Mauritius | Politics

September 25, 2017

L’express under arrest [Updated]

Depuis tôt ce matin, lundi 25 septembre, la police s’est déployée pour arrêter les journalistes de l’express. Dès 5h40 elle était chez Yasin Denmamode, avec mandat d’arrêt et perquisition. A la même heure, les policiers se sont rendus à Port-Chambly, chez le directeur des publications, Nad Sivaramen.

Ce, dans le cadre de la révélation du Yerrigadoogate et de la rétractation de Husein Abdool Rahim. Suivez cette journée en direct.

25 sep 2017 18:13
Le CCID chez Axcel Chenney

Les limiers du CCID sont arrivés au domicile d’Axcel Chenney à Flic-en-Flacq. Ils procèdent à une perquisition au domicile du journaliste.

25 sep 2017 17:34
Perquisition chez Nad Sivaramen, Axcel Chenney et Yasin Denmamode

Les limiers du CCID effectueront une perquisition aux domiciles des trois journalistes de l’express Nad Sivaramen, Axcel Chenney et Yasin Denmamode. Ces derniers sont interrogés under warning suite aux allégations de complot contre l’ex-Attorney General Ravi Yerrigadoo. Axcel Chenney a été le premier à quitter les Casernes centrales. Nad Sivaramen et Yasin Denmamode devraient lui emboîter le pas dans quelques minutes.

La police s’était déjà rendue au domicile de Nad Sivaramen et de Yasin Denmamode tôt ce matin. Les deux journalistes n’étaient pas chez eux mais les limiers du CCID ont tout de même perquisitionné le domicile de Yasin Denmamode en présence de son père.

Le CCID est aussi attendu dans les locaux de La Sentinelle à Baie-du-Tombeau.

25 sep 2017 17:12
Husein a quitté l'IT Unit

Husein Abdool Rahim vient de quitter l'IT Unit. Il y était depuis 13h49 ce lundi 25 septembre 2017.

25 sep 2017 17:10
Soufia Bham, cofondatrice d’Empower Mauritius: #FightForTruth #IStandwith Nad Sivaramen, Axcel Chenney and Yasin Denmamode

Democratic institutions in Mauritius have been eroded at an unprecedented speed in the last few years (read from this what you will). Today, doing your job as an investigative journalist means the possibility of waking up at 4 50 to the execution of search warrants (for what?) on your family home, speaking truth to authority means being forced to leave public spaces by government officials, being called a bitch by someone who occupies a public seat. Today, we have an unelected PM, an invented position for the previous PM and corruption that runs so deep that they don't even bother to cover it up unless they get called out for it (or not at all in some cases).

A fair share of people explain our apathy with this: X or Y might be corrupt but "at least it isn't like other African countries, there is peace" or "it could be worse, we get to vote." The problem with this line of thinking is that it disregards the systemic violence that we face. There is violence- people getting evicted from their homes to make way for a metro we don't actually want, the Rastafarian community being subject to police brutality, provisional charges against citizens who expose the mediocrity of proposed projects and an independent press that has to beat around the bush to speak of the mediocrity of our state services. The burden of proof (and of making sure proof doesn't just disappear) rests on citizens and not corrupt officials even when they admit to their corruption.

We are afraid of change and I get it. we have a tumultuous history (predating independence) of "plus ça change, plus c'est la même chose." The truth is that we are afraid of a hypothetical worse that we are already living in. We are that African country with an unelected PM, we live in that country where the police brutality enforces the rule of a political elite. What peace do we speak of when all it takes is a politician with a mic to rile up tensions between our communities? What is this international reputation we are proud of when women get murdered, the underprivileged dragged from their homes and our land sold to foreign states?

So what do we do now?

#FightForTruth #IStandwith Nad Sivaramen, Axcel Chenney and Yasin Denmamode.

25 sep 2017 17:07
Jean-François Leckning, membre du MMM et ancien journaliste de l'express: «Notre démocratie est à la solde d’un État policier»

«Il n’y a qu’une vérité : notre démocratie est à la solde d’un état policier ! Que l’express, dans la forme, soit allé trop loin, je n’en disconviens pas. Mais, dans le fond, et au-delà d'une certaine éthique, peut-on reprocher aux journalistes Nad Sivaramen, Axcel Chenney et Yasin Denmamode d’être parvenus à faire éclater au grand jour un scandale d’une ampleur insoupçonnée ?», s'interroge Jean-François Leckning, membre du MMM. Il demande à ce que l’on ne se trompe pas de combat en cherchant d’autres vérités. «Le fait demeure qu’un ministre de la Justice a utilisé le sceau de l’État pour faciliter la tâche d’un escroc condamné comme tel par une cour de justice dans une affaire qui ressemble, de près comme de loin, à du blanchiment d’argent. Et ce à travers un vaste réseau de pari en ligne. Dans quel but ? Au profit de qui ?», s’interroge-t-il sur Facebook. Il s’agit là de questions légitimes qui émergent depuis une semaine.

