Mauritius

November 11, 2013

Budget 2014 : Réactions

“Comme toujours, nous nous sommes montrés responsables dans la gestion de l’économie et ce sans laisser la place à la démagogie et des mesures populistes.

C’est un budget qui prône la continuité, avec les premières mesures adoptées en 1995 pour que notre pays devienne résilient et continue sur la voie de la croissance. C’est formidable que l’île Maurice ait réalisé une croissance de 3,2 %, alors que certaines grandes nations se trouvent en période de récession ou connaissent une croissance très faible”. C’est en substance ce qu’a déclaré le Premier ministre, Navin Ramgoolam, à sa sortie du Parlement, après la présentation du budget 2014, vendredi.

Le Premier ministre a aussi ajouté que le gouvernement prévoit une croissance pouvant même aller jusqu’à 4 % en 2014. Il affirme que le gouvernement est en train de mettre en place des piliers pour un nouveau départ dans des conjonctures économiques difficiles, avec pour toile de fond, l’Europe, notre plus grand marché, qui fait face à la crise.

Parlant de ‘l’Etat océan’ qu’il qualifie de pilier et possédant un potentiel extraordinaire, le Premier ministre Navin Ramgoolam dira que dans 15 ans ou peut-être moins, “la population se rendra compte que les mesures énoncées dans le budget nous permettront d’atteindre un autre niveau”.

 “Déjà, deux compagnies travaillent sur certains projets ayant trait aux ressources marines, dont le pétrole”, dira-t-il. A ce sujet, il affirme que le gouvernement prend des mesures pour faire de Maurice un ‘hub’ pétrolier, qui tombera également sous le ‘ocean state’. “Nous avons pris une série de mesures concernant la SME et pour la classe moyenne, avec pour objectif de renforcer cette section de la population. Les ‘first time buyers’ d’une maison ou d’un appartement coûtant Rs 4 M, seront exemptés du ‘Registration duty’. Les acquéreurs d’une maison de Rs 2,5 M, bénéficieront, eux, d’un rabais de Rs 300 000 de la TVA. Ces derniers auront également le privilège désormais de faire un dépôt de 5 %, avec une garantie de 20 % du gouvernement.”

L’autre temps fort de son intervention a été l’investissement sur le capital humain. Il a commenté l’éducation qui bénéficiera d’une enveloppe de Rs 14,8 Md, soit une hausse de près de 11 % et la santé, dont le budget l’année prochaine, sera de Rs 9,8 Md. “Ce sont des atouts sur lesquels nous devons compter et c’est pour cette raison que nous devons investir dans les ressources humaines”, précise-t-il.

Commentant les mesures prises par rapport aux prêts bancaires, le Premier ministre affirme que celles-ci seront bénéfiques aux Mauriciens qui rencontrent des difficultés pour rembourser les banques. “Ceux qui ont contracté un prêt bancaire et qui se trouvent dans une situation difficile seront soulagés par ces mesures qui visent à veiller à ce que les intérêts ne dépassent — en aucun cas — la somme empruntée. Ce sera une très grande facilité pour les Mauriciens.”

Il a évoqué la hausse de la pension des personnes handicapées et des visites médicales gratuites. Ce service est mis à la disposition des personnes du troisième âge. “Ces personnes auront le choix entre avoir les mêmes services ou recevoir de l’argent avec lequel elles pourront choisir un médecin. Nous proposons toujours un choix, comme par exemple pour ceux qui habitent dans les appartements de la CHA qui sont maintenant propriétaires de leurs maisons. Pourquoi les personnes qui sont sur les ‘lease lands’ du gouvernement, ne peuvent devenir des propriétaires ? Pour cette raison, nous donnons l’opportunité à ces personnes d’acheter leur maison.” Il a souligné que ce budget jette des bases pour aller plus loin. “Je suis très satisfait car c’est un budget tourné vers l’avenir. Il vise à améliorer la vie de chaque citoyen et citoyenne de Maurice.”

