Arrêt des activités de Terragen – Plan alternatif pour la récolte sucrière des planteurs associés à Terra Milling

6 months, 3 weeks ago - May 10, 2022
None
Au-delà du problème de fourniture électrique, l’arrêt des activités de Terragen va poser un nouveau problème dans le cadre de la récolte sucrière 2022 qui devrait commencer bientôt.

En effet, si Terragen ne relance pas ses activités, Terra Milling ne rouvrira pas non plus pour broyer la canne appartenant à la compagnie de même que celle des planteurs de la région, car Terra Milling a besoin à la fois de l’électricité et de vapeur de Terragen pour pouvoir fonctionner.

Ainsi la récolte sucrière 2022 qui se profile à l’horizon est sérieusement menacée avec l’inactivité prolongée de Terragen. Les quelques 2031  planteurs de canne qui couvre environ 7207 hectares sur la région de Terra qui comptent sur Terra Milling pour broyer leurs récoltes commencent à se poser les questions de ce qui va devenir de leur canne si jamais Terragen ne reprenait pas ses  activités. Et ce qu’il en est de la rémunération dorénavant payable sur la bagasse, soit 3300 roupies par tonne de sucre produite. Ce qui représente pour les planteurs environ Rs 136 Millions pour environ 120 000 de bagasse produite, une source utilisée par Terragen pour produire l’électricité.  Il est intéressant de noter que Terra Milling a lui-même 328,000 mille de tonne de canne à broyer pour une production d’environ  100,000 tonnes de bagasse à broyer.

La centrale de Terragen étant à l’arrêt pour un litige, qui se dispute actuellement en cour ,avec une injonction qui a été enlevée, mais qui devrait être suivie d’une forte réclamation financière de la part du CEB pour rupture de contrat, risque de perdurer, car à ce jour le gouvernement n’a aucune intention de revoir le contrat comme le voudrait Terragen.

Alteo et Omnicane à la rescousse

Dans ce contexte, il se pourrait que Terra Milling ne puisse opérer dans des conditions normales. Face à cette situation sans précédent, le ministère de l’Agro-industrie travaille déjà sur un plan alternatif pour assurer le broyage de la canne des 2000 et quelques petits planteurs . Selon le ministère de l’Agro-indsutrie, Alteo et Omincane, réunis, ont la capacité nécessaire pour broyer les cannes qui  sont normalement effectués par Terra Milling. Cette alternative est déjà à l’étude si le besoin se fait sentir.

Quant à la question cruciale du transport du nord vers St-Pierre ou Mont Trésor, les autorités pensent qu’avec “un proper planning transportation can be done without considerable impact. “ Je suis très inquiet de la situation car généralement nous démarrons les récoltes en juillet et un mois, c’est vite passé. Sans la centrale, le moulin ne peut opérer. Aujourd’hui nous nous retrouvons dans un deadlock et plus de 2000 planteurs, en sus de ceux de Terra, risquent de se retrouver en difficulté. Et parallèlement, outre l’électricité, nous ne savons pas ce qui va se passer pour la récolte, la bagasse et également la production du sucre. La situation est inquiétante. Certes, nous comprenons que la compagnie encourt des pertes, mais on n’agit pas ainsi. A notre niveau nous avons établi un plan B et nous sommes parvenus assez loin dans notre réflexion. Let’s hope for the best and prepare for the worst. Ce qui est sûr, c’est qu’on ne laissera pas tomber les 2031 planteurs concernés.” devait déclarer le ministre Gobin à Week-End.

En arrêtant ses opérations de production d’électricité ,Terragen n’a pas seulement mis Terra Milling et les planteurs de la région dans une perspective négative, il a aussi mis le pays à risque de manque d’électricité même si le CEB et le ministère de l’Énergie jouent au matamore. Dans la conjoncture ce raisonnement n’est pas à la hauteur d’une entreprise qui a fait ses profits grâce à la production d’électricité et qui se refuse à en  perdre en respectant un contrat qu’elle a signé de son plein gré, qu’il soit rentable ou pas, à certains moments spécifiques. Les administrateurs de Terragen et ceux de Terra ne seront-ils pas tenus personnellement responsables de cette décision pas très patriotique?

