Actions de New Mauritius Hotels: Sunnystars réclame une enquête sur une éventuelle «collusion»

3 years, 11 months ago - March 24, 2017
Illustration

Illustration

Rebondissement dans le projet d’Offre publique d’achat (OPA) des titres de New Mauritius Hotels par ENL Land et Rogers.

À l’origine, une lettre rédigée par Me Komadhi Mardemootoo, de l’étude Mardemootoo, et adressée à la Financial Services Commission, mercredi 22 mars, réclamant l’ouverture d’une enquête pour déterminer si, oui ou non, ENL, Rogers et Swan ont agi de concert, en février 2016, pour acquérir 9,4 % des actions au sein de NMH lors d’une transaction boursière. Et exige aussi que le Registrar of Companies enquête sur la propriété de ces titres.

En attendant les conclusions de ces enquêtes, agissant au nom de la société Sunnystars Resorts Holdings, l’avouée Mardemootoo demande que l’offre d’ENL Land et de Rogers d’acquérir les titres des actionnaires minoritaires de NMH à Rs 21 l’unité soit suspendue et qu’ils soient interdits de faire usage des 9,4 % achetés en février 2016.

Cette affaire remonte à juin 2015, quand Sunnystars Resorts Holdings, une société étrangère, a montré son intérêt pour faire une offre volontaire sur NMH et en prendre éventuellement le contrôle effectif.

Suivant son incorporation, le 24 septembre 2015, Sunnystars Resorts Holdings a acquis 1 008 titres du groupe hôtelier au cours de Rs 17,85. Mieux, la société a enregistré deux entités aux Seychelles, Lion Express et Mayan Ltd, pour acquérir des titres de NMH.

En novembre 2015, Sunnystars Resorts Holdings est approchée par un courtier, qui l’informe qu’un client, détenant des titres dans deux entités actionnaires de NMH, souhaitait céder 4,7 % de ses titres. Selon la lettre, «there was a rumour of an imminent hostile takeover on NMH and he (the broker) has suspected that my client was the party contemplating the said takeover».

Ce qui fait dire à l’avouée que son client ne savait pas à l’époque qu’une autre personne souhaitait mettre son grappin sur NMH.

Important développement

Les choses vont se compliquer quand Sunnystars Resorts Holdings s’est retrouvée devant une deuxième offre de vente d’un autre client qui a exprimé le souhait de disposer de 4,7 % des actions de NMH.

Alors que les négociations étaient en bonne voie, Sunnystars Resorts Holdings était informée par son courtier, quelques jours avec la date d’exécution, d’un important développement.

À savoir qu’Hector Espitalier-Noël «has heard about the option agreements which my client was to execute and in an attempt to stop my client from securing these 9,4 %, he has made contact with the two sellers to block the 9,4 % and offered to match the price my client had offered and improved the offer on the table by doing an outright purchase as opposed to the option my client has offered». Et la lettre d’ajouter que le point était de battre Sunnystars Resorts Holdings par rapport à ce deal.

Comme la société étrangère a refusé de réajuster son offre «for an outright purchase», elle a décidé de mettre fin à la transaction en coupant tout lien avec le courtier et les vendeurs.

La suite : Rogers, ENL Land Ltd et Swan Life ont racheté les titres des deux sociétés, PAD ou Taylor Smith et Kingston Asset Management, soit 9,4 % des titres sur le «crossing board» de la Bourse. Et la lettre de préciser que «it appears that Swan Life has purchased NMH shares from at least two sellers» et qu’il y avait un «common seller to ENL and Swan».

«Pas d’action concertée»

À l’assemblée générale du groupe mercredi, Hector Espitalier-Noël, le «Chairperson» de New Mauritius Hotels, a démenti les commentaires et autres articles de presse à l’effet qu’ENL Land, Rogers et Swan auraient agi de concert pour acquérir, en février 2016, un bloc d’actions portant leur actionnariat à 30 % et déclenchant les Takeover rules. Le N° 1 de NMH a dit que l’achat d’actions d’une compagnie au même moment ne constitue pas une action concertée. «Cela suppose qu’il y a eu accord ou un arrangement entre les parties, à travers l’acquisition. Ce qui n’a pas été le cas», dit-il. Notons que ENL, à travers Rogers, ne détient que 29 % de Swan.