Paul Bérenger : “Un budget très décevant”

Paul Bérenger, leader de l’opposition, a qualifié le Budget 2014 de “très décevant”. Le leader du MMM ne trouve pas que la croissance de 3,2 % pour l’année 2013 soit satisfaisante. “L’idée du budget de 2014 était la croissance mais dès le départ le ministre des Finances s’est montré défaitiste en annonçant une croissance de 3,2 %. Je ne trouve pas que cela soit satisfaisant si nous prenons en compte que pour la région subsaharienne, la World Bank a prévu une croissance de 4,9 % pour cette année contre 4,2 % en 2012 et 5,3 % pour l’année prochaine. Je ne trouve pas que les chiffres annoncés par le ministre des Finances pour 2014 soient satisfaisants même s’ils se réalisent”, a déclaré Paul Bérenger.

Selon le leader de l’opposition, il n’y aura aucun déclic avec ce budget pour relancer la croissance en 2014 et même l’augmentation annoncée sera insuffisante. Il est d’opinion que le climat de confiance ne sera pas rétabli que ce soit avec le secteur privé ou le secteur public. “Cela signifie que le chômage va encore augmenter. D’ailleurs nous avons déjà dépassé les 8 %. En ce qui concerne la pauvreté, c’est un constat de faillite que le ministre a fait après tout ce qui a été annoncé depuis 2005”, a commenté Paul Bérenger. Il trouve choquant que l’annonce de la réforme de l’éducation soit présentée à la légère à la fin du discours du budget. “Il est bon de rappeler que c’est le gouvernement en place qui a saboté la réforme sur l’éducation que nous avons mise en chantier. Je trouve inacceptable qu’après la présentation du budget, le ministre des Finances annonce que les examens du CPE seront abolis et remplacés par le ‘nine year schooling’”, a ajouté Paul Bérenger. Il devait cependant faire ressortir que les mesures annoncées sur le logement semblent intéressantes mais se montre prudent en ajoutant que l’opposition va examiner ces mesures avant de se prononcer sur le sujet.

En ce qui concerne l’arrivée des chaînes privées, le chef des mauves accuse le gouvernement de vouloir contrôler l’information en n’autorisant aux chaînes privées que de diffuser ‘films, sport and entertainment’. Un avis partagé par Pravid Jugnauth, leader du MSM, qui pense que le gouvernement a manqué là une belle occasion de se faire une bonne image auprès de la population.

Pravind Jugnauth parle “d’un budget d’un gouvernement qui est à bout de souffle et qui ne fait pas face à la conjoncture actuelle du pays”. Il avance que l’économie mauricienne va encore s’effondrer et que l’emploi, la pauvreté, la croissance et l’endettement vont encore augmenter. “L’insécurité est grandissante dans le pays et rien n’est dit sur le problème de la drogue dans le pays. En ce qui concerne le manque d’eau, malgré tout ce qui a été annoncé rien n’a été dit sur Bagatelle Dam qui est supposé d’être complété prochainement. Pour ce qui est du logement il faut faire ressortir qu’en huit ans ce gouvernement n’a construit que 500 maisons. Je trouve désolant que rien n’ait été fait pour régler ce problème d’escroquerie dont sont victimes des étudiants”, a signalé Pravind Jugnauth.

JEC : “Un budget balancé et beaucoup d’ouvertures”

 

Réagissant à chaud juste après la présentation du Budget 2014 par le ministre Xavier-Luc Duval, les membres du Joint Economic Council (JEC) ont déclaré que le budget va dans la bonne direction, qu’il est balancé et qu’il comporte beaucoup d’ouvertures. Raj Makoond, directeur du JEC, analyse la direction du budget en termes sociaux et en tant que nouveaux piliers de croissance pour le futur et des mesures actuelles pour faire face aux divers problèmes de l’économie. “Il reste du travail à faire au niveau de la mise en œuvre des mesures annoncées”, précise-t-il cependant.