«Pendant que se promènent en toute liberté des Soodhun et des Choomka, sur qui pèsent des allégations très graves, la police de la marionnette Nobin arrête des journalistes, rien que ça ! La dictature Jugnauth se dévoile chaque jour un peu plus», a-t-il ajouté. Jean-François Leckning suggère qu’on alerte les médias internationaux, Reporters Sans Frontières, Amnesty International entre autres : «N'ayons pas honte de relayer la seule vraie information du jour : nous sommes en dictature, et la presse est muselée.»

25 sep 2017 16:51
L'interrogatoire se poursuit

Cela fait maintenant près de 2 heures que les journalistes sont interrogés aux Casernes. Selon nos informations, une perquisition à leur domicile suivra probablement.

25 sep 2017 16:08
Alain Bertrand, initiateur de Climate Change Initiatives Mauritius: «Keep on the #Fightfortruth»

«Je tiens, ici, à personnellement apporter mon soutien aux journalistes Nad Sivaramen, Yasin Denmamode et Axcel Chenney ainsi qu'à toute la rédaction de l'express, en ces moments graves qui dénaturent de manière honteuse la perception de la démocratie mauricienne» : c’est ce que déclare Alain Bertrand sur sa page Facebook.

Ce dernier condamne sans réserve les conditions de perquisition chez les journalistes de l'express ainsi que les méthodes employées pour discréditer ces derniers dont le seul but était de mettre au jour un scandale politico-financier.

«Il est en effet très grave et triste de constater que des journalistes de ce pays soient mis au pilori, en position d'acteurs principaux dans un scandale politique probant et quasiment avéré, alors qu'ils auront simplement accompli leur travail, en faisant la lumière sur un système qui s'apparenterait à du blanchiment d'argent douteux, avec le concours d'un haut fonctionnaire de l'Etat», a-t-il ajouté. Il est d’avis que le respect de la démocratie commence par le respect des électeurs et des voix libres, honnêtes et responsables de la presse. Or il est clair, malheureux et surtout très inquiétant, que dans le cas présent (et ce depuis un peu de temps déjà), la République mauricienne semble choisir de mépriser la presse et les citoyens mauriciens, en les prenant pour des imbéciles manipulables, quitte à diviser le monde de la presse libre de Maurice.

25 sep 2017 15:37
Nad Sivaramen, Axcel Chenney et Yasin Denmamode interrogés under warning

Après la déposition de Husein Abdool Rahim, Sylvio Sundanum, Dick Kwan Tat et Ravi Yerrigadoo, c’est au tour de Nad Sivaramen, Axcel Chenney et Yasin Denmamode de donner leur version des faits à la police dans le cadre du Yerrigadoogate. Ces trois journalistes de La Sentinelle sont arrivés aux Casernes centrales à 15 heures ce lundi 25 septembre. Une démarche qui intervient après que des policiers, munis d’un mandat, se sont rendus au domicile de Nad Sivaramen et Yasin Denmamode tôt le matin.

25 sep 2017 15:03
Les avocats des journalistes de La Sentinelle

Le Senior Counsel Me Hervé Duval Jr, Me Me Yanilla Moonshiram et Me Robin Ramburn, Senior Counsel.
Nad Sivaramen est représenté par le Senior Counsel Hervé Me Duval Jr, Axcel Chenney par Me Yanilla Moonshiram. Yasin Denmamode est, lui, représenté par Me Robin Ramburn, Senior Counsel.

25 sep 2017 14:53
Nad Sivaramen, Axcel Chenney et Yasin Denmamode sont au CCID

Nad Sivaramen, Axcel Chenney et Yasin Denmamode sont arrivés au CCID accompagnés de leurs avocats. Ils seront interrogés underwarning.

Nad Sivaramen, directeur des Publications de La Sentinelle:

Axcel Chenney, journaliste:

Yasin Denmamode, journaliste:

 

25 sep 2017 14:28
Sur Facebook, Axcel Chenney salue la mobilisation massive pour soutenir la liberté de la presse

25 sep 2017 14:26
L’inspecteur Shiva Coothen : «On ne peut laisser tout La Sentinelle Ltd entrer».

Le responsable du Police Press Office, Shiva Coothen, a déclaré qu’il ne peut laisser tout La Sentinelle entrer aux Casernes centrales. Les employés du groupe sont présents sur les lieux pour soutenir les trois journalistes. L’inspecteur a affirmé que La Sentinelle Ltd est suffisamment représenté.

25 sep 2017 14:09
Nad Sivaramen, Axcel Chenney et Yasin Denmamode au CCID

Ils etaient attendus dans les locaux du CCID. Le directeur des publications Nad Sivaramen, Axcel Chenney et Yasin Denmamode sont arrivés aux Casernes centrales dans le cadre du scandale yerrigadoogate après la rétraction du dénonciateur Hussein Abdool Rahim.

25 sep 2017 14:16
Denis Ithier: «Les journalistes ont correctement fait leur travail»

Les journalistes de «l’express» et la direction de La Sentinelle sont là pour être solidaires de leurs collègues et pour «s’assurer que les choses se passent correctement». Denis Ithier, directeur général du groupe de presse, indique être «relax» et «confiant».

25 sep 2017 14:14
Les directeurs de La Sentinelle présents aux Casernes

Le Chairman de La Sentinelle Ltd est arrivé aux Casernes centrales. Il est accompagné de Denis Ithier, directeur général du groupe.