Complaint to FSC

Text by lexpress.mu

We also recommend

Tags Cloud
2010accidentsadvertisingAfrAsiaafricaagroAir Franceair mauritiusAirlinesairportairway coffeeAlvaro SobrinhoamazonAmeenah Gurib-FakimAMLandroidApollo Bramwellappleappointmentsappsarrestasiaauditaudit reportaustraliaaviationawardsBABagatelleBAIBangladeshbankbanksbarclaysbeachbeachesBeau Bassin-Rose HillbetamaxBOIboko haramBollywoodBOMbombingbpmlBPOBramer BankbrazilbrexitbudgetBusinessCanadacanecareercareer tipscasinoCCIDCCMCEBcementChagosCHCchinaCIELcigarettesconferenceConfinementCongoconstructioncontestCoronaviruscorruptionCourtCourtsCOVID-19CPBCPEcreativitycrisiscruise shipsCSOCT PowerCultureCurepipecustomerscustomsCWAcyclonedamDawood RawatDBMdeficitdenguedevelopmentdoctorsDomaine les PaillesDPPdrug traffickingdrugsDTAADuty FreeearthquakeebolaecoécoleseconomyEducationEgyptelectionselectoral reformelectricityEmiratesEmtelenergyENLentrepreneurshipEUEuropeeventsexamexamsexpoexportfacebookfairfarmersfeeFIFA World CupfinancefinancesFirefishfishingFlacqFlic-en-FlacFloodsfoodFootballforecastforeign workersFrancefraudfruitsFSCfuelfunnyGAARgamblinggamesgazaGermanygooglegovernmentGRAgreengreen energyhackershajjhawkershealthhealthcareHeritage Cityhistoryholidayshorse racingHospitalhotelhotel businesshotelshow toHRHRDCHSBCHSCIBLICACICTICTAID cardillegal fishingIMFimportindiaIndian OceanIndonesiainflationinfrastructureinnovationsinsuranceinternetInterviewinterview tipsinvestmentinvestmentsiosiPadiphoneiraniraqIRSISISisraelITItalyjapanJin FeijobjobsjournalismKenyalandlawlawslayoffsleadershipLepeploanslocal governmentLockdownlotteryLRTLufthansaMadagascarmalaysiamalaysia airlinesmanagementmanagement tipsmanufacturingmarketmarketingmarketsMauBankMauritiansmauritiusMBCMCBMCCImeccaMedical CouncilmedicamentsmedicineMedPointmeetingMEFMESMetro ExpressMEXAMicrosoftMIDMIEmigrationminimum salaryminimum wagemlMMMmoneymoney launderingmotivationmoviesMozambiqueMPAMPCMPCBMRAMSCMSMMTMTCMTPAMusicMV BenitaNandanee SoornackNarendra ModinatureNavin RamgoolamNavind KistnahNCBNDUnetworkingNew Mauritius HotelsNHDCNigeriaNobel Prizenorth koreaNTCNWCCofficialsoffshoreoilOlympic GamesOmnicaneorangeOUMPakistanpalestineparliamentPaul BérengerPhilippinesPhoenix Beveragespicture of the daypiracyplagePMPMOpmsdPNQpolicepoliticsportPort LouisPort-LouisPravind JugnauthPRBpricepricesproblemprostitutionprotestspsacPSCpsychologyPTRpublic servicequatre-bornesrainsRakesh Gooljauryratingsreal estatereformsrepo rateRESrestaurantsresultresultsReunionriceroadsRoches-Noires caseRodriguesRogersRose-HillRoshi BhadainRussiaSAJsalariessalarysalessamsungsaudi arabiasbmSCscamscandalscholarshipsSchoolschoolssciencesecuritySeychellessharksshootingshoppingshopping mallSICsicomsingaporeSITskillssmart citysmartphonesSMeSMEDASobrinho casesocial mediasocial networks & messengerssolar energysouthsouth africasouth koreasportSportsstartupsstatisticsstatsSTCstrategystreet vendorsstrikestudysuccesssugarSun Tan caseSunkai casesyriaTAtabletsTanzaniataxtax heaventaxesteaTECtechnologytelecomterrorismtextilethailandthefttime managementtipstourismtradingtrainingstransporttrendstunaTurfTurkeyTVtyphoonukukraineunemploymentunionsuniversityuomUSUTMvacanciesVacoas Popular Multipurpose Cooperative SocietyVacoas-Phoenixvarma casevegetablesVideo of the DayvisaVishnu LutchmeenaraidooWaterWaterparkWeatherWhitedot Casewi-fiWMAWorld BankXavier-Luc DuvalYEPzimbabwe