Text by Le Mauricien

We also recommend

Tags Cloud
2010accidentsadvertisingAfrAsiaafricaagalegaagroAir Franceair mauritiusAirlinesairportairway coffeeAlvaro SobrinhoamazonAmeenah Gurib-FakimAMLandroidApollo Bramwellappleappointmentsappsarrestasiaauditaudit reportaustraliaaviationawardsBABagatelleBAIBangladeshbankbanksbarclaysbeachbeachesBeau Bassin-Rose HillbetamaxBOIboko haramBollywoodBOMbombingbpmlBPOBramer BankbrazilbrexitbudgetBusinessCanadacanecareercareer tipscasinoCCIDCCMCEBcementChagosCHCchinaCIELcigarettesconferenceConfinementCongoconstructioncontestCoronaviruscorruptionCourtCourtscouvre-feuCOVID-19CPBCPEcreativitycrisiscruise shipsCSOCT PowerCultureCurepipecustomerscustomsCWAcyclonedamDawood RawatDBMdeficitdenguedevelopmentdoctorsDomaine les PaillesDPPdrug traffickingdrugsDTAADuty FreeearthquakeebolaecoécoleseconomyEducationEgyptelectionselectoral reformelectricityEmiratesEmtelenergyENLentrepreneurshipEUEuropeeventsexamexamsexpoexportfacebookfairfarmersfeeFIFA World CupfinancefinancesFirefishfishingFlacqFlic-en-FlacFloodsfoodFootballforecastforeign workersFrancefraudfruitsFSCfuelfunnyGAARgamblinggamesgasgazaGermanygooglegovernmentGRAgreengreen energyhackershajjhawkershealthhealthcareHeritage Cityhistoryholidayshorse racingHospitalhotelhotel businesshotelshow toHRHRDCHSBCHSCIBLICACICTICTAID cardillegal fishingIMFimportindiaIndian OceanIndonesiainflationinfrastructureinnovationsinsuranceinternetInterviewinterview tipsinvestmentinvestmentsiosiPadiphoneiraniraqIRSISISisraelITItalyjapanJin FeijobjobsjournalismKenyalandlawlawslayoffsleadershipLepeploanslocal governmentLockdownlotteryLRTLufthansaMadagascarmalaysiamalaysia airlinesmanagementmanagement tipsmanufacturingmarketmarketingmarketsMauBankMauritiansmauritiusMBCMCBMCCImeccaMedical CouncilmedicamentsmedicineMedPointmeetingMEFMESMetro ExpressMEXAMicrosoftMIDMIEmigrationminimum salaryminimum wageMITDmlMMMmoneymoney launderingmotivationmoviesMozambiqueMPAMPCMPCBMRAMSCMSMMTMTCMTPAMusicMV BenitaNandanee SoornackNarendra ModinatureNavin RamgoolamNavind KistnahNCBNDUnetworkingNew Mauritius HotelsNHDCNigeriaNobel Prizenorth koreaNTCNWCCofficialsoffshoreoilOlympic GamesOmnicaneorangeOUMPakistanpalestineparliamentPaul BérengerPhilippinesPhoenix Beveragespicture of the daypiracyplagePMPMOpmsdPNQpolicepoliticsportPort LouisPort-LouisPravind JugnauthPRBpricepricesproblemprostitutionprotestspsacPSCpsychologyPTRpublic servicequatre-bornesrainsRakesh Gooljauryratingsreal estatereformsrepo rateRESrestaurantsresultresultsReunionriceroadsRoches-Noires caseRodriguesRogersRose-HillRoshi BhadainRussiaSAJsalariessalarysalessamsungsaudi arabiasbmSCscamscandalscholarshipsSchoolschoolssciencesecuritySeychellessharksshootingshoppingshopping mallSICsicomsingaporeSITskillssmart citysmartphonesSMeSMEDASobrinho casesocial mediasocial networks & messengerssolar energysouthsouth africasouth koreasportSportsstartupsstatisticsstatsSTCstrategystreet vendorsstrikestudysuccesssugarSun Tan caseSunkai casesyriaTAtabletsTanzaniataxtax heaventaxesteaTECtechnologytelecomterrorismtextilethailandthefttime managementtipstourismtradingtrainingstransporttrendstunaTurfTurkeyTVtyphoonukukraineunemploymentunionsuniversityuomUSUTMvacanciesVacoas Popular Multipurpose Cooperative SocietyVacoas-Phoenixvarma casevegetablesVideo of the DayvisaVishnu LutchmeenaraidooWaterWaterparkWeatherWhitedot Casewi-fiWMAWorld BankXavier-Luc DuvalYEPzimbabwe