fête Eid-Ul-Adha, et qui n’ont pu être sacrifiés, ont été abattus mercredi à Solférino. Un nouveau cas de fièvre aphteuse a également été détecté à d’Épinay. À ce jour, le nombre d’animaux abattus s’élève à 1 455.

Un expert de la FAO à Maurice

Le vétérinaire français Didier Boisseleau, directeur départemental de la protection des populations et expert de la Food and Agriculture Organisation (FAO) en gestion de crise, est à Maurice pour faire un constat de la situation et conseiller le ministère de l’Agro-industrie sur les mesures à prendre dans le but de venir à bout de la fièvre aphteuse. Le gouvernement mauricien avait sollicité l’aide urgente de la FAO.

Salmonelle: Rs 400 000 de pertes

Par ailleurs, l’importation de poussins n’est pas concernée par la décision du Conseil des ministres jusqu’à présent. Toutefois, les 35 000 poussins et les 21 000 œufs éliminés suivant l’alerte à la salmonelle représentent une perte de Rs 400 000. C’est ce qu’indique le relevé du ministère de l’Agro-industrie. Les inspections dans les poulaillers se poursuivent et une campagne de désinfection démarre. Les poussins éliminés et les œufs détruits provenaient pour la majorité de la station du ministère de l’Agro-industrie à Réduit.

La vente de kebab pas affectée

Pas de baisse d’activité chez les marchands de poulets grillés de la capitale, bien qu’on ait récemment annoncé la présence éventuelle de la salmonelle dans certaines volailles. Pourquoi cette bactérie, qui peut provoquer la salmonellose chez l’être humain, ne paraît-elle pas faire peur aux vendeurs et aux consommateurs de kebab ?

La majorité des commerçants semblent être au courant de l’existence soupçonnée de cette source d’infection. John Kwan Peng, représentant d’une enseigne de kebab, confie être informé du problème. Pourtant, il ne remarque pas forcément un changement, voire une baisse, au niveau de la vente. C’est le même constat chez Nazeem Lauloo, également marchand de poulets grillés, qui trouve que les gens n’ont pas modifié leurs habitudes.

Le phénomène étant encore récent, les opérateurs disent ne pas avoir de réelles craintes pour le moment. Mais ils restent prudents. Une des précautions à prendre est de s’assurer que la viande soit cuite à une température suffisante pour éliminer les bactéries. Une autre mesure prise est de ne pas garder les viandes trop longtemps en stock.

Certains consommateurs avouent ne pas avoir peur de manger du poulet malgré l’avertissement des autorités. À l’instar de Sandrine Mootoosamy, cliente d’un fast-food, qui nous fait comprendre qu’elle fait confiance aux commerçants et pense qu’ils s’assurent de la qualité des produits utilisés.

Le constat est que même si les consommateurs et les opérateurs sont avertis de ce fait actuel, les habitudes, quant à elles, n’ont pas été grandement altérées. Du moins, pour le moment. Car aucun cas d’intoxication lié à la salmonelle n’a été rapporté.

Text by lexpress.mu

We also recommend

Tags Cloud
2010accidentsadvertisingAfrAsiaafricaagalegaagroAir Franceair mauritiusAirlinesairportairway coffeeAlvaro SobrinhoamazonAmeenah Gurib-FakimAMLandroidApollo Bramwellappleappointmentsappsarrestasiaauditaudit reportaustraliaaviationawardsBABagatelleBAIBangladeshbankbanksbarclaysbeachbeachesBeau Bassin-Rose HillbetamaxBOIboko haramBollywoodBOMbombingbpmlBPOBramer BankbrazilbrexitbudgetBusinessCanadacanecareercareer tipscasinoCCIDCCMCEBcementChagosCHCchinaCIELcigarettesconferenceConfinementCongoconstructioncontestCoronaviruscorruptionCourtCourtscouvre-feuCOVID-19CPBCPEcreativitycrisiscruise shipsCSOCT PowerCultureCurepipecustomerscustomsCWAcyclonedamDawood RawatDBMdeficitdenguedevelopmentdoctorsDomaine les PaillesDPPdrug traffickingdrugsDTAADuty FreeearthquakeebolaecoécoleseconomyEducationEgyptelectionselectoral reformelectricityEmiratesEmtelenergyENLentrepreneurshipEUEuropeeventsexamexamsexpoexportfacebookfairfarmersfeeFIFA World CupfinancefinancesFirefishfishingFlacqFlic-en-FlacFloodsfoodFootballforecastforeign workersFrancefraudfruitsFSCfuelfunnyGAARgamblinggamesgasgazaGermanygooglegovernmentGRAgreengreen energyhackershajjhawkershealthhealthcareHeritage Cityhistoryholidayshorse racingHospitalhotelhotel businesshotelshow toHRHRDCHSBCHSCIBLICACICTICTAID cardillegal fishingIMFimportindiaIndian OceanIndonesiainflationinfrastructureinnovationsinsuranceinternetInterviewinterview tipsinvestmentinvestmentsiosiPadiphoneiraniraqIRSISISisraelITItalyjapanJin FeijobjobsjournalismKenyalandlawlawslayoffsleadershipLepeploanslocal governmentLockdownlotteryLRTLufthansaMadagascarmalaysiamalaysia airlinesmanagementmanagement tipsmanufacturingmarketmarketingmarketsMauBankMauritiansmauritiusMBCMCBMCCImeccaMedical CouncilmedicamentsmedicineMedPointmeetingMEFMESMetro ExpressMEXAMicrosoftMIDMIEmigrationminimum salaryminimum wageMITDmlMMMmoneymoney launderingmotivationmoviesMozambiqueMPAMPCMPCBMRAMSCMSMMTMTCMTPAMusicMV BenitaNandanee SoornackNarendra ModinatureNavin RamgoolamNavind KistnahNCBNDUnetworkingNew Mauritius HotelsNHDCNigeriaNobel Prizenorth koreaNTCNWCCofficialsoffshoreoilOlympic GamesOmnicaneorangeOUMPakistanpalestineparliamentPaul BérengerPhilippinesPhoenix Beveragespicture of the daypiracyplagePMPMOpmsdPNQpolicepoliticsportPort LouisPort-LouisPravind JugnauthPRBpricepricesproblemprostitutionprotestspsacPSCpsychologyPTRpublic servicequatre-bornesrainsRakesh Gooljauryratingsreal estatereformsrepo rateRESrestaurantsresultresultsReunionriceroadsRoches-Noires caseRodriguesRogersRose-HillRoshi BhadainRussiaSAJsalariessalarysalessamsungsaudi arabiasbmSCscamscandalscholarshipsSchoolschoolssciencesecuritySeychellessharksshootingshoppingshopping mallSICsicomsingaporeSITskillssmart citysmartphonesSMeSMEDASobrinho casesocial mediasocial networks & messengerssolar energysouthsouth africasouth koreasportSportsstartupsstatisticsstatsSTCstrategystreet vendorsstrikestudysuccesssugarSun Tan caseSunkai casesyriaTAtabletsTanzaniataxtax heaventaxesteaTECtechnologytelecomterrorismtextilethailandthefttime managementtipstourismtradingtrainingstransporttrendstunaTurfTurkeyTVtyphoonukukraineunemploymentunionsuniversityuomUSUTMvacanciesVacoas Popular Multipurpose Cooperative SocietyVacoas-Phoenixvarma casevegetablesVideo of the DayvisaVishnu LutchmeenaraidooWaterWaterparkWeatherWhitedot Casewi-fiWMAWorld BankXavier-Luc DuvalYEPzimbabwe