Courts: le Principe «Last in First Out» Pas Respecté

6 years, 8 months ago - September 11, 2015
Courts à Trianon : colère et indignation des employés licenciés

Courts: le Principe «Last in First Out» Pas Respecté

Sur quels critères 20 % du personnel de Courts ont-ils été licenciés ? C’est la question que se posent certains des 190 employés ayant reçu leur lettre de licenciement le jeudi 10 septembre. Le ministre du Travail Soodesh Callichurn avait indiqué, en août, que c’est sur la base «last in, first out» que la sélection se ferait. Or, soutiennent-ils, cela ne serait pas le cas.

Des salariés comptant plusieurs années de service, et qui ont reçu leur lettre de licenciement jeudi, expliquent que de nouvelles recrues ont été «épargnées». «Certaines nouvelles recrues proches de la direction n’ont pas été évincées. Puis, des employés du troisième âge ont été retenus alors que des jeunes et moins jeunes ont été priés de plier bagage», s’insurgent certains.

À l’instar de ce couple âgé d’une vingtaine d’années. Mari et femme comptent 30 mois de service chez Courts. «Où est-ce que mon mari et moi allons trouver un emploi à cette période de l’année ?» se demande l’épouse. Et d’ajouter que «c’est injuste que ce soit les ti travayer qui soient priés de partir – pour des raisons économiques – alors que ceux qui perçoivent de gros salaires ne sont pas concernés.» L’époux déplore, lui, que «la situation financière des personnes n’a été visiblement pas prise en considération».

Autre cas, celui de cette Rodriguaise âgée de 27 ans. Cette mère célibataire avoue qu’elle ne s’attendait pas à se retrouver sur le pavé, étant donné qu’elle compte trois ans et demi de service.

Dans la lettre de licenciement, mention est faite du paiement du salaire du 1er au 10 septembre. «Donc, on n’est toujours pas fixé par rapport à notre compensation. De ce fait, on n’a pas signé la lettre», déclarent certains licenciés.

Un plan social

Aujourd’hui, alors que David Isaacs fera officiellement l’acquisition de Courts, les employés remerciés sont appelés à se rendre au ministère du Travail pour s’enregistrer au Workfare Programme. «En ce faisant, le licencié n’aura plus le droit à une compensation. Or, il faut un plan social pour ces personnes. On propose qu’ils bénéficient d’une compensation d’un mois de salaire par année de service», affirme Reaz Chuttoo, représentant syndical des employés.

Les négociations en vue de la compensation devraient aboutir d’ici le 16 septembre, ajoute-t-il. Ce jour-là, apprend-on, une réunion est prévue entre l’administrateur et les licenciés au Taher Bagh, à Port-Louis.

Courts à Trianon : colère et indignation des employés licenciés

La rumeur a été confirmée jeudi 10 septembre ; 185 employés de Courts ont reçu leur lettre de licenciement.

Une cinquantaine d’employés de l’entrepôt de Courts à Trianon figurent sur la liste des licenciés. Certains comptent jusqu’à sept ans de service. Une lettre leur a été remise jeudi matin 10 septembre par les représentants des administrateurs ; lettre que ces employés ont refusé d’accuser réception.

La nouvelle a eu l’effet d’une bombe. Ils sont 50 employés à être sur la liste des licenciés à Trianon. Si certains d’entre eux ont déjà plié bagage à l’heure de la pause-déjeuner, d’autres ne cessent d’en parler.

Gérard et sa femme sont parmi les licenciés. Ils comptent tous les deux années de service, et ils ne savent plus quoi faire.

Gérard dit être dans le flou : « Ils proposent de nous inscrire au Welfare Programme. C’est une bonne chose, mais il n’y a pas d’emploi à l’île Maurice. Nous avons des dettes à rembourser. Je ne sais pas ce que les administrateurs ont fait, mais la situation est très critique. Je constate que la situation a empiré. Nous sommes à notre seconde année de service. »

Même déception pour Priscilla, mère de famille. La compensation de deux semaines par année de service ne sera pas suffisante pour joindre les deux bouts, dit-elle :

« On s’attendait à des licenciements, même si on n’était pas sur si cela allait tomber sur nous. Nous avons des dettes. Avec une année de service, à quoi je vais m’attendre ? Mon salaire de base était de Rs 8 000. Ce n’est pas normal. »

Moïse, porte-parole des employés, persiste et signe : les employés doivent percevoir leur boni de fin d’année :

« Les employés licenciés doivent obtenir leur boni de fin d’année, ainsi que leur salaire pour le reste de l’année 2015. Nos revendications n’ont pas été respectées. Les employés n’ont pas signé, car ils doivent savoir les conditions qui ont conduit à leur licenciement. »

Vendredi 11 septembre, ces employés se regrouperont devant le bureau du ministère du Travail à Port-Louis pour décider de la marche à suivre.

Déclaration du Special Administrator Yacoob Ramtoola sur Radio Plus :

Le Special Administrator Yacoob Ramtoola affirme sur Radio Plus que 185 employés ont reçu leur lettre de licenciement, et ils toucheront leur indemnité la semaine prochaine.