25 sep 2017 14:04
Les journalistes et la direction de La Sentinelle Ltd en force

En attendant l’arrivée des trois journalistes, la direction de LSL de même que des journalistes sont présents devant les locaux de la Central CID. Ils témoignent de leur solidarité avec les trois journalistes.

25 sep 2017 13:49
Hussein Abdool Rahim à l'IT Unit

Quant au dénonciateur, Hussein Abdool Rahim, il est actuellement dans les locaux de l'IT Unit de la police.

25 sep 2017 13:38
Navin Ramgoolam: «Surprenant que l’ex-Attorney General soit toujours libre…»

L’ancien Premier ministre Navin Ramgoolam a réagi après que la police a perquisitionné la demeure d’un de nos journalistes ce lundi 25 septembre. A sa sortie, en cour intermédiaire, il s’est dit surpris que les enquêteurs ciblent les trois journalistes de La Sentinelle.

25 sep 2017 13:35
Un mandat… de perquisition (?) à 5 heures du matin

Alors que depuis la fin de la semaine dernière, l’on évoquait l’arrestation imminente des trois journalistes de l’express, l’inspecteur Shiva Coothen du Police Press Office vient préciser deux faits : que la police n’avait jusqu’ici pas contacté ceux concernés et qu’ils ont débarqué chez Yasin Denmamode munis d’un mandat… de perquisition.

Qui alors a parlé d’un mandat d’arrêt ? Joue-t-on sur les mots ?

25 sep 2017 13:25
Rabin Bhujun: «On traite les journalistes comme de vulgaires criminels»

Le rédacteur en chef et cofondateur du site d’information en ligne Ion News, Rabin Bhujun, trouve «très triste» la façon dont les policiers se sont rendus au domicile des journalistes Nad Sivaramen et Yasin Denmamode ce lundi matin.

25 sep 2017 13:16
Nawaz Noorbux met de côté les différends

Malgré la «guerre ouverte» entre «l’express» et «le Défi», Nawaz Noorbux, le directeur de l’information du Défi, trouve injuste le mandat de perquisition émis contre les journalistes de «l’express». C’était ce lundi 25 septembre.

25 sep 2017 12:59
Me Ashley Hurhangee : «Je suis l’express»

Du fait qu’il y a une enquête en cour, l’avocat Ashley Hurhangee a affirmé qu’il ne ferait pas davantage de commentaire. Cela dit, à la manière du soutien à Charlie Hebdo, il nous a déclaré «Je suis l’express».

25 sep 2017 12:57
Mosadeq Sahebdin, de la Consumer Platform Advocacy : «La presse doit pouvoir continuer à jouer son rôle de garant de la démocratie»

«Je tiens à exprimer mon soutien aux journalistes de l’express», déclare Mosadeq Sahebdin. Le président de la Consumer Platform Advocacy affirme également que «la presse doit pouvoir continuer de jouer son rôle de garant de la démocratie».

25 sep 2017 12:55
Vinod Seegum, de la Confederation of General Trade Union (CGTU) : «Nous devons féliciter ces journalistes»

Au nom des organisations syndicales «crédibles», Vinod Seegum affirme respecter la presse et reconnaît son rôle primordial dans une démocratie : «Nous devons la soutenir et pas l’anéantir. Dans le cas précis, les journalistes de l’express ont fait leur travail dans la bonne foi.» Il ajoute qu’aujourd’hui le journalisme a évolué tellement qu’on a besoin de ce genre de journalisme qui va jusqu’au bout.

«Nous devons féliciter ces journalistes», a-t-il ajouté. Pour la rédaction de l’affidavit, cela relève de l’avoué, estime le syndicaliste. Il est d’avis que les journalistes ont remis les faits en ordre chronologique mais n’ont pas rédigé comme tel. «Ils ont énoncé les faits. La police doit revoir sa stratégie. Nous devons soutenir notre presse mauricienne. S’il n’y a pas de presse, il n’y a pas de syndicalisme à Maurice.»

25 sep 2017 12:17
Kushal Lobine, avocat et membre du PMSD : «Je suis à la disposition de la Sentinelle en tant qu’avocat».

Kushal Lobine a tenu à exprimer sa «solidarité totale» envers le groupe La Sentinelle en tant que citoyen et ancien journaliste. Il a affirmé être également à la disposition de la Sentinelle en tant qu'avocat.

25 sep 2017 12:12
Confirmation de la police: les journalistes de l’express jamais contactés

La police l’a bel et bien confirmé. L’inspecteur Shiva Coothen, du Police Press Office a déclaré ce lundi 25 septembre 2017, que les trois journalistes n’ont jamais été contactés. Il a également indiqué qu’aucun mandat d’arrêt n’a été émis contre Nad Sivaramen directeur des publications et les journalistes Axcel Chenney et Yasin Denmamode. Il confirme toutefois l’émission d’un mandat de perquisition à l’encontre des trois membres du personnel rédactionnel de l’express.

25 sep 2017 11:59
Les journalistes iront à la police à 14 heures

A 14 heures, ce lundi 25 septembre, Nad Sivaramen, Axcel Chenney et Yasin Denmamode se rendront aux Casernes centrales. Ils seront accompagnés de leurs avocats, dont des Senior Counsel.

