Mauritius | Infrastructure

April 25, 2017

Yan Hookoomsing: «Ministres et fonctionnaires fuient devant leurs responsabilités»

L’animateur d’Aret Kokin Nu Laplaz nous parle de ses convictions écologistes et s’explique sur le combat qu’il mène avec d’autres citoyens. Le groupe Currimjee n’est pas sa seule cible.
Yan Hookoomsing

Yan Hookoomsing

>Pourquoi avez-vous insisté pour être accompagné de vos trois amis (David Sauvage, Ian Jacob et Michel Chiffonne) durant cet entretien ?

Je ne suis pas seul dans mon engagement. Beaucoup de jeunes donnent un coup de main à Aret Kokin Nu Laplaz (AKNL). Chacun y apporte sa contribution. Nous voulons dire aux citoyens mauriciens que c’est en s’engageant qu’ils obligeront «les gros paletots» à les respecter.

>Et le groupe Currimjee, que vous ciblez, est l’un de ces «gros paletots»… .

C’est ce qui est extrêmement «misleading» dans la communication du groupe Currimjee. Il est faux de dire que nous nous battons contre le groupe Currimjee seulement.

Vous avez d’autres combats ?

Nous nous battons contre la déproclamation d’une partie de la plage de Blue-Bay. Nous entamons un procès en Cour suprême concernant la plage de Pomponette. Celleci a été complètement déproclamée. Bientôt, nous irons à Pointe-aux-Sables, où les propriétaires de campements privent les habitants d’accès à la plage.

Quelle est l’origine d’AKNL ?

Tout a commencé quand, sous le gouvernement Ramgoolam, des citoyens se sont regroupés pour protester contre le projet de l’hôtel Koki Bay à Melville, Grand- Gaube, sur une petite plage très prisée des habitants. On a commencé à faire des réunions là-bas..

Quand vous dites «on», vous parlez de qui ?

Des Mauriciens inquiets de la dégradation de l’environnement et qui ne sont pas insensibles à l’accaparement des derniers morceaux de plage par des hôteliers. Nous n’avons pas eu beaucoup de succès avec Koki Bay. Avertis du problème à La Cambuse, nous y avons fait une visite et nous avons vu que les terres de l’État occupées par la National Coast Guard allaient accueillir un hôtel. Pourtant, les terrains octroyés à des particuliers par le régime Ramgoolam ont été repris par le gouvernement Lepep. Mais, ce n’est pas le cas pour le groupe Currimjee à La Cambuse. Au contraire, des ministres font la queue pour défendre ce projet.

>N’est-ce pas une allégation gratuite que vous faites là ?

Le ministre mentor a déclaré, lors de son anniversaire, que ce pays mérite la dictature parce que des gens, comme nous, font obstacle à la construction de cet hôtel. (David Sauvage montre une vidéo YouTube où l’on voit sir Anerood Jugnauth tenir les propos que lui reproche Yan Hookoomsing).

>Votre action, sur certains dossiers, ne relève-telle pas d’une opposition au gouvernement ?

Nous nous battons aux côtés des citoyens pour l’intérêt public. Pour les décideurs, le citoyen doit toujours se soumettre et ne jamais contester. Mais, la législation prévoit qu’un citoyen peut contester un projet. Dans le cas de l’hôtel à La Cambuse, c’est le conseil des districts qui nous a invités à faire appel.

>Des opérateurs avancent qu’AKNL roule pour leurs concurrents. Que répondez-vous ?

Cette accusation frise la diffamation. Nous sommes soutenus par 350 donateurs qui ont contribué Rs 160 000. Nous demandons aux Mauriciens de nous aider, sinon, dans 10 à 15 ans, les plages qu’ils connaissent aujourd’hui auront disparu parce qu’elles auront été accaparées par des promoteurs.

>Quel type de développement proposez-vous ?

Nous prônons un développement durable. Nous préférons le tourisme chez l’habitant. Nous voulons encourager ceux qui habitent près de ces sites à lancer leur propre business, leurs tables d’hôte, leurs gîtes.