Le président du JEC, Ahmed Parkar, déclare : “Le secteur privé est prêt à collaborer avec le gouvernement pour créer la croissance dans l’économie.” Selon le JEC, ce budget a été présenté dans un souci de discipline macroéconomique avec un déficit budgétaire inférieur à 4 % du Produit Intérieur Brut (PIB) et un ratio de la dette sur le PIB autour de 54 %. “Cette discipline macroéconomique est très importante si on veut développer Maurice comme une plateforme d’échanges économiques”, note Raj Makoond.

Deuxièmement, le JEC note que le budget répond aussi au souci pour que Maurice se positionne mieux par rapport au climat des affaires. “Un troisième point que constate le JEC, c’est que le budget 2014 fait la part belle au développement de certains chantiers, notamment, l’économie océanique et un ‘bunkering hub’. Des projets de développement sont à prévoir à l’aéroport et au port.” Le JEC pense aussi que l’accent devra être mis sur le cargo. De tels développements auraient sans doute un effet favorable sur les prix dus au trafic plus important de conteneurs. Le JEC estime aussi que la présence d’un agenda pour l’Afrique est favorable dans le Budget 2014. “Pour nous, l’Africa Agenda va dans la bonne direction”, dit Raj Makoond.

Un cinquième point concerne un défi majeur sur le ‘skills mismatch’. “Le ministre Duval a annoncé que la contribution des employeurs a été revue à 1,5 % au lieu de 1 % pour le training, remarque Raj Makoond. C’est très important parce que nous sommes tous au courant du gros problème de ‘skills upgrading’ à Maurice et il faut revoir le fonctionnement des institutions qui sont responsables de la mise en œuvre de la formation, nommément le HRDC.”

 “Nous avions fait part dans notre mémoire de mesures pour l’extension des instruments pour le National Resilience Fund (NRF). Nous voyons par exemple que le LEMS a doublé de Rs 1 milliard à Rs 2 milliards et les autres instruments du LEMS ont été étendus pour aider les entreprises”, souligne Raj Makoond. Ce soutien est important, selon lui, car la reprise au niveau mondial reste très fragile. Le JEC estime favorable aussi la possibilité pour les producteurs d’énergie de vendre de l’électricité aux locataires. Cette mesure manquerait cependant de stratégie à long terme, estime-t-il.

Enfin, au niveau du secteur bancaire, le JEC n’approuve malheureusement pas le fait que le ‘banking levy’ a été doublé de 5 % à 10 % pour les deux prochaines années. “Nous nous éloignons de la prédictabilité et d’un régime avec un taux uniforme, déclare le JEC. En général, il y a beaucoup d’ouvertures sur le climat des affaires et le training mais le plus gros travail reste à faire sur la mise en œuvre.” Le JEC pense que les partenaires doivent se mettre à pied-d’œuvre pour réaliser les différents programmes annoncés dans le Budget 2014.

BDO : “Un budget équilibré”

Les commentaires de la firme BDO n’ont pas tardé à l’issue de la présentation du budget. La firme, qui prend en considération l’accent du gouvernement sur la croissance au centre de la stratégie économique de Maurice pour créer une société bienveillante et inclusive, estime que le Budget 2014 contient quelques bonnes mesures. Selon BDO, la croissance suscitera à nouveau de la demande de nos marchés traditionnels tout en contenant le déficit budgétaire à 3,2 % du PIB et en soutenant les investissements dans le secteur public et les infrastructures comprenant le port et l’aéroport.

Le budget prévoit un important programme d’infrastructures qui permettra non seulement d’injecter des investissements dans l’économie locale mais aussi de donner un nouvel élan au secteur de la construction fort vulnérable. Pour le BDO, des mesures essentielles sont prises pour les PME (Petites et moyennes entreprises) qui leur permettront de se développer et de créer plus d’emplois. Les mesures applaudies par BDO dans le budget sont l’investissement dans les infrastructures et l’Afrique, permettant aux compagnies GLB 1 d’acquérir des IRS/RES, de libéraliser le secteur énergétique, de faire de Maurice un centre pétrolier, de diversifier l’économie et d’offrir de nouveaux produits dans le secteur des services financiers. “Le succès du budget dépend de l'exécution rapide et efficace du plan du gouvernement à développer Maurice, car il contient de nombreuses petites mesures qui sont fondées sur de bonnes intentions", dit le BDO.