25 sep 2017 11:54
Emmanuel Edoo, de la Conféderation des travailleurs du secteur privé : «La CTSP est de tout cœur avec l’express»

La Conféderation des travailleurs du secteur privé apporte son soutien à l’express et aux «amis de la presse». Emmanuel Edoo a affirmé suivre les évènements de très près. «Nou ti a kontan kone ki vreman lide deryer ce move. Kot kapav aide nou pou aider», a-t-il affirmé. Réitérant son soutien à l’express, il a souligné que «si le cas s’aggrave», la confédération est prête à solliciter les associations internationales.

25 sep 2017 11:48
Kugan Parapen, du groupe Rezistans ek Alternativ : «Ce n’est pas digne de notre démocratie»

D’après Kugan Parapen, du groupe Rezistans ek Alternativ, le «gouvernement donne l'impression d'agir de manière revancharde». Il soutient que ce n’est pas digne de notre démocratie. Il a tenu à exprimer sa solidarité à l’express de par ces circonstances.

25 sep 2017 11:46
Ian Hookoomsingh, porte-parole de la plateforme «Aret kokin nu laplaz»: «Je suis choqué»

Bien qu’il n’ait pas suivi cette affaire en détail, Ian Hookoomsingh affirme être choqué par cette manière de faire. «Peut-être que les journalistes n'auraient pas dû accorder autant de crédit à Hussein Adbool Rahim mais cette façon de faire avec les journalistes est très grave. Rien ne justifie cela», nous a-t-il déclaré.

25 sep 2017 11:45
Shakeel Mohamed: «Un jour très triste pour la démocratie.»

Le chef de file du Parti travailliste s’est dit «choqué » par le fait que la police ait débarqué chez le journaliste tôt ce matin. Il lance un appel à la population de se «réveiller» et de «réfléchir.»

25 sep 2017 11:43
Rashid Cassam de retour aux Casernes centrales avec Ashok Radhakissoon

Rashid Cassam, membre de la direction du Défi Media Group, est retourné aux Casernes centrales ce lundi matin. Il est accompagné du représentant légal de ce groupe de presse, Me Ashok Radhakissoon. Tous deux visent à poursuivre leur déposition contre «l’express», un exercice qu’ils ont débuté le vendredi 22 septembre.

25 sep 2017 11:20
Des graphistes refusent l’impression de T-shirts pro-l’express

La Sentinelle a sollicité des graphistes, ce lundi 25 septembre, pour l’impression de T-shirts avec un slogan en soutien aux trois journalistes Nad Sivaramen, Yasin Denmamode et Axcel Chenney. Toutefois, ils ont refusé, avançant que l’affaire était liée à la politique.

25 sep 2017 11:13
Salim Muthy, travailleur social: « Rahim pren en otaz enn pays net »

« Seki nu pe konpran, ena bann la vérité ki finn fer au nivo bann zournalis lexpress, finn ede. Pe tourne sa pou craz. Bann zournalis l'express pe dir kot ena la verite, nou pou guet la verite. Rahim pran an otaz enn pei net, vir la komunoté morisien emba lao », nous a déclaré Salim Mutty.

En tant que travailleur social, il s’est dit très concerné par ce cas et suit cela de près. « La polis bizin fer enn travay pa one-sided ». Il affirme qu’il faut laisser le public voir la vérité et que la police ne fasse pas d’excès de zèle ni d’abus de pouvoir : « Laplis ti bizin konvok banla, pa kapav tap laporte, kouma enn residivis notwar, bann kriminel. Et nou nou pa accord, nou kondané. Pou prezan aux Casernes . Et veyer ki pena derapaz et nou pou la et pou guet l’attitude de la police », a-t-il ajouté.

Jane Raggoo, syndicaliste : «Mo en convalescence et mo tenir a exprim mo solidarité »

«Li bien triste seki pe arive », déclare Jane Raggoo. La syndicaliste, actuellement en convalescence, suit l’affaire à travers Facebook. Elle demande au gouvernement et à Pravind Jugnauth de se ressaisir. «C’est li ki bizin law and order. Pa korek. Enn move signal kipe donn la demokrasi ».

Ajay Gunness, secrétaire général du MMM : «Nous déplorons la manière de faire de la police».

«Nous déplorons la manière de faire de la police. Sommes-nous dans un Etat policier? Les directives viennent de "lao". Ils n'arrêtent pas les voyous mais se concentrent sur des journalistes professionnels. Il y a une façon de faire», s’insurge Ajay Gunness. Il ajoute que les «gros palto» ne sont, eux, pas inquiétés de même « qu'Hussein Abdool Rahim qui dit avoir juré un faux affidavit. Il nous faut tous monter au créneau».

Mahmad Kodabaccus, secrétaire général du PMSD : «Y a t-il une justice à deux vitesses?»

«Quand Soodhun a proféré des menaces de mort contre le leader de l'opposition, il n’y a rien eu. Mais là, la police convoque les journalistes et émet des mandats d'arrêt. Y a t-il une justice à deux vitesses? » s’interroge Mahmad Kodabaccus.