>C’est ce que vous réclamez pour La Cambuse et Pomponette ?

Toute la partie du littoral allant de Blue-Bay à Baie du- Cap constitue la South Coast Heritage Zone. C’est écrit dans la National Development Strategy, le document de référence en matière de planification. Il y est indiqué que La Cambuse et Pomponette ne peuvent accueillir de développement hôtelier. On peut y avoir un «limited tourism development confined to the existing set up : small quality guest houses», la traduction française de cela, c’est le tourisme chez l’habitant.

>Vous réclamez un produit touristique différent de ce que proposent les promoteurs…

Le tourisme chez l’habitant permet de respecter la nature et les biens publics. Avec le tourisme chez l’habitant, la plage reste disponible à la communauté. Si un touriste veut vivre l’authenticité mauricienne, ce n’est pas dans un hôtel qu’il la trouvera.

>Quand Nando Bodha était ministre du Tourisme, il avait encouragé ce type de développement, mais sans succès…

On n’avait pas donné aux petits entrepreneurs tout le soutien dont ils avaient besoin. Pourquoi la Tourism Authority, la MauBank, la SMEDA ne conçoivent pas un programme pour aider les petits opérateurs touristiques ? Ces institutions financées des deniers publics ne font pas leur travail. Voyez Rodrigues, là-bas, le tourisme hors des grands hôtels marche bien.

>Les institutions ne seraient pas à la hauteur…

Il y a un dysfonctionnement des institutions de l’État. Des ministres et des fonctionnaires fuient devant leurs responsabilités. Les Mauriciens paient des impôts, mais ceux chargés de faire respecter les règles permettent que l’application de la loi soit à géométrie variable. Par exemple, on interdit à un habitant de construire son logement parce que, soi-disant, il enfreint les règles. Cependant, on permet à un promoteur de construire un hôtel dans une zone interdite à ce genre de développement.

>Que diriez-vous, alors, des permis accordés pour la conversion des terres agricoles afin de permettre la construction des villas de luxe ?

Nous sommes un petit pays. On n’a pas beaucoup de terrains, mais on met du béton partout. C’est un exemple de développement à court terme et non durable. Nous sommes en train de créer à Maurice des enclaves destinées aux étrangers. Ce développement ne tient pas compte des attentes des Mauriciens.

>N’êtes-vous pas condamnés à une action politique pour traduire votre vision dans la réalité ?

Je fais de la politique citoyenne. Personnellement, je ne suis pas intéressé par la politique politicienne, je n’en ferai jamais. Je ne suis pas intéressé à dire : «Bizin vot mwa.» Je suis plus dans une démarche collective. On n’a pas besoin d’être politicien pour faire respecter les droits des citoyens.

Bio Express

Yan Hookoomsing, 42 ans, porte son engagement citoyen depuis qu’il est rentré de ses études à Science-Po Aix, en France, dans les années 2000. Il intègre, alors, la rédaction de la télévision nationale. Cependant, il est très actif pour préserver la Vallée de Ferney. Pareil activisme et journalisme à la MBC sont antinomiques. Yan Hookoomsing se retrouve à s’occuper de coopération décentralisée au ministère des Finances. Très rapidement, il s’orientera vers le Programme des Nations unies pour le développement avant de rejoindre la banque HSBC où il est, actuellement, responsable de la Corporate Social Responsibility.