Suttyhudeo Tengur : “Pourquoi précipiter l’introduction du ‘9-Year Schooling’ ?”

 “Le Budget 2014 tond le consommateur, avec l’imposition d’une “nouvelle taxe” de Rs 1 par litre de carburant pour assurer le renouvellement de la flotte d’autobus par les compagnies privées et la CNT. Déjà que le prix des produits pétroliers est surtaxé, cette nouvelle mesure est un “hold-up” direct dans la poche du consommateur. Elle représente un fardeau additionnel, car la nouvelle hausse de 5 % de la taxe sur l’alcool et le tabac pèsera sur le budget du petit consommateur”, dit Suttyhudeo Tengur.

De plus, selon lui, avec la libéralisation du “bunkering” des navires, la STC va perdre des revenus. “Le ministère des Finances devra subventionner la perte subie par la STC”, dit-il.

Concernant l’annonce du ministre des Finances d’introduire le ‘9-Year Schooling’, il dira que “c’est un squelette que le ministre a retiré des placards”. “C’est un projet qui a déjà fait l’objet de nombreux rapports d’experts de l’éducation dans les années 80’ et 90’. Il n’a jamais été mis en pratique pour des raisons pédagogiques et pratiques. On s’interroge sur cette démarche occulte du ministre des Finances qui, d’un trait de plume, veut éliminer les examens du CPE”, lâche-t-il.

Il mentionne que le budget assure “une certaine continuité” avec de nombreux projets qui nécessiteront de gros financements publics. “Ces projets vont, certes, assurer la croissance économique de 2014, de près de 4 %. Mais, ce qui est surprenant, c’est que le ministre des Finances passe sous silence, les investissements du secteur privé dans la croissance économique”, souligne-t-il.

Narendranath Gopee : “Un budget mi-figue mi-raisin”

Le président de la Federation of Civil Service and Other Unions (FCSOU), Narendranath Gopee, se dit quelque peu déçu du budget 2014 car il s’attendait à ce qu’il y ait des mesures sociales en faveur des défavorisés. Selon lui, il y a un gros manquement concernant le social. Le ministre des Finances aurait dû proposer des mesures pour l’amélioration du service hospitalier. Narendranath Gopee ajoute qu’il s’attendait à ce que la TVA soit diminuée pour une série d’articles mais il se dit satisfait du projet de construire un hôpital dernier cri pourvu que l’entretien suive. Pour le président de la FCSOU, il doit y avoir une meilleure politique pour le contrôle des prix. Il déplore que Xavier-Luc Duval n’ait pas proposé une mesure pour que les Mauriciens puissent produire leur énergie domestique.

Haniff Peerun : “C’est un budget de la continuité…”

 “Il n’y a rien de nouveau, il n’y a pas d’idée novatrices, c’est un budget de la continuité…”, a déclaré Haniff Peerun, président du Mauritius Labour Congress. “Buku dimun pa retruv zot dan sa bidze la e bann travayer finn res lor zot fin.” Commentant le recrutement massif dans la force policière, il a estimé que ce n’est pas le nombre qui rétablira la loi et l’ordre dans le pays. D’après Haniff Peerun, il faut revoir la façon de faire et les systèmes établis. Il se dit aussi contre le nouveau mode de paiement effectué au Central Electricity Board.

Radhakrishna Sadien : “Il y a quelques mesures courageuses”

Le président de la Gouvernment Services Employees Association, Radhakrishna Sadien, se dit à la fois satisfait et déçu du Budget 2014. “Je suis heureux que quelques-unes de nos recommandations ont été prises en considération, notamment la création de nouveaux postes pour les pompiers, il y a eu quelques mesures courageuses mais il doit y avoir plus de transparence afin de rassurer les jeunes sur la création d’emploi.” Il est aussi d’avis que le ministre des Finances aurait pu faire mieux sur le plan social mais il a exprimé sa satisfaction concernant le domaine de la santé, notamment avec la construction d’un hôpital moderne et des mesures prises pour la prévention du diabète ainsi qu’un nouveau mécanisme pour revoir le rapport de l’Audit.