25 sep 2017 11:06
Inspecteur Coothen: «Nous espérons que les personnes citées dans les dépositions viennent au plus vite»

Des Casernes centrales, l’inspecteur Shiva Coothen, du Police Press Office, a animé un point de presse ce lundi 25 septembre. Il confirme que la police s’est rendue chez Nad Sivaramen et Yasin Denmamode plus tôt, afin de prendre leur version.

25 sep 2017 11:01
Des messages de soutien aux journalistes de l’express

Presse et membres du public sont derrière Nad Sivaramen, Yasin Denmamode et Axcel Chenney, les trois journalistes de l’express. Ainsi, Sunday Times qui était au domicile de Yasin Denmamode à Terre-Rouge ce lundi 25 septembre, raconte comment la police est arrivé à 4h50 au domicile de ce dernier. Rashid, son père, a demandé à voir les mandats avant d’ouvrir la porte. Une fois à l’intérieur, les officiers du CCID ont fouillé les lieux pour chercher Yasin Denmamode.

Michaëlla Seblin rédactrice en chef de 5Plus, écrit quant à elle sur Facebook «triste que notre pays en arrive là. Débarquer aux domiciles des journalistes aux petites heures du matin pour les arrêter donne une image honteuse de notre démocratie. Une pensée pour mes collègues/amis de l'express.»

Plusieurs internautes ont réagi sur Facebook s’indignant de cette façon de faire de la police. «L’heure est grave. La dictature est là. Je vis dans un pays où le gouvernement fait ce qui lui plaît avec avec n’importe qui», a déclaré Yannick Makaveli Tonta.

«Pendant ce temps, Mr Blanche Neige est libre comme l’air. Arrete pran mauriciens pou zouaves svp», commente Jean Michel Tonta. Pour Nishan Venkatasami, il est aberrant qu’il n’y ait «pas d’arrestation pour Abdool pour le faux affidavit». Certains internautes ont aussi publié le message «#Fightfortruth». Une cinquantaine de commentaires ont été émis sur la page de Sunday Times.

Idem pour la caricature de Pov publié sur Facebook qui parle de l’art du cover-up qui a suscité le soutien des internautes.

Du côté des Casernes, la petite porte d'accès est fermée au public. Plusieurs journalistes sont à l’intérieur. Ils attendent l'arrivée des journalistes interpellés. Bien qu'ils travaillent dans d'autres rédactions ces derniers sont solidaires avec l'express. Ils trouvent aberrante la façon de faire de la police.

25 sep 2017 10:42
La police à La Sentinelle: Philippe Forget retourne sur la scène

Scène inhabituelle: des officiers du CCID à La Sentinelle, à Riche-Terre, ce lundi matin. Questionné à l’issue de cet épisode, Philippe Forget, le président du conseil d’administration de ce groupe de presse, raconte sobrement et précisément ce que les enquêteurs ont fait et ce qu’il leur a répondu.

25 sep 2017 10:33
Philippe Forget aux policiers présents à La Sentinelle: «Faites votre travail bien»

Trois inspecteurs du CCID se sont présentés au portail de La Sentinelle il y a quelques minutes. Ils ont parlé à Denis Ithier et Philippe Forget, respectivement directeur général et président du conseil d’administration de La Sentinelle. Ils ont demandé si le journaliste Axcel Chenney est là et ont obtenu une réponse négative. Philippe Forget leur a dit : «Je vous souhaite une bonne journée et de bien faire votre travail.»

25 sep 2017 10:21
La CCID débarque en ce moment à La Sentinelle Ltd

 

25 sep 2017 09:36
Nad Sivaramen: «Pourquoi la police n’invite pas les journalistes aux Casernes, comme elle le fait avec des politiciens?»

Le directeur des publications du groupe La Sentinelle, Nad Sivaramen a été interviewé par Finlay Salesse, journaliste et animateur à Radio One, en ce matin du lundi 25 septembre. Le journaliste de «l’express» se dit choqué par la façon de faire des policiers du Central Criminal Investigation Department. «C’est comme si nous vivons dans un État policier. Pourquoi la police n’invite pas les journalistes aux Casernes, comme elle le fait avec des politiciens?» s’est-il demandé. Le directeur des publications de La Sentinelle dit qu’il est serein tout comme les deux autres journalistes ayant travaillé sur le Yerrigadoogate, Axcel Chenney et Yasin Denmamode.

25 sep 2017 09:20
Le mensonge de la police

Un enquêteur cherche des informations sur un des journalistes de l’express.
La police n’a jamais tenté de joindre les trois journalistes de l’express hier. Ils étaient au bureau jusqu’à fort tard ce dimanche 24 septembre, mais aucun membre des forces de l’ordre n’a tenté de les solliciter.

Par contre, le CCID a envoyé quelqu’un en repérage autour de leur domicile. Ce qui vient prouver la préméditation pour l’intervention de ce matin. De plus, le fait que la police n’ait pas contacté Nad Sivaramen, Yasin Denmamode et Axcel Chenney ne justifie pas une perquisition le lendemain aux petites heures du matin.

