MIE Bill: tout un univers de formations s’ouvre aux enseignants

4 years ago - April 18, 2017
Le Mauritius Institute of Education (MIE) pourra bientôt délivrer des diplômes universitaires. Alors que jusqu’ici, il ne pouvait octroyer que des certificats (diplomas).

Une avancée qui sera possible avec le Mauritius Institute of Education (MIE) Amendment Bill, inscrit en deuxième lecture à l’Assemblée nationale demain. Mais, plus important, avec le nouveau projet de loi, une multitude de possibilités en termes de formation devraient être offertes aux enseignants.

Ceux du primaire disent attendre beaucoup de ce projet de loi. À titre d’exemple, nombreux sontils à vouloir faire le Bachelor in Education (BEd) offert par le MIE. Mais cette formation étant faite en collaboration avec l’université de Brighton, les instituteurs doivent s’acquitter d’une partie des frais. Les coûts devraient baisser une fois l’amendement ratifié.

Selon nos informations, après que la loi sera votée et gazetted, 500 instituteurs choisis selon des critères d’ancienneté seront retenus pour le BEd. Une formation, ou plutôt un Top-up course, qui s’étale sur une période d’un an et demi sera aussi proposée à ceux qui disposent déjà d’un diploma.

Pour Vinod Seegum, président de la Government Teachers Union, ce projet de loi est un pas important. «À présent, le salaire des instituteurs est aligné sur celui des enseignants du secondaire sur la base d’un simple diplôme. Nous pourrons réclamer l’alignement sur la base cette fois d’un diplôme universitaire», souligne-t-il. Et d’ajouter que les enseignants du primaire peuvent toucher une allocation supplémentaire après avoir complété le BEd.

Vinod Seegum ne s’arrête pas là. Pour lui, ce changement dans la loi devrait aussi mener à un Masters in Education pour les enseignants du primaire. «Le MIE devrait lancer d’autres formations dans l’enseignement pédagogique. Pourquoi pas la spécialisation dans certaines matières ? Car le BEd est assez général», dit-il.

Om Varma, directeur du MIE, souligne que toutes les autres formations que compte lancer le MIE viseront à enrichir les compétences des enseignants du primaire comme du secondaire. «Dans le temps, nous réfléchirons à des cours spécifiques comme Maths, Education ou Science Education ou encore Masters in Education pour les enseignants», dit-il. Pour Om Varma, il n’y a aucune raison pourquoi le MIE ne devrait pas décerner ses propres diplômes universitaires d’autant que les diplomas offerts par l’établissement sont déjà reconnus «partout, même au Canada».

Sans compter le fait qu’avec ce nouveau statut, les procédures seront moins compliquées. «Nous ne cherchons pas à faire des bénéfices. Mais bien sûr, les cours de Masters et de PhD seront payants et permettront le Cost Recovery», explique, cependant, Om Varma.

Au secondaire, on se veut plus prudent. Manoj Sunassee, membre exécutif de la Government Secondary School Teachers Union, indique que les enseignants du secondaire détiennent déjà un diplôme universitaire. «C’est extrêmement complexe. Quelle est la nécessité de convertir le MIE en un degree awarding body ?» se demande-t-il. Et d’ajouter que le syndicat souhaiterait plus de discussions avec les autorités concernées avant de se prononcer.

La formation des enseignants depuis 1973

La tâche principale du Mauritius Institute of Education, qui existe depuis 1973, est la formation des enseignants. Cependant, elle ne pouvait jusqu’ici octroyer de diplômes universitaires. Du coup, le MIE a collaboré avec des universités locales, dont l’University of Technology et l’University of Mauritius pendant plusieurs années pour ce faire.

Les institutions étrangères étaient aussi de la partie. À l’instar de l’université de Brighton en Angleterre. Et ce, pour le cours de «Bachelor in Education» évoqué pour la première fois dans le rapport Chestworth depuis 1987 pour les enseignants du primaire. Ou encore avec l’université de Kwazulu Natal, en Afrique du Sud, par rapport aux PhD.