Deepak Benydin : “Le ministre des Finances joue avec les chiffres”

Pour Deepak Benydin, président de la Federation of Parastatal Bodies & Other Unions, “le ministre des Finances joue avec les chiffres”. Il soutient que le gouvernement n’a pas de politique cohérente pour la création d’emploi. Il juge discriminatoire la mesure du ‘prepaid card’ du Central Electricity Board. “Je me demande si un abonné sera toujours pourvu en électricité si sa carte est épuisée.” Par contre, il a favorablement accueilli les mesures consacrées aux diabétiques et aux patients atteints de cancer. “Cependant, le gouvernement aurait dû inclure les personnes souffrant d’hypertension dans ce scheme.” Finalement, Deepak Benydin estime que “le budget n’a pas apporté une bouffée d’air frais à la population”.

Rashid Imrith accueille favorablement la ‘Green Economy’

Le président de la Federation des syndicats de la fonction publique, Rashid Imrith a bien accueilli les mesures du ministre des Finances sur la ‘Green Economy’. Il est très positif concernant l’Independent Board of Inquiry qui enquêtera sur le rapport d’audit. Ce document sera par la suite remis au chef de la fonction publique qui prendra les actions nécessaires. “Il faut s’assurer que les procédures soient bien suivies.” Et de se réjouir que la Strategic Policy du Civil Service Modernisation Program tombe dorénavant sous l’égide du bureau du Premier ministre au lieu d’un ministère.

Reeaz Chuttoo : Un budget ultralibéral

Un budget ultralibéral prônant un capitalisme ‘hard-core’. C’est en ces termes que Reeaz Chuttoo, président de la Confédération des travailleurs du secteur privé (CTSP) a qualifié le dernier discours budgétaire de Xavier-Luc Duval. Réagissant quelques minutes après la présentation du Budget 2014, Reeaz Chuttoo a déclaré que celui-ci n’est qu’une continuation de ce qu’avait initié le tandem Sithanen/Mansoor. “Les travailleurs s’attendaient à une redistribution plus équitable de la richesse mais il n’en est rien”, a-t-il dit. Et d’ajouter : “Le ministre des Finances a annoncé qu’il a soumis au NRB 14 ‘Remuneration Order’. Mais il ne dit pas quand ce sera fait. Et quand on sait que le NRB ne traite que trois cas par an...” Le président de la CTSP a aussi abordé le cas des employés étrangers.

 

