Maurice enlevé de la liste grise du GAFI

1 month ago - October 22, 2021
None
L’île Maurice a été enlevée de la liste grise du Groupe d’Action Financière (GAFI) ce jeudi 21 octobre. L’annonce a été faite en début de soirée par le Président du groupe, Marcus Pleyer à l’issue de la session plénière de la FATF aujourd’hui.

La réunion plénière, qui s’est tenue du 19 au 21 octobre, avait pour enjeu la sortie ou non de Maurice de la liste grise du Groupe d’action financière (GAFI).

Le Président du Groupe d’Action Financière (GAFI) a félicité Maurice et le Botswana pour avoir été enlevés de la liste « grâce à un engagement de haut niveau qui a amélioré leur système de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme ».

La délégation du GAFI et du groupe conjoint Afrique/Moyen-Orient (ESAAMLG) était récemment à Maurice pour une On-Site Visit dans le contexte de l’éventuel retrait de Maurice de la Grey List des High Risk Jurisdictions, et subséquemment de la Black List de l’Union européenne et de la Grande-Bretagne.

L’objectif de cette On-Site Visit consistait à confirmer l’engagement politique du gouvernement au plus haut niveau pour mettre en œuvre les réformes à moyen et long termes, et ainsi appliquer les aspects techniques du plan d’action du GAFI.

Pour rappel, depuis fin janvier de l’année dernière, la juridiction mauricienne est sous le joug de la liste grise du GAFI et de la Black List de l’Union européenne. 

Sortie de Maurice de la liste grise du GAFI : déclaration du Premier ministre

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a, ce jeudi soir, souligné que le gouvernement a continuellement manifesté son engagement indéfectible à donner la priorité et à mettre pleinement en œuvre le plan d’action du GAFI lors des 18 derniers mois, tout en garantissant la durabilité et l’efficacité des mesures entreprises. Ce dernier s’est exprimé lors d’un passage à la télévision nationale, ce soir jeudi soir, après que Maurice ait été enlevé de la liste grise du Groupe d’Action Financière (GAFI) ce 21 octobre.

Le Premier ministre a réitéré la ferme volonté politique du Gouvernement de soutenir les réformes de LBC/FT et la lutte contre le blanchiment de capitaux, le financement du terrorisme et le financement de la prolifération.

Il a souligné que la LBC/FT continuera de figurer en bonne place dans l’agenda du gouvernement. Maurice, a-t-il ajouté, s’est engagé à prendre des mesures audacieuses qui sont nécessaires pour protéger l’intégrité de son système financier, y compris le secteur commercial mondial.

Liste grise du GAFI: Maurice out !

Bien avant l’échéance de février 2022, Maurice n’est plus sur la liste grise. La décision a été prise hier à l’issue de la réunion plénière et communiquée par le président du Groupe d’action financière (GAFI), Marcus Pleyer. «Ce développement intervient grâce au travail assidu et à la détermination des autorités, qui ont reconnu qu’il fallait effectuer des changements», souligne-t-il, félicitant au passage Maurice et le Botswana qui ont tous deux quitté la liste grise.

Selon Marcus Pleyer, les progrès les plus notables de Maurice portent sur l’amélioration de la capacité d’en- quête des autorités, une meilleure coopération entre agences locales et internationales ainsi que davantage de poursuites en matière de blanchiment d’argent.

Intervenant après l’annonce officielle du GAFI, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, s’est réjoui de cette décision, rappelant que Maurice a quitté la liste bien avant l’échéance fixée. «Pendant ces dix-huit derniers mois, nous avons montré au Groupe d’action financière notre engagement au plus haut niveau de l’État pour assurer que toutes les recommandations soient appliquées le plus rapidement possible», s’est-il réjoui, à la télévision nationale, hier soir.

De son côté, le ministre des Services financiers et de la bonne gouvernance, Mahen Seeruttun, n’a pas pu cacher son émotion. À l’express qui l’interrogeait hier soir, il a eu toutes les peines du monde à lâcher une phrase, pour finalement souligner que «c’est le pays qui sort gagnant». Il aura l’occasion de s’exprimer sur cette décision cet après-midi, lors d’une conférence de presse.

Le chef de délégation du Core Group et gouverneur de la Banque de Maurice, Harvesh Seegolam, est persuadé pour sa part qu’avec la sortie de Maurice de la liste grise du GAFI, la juridiction mauricienne est en mesure de reconstituer sa réputation autour d’un centre financier crédible pour le secteur bancaire et financier.

«Nous étions confiants de ce dénouement, car, depuis début 2020, le gouvernement, le régulateur et les opérateurs du secteur des services financiers ont collaboré de manière exemplaire», explique, de son côté, Samade Jhummun, Chief Executive Officer de Mauritius Finance. Il précise par ailleurs que le travail assidu de tous les partenaires a permis à Maurice de se mettre en conformité avec les recommandations du GA- FI largement avant la date butoir de janvier 2022.

«Aujourd’hui, le centre financier mauricien démontre une nouvelle fois sa résilience et sa capacité à relever des défis malgré les perturbations causées par l’épidémie mondiale de Covid-19.» Samade Jhummun ajoute que cette annonce amène Mauritius Finance et l’ensemble des acteurs de l’industrie financière à regarder l’avenir économique du pays avec sérénité.

