Compensation salariale: le montant fixé à Rs 360

3 years, 3 months ago - November 23, 2017
C’est Pravind Jugnauth qui a eu le dernier mot sur la compensation salariale. Lors d’une conférence de presse, ce mercredi 22 novembre, le Premier ministre et ministre des Finances a annoncé que la somme de Rs 360 (across the board) sera accordée aux employés des secteurs public et privé. Et ce, à partir de janvier 2018.

Cette décision fait suite à la réunion tripartite présidée par Pravind Jugnauth à la Government House et lors de laquelle les syndicats avaient fait une contre-proposition de Rs 450. Mais le chef du gouvernement n’a pas accédé à leur demande, en affirmant que ce n’était pas possible dans la conjoncture économique actuelle, tant locale qu’internationale.

«On n’a pas pu accéder à leur demande, car certaines entreprises se seraient retrouvées en difficultés», a-t-il expliqué. Pravind Jugnauth a cependant affirmé que cette nouvelle compensation salariale coûtera Rs 1,7 milliard au secteur privé et Rs 500 millions à la fonction publique.

Il s’est saisi de cette occasion pour parler du salaire minimum, actuellement à l’étude. «Cela ne fait aucun doute que nous allons devoir réajuster certains critères du Negative Income Tax en ce qui concerne le salaire minimum, dont le rapport est au Conseil des ministres.» Et de conclure que le gouvernement apportera une attention particulière aux travailleurs en bas de l’échelle.

Compensation salariale à Rs 360: les syndicats plutôt satisfaits mais…

Ils disent ne pas avoir douté de la «bonne foi» du Premier ministre, Pravind Jugnauth. Les syndicalistes sont, pour la plupart, satisfaits de la compensation salariale de Rs 360 décidée par le chef du gouvernement, ce mercredi 22 novembre, à l’issue de la réunion tripartite.

Rashid Imrith: «Accorder la compensation aux bénéficiaires des aides sociales»

«On avait demandé une compensation de Rs 450 en nous basant sur le household budget expenditure. Mais le montant de Rs 360 a été décidé par le Premier ministre. Nous acceptons sa proposition, car il y a des changements à venir en ce qui concerne le salaire minimum et la Negative Income Tax. Toutefois, nous demandons que les bénéficiaires des aides sociales de l’État obtiennent également cette compensation.

Nous n’avons jamais douté de la bonne foi du Premier ministre. Demain à 14 heures, une réunion présidée par Dev Manraj aura lieu et lors de laquelle le salaire minimum sera évoqué. Nous allons aussi parler du rapport Appanah avec lequel nous sommes en désaccord. Selon une des propositions qui ressort dans le rapport Appanah, il faudra réduire les salaires pour pouvoir introduire le salaire minimum.»

Narendranath Gopee: «Une compensation humaine»

«Quand on analyse la compensation salariale fixée à Rs 360 et quand on la place dans le contexte économique actuel, nous sommes prêts à faire des concessions. La compensation accordée est plutôt humaine. Mais nous maintenons le fait que la Negative Income Tax n’est autre qu’un subside de l’État accordé au secteur privé. C’est un fardeau supplémentaire pour l’État.»

Radakrishna Sadien: «La compensation accordée n’est pas mauvaise»

«La compensation accordée par le Premier ministre n’est pas mauvaise. Surtout lorsqu’on prenne en considération l’introduction future du salaire minimum et de la Negative Income Tax. Le salaire minimum est un avancement pour le pays. De plus, la réunion d’aujourd’hui a eu lieu dans une ambiance cordiale, nous avons pu nous exprimer.»

Lall Dewnath : «Satisfait que la compensation soit étendue across the board»

«Nous avons été surpris par le fait que Business Mauritius ait proposé un quantum de 3,6 % à appliquer sur le salaire de ceux touchant Rs 8 000. C’est fort appréciable. Notre demande initiale était de Rs 600. Mais le gouvernement n’a pas rejeté notre contre-proposition de Rs 450. Il a dit que le rapport du National Wage Consultative Council apportera les ajustements nécessaires. Nous sommes aussi satisfaits du fait que la compensation soit étendue across the board.»

Haniff Peerun: «On aurait pu faire un effort supplémentaire»

«C’est une compensation qui est plutôt pas mal. Mais le gouvernement aurait pu faire un effort supplémentaire dans l’intérêt des travailleurs afin que ces derniers puissent améliorer leurs conditions de vie. Les travailleurs portent un lourd fardeau sur leurs épaules. Pour mettre un terme à l’endettement de la classe travailleur, il faut revoir le mécanisme qui détermine le taux d’inflation. Et pour qu’il y ait un meilleur climat social, il faut qu’il y ait un vrai contrôle au niveau des prix.»

Compensation salariale à Rs 360: Business Mauritius avait proposé une «autre formule»

Une full compensation de Rs 310 à ceux qui touchent un maximum de Rs 8 500. Et une compensation de Rs 300 à ceux qui perçoivent entre Rs 8 500 et Rs 30 000. C’est la «formule» qu’avait proposée Business Mauritius. Toutefois, à l’issue de la réunion tripartite de ce mercredi 22 novembre, le Premier ministre a annoncé une compensation salariale de Rs 360 pour tous les employés des secteurs public et privé.