Text by Le Matinal
 

Tags Cloud

20102011Absa Bankaccaaccidentaccidentsadministration volontaireADSUadvertisingafghanistanAfrAsiaafricaagalegaagreementagricultureagroAHRIMAIairair asiaair australAir Franceair madagascarair mauritiusairasiaAirlinesairportairway coffeeAlbionalgeriaalibabaalteoAlvaro SobrinhoamazonAmeenah Gurib-FakimAMLandroidangolaAnil BachooApollo Bramwellappappleappointmentsappsaquaculturearab townarrestArtArvin BoolellasiaATMATOauditaudit reportaustraliaaustriaaviationawardawardsAxcel ChenneyBABagatelleBagatelle DamBAIBalaclavaBangladeshbankBank OnebankingbanksBar CouncilbarclaysBDObeachbeachesBeau Bassin-Rose HillbeautybeerBelgiumBelle-MareBelle-RiveBet365betamaxbettingBharat Telecombig databitcoinblue economyBlue-BayBOIboko haramBollywoodBOMbombingbookbookmakerbooksbossBotswanabpmlBPOBramer BankbrazilbrexitBritish AirwaysbudgetbuildingbusesBusinessbusiness trendsCabinetcall centresCanadacanecareercareer tipscargocarnivalcasinoCaudanCCIDCCMCCTVCEBcelebretiescelebritiescementChagoscharityCharlie HebdoCHCchilechinachromeCIELcigarettesCim FinancecinemaclashesCMTcomoroscompetitionconcertconferenceConfinementCongoconstitutional amendmentconstructioncontestcontestscontractcooperationCoronaviruscorruptioncounterfeitcoupCourtCourtscouvre-feuCOVID-19CPBCPEcreativitycreditscreolecrisiscruise shipcruise shipsCSOCT PowerCultureCurepipecustomercustomerscustomsCVCWAcyclingcyclonedamDawood RawatdayDBMdeficitdenguedeportationdevelopmentDiego GarciadivalidoctorsdodoDomaine les PaillesDonald TrumpDPPdrug traffickingdrugsDTAADubaiDuty Freee-commercee-servicesearthquakeebeneebolaecoécolesecologyeconomicEconomic Development BoardeconomicseconomyEducationeducation abroadeducation reformEEZEgyptEIILMelectionelectionselectoral reformelectricityelon muskembassyEmiratesemirates airlinesEmtelenergyENLentrepreneurshipEnvironmentEOCEUEuroEuropeeventeventsexamexaminationexamsexpoexportfacebookfairFalcqfarmersfarmingfashionfast foodfbiFDIfeefeesferryfestivalFievre AphteuseFIFAFIFA World CupFilm Rebate SchemefilmingfilmsfinancefinancesfinancingFirefishfishingFIUFlacqFlic-en-FlacfloodFloodsflourfonction publiquefoodFootballforecastforeign workersForumFrancefraudfruitfruitsFSCFTAfuelfunnyGAARgabongadgetsgalaxygalaxy notegamblinggame of thronesgamesgasgazaGDPGermanyghanaGlobal BusinessgolfGoodlandsgoogleGorah Issac casegovernmentGRAGrand Baygrand-baieGrand-BassinGrand-Gaubegreecegreengreen energygrippeGTUH1N1hackershajjhamashappinessHawaiihawkershealthhealthcareHeritage Cityhi-techhigher educationhighlandshistoryHolcimholidaysHong Konghorse raceshorse racingHospitalhotelhotel businesshotelshowhow toHRHRDCHSBCHSCHSC ProhtchungaryhuntingHusein Abdool RahimIBAIBLICACICTICTAID cardiframacillegal fishingillegal migrationillegal workersIMFimportindiaIndian OceanIndian Ocean Island GamesIndonesiainflationinfluenzaInfographicsinfrastructureinnovationinnovationsinsuranceinterest rateinternetinterpolInterviewinterview tipsinvestinginvestmentinvestmentsIOCIORECiosiPadiphoneIPOiraniraqirelandIRSISISislamicisraelITItalyjapanJean-Claude Bastos de MoraisJellyfishJewelleryJin FeiJIOIjobjobsjockeyjournalismJulian AssangeKailash TrilochunKenyakitesurfingKPMGkreolla buttelabourLafargelandlandslideLarsen & ToubrolawlawslayoffsLe MorneleadershipleakLepeplexpressliberiaLibyalifeloanloanslocal governmentLockdownlogisticslondonlotteryLottotechLRTLufthansalycheeMadagascarmade in morisMahebourgmalariamalaysiamalaysia airlinesMaldivesMalimallmanagementmanagement tipsmanufacturingmarketmarketingmarketsMauBankMauritiansmauritiusMBCMCBMCCIMDFPMeatmeccamediaMedical