25 sep 2017 08:44
Les locaux de La Sentinelle surveillés par des policiers en civil

Deux voitures de police sont garées à une centaine de mètres des locaux de La Sentinelle à Riche-Terre. Dans une des voitures banalisées, trois policiers en civil guettent les allées et venues des employés du groupe de presse. L’un des policiers, portable en main, prend quelques clichés.

25 sep 2017 08:00
La police barricade le bureau du CCID

La police se prépare-t-elle à l’arrestation des journalistes de «l’express» ? Des barricades ont été placées en face des locaux du Central Criminal Investigation Department durant la matinée de ce lundi 25 septembre. Cette mesure est prise normalement quand il y a un mouvement de foules ou des manifestations. Les journalistes des différents groupes de presse sont sur place.

25 sep 2017 07:57
Nad Sivaramen, Yasin Denmamode et Axcel Chenney: «#WeAreStrong»
«En 2017, la police débarque chez nous avec un mandat d’arrêt à 4 heures du matin. Les policiers ont grimpé sur les murs, terrorisé les familles. Sommes-nous de vulgaires criminels ? Pourtant il suffisait d’un simple appel ou d’une communication écrite pour nous convoquer. On serait venus avec nos avocats comme dans tout pays débarrassé d’un État policier. Depuis le début du Yerrigadoogate, «l’express» est en faveur de la vérité et la justice. Nos hommes de loi prendront rendez-vous pour nous avec les Casernes centrales. Nous rassurons nos familles, nos amis et nos lecteurs. On se porte bien. #WeAreStrong.»

25 sep 2017 07:35
La police débarque chez le journaliste Yasin Denmamode

Dès 4h50, ce lundi 25 septembre, des policiers du Central Criminal Investigation Department se sont rendus au domicile de Yasin Denmamode à Terre-Rouge. Mais le journaliste de «l’express», un de ceux ayant travaillé sur le Yerrigadoogate, n’était pas chez lui.

25 sep 2017 07:33

En attendant, d’autres personnes susceptibles d’être arrêtées sont toujours libres ou n’ont jamais été inquiétées….

«Arrestable offenses» : quand la police n’arrête pas sur le champ

L’ombre d’une arrestation plane sur le directeur des Publications du group La Sentinelle, Nad Sivaramen ainsi que sur deux journalistes de l’express, nommément Axcel Chenney et Yasin Denmamode. Une question est sur toutes les lèvres à présent : pourquoi n’y a-t-il pas eu d’arrestation immédiate dans d’autres cas qui ont défrayé la chronique ?

  1. Showkutally Soodhun : Le leader du Parti mauricien social-démocrate (PMSD) a pourtant porté plainte à la police. Toutefois, malgré sa menace de mort contre le leader de l’opposition, le ministre Showkutally Soodhun est toujours en liberté. «Si mo bodyguard ti donn mwa so rivolver, mo touy Xavier Duval dan Parlman. Saem apel djihad.» Tels étaient les propos tenus par Showkutally Soodhun, Cette déclaration avait soulevé un tôlé et certains réclamait même sa démission du poste de ministre. Par ailleurs, comme mesure de sécurité une sentinelle avait même été placée devant la résidence de Xavier-Luc Duval. Alors qu’il devrait être inquiété sous le code pénal ou encore le Prevention Of Terrorism Act (POTA), Showkutally Soodhun est toujours libre comme l’air.
  2. Husein Abdool Rahim : Le dénonciateur de l’affaire Yerrigadoo vient à présent dire qu’il a juré un faux affidavit. Affidavit qu’il a juré sous serment, ce qui devient donc un délit. La question est pourquoi n’est-il pas arrêté? On parle aussi accusations d’escroqueries de Joëlle Ah-Fat sans compter la plainte pour sextorsion qu’elle a déposée contre lui. Husein Abdool Rahim a-t-il une immunité ?
  3. Youshreen Choomka : Cette avocate et proche du Mouvement socialiste militant (MSM) est soupçonnée d’avoir utilisé sa proximité avec les autorités pour attirer des investisseurs étrangers. Dans cette affaire de lobbying, l’équipe de Jerry Brasfield, d’Earthcore Investment Ltd avait porté plainte à l’ICAC le 30 mars de cette année. Il demandait aussi à ce que Youshreen Choomka rembourse les $ 10 000 que l’entreprise lui avait donné. Le gouvernement a mis en place un «fact-finding committee» le 08 mai pour enquêter sur cette affaire. Mais l’on n’entend rien du côté de la commission anticorruption et de la police. Alors qu’elle aurait pu être inquiétée par la Prevention Of Corruption Act (POCA), à ce jour elle n’a toujours pas été arrêtée.
  4. Affaire Euroloan : l’emprunt de 1,1 million d’Euros de l’ex-ministre des Finances Vishnu Lutchmeenaraidoo à la State Bank of Mauritius (SBM) à un taux d’intérêt de 1,5 % avait interpellé plus d’un. Dans une série de documents publiée par la presse, il ressort que le dossier de Vishnu Lutchmeenaraidoo pour l’obtention de cet emprunt comportait plusieurs lacunes dont le fait qu’il n’ait pas d’assurance malgré ses 71 ans. Le credit committee émettait d’ailleurs quatre réserves pour l’octroi de cet emprunt. La garantie proposée pour obtenir cet emprunt ne serait également pas suffisante selon des documents qui ont circulé dans la presse.
  5. Le ministre Vishnu Lutchmeenaraidoo avait lui réfuté ces allégations lors d’une conférence de presse. Malgré l’existence de ces documents, la commission anti-corruption avait informé le Directeur des poursuites publiques (DPP) ne pas avoir suffisamment de preuves pour statuer. Le DPP avait, à son tour, déclaré qu’il n’y avait pas suffisamment d’éléments pour établir un délit sous la Prevention of Corruption Act (POCA). Sir Aneerod Jugnauth avait par ailleurs précisé au parlement que la police ne peut pas arrêter tout le monde sous des charges provisoires.