« Comme convenu, 20 % des employés allaient être remerciés sur une base “last in first out”. Ils ont reçu leur lettre [jeudi 10 septembre]. Nous avons eu des discussions avec le bureau du Travail et le ministre du Travail sur le montant de la compensation. Tous ces licenciés seront inscrits au Welfare Programme. Ils auront leur salaire au 10 septembre et un paiement supplémentaire qui se fera la semaine prochaine », précise Yacoob Ramtoola sur Radio Plus.

We also recommend

Tags Cloud
2010accidentsadvertisingAfrAsiaafricaagroAir Franceair mauritiusAirlinesairportairway coffeeAlvaro SobrinhoamazonAmeenah Gurib-FakimAMLandroidApollo Bramwellappleappointmentsappsarrestasiaauditaudit reportaustraliaaviationawardsBABagatelleBAIBangladeshbankbanksbarclaysbeachbeachesBeau Bassin-Rose HillbetamaxBOIboko haramBollywoodBOMbombingbpmlBPOBramer BankbrazilbrexitbudgetBusinessCanadacanecareercareer tipscasinoCCIDCCMCEBcementChagosCHCchinaCIELcigarettesconferenceConfinementCongoconstructioncontestCoronaviruscorruptionCourtCourtscouvre-feuCOVID-19CPBCPEcreativitycrisiscruise shipsCSOCT PowerCultureCurepipecustomerscustomsCWAcyclonedamDawood RawatDBMdeficitdenguedevelopmentdoctorsDomaine les PaillesDPPdrug traffickingdrugsDTAADuty FreeearthquakeebolaecoécoleseconomyEducationEgyptelectionselectoral reformelectricityEmiratesEmtelenergyENLentrepreneurshipEUEuropeeventsexamexamsexpoexportfacebookfairfarmersfeeFIFA World CupfinancefinancesFirefishfishingFlacqFlic-en-FlacFloodsfoodFootballforecastforeign workersFrancefraudfruitsFSCfuelfunnyGAARgamblinggamesgasgazaGermanygooglegovernmentGRAgreengreen energyhackershajjhawkershealthhealthcareHeritage Cityhistoryholidayshorse racingHospitalhotelhotel businesshotelshow toHRHRDCHSBCHSCIBLICACICTICTAID cardillegal fishingIMFimportindiaIndian OceanIndonesiainflationinfrastructureinnovationsinsuranceinternetInterviewinterview tipsinvestmentinvestmentsiosiPadiphoneiraniraqIRSISISisraelITItalyjapanJin FeijobjobsjournalismKenyalandlawlawslayoffsleadershipLepeploanslocal governmentLockdownlotteryLRTLufthansaMadagascarmalaysiamalaysia airlinesmanagementmanagement tipsmanufacturingmarketmarketingmarketsMauBankMauritiansmauritiusMBCMCBMCCImeccaMedical CouncilmedicamentsmedicineMedPointmeetingMEFMESMetro ExpressMEXAMicrosoftMIDMIEmigrationminimum salaryminimum wageMITDmlMMMmoneymoney launderingmotivationmoviesMozambiqueMPAMPCMPCBMRAMSCMSMMTMTCMTPAMusicMV BenitaNandanee SoornackNarendra ModinatureNavin RamgoolamNavind KistnahNCBNDUnetworkingNew Mauritius HotelsNHDCNigeriaNobel Prizenorth koreaNTCNWCCofficialsoffshoreoilOlympic GamesOmnicaneorangeOUMPakistanpalestineparliamentPaul BérengerPhilippinesPhoenix Beveragespicture of the daypiracyplagePMPMOpmsdPNQpolicepoliticsportPort LouisPort-LouisPravind JugnauthPRBpricepricesproblemprostitutionprotestspsacPSCpsychologyPTRpublic servicequatre-bornesrainsRakesh Gooljauryratingsreal estatereformsrepo rateRESrestaurantsresultresultsReunionriceroadsRoches-Noires caseRodriguesRogersRose-HillRoshi BhadainRussiaSAJsalariessalarysalessamsungsaudi arabiasbmSCscamscandalscholarshipsSchoolschoolssciencesecuritySeychellessharksshootingshoppingshopping mallSICsicomsingaporeSITskillssmart citysmartphonesSMeSMEDASobrinho casesocial mediasocial networks & messengerssolar energysouthsouth africasouth koreasportSportsstartupsstatisticsstatsSTCstrategystreet vendorsstrikestudysuccesssugarSun Tan caseSunkai casesyriaTAtabletsTanzaniataxtax heaventaxesteaTECtechnologytelecomterrorismtextilethailandthefttime managementtipstourismtradingtrainingstransporttrendstunaTurfTurkeyTVtyphoonukukraineunemploymentunionsuniversityuomUSUTMvacanciesVacoas Popular Multipurpose Cooperative SocietyVacoas-Phoenixvarma casevegetablesVideo of the DayvisaVishnu LutchmeenaraidooWaterWaterparkWeatherWhitedot Casewi-fiWMAWorld BankXavier-Luc DuvalYEPzimbabwe