Text by lexpress.mu
 

Tags Cloud

20102011accaaccidentaccidentsADSUadvertisingafghanistanAfrAsiaafricaagalegaagreementagricultureagroAIairair asiaair australAir Franceair madagascarair mauritiusairasiaAirlinesairportairway coffeeAlbionalgeriaalibabaalteoAlvaro SobrinhoamazonAmeenah Gurib-FakimAMLandroidApollo BramwellappappleappointmentsappsaquaculturearrestasiaATOauditaudit reportaustraliaaustriaaviationawardawardsAxcel ChenneyBABagatelleBagatelle DamBAIBangladeshbankBank OnebankingbanksbarclaysbeachbeachesBeau Bassin-Rose HillbeautybeerBelgiumBelle-MareBelle-RiveBet365betamaxbettingBharat Telecombig databitcoinblue economyBlue-BayBOIboko haramBollywoodBOMbombingbookbookmakerbossBotswanabpmlBPOBramer BankbrazilbrexitBritish AirwaysbudgetbuildingbusesBusinessbusiness trendsCabinetcall centresCanadacanecareercareer tipscargocarnivalcasinoCCIDCCMCCTVCEBcelebretiescelebritiescementChagoscharityCharlie HebdoCHCchilechinachromeCIELcigarettesCim FinancecinemaclashesCMTcomorosconcertconferenceCongoconstitutional amendmentconstructioncontestcontestscontractcooperationcorruptioncounterfeitcoupCourtCourtsCPBCPEcreativitycreditscrisiscruise shipsCSOCT PowerCultureCurepipecustomercustomerscustomsCVCWAcyclingcyclonedamDawood RawatdayDBMdeficitdenguedeportationdevelopmentDiego GarciadivalidoctorsdodoDomaine les PaillesDonald TrumpDPPdrug traffickingdrugsDTAADubaiDuty Freee-commercee-servicesearthquakeebeneebolaecoecologyeconomiceconomicseconomyEducationeducation abroadeducation reformEEZEgyptEIILMelectionselectoral reformelectricityelon muskembassyEmiratesemirates airlinesEmtelenergyENLentrepreneurshipEOCEUEuroEuropeeventeventsexamexaminationexamsexpoexportfacebookfairFalcqfarmersfarmingfashionfast foodfbiFDIfeefeesferryfestivalFievre AphteuseFIFAFIFA World CupFilm Rebate SchemefilmingfilmsfinancefinancesfinancingFirefishfishingFIUFlacqFlic-en-FlacFloodsflourfoodFootballforecastforeign workersForumFrancefraudfruitfruitsFSCFTAfuelfunnyGAARgabongadgetsgalaxygalaxy notegamblinggame of thronesgamesgasgazaGDPGermanyghanaGlobal BusinessgolfGoodlandsgoogleGorah Issac casegovernmentGRAGrand Baygrand-baiegreecegreengreen energygrippeGTUH1N1hackershajjhamashappinessHawaiihawkershealthhealthcareHeritage Cityhi-techhighlandshistoryHolcimholidaysHong Konghorse racingHospitalhotelhotel businesshotelshowhow toHRHRDCHSBCHSCHSC ProhtchungaryhuntingHusein Abdool RahimIBAIBLICACICTICTAID cardiframacillegal fishingillegal migrationillegal workersIMFimportindiaIndian OceanIndian Ocean Island GamesIndonesiainflationinfluenzaInfographicsinfrastructureinnovationinnovationsinsuranceinterest rateinternetinterpolInterviewinterview tipsinvestinginvestmentinvestmentsIOCIORECiosiPadiphoneIPOiraniraqirelandIRSISISislamicisraelITItalyjapanJellyfishJewelleryJin FeijobjobsjockeyjournalismJulian AssangeKailash TrilochunKenyakitesurfingKPMGkreolla buttelabourLafargelandlandslidelawlawslayoffsLe MorneleadershipleakLepeplexpressliberiaLibyalifeloanloanslocal governmentlogisticslotteryLottotechLRTLufthansalycheeMadagascarmade in morismalariamalaysiamalaysia airlinesMaldivesMalimallmanagementmanagement tipsmanufacturingmarketmarketingmarketsMauBankMauritiansmauritiusMBCMCBMCCIMDFPMeatmeccamediaMedical CouncilMedical tourismmedicamentsmedicineMedineMedPointmeetingMEFMegh PillayMESMetro