25 sep 2017 07:00
La police chez Yasin Denmamode: une perquisition dans l’obscurité

C’est en pleine obscurité que les officiers du CCID ont débarqué au domicile de Yasin Denmamode tôt ce lundi 25 septembre. Munis d’un mandat de perquisition, ils ont franchi le portail puis le seuil de la maison. Suivez-les.

Text by lexpress.mu
 

Tags Cloud

20102011accaaccidentaccidentsADSUadvertisingafghanistanAfrAsiaafricaagalegaagreementagricultureagroAHRIMAIairair asiaair australAir Franceair madagascarair mauritiusairasiaAirlinesairportairway coffeeAlbionalgeriaalibabaalteoAlvaro SobrinhoamazonAmeenah Gurib-FakimAMLandroidangolaAnil BachooApollo Bramwellappappleappointmentsappsaquaculturearab townarrestArtasiaATMATOauditaudit reportaustraliaaustriaaviationawardawardsAxcel ChenneyBABagatelleBagatelle DamBAIBangladeshbankBank OnebankingbanksBar CouncilbarclaysBDObeachbeachesBeau Bassin-Rose HillbeautybeerBelgiumBelle-MareBelle-RiveBet365betamaxbettingBharat Telecombig databitcoinblue economyBlue-BayBOIboko haramBollywoodBOMbombingbookbookmakerbooksbossBotswanabpmlBPOBramer BankbrazilbrexitBritish AirwaysbudgetbuildingbusesBusinessbusiness trendsCabinetcall centresCanadacanecareercareer tipscargocarnivalcasinoCaudanCCIDCCMCCTVCEBcelebretiescelebritiescementChagoscharityCharlie HebdoCHCchilechinachromeCIELcigarettesCim FinancecinemaclashesCMTcomoroscompetitionconcertconferenceCongoconstitutional amendmentconstructioncontestcontestscontractcooperationcorruptioncounterfeitcoupCourtCourtsCPBCPEcreativitycreditscrisiscruise shipsCSOCT PowerCultureCurepipecustomercustomerscustomsCVCWAcyclingcyclonedamDawood RawatdayDBMdeficitdenguedeportationdevelopmentDiego GarciadivalidoctorsdodoDomaine les PaillesDonald TrumpDPPdrug traffickingdrugsDTAADubaiDuty Freee-commercee-servicesearthquakeebeneebolaecoécolesecologyeconomicEconomic Development BoardeconomicseconomyEducationeducation abroadeducation reformEEZEgyptEIILMelectionelectionselectoral reformelectricityelon muskembassyEmiratesemirates airlinesEmtelenergyENLentrepreneurshipEnvironmentEOCEUEuroEuropeeventeventsexamexaminationexamsexpoexportfacebookfairFalcqfarmersfarmingfashionfast foodfbiFDIfeefeesferryfestivalFievre AphteuseFIFAFIFA World CupFilm Rebate SchemefilmingfilmsfinancefinancesfinancingFirefishfishingFIUFlacqFlic-en-FlacfloodFloodsflourfonction publiquefoodFootballforecastforeign workersForumFrancefraudfruitfruitsFSCFTAfuelfunnyGAARgabongadgetsgalaxygalaxy notegamblinggame of thronesgamesgasgazaGDPGermanyghanaGlobal BusinessgolfGoodlandsgoogleGorah Issac casegovernmentGRAGrand Baygrand-baieGrand-Gaubegreecegreengreen energygrippeGTUH1N1hackershajjhamashappinessHawaiihawkershealthhealthcareHeritage Cityhi-techhigher educationhighlandshistoryHolcimholidaysHong Konghorse raceshorse racingHospitalhotelhotel businesshotelshowhow toHRHRDCHSBCHSCHSC ProhtchungaryhuntingHusein Abdool RahimIBAIBLICACICTICTAID cardiframacillegal fishingillegal migrationillegal workersIMFimportindiaIndian OceanIndian Ocean Island GamesIndonesiainflationinfluenzaInfographicsinfrastructureinnovationinnovationsinsuranceinterest rateinternetinterpolInterviewinterview tipsinvestinginvestmentinvestmentsIOCIORECiosiPadiphoneIPOiraniraqirelandIRSISISislamicisraelITItalyjapanJean-Claude Bastos de MoraisJellyfishJewelleryJin FeiJIOIjobjobsjockeyjournalismJulian AssangeKailash TrilochunKenyakitesurfingKPMGkreolla buttelabourLafargelandlandslideLarsen & ToubrolawlawslayoffsLe MorneleadershipleakLepeplexpressliberiaLibyalifeloanloanslocal governmentlogisticslondonlotteryLottotechLRTLufthansalycheeMadagascarmade in morisMahebourgmalariamalaysiamalaysia airlinesMaldivesMalimallmanagementmanagement