Quant au président de Mauritius Finance, Mahesh Doorgakant, le secteur financier mauricien ressort consolidé après cette annonce. Car suite à la décision du GAFI d’inclure Maurice sur sa liste «grise» début 2020, un important travail a été abattu pour consolider les règles en matière de lutte contre le blanchiment d’argent et de financement du terrorisme au sein du centre financier. «Aujourd’hui, Maurice respecte 39 des 40 recommandations du GAFI en la matière, selon le dernier rapport de l’ESAAMLG. C’est un meilleur score comparé à des pays comme Singapour, le Royaume-Uni, les États-Unis et même certains États membres de l’Union européenne et du GAFI.»

Shahed Hoolash, Managing Director de Vistra Mauritius, abonde dans le même sens, estimant que le travail assidu entre les stakeholders et le secteur privé a pu générer un tel résultat. «Il est un fait que face à un gros challenge, nous arrivons toujours à se relever la tête.»

Maintenant que Maurice a été retiré de la liste grise du GAFI, les opérateurs souhaitent déjà enclencher les procédures et recours nécessaires afin d’être débarrassés de la liste noire de l’Union européenne.

En attendant, ils réfléchissent sur le Global Businesss post-GAFI. Tout un chantier à l’horizon.

Text by lexpress.mu

We also recommend

Tags Cloud
2010accidentsadvertisingAfrAsiaafricaagroAir Franceair mauritiusAirlinesairportairway coffeeAlvaro SobrinhoamazonAmeenah Gurib-FakimAMLandroidApollo Bramwellappleappointmentsappsarrestasiaauditaudit reportaustraliaaviationawardsBABagatelleBAIBangladeshbankbanksbarclaysbeachbeachesBeau Bassin-Rose HillbetamaxBOIboko haramBollywoodBOMbombingbpmlBPOBramer BankbrazilbrexitbudgetBusinessCanadacanecareercareer tipscasinoCCIDCCMCEBcementChagosCHCchinaCIELcigarettesconferenceConfinementCongoconstructioncontestCoronaviruscorruptionCourtCourtscouvre-feuCOVID-19CPBCPEcreativitycrisiscruise shipsCSOCT PowerCultureCurepipecustomerscustomsCWAcyclonedamDawood RawatDBMdeficitdenguedevelopmentdoctorsDomaine les PaillesDPPdrug traffickingdrugsDTAADuty FreeearthquakeebolaecoécoleseconomyEducationEgyptelectionselectoral reformelectricityEmiratesEmtelenergyENLentrepreneurshipEUEuropeeventsexamexamsexpoexportfacebookfairfarmersfeeFIFA World CupfinancefinancesFirefishfishingFlacqFlic-en-FlacFloodsfoodFootballforecastforeign workersFrancefraudfruitsFSCfuelfunnyGAARgamblinggamesgazaGermanygooglegovernmentGRAgreengreen energyhackershajjhawkershealthhealthcareHeritage Cityhistoryholidayshorse racingHospitalhotelhotel businesshotelshow toHRHRDCHSBCHSCIBLICACICTICTAID cardillegal fishingIMFimportindiaIndian OceanIndonesiainflationinfrastructureinnovationsinsuranceinternetInterviewinterview tipsinvestmentinvestmentsiosiPadiphoneiraniraqIRSISISisraelITItalyjapanJin FeijobjobsjournalismKenyalandlawlawslayoffsleadershipLepeploanslocal governmentLockdownlotteryLRTLufthansaMadagascarmalaysiamalaysia airlinesmanagementmanagement tipsmanufacturingmarketmarketingmarketsMauBankMauritiansmauritiusMBCMCBMCCImeccaMedical CouncilmedicamentsmedicineMedPointmeetingMEFMESMetro ExpressMEXAMicrosoftMIDMIEmigrationminimum salaryminimum wagemlMMMmoneymoney launderingmotivationmoviesMozambiqueMPAMPCMPCBMRAMSCMSMMTMTCMTPAMusicMV BenitaNandanee SoornackNarendra ModinatureNavin RamgoolamNavind KistnahNCBNDUnetworkingNew Mauritius HotelsNHDCNigeriaNobel Prizenorth koreaNTCNWCCofficialsoffshoreoilOlympic GamesOmnicaneorangeOUMPakistanpalestineparliamentPaul BérengerPhilippinesPhoenix Beveragespicture of the daypiracyplagePMPMOpmsdPNQpolicepoliticsportPort LouisPort-LouisPravind JugnauthPRBpricepricesproblemprostitutionprotestspsacPSCpsychologyPTRpublic servicequatre-bornesrainsRakesh Gooljauryratingsreal estatereformsrepo rateRESrestaurantsresultresultsReunionriceroadsRoches-Noires caseRodriguesRogersRose-HillRoshi BhadainRussiaSAJsalariessalarysalessamsungsaudi arabiasbmSCscamscandalscholarshipsSchoolschoolssciencesecuritySeychellessharksshootingshoppingshopping mallSICsicomsingaporeSITskillssmart citysmartphonesSMeSMEDASobrinho casesocial mediasocial networks & messengerssolar energysouthsouth africasouth koreasportSportsstartupsstatisticsstatsSTCstrategystreet vendorsstrikestudysuccesssugarSun Tan caseSunkai casesyriaTAtabletsTanzaniataxtax heaventaxesteaTECtechnologytelecomterrorismtextilethailandthefttime managementtipstourismtradingtrainingstransporttrendstunaTurfTurkeyTVtyphoonukukraineunemploymentunionsuniversityuomUSUTMvacanciesVacoas Popular Multipurpose Cooperative SocietyVacoas-Phoenixvarma casevegetablesVideo of the DayvisaVishnu LutchmeenaraidooWaterWaterparkWeatherWhitedot Casewi-fiWMAWorld BankXavier-Luc DuvalYEPzimbabwe