Du côté de Business Mauritius, on dit prendre note de ce quantum. Pradeep Dursun, le Chief Operating Officer, explique que Business Mauritius voulait, avec sa formule, compenser les employés au bas de l’échelle.

Au niveau du secteur privé, environ 380 000 employés sont concernés par la compensation salariale. Le coût s’élèvera à Rs 1,7 milliard.

«L’équation est simple…»

La Fédération des Petites et moyennes entreprises (PME) est, quant à elle, catégorique. «L’équation est simple : les entreprises qui pourront payer s’en sortiront. Celles qui n’en ont pas les moyens fermeront», lance le président, Amar Deerpalsing.

 

Text by lexpress.mu

We also reccomend

Tags Cloud
2010accidentsadvertisingAfrAsiaafricaagroAir Franceair mauritiusAirlinesairportairway coffeeAlvaro SobrinhoamazonAmeenah Gurib-FakimAMLandroidApollo Bramwellappleappointmentsappsarrestasiaauditaudit reportaustraliaaviationawardsBABagatelleBAIBangladeshbankbanksbarclaysbeachbeachesBeau Bassin-Rose HillbetamaxBOIboko haramBollywoodBOMbombingbpmlBPOBramer BankbrazilbrexitbudgetBusinessCanadacanecareercareer tipscasinoCCIDCCMCEBcementChagosCHCchinaCIELcigarettesconferenceConfinementCongoconstructioncontestCoronaviruscorruptionCourtCourtsCOVID-19CPBCPEcreativitycrisiscruise shipsCSOCT PowerCultureCurepipecustomerscustomsCWAcyclonedamDawood RawatDBMdeficitdenguedevelopmentdoctorsDomaine les PaillesDPPdrug traffickingdrugsDTAADuty FreeearthquakeebolaecoécoleseconomyEducationEgyptelectionselectoral reformelectricityEmiratesEmtelenergyENLentrepreneurshipEUEuropeeventsexamexamsexpoexportfacebookfairfarmersfeeFIFA World CupfinancefinancesFirefishfishingFlacqFlic-en-FlacFloodsfoodFootballforecastforeign workersFrancefraudfruitsFSCfuelfunnyGAARgamblinggamesgazaGermanygooglegovernmentGRAgreengreen energyhackershajjhawkershealthhealthcareHeritage Cityhistoryholidayshorse racingHospitalhotelhotel businesshotelshow toHRHRDCHSBCHSCIBLICACICTICTAID cardillegal fishingIMFimportindiaIndian OceanIndonesiainflationinfrastructureinnovationsinsuranceinternetInterviewinterview tipsinvestmentinvestmentsiosiPadiphoneiraniraqIRSISISisraelITItalyjapanJin FeijobjobsjournalismKenyalandlawlawslayoffsleadershipLepeploanslocal governmentLockdownlotteryLRTLufthansaMadagascarmalaysiamalaysia airlinesmanagementmanagement tipsmanufacturingmarketmarketingmarketsMauBankMauritiansmauritiusMBCMCBMCCImeccaMedical CouncilmedicamentsmedicineMedPointmeetingMEFMESMetro ExpressMEXAMicrosoftMIDMIEmigrationminimum salaryminimum wagemlMMMmoneymoney launderingmotivationmoviesMozambiqueMPAMPCMPCBMRAMSCMSMMTMTCMTPAMusicMV BenitaNandanee SoornackNarendra ModinatureNavin RamgoolamNavind KistnahNCBNDUnetworkingNew Mauritius HotelsNHDCNigeriaNobel Prizenorth koreaNTCNWCCofficialsoffshoreoilOlympic GamesOmnicaneorangeOUMPakistanpalestineparliamentPaul BérengerPhilippinesPhoenix Beveragespicture of the daypiracyplagePMPMOpmsdPNQpolicepoliticsportPort LouisPort-LouisPravind JugnauthPRBpricepricesproblemprostitutionprotestspsacPSCpsychologyPTRpublic servicequatre-bornesrainsRakesh Gooljauryratingsreal estatereformsrepo rateRESrestaurantsresultresultsReunionriceroadsRoches-Noires caseRodriguesRogersRose-HillRoshi BhadainRussiaSAJsalariessalarysalessamsungsaudi arabiasbmSCscamscandalscholarshipsSchoolschoolssciencesecuritySeychellessharksshootingshoppingshopping mallSICsicomsingaporeskillssmart citysmartphonesSMeSMEDASobrinho casesocial mediasocial networks & messengerssolar energysouthsouth africasouth koreasportSportsstartupsstatisticsstatsSTCstrategystreet vendorsstrikestudysuccesssugarSun Tan caseSunkai casesyriaTAtabletsTanzaniataxtax heaventaxesteaTECtechnologytelecomterrorismtextilethailandthefttime managementtipstourismtradingtrainingstransporttrendstunaTurfTurkeyTVtyphoonukukraineunemploymentunionsuniversityuomUSUTMvacanciesVacoas Popular Multipurpose Cooperative SocietyVacoas-Phoenixvarma casevegetablesVideo of the DayvisaVishnu LutchmeenaraidooWaterWaterparkWeatherWhitedot Casewi-fiWMAWorld BankXavier-Luc DuvalYEPzimbabwe