Text by lexpress.mu

We also recommend

Tags Cloud
2010accidentsadvertisingAfrAsiaafricaagroAir Franceair mauritiusAirlinesairportairway coffeeAlvaro SobrinhoamazonAmeenah Gurib-FakimAMLandroidApollo Bramwellappleappointmentsappsarrestasiaauditaudit reportaustraliaaviationawardsBABagatelleBAIBangladeshbankbanksbarclaysbeachbeachesBeau Bassin-Rose HillbetamaxBOIboko haramBollywoodBOMbombingbpmlBPOBramer BankbrazilbrexitbudgetBusinessCanadacanecareercareer tipscasinoCCIDCCMCEBcementChagosCHCchinaCIELcigarettesconferenceConfinementCongoconstructioncontestCoronaviruscorruptionCourtCourtscouvre-feuCOVID-19CPBCPEcreativitycrisiscruise shipsCSOCT PowerCultureCurepipecustomerscustomsCWAcyclonedamDawood RawatDBMdeficitdenguedevelopmentdoctorsDomaine les PaillesDPPdrug traffickingdrugsDTAADuty FreeearthquakeebolaecoécoleseconomyEducationEgyptelectionselectoral reformelectricityEmiratesEmtelenergyENLentrepreneurshipEUEuropeeventsexamexamsexpoexportfacebookfairfarmersfeeFIFA World CupfinancefinancesFirefishfishingFlacqFlic-en-FlacFloodsfoodFootballforecastforeign workersFrancefraudfruitsFSCfuelfunnyGAARgamblinggamesgazaGermanygooglegovernmentGRAgreengreen energyhackershajjhawkershealthhealthcareHeritage Cityhistoryholidayshorse racingHospitalhotelhotel businesshotelshow toHRHRDCHSBCHSCIBLICACICTICTAID cardillegal fishingIMFimportindiaIndian OceanIndonesiainflationinfrastructureinnovationsinsuranceinternetInterviewinterview tipsinvestmentinvestmentsiosiPadiphoneiraniraqIRSISISisraelITItalyjapanJin FeijobjobsjournalismKenyalandlawlawslayoffsleadershipLepeploanslocal governmentLockdownlotteryLRTLufthansaMadagascarmalaysiamalaysia airlinesmanagementmanagement tipsmanufacturingmarketmarketingmarketsMauBankMauritiansmauritiusMBCMCBMCCImeccaMedical CouncilmedicamentsmedicineMedPointmeetingMEFMESMetro ExpressMEXAMicrosoftMIDMIEmigrationminimum salaryminimum wagemlMMMmoneymoney launderingmotivationmoviesMozambiqueMPAMPCMPCBMRAMSCMSMMTMTCMTPAMusicMV BenitaNandanee SoornackNarendra ModinatureNavin RamgoolamNavind KistnahNCBNDUnetworkingNew Mauritius HotelsNHDCNigeriaNobel Prizenorth koreaNTCNWCCofficialsoffshoreoilOlympic GamesOmnicaneorangeOUMPakistanpalestineparliamentPaul BérengerPhilippinesPhoenix Beveragespicture of the daypiracyplagePMPMOpmsdPNQpolicepoliticsportPort LouisPort-LouisPravind JugnauthPRBpricepricesproblemprostitutionprotestspsacPSCpsychologyPTRpublic servicequatre-bornesrainsRakesh Gooljauryratingsreal estatereformsrepo rateRESrestaurantsresultresultsReunionriceroadsRoches-Noires caseRodriguesRogersRose-HillRoshi BhadainRussiaSAJsalariessalarysalessamsungsaudi arabiasbmSCscamscandalscholarshipsSchoolschoolssciencesecuritySeychellessharksshootingshoppingshopping mallSICsicomsingaporeSITskillssmart citysmartphonesSMeSMEDASobrinho casesocial mediasocial networks & messengerssolar energysouthsouth africasouth koreasportSportsstartupsstatisticsstatsSTCstrategystreet vendorsstrikestudysuccesssugarSun Tan caseSunkai casesyriaTAtabletsTanzaniataxtax heaventaxesteaTECtechnologytelecomterrorismtextilethailandthefttime managementtipstourismtradingtrainingstransporttrendstunaTurfTurkeyTVtyphoonukukraineunemploymentunionsuniversityuomUSUTMvacanciesVacoas Popular Multipurpose Cooperative SocietyVacoas-Phoenixvarma casevegetablesVideo of the DayvisaVishnu LutchmeenaraidooWaterWaterparkWeatherWhitedot Casewi-fiWMAWorld BankXavier-Luc DuvalYEPzimbabwe