tipsmanufacturingmarketmarketingmarketsMauBankMauritiansmauritiusMBCMCBMCCIMDFPMeatmeccamediaMedical CouncilMedical tourismmedicamentsmedicineMedineMedPointmeetingMEFMegh PillayMESMeteoMetro ExpressMEXAmexicoMFAMGIMHCmichaela harte caseMicrosoftMIDMidlandsMIEmigrationmigration crisisminimum salaryminimum wagemiss mauritiusmistakesMITDmlMMMmobilemobile phonesMokamoneymoney launderingmonkeyMont-ChoisyMoody’sMoroccomotivationmoviesMozambiqueMPAMPCMPCBMPLMQAMRAMSBMSCMSMMTMTCMTPAMusicMV BenitaNad SivaramenNaïadeNamibiaNandanee SoornackNarendra ModinasanatureNavin RamgoolamNavind KistnahNCBNCGNDUNECnefNegative Income TaxNelson MandelaNeotownNepalnetherlandsnetworkingNew Mauritius Hotelsnew zealandNGONHDCNICNICHLNigerianight clubsNitin Chinien caseNobel Prizenokianorth koreaNRBNTANTCNWCCNWECOCDEoceanocean economyofofficialsoffshoreoilOlympic GamesOmega ArkOmnicaneoniononlineopinionOppositionorangeoscaroscar pistoriusOUMoutsourcingPakistanpalestinePamplemoussesPanama Paperspandit sungkurParadise PapersparliamentPaul BérengerpensionpensionspeoplePereyberepermis de travailPhilippinesPhoenix Beveragesphonespicture of the daypillspiracyplageplagueplanPlanet Earth InstitutePMPMEPMOpmsdPNQpokerpolicepoliticspollutionPonzi SchemeportPort LouisPort-LouispostPovertyPRPravind JugnauthPRBpresentationpresentation tipspresidentpricepricesprisonproblemprofitprojectprojectsprostitutionprotestspsacPSCpsychologyPTRpublic functionpublic servicepwcQatarQuantum Globalquatre-bornesquotesrainsRajindraparsad SeechurnRakesh GooljauryransomwareratesratingratingsRavi Yerrigadooreal estaterecallsreformreformsrefugeesreligionrentrepo ratereportRESRésidence Barklyrestaurantrestaurantsresultresultsresumeresume tipsretailReunionrevenuericeRiche-TerreriseRiviere-du-RempartRiviere-Noireroadsroche-boisRoches-Noires caseRodriguesRogersrose-belleRose-HillrosewoodRoshi BhadainRum and SugarRundheersing BheenickrupeeRussiaRwandasafetySAJsalariessalarysalesalessales tipssamsungsanctionssaudi arabiaSBIsbmSCscamscandalSCBGscholarshipscholarshipsSchoolschoolsscienceseasecuritySEMSEMDEXSenegalSeychellesShakeel MohamedShanghaisharksshootingshoppingshopping fiestashopping mallshopping mallsshowShowkutally SoodhunSICsicomSierra LeonesingaporeSITskillssmall businesssmart citysmartphonesSMeSME MauritiusSMEDASMFsmmsnapchatSobrinho casesocialsocial mediasocial networks & messengersSofitelsoftwaresolar energySomaliasonysouthsouth africaSouth China Seasouth koreasouth sudanspainsponsorshipsportSportsSquatterssri lankaSSRStar KnitwearstartupsstatisticsstatsSTCstockstock marketstocksstrategystreet vendorsStressstrikestudystudy abroadstylesuccesssuccess storysugarsugar canesummitSun ResortsSun Tan caseSunkai caseSunnystarssurveySwanSwedenSwitzerlandsyriaTAtabletsTaiwanTanzaniataxtax fraudtax heaventaxesTbillsteaTeachersteamTECtechnologytelecomtendertendersterrorismtertiarytextilethailandthethefttimetime managementtipstototaltourismtoystradetrade feetradingtrainingtrainingstransporttraveltrendsTrioletTripAdvisorTrou-aux-BichestsunamitunaTunisiaTurfTurkeyturkish airlinesTVtwittertyphoonUdMUgandaukukraineununemploymentunionsuniverseuniversityuomUSUTMvacanciesvacancyVacoasVacoas Popular Multipurpose Cooperative SocietyVacoas-PhoenixVanilla Islandsvarma caseVATVeekram BhunjunvegetablesVerizonvideoVideo of the Dayvirtual realityvisaVishnu Lutchmeenaraidoovisitvivo energyvolcanowasteWaterWaterparkWeatherwest africawhatsappWhitedot Casewi-fiwikileakswindowsWMAwomenworkwork abroadworkersWorkshopWorldWorld Bankwriting tipsWTOXavier-Luc DuvalyahooYasin DenmamodeyemenYEPYerrigadoogateyoutubeZambiazimbabwe
Mauritius
© 2010-2019 mega.mu