ExpressMEXAmexicoMFAMGIMHCmichaela harte caseMicrosoftMIDMidlandsMIEmigrationmigration crisisminimum salaryminimum wagemiss mauritiusmistakesMITDmlMMMmobilemobile phonesMokamoneymoney launderingmonkeyMont-ChoisyMoody’sMoroccomotivationmoviesMozambiqueMPAMPCMPCBMPLMQAMRAMSBMSCMSMMTMTCMTPAMusicMV BenitaNad SivaramenNaïadeNamibiaNandanee SoornackNarendra ModinasanatureNavin RamgoolamNavind KistnahNCBNCGNDUNECnefNegative Income TaxNelson MandelaNeotownNepalnetherlandsnetworkingNew Mauritius Hotelsnew zealandNGONHDCNICNICHLNigerianight clubsNitin Chinien caseNobel Prizenokianorth koreaNRBNTANTCNWCCoceanocean economyofofficialsoffshoreoilOlympic GamesOmega ArkOmnicaneoniononlineopinionOppositionorangeoscaroscar pistoriusOUMoutsourcingPakistanpalestinePamplemoussesPanama Paperspandit sungkurParadise PapersparliamentPaul BérengerpensionpensionspeoplePhilippinesPhoenix Beveragesphonespicture of the daypillspiracyplagueplanPlanet Earth InstitutePMPMOpmsdPNQpokerpolicepoliticspollutionPonzi SchemeportPort LouisPort-LouispostPovertyPRPravind JugnauthPRBpresentationpresentation tipspresidentpricepricesprisonproblemprofitprojectprojectsprostitutionprotestspsacPSCpsychologyPTRpublic servicepwcQatarquatre-bornesquotesrainsRajindraparsad SeechurnRakesh GooljauryransomwareratesratingratingsRavi Yerrigadooreal estaterecallsreformreformsrefugeesreligionrepo ratereportRESRésidence Barklyrestaurantrestaurantsresultresultsresumeresume tipsretailReunionrevenuericeRiche-TerreriseRiviere-du-RempartRiviere-Noireroadsroche-boisRoches-Noires caseRodriguesRogersRose-HillrosewoodRoshi BhadainRum and SugarRundheersing BheenickrupeeRussiaRwandasafetySAJsalariessalarysalesalessales tipssamsungsanctionssaudi arabiaSBIsbmSCscamscandalSCBGscholarshipscholarshipsSchoolschoolsscienceseasecuritySEMSEMDEXSenegalSeychellesShakeel MohamedShanghaisharksshootingshoppingshopping fiestashopping mallshopping mallsshowShowkutally SoodhunSICsicomSierra LeonesingaporeSITskillssmall businesssmart citysmartphonesSMeSMEDAsmmsnapchatSobrinho casesocialsocial mediasocial networks & messengerssoftwaresolar energySomaliasonysouthsouth africaSouth China Seasouth koreasouth sudanspainsponsorshipsportSportsSquatterssri lankaSSRStar KnitwearstartupsstatisticsstatsSTCstockstock marketstocksstrategystreet vendorsStressstrikestudystudy abroadstylesuccesssuccess storysugarsugar canesummitSun ResortsSun Tan caseSunkai caseSunnystarssurveySwanSwedenSwitzerlandsyriaTAtabletsTaiwanTanzaniataxtax fraudtax heaventaxesTbillsteaTeachersteamTECtechnologytelecomtendersterrorismtertiarytextilethailandthethefttimetime managementtipstototaltourismtoystradetrade feetradingtrainingstransporttraveltrendsTrioletTripAdvisorTrou-aux-BichestsunamitunaTunisiaTurfTurkeyturkish airlinesTVtwittertyphoonUdMUgandaukukraineununemploymentunionsuniverseuniversityuomUSUTMvacanciesVacoasVacoas Popular Multipurpose Cooperative SocietyVacoas-PhoenixVanilla Islandsvarma caseVATVeekram BhunjunvegetablesVerizonvideoVideo of the Dayvirtual realityvisaVishnu Lutchmeenaraidoovisitvivo energyvolcanowasteWaterWaterparkWeatherwest africawhatsappWhitedot Casewi-fiwikileakswindowsWMAwomenworkworkersWorkshopWorldWorld Bankwriting tipsWTOXavier-Luc DuvalyahooYasin DenmamodeyemenYEPYerrigadoogateyoutubeZambiazimbabwe
Mauritius
© 2010-2017 mega.mu