Exportations: Maurice fait de l’œil à la Pologne et à la Hongrie

5 years, 3 months ago - May 02, 2017
Maurice souhaite réduire son déficit commercial avec ces deux pays d’Europe de l’Est. Enterprise Mauritius y fera la promotion de produits de prêt-à-porter et de boissons alcoolisées, entre autres, du 8 au 12 mai.

Opération séduction d’Enterprise Mauritius auprès des marchés polonais et hongrois. L’instance chargée de la promotion de produits mauriciens à l’étranger compte mettre l’accent, lors d’un Buyers-Sellers Meeting prévu du 8 au 12 mai, sur les secteurs de l’agro-industrie et du prêt-à-porter. Parmi les produits qui seront du voyage figurent des jeans, des casquettes, des uniformes, les nouilles et les boissons alcoolisées de fabrication locale telles que le rhum, les liqueurs ou la vodka.

Plusieurs facteurs expliquent cet intérêt d’Enterprise Mauritius pour ces deux marchés. D’abord, l’imminence du retrait de la Grande-Bretagne de l’Union européenne. Un phénomène qui incite les Mauriciens à diversifier leurs marchés, surtout en ce qui concerne l’écoulement des produits du textile.

La réputation de Maurice en tant que destination touristique commence à attirer davantage de touristes hongrois et polonais. Les dernières données de Statistics Mauritius indiquent une légère hausse dans le nombre de touristes provenant de ces deux pays durant le premier trimestre de 2017, comparativement à la même période l’an dernier. Le nombre de Hongrois est passé de 1 253 en 2016 pour atteindre les 1 364 en 2017, soit une hausse de 9 %. La Pologne a nettement mieux fait car sa progression a été de 69,2 %. Le nombre de touristes en provenance de ce pays est passé de 3 440 en 2016 à 5 820 en 2017.

La Hongrie et la Pologne étant membres de l’Union européenne, les exportations de Maurice vers ces deux pays pourront y entrer en mode hors taxes selon les termes de l’Interim Economic Partnership Agreement, des accords de partenariat économique intérimaire. Les opérateurs locaux se proposent de vendre Maurice en tant que partenaire fiable sur le plan de l’approvisionnement en produits qualitatifs et haut de gamme.

Maurice voit en la Hongrie – forte de sa population de quelque 9,9 millions d’habitants – un pays fortement engagé dans le commerce international et, par ricochet, un marché prometteur pour écouler ses produits. En ce qui concerne la Pologne, Maurice misera sur le potentiel de sa population de 38 millions d’habitants qui, en raison de la bonne performance réalisée par l’économie de ce pays, dispose d’un pouvoir d’achat en constante hausse.

La décision de Maurice d’exploiter le potentiel de ces deux marchés arrive à point nommé. Une analyse des données de Statistics Mauritius sur le plan des échanges commerciaux entre ces deux pays indique que Maurice a un sérieux retard à rattraper. Les importations de Maurice de la Hongrie sont passées de Rs 233 millions en 2015 à Rs 276 millions en 2016, soit une hausse de 19 %. Les plus grosses recettes engrangées par les Hongrois résultent de la vente de nouveaux moteurs dotés d’un système d’allumage commandé, de sacs ou de récepteurs pour téléviseurs.

Les exportations de Maurice vers ce pays sont passées de Rs 22 millions en 2015 à Rs 40 millions en 2016, soit une hausse de 18 %. Les produits mauriciens qui font recette sont notamment le poisson (Rs 13,3 millions en 2016) et le sucre (Rs 14,3 millions en 2015 et Rs 9,9 millions en 2016). Le déficit commercial de Maurice se chiffrait à Rs 211 millions en 2015 et à Rs 236 millions en 2016. La situation n’est guère plus favorable en ce qui concerne la Pologne. En 2015, ce pays a exporté des marchandises d’une valeur de Rs 471 millions en direction de Maurice, alors que celui-ci n’a recueilli que Rs 187 millions pour ses exportations vers la Pologne. L’année suivante, le montant des importations de la Pologne était de Rs 513 millions, comparativement à des exportations de seulement Rs 191 millions. Maurice est connu en Pologne pour son sucre blanc et son poisson. Parmi les produits polonais que l’on trouve à Maurice figurent des réfrigérateurs, des rasoirs et du parfum.

Text by lexpress.mu

We also recommend

Tags Cloud
2010accidentsadvertisingAfrAsiaafricaagalegaagroAir Franceair mauritiusAirlinesairportairway coffeeAlvaro SobrinhoamazonAmeenah Gurib-FakimAMLandroidApollo Bramwellappleappointmentsappsarrestasiaauditaudit reportaustraliaaviationawardsBABagatelleBAIBangladeshbankbanksbarclaysbeachbeachesBeau Bassin-Rose HillbetamaxBOIboko haramBollywoodBOMbombingbpmlBPOBramer BankbrazilbrexitbudgetBusinessCanadacanecareercareer tipscasinoCCIDCCMCEBcementChagosCHCchinaCIELcigarettesconferenceConfinementCongoconstructioncontestCoronaviruscorruptionCourtCourtscouvre-feuCOVID-19CPBCPEcreativitycrisiscruise shipsCSOCT PowerCultureCurepipecustomerscustomsCWAcyclonedamDawood RawatDBMdeficitdenguedevelopmentdoctorsDomaine les PaillesDPPdrug traffickingdrugsDTAADuty FreeearthquakeebolaecoécoleseconomyEducationEgyptelectionselectoral reformelectricityEmiratesEmtelenergyENLentrepreneurshipEUEuropeeventsexamexamsexpoexportfacebookfairfarmersfeeFIFA World CupfinancefinancesFirefishfishingFlacqFlic-en-FlacFloodsfoodFootballforecastforeign workersFrancefraudfruitsFSCfuelfunnyGAARgamblinggamesgasgazaGermanygooglegovernmentGRAgreengreen energyhackershajjhawkershealthhealthcareHeritage Cityhistoryholidayshorse racingHospitalhotelhotel businesshotelshow toHRHRDCHSBCHSCIBLICACICTICTAID cardillegal fishingIMFimportindiaIndian OceanIndonesiainflationinfrastructureinnovationsinsuranceinternetInterviewinterview tipsinvestmentinvestmentsiosiPadiphoneiraniraqIRSISISisraelITItalyjapanJin FeijobjobsjournalismKenyalandlawlawslayoffsleadershipLepeploanslocal governmentLockdownlotteryLRTLufthansaMadagascarmalaysiamalaysia airlinesmanagementmanagement tipsmanufacturingmarketmarketingmarketsMauBankMauritiansmauritiusMBCMCBMCCImeccaMedical CouncilmedicamentsmedicineMedPointmeetingMEFMESMetro ExpressMEXAMicrosoftMIDMIEmigrationminimum salaryminimum wageMITDmlMMMmoneymoney launderingmotivationmoviesMozambiqueMPAMPCMPCBMRAMSCMSMMTMTCMTPAMusicMV BenitaNandanee SoornackNarendra ModinatureNavin RamgoolamNavind KistnahNCBNDUnetworkingNew Mauritius HotelsNHDCNigeriaNobel Prizenorth koreaNTCNWCCofficialsoffshoreoilOlympic GamesOmnicaneorangeOUMPakistanpalestineparliamentPaul BérengerPhilippinesPhoenix Beveragespicture of the daypiracyplagePMPMOpmsdPNQpolicepoliticsportPort LouisPort-LouisPravind JugnauthPRBpricepricesproblemprostitutionprotestspsacPSCpsychologyPTRpublic servicequatre-bornesrainsRakesh Gooljauryratingsreal estatereformsrepo rateRESrestaurantsresultresultsReunionriceroadsRoches-Noires caseRodriguesRogersRose-HillRoshi BhadainRussiaSAJsalariessalarysalessamsungsaudi arabiasbmSCscamscandalscholarshipsSchoolschoolssciencesecuritySeychellessharksshootingshoppingshopping mallSICsicomsingaporeSITskillssmart citysmartphonesSMeSMEDASobrinho casesocial mediasocial networks & messengerssolar energysouthsouth africasouth koreasportSportsstartupsstatisticsstatsSTCstrategystreet vendorsstrikestudysuccesssugarSun Tan caseSunkai casesyriaTAtabletsTanzaniataxtax heaventaxesteaTECtechnologytelecomterrorismtextilethailandthefttime managementtipstourismtradingtrainingstransporttrendstunaTurfTurkeyTVtyphoonukukraineunemploymentunionsuniversityuomUSUTMvacanciesVacoas Popular Multipurpose Cooperative SocietyVacoas-Phoenixvarma casevegetablesVideo of the DayvisaVishnu LutchmeenaraidooWaterWaterparkWeatherWhitedot Casewi-fiWMAWorld BankXavier-Luc DuvalYEPzimbabwe