CouncilMedical tourismmedicamentsmedicineMedineMedPointmeetingMEFMegh PillayMESMeteoMetro ExpressMEXAmexicoMFAMGIMHCmichaela harte caseMicrosoftMIDMidlandsMIEmigrationmigration crisisminimum salaryminimum wagemiss mauritiusmistakesMITDmlMMMmobilemobile phonesMokamoneymoney launderingmonkeyMont-ChoisyMoody’sMoroccomotivationmoviesMozambiqueMPAMPCMPCBMPLMQAMRAMSBMSCMSMMTMTCMTPAMusicMV BenitaNad SivaramenNaïadeNamibiaNandanee SoornackNarendra ModinasanatureNavin RamgoolamNavind KistnahNCBNCGNDUNECnefNegative Income TaxNelson MandelaNeotownNepalnetherlandsnetworkingNew Mauritius Hotelsnew zealandNGONHDCNICNICHLNigerianight clubsNitin Chinien caseNobel Prizenokianorth koreaNRBNTANTCNWCCNWECOCDEoceanocean economyofofficialsoffshoreoilOlympic GamesOmega ArkOmnicaneoniononlineopinionOppositionorangeoscaroscar pistoriusOUMoutsourcingPakistanpalestinePamplemoussesPanama Paperspandit sungkurParadise PapersparliamentPaul BérengerpensionpensionspeoplePereyberepermis de travailPhilippinesPhoenix Beveragesphonespicture of the daypillspiracyplageplagueplanPlanet Earth InstitutePMPMEPMOpmsdPNQpokerpolicepoliticspollutionPonzi SchemeportPort LouisPort-LouispostPovertyPPPPRPravind JugnauthPRBpresentationpresentation tipspresidentpricepricesprisonproblemprofitprojectprojectsprostitutionprotestspsacPSCpsychologyPTRpublic functionpublic servicepwcQatarQuantum Globalquatre-bornesquotesrainsRajindraparsad SeechurnRakesh GooljauryransomwareratesratingratingsRavi YerrigadooRDAreal estaterecallsreformreformsrefugeesreligionrentrepo ratereportRESRésidence Barklyrestaurantrestaurantsresultresultsresumeresume tipsretailReunionrevenuericeRiche-TerreriseRiviere-du-RempartRiviere-Noireroadsroche-boisRoches-Noires caseRodriguesRogersrose-belleRose-HillrosewoodRoshi BhadainRum and SugarRundheersing BheenickrupeeRussiaRwandasafetySAJsalariessalarysalesalessales tipssamsungsanctionssaudi arabiaSBIsbmSCscamscandalSCBGscholarshipscholarshipsSchoolschoolsscienceseasecuritySEMSEMDEXSenegalSeychellesShakeel MohamedShanghaisharksshootingshoppingshopping fiestashopping mallshopping mallsshowShowkutally SoodhunSICsicomSierra LeonesingaporeSITskillssmall businessSmall Planters Associationsmart citysmartphonesSMeSME MauritiusSMEDASMFsmmsnapchatSobrinho casesocialsocial mediasocial networks & messengersSofitelsoftwaresolar energySomaliasonysouthsouth africaSouth China Seasouth koreasouth sudanspainsponsorshipsportSportsSquatterssri lankaSSRStar KnitwearstartupsstatisticsstatsSTCstockstock marketstocksstrategystreet vendorsStressstrikestudystudy abroadstylesubventionsuccesssuccess storysugarsugar canesummitSun ResortsSun Tan caseSunkai caseSunnystarssupermarketssurveySwanSwedenSwitzerlandsyriaTAtabletsTaiwanTanzaniataxtax fraudtax heaventaxesTbillsteateacherTeachersteamTECtechnologytelecomtendertendersterrorismtertiarytextilethailandthethefttimetime managementtipstototaltourismtoystradetrade feetradingtrainingtrainingstransporttraveltrendsTrioletTripAdvisorTrou-aux-BichestsunamitunaTunisiaTurfTurkeyturkish airlinesTVtwittertyphoonUdMUgandaukukraineununemploymentUNESCOunionsuniverseuniversityuomUSUTMvacanciesvacancyVacoasVacoas Popular Multipurpose Cooperative SocietyVacoas-PhoenixVanilla Islandsvarma caseVATVeekram BhunjunvegetablesVerizonvideoVideo of the Dayvirtual realityvisaVishnu Lutchmeenaraidoovisitvivo energyvolcanowasteWaterWaterparkWeatherwest africawhatsappWhitedot Casewi-fiwikileakswindowsWMAwomenworkwork abroadworkersWorkshopWorldWorld Bankwriting tipsWTOXavier-Luc DuvalyahooYasin DenmamodeyemenYEPYerrigadoogateyoutubeZambiazimbabwe
Mauritius
© 2